1. //
  2. // Match amical
  3. // Argentine/Brésil

Argentine-Brésil, une finale manquée et deux chemins

Après l'invasion argentine sur les plages de Rio, une série de provocations ingénieuses et la prise de pouvoir manquée de la bande de Mascherano et Messi, le Brésil et l'Argentine ont enfin l'occasion de se battre les yeux dans les yeux. Cette fois-ci, le Superclásico des Amériques aura lieu à Pékin, en Chine. Un match à l'autre bout du monde pour deux équipes dont le niveau de confiance semble séparé par un univers. En un Mondial, les rôles ont été inversés, et comme le dit Miranda : « Le Brésil est en formation, alors que l'Argentine est déjà prête » . Sauf qu'après quelques mois de mandat, surprise : Tata Martino semble bien plus bouger ses lignes que Dunga.

Le Brésil, c'est Levante ?


Alors, où en est le Brésil ? Détruite par l'Allemagne, la sélection peut-elle espérer jouer un rôle important lors de la Copa América chilienne en comptant sur son équilibre actuel, ou doit-elle se réinventer tactiquement ? En a-t-elle le temps ? Avant de soigner la tactique, il faut mettre un pansement sur le mental. Chez lui à Madrid, Ángel Cappa rappelle l'essence du succès argentin : « Si le titre de vice-champion a été fêté comme un succès en Argentine, c'est parce que cette équipe a enfin assumé avec modestie son infériorité par rapport à d'autres nations. À partir de là, tout ce qu'elle accomplissait était perçu comme un succès, que ce soit contre les Pays-Bas ou l'Allemagne. C'est comme quand Levante va jouer contre le Real Madrid : tant qu'il ne perd pas, c'est toujours un bon résultat. C'est une question de posture. » Et cette « posture » qu'évoque Cappa, c'est l'image que Dunga tente de transmettre à chaque conférence de presse : l'objectif est maintenant de « reconquérir l'espace perdu dans le football mondial à base de travail et d'humilité » .

Ça y est, c'est dit : le Brésil a perdu « sa place » . Mais si le choix de Dunga a pu donner l'impression d'un retour en arrière, il semblerait que le choc de l'humiliation ait été tel que le Brésil ne pouvait tenter un pari trop risqué. Du changement, oui. Mais pas de l'inconnu. Nouveau sans l'être vraiment, Dunga s'est ainsi permis de frapper fort, déclarant que « Neymar n'était pas un crack, car il n'a pas gagné le Mondial » . Un schéma de pensée réducteur, mais le symbole y est : si Neymar n'a encore rien fait, les autres ont du boulot. Pour le moment, le Brésil a gagné deux fois 1-0, contre la Colombie et l'Équateur. De quoi permettre à Dunga de voir de nouvelles têtes, de Filipe Luís à Miranda, en passant par Marquinhos, Diego Tardelli et Philippe Coutinho. Mais pas assez pour changer la configuration tactique de la Seleção, le vrai problème lors du Mondial.

Le statisme de Dunga, l'évolution de Martino


L'Argentine était arrivée au Brésil en s'imaginant une avalanche de buts et des erreurs défensives cauchemardesques, et était repartie avec un groupe uni, une cohérence tactique personnifiée par Mascherano, et très peu de variations offensives. Le Brésil, lui, a connu une Coupe du monde tactiquement plus attendue, et Dunga ne semble pas vouloir bouleverser l'équilibre. Tata Martino a bien résumé l'état de son rival : « Pour ce qui est de leurs positions, ce Brésil n'est absolument pas différent de ce qu'on a vu au Mondial. Il a seulement changé quelques noms, comme l'avant-centre (Diego Tardelli), qui a des caractéristiques différentes de celui qui a joué la Coupe du monde (Fred). Les trois milieux offensifs sont conservés, ce qui provoque encore les démarrages à gauche de Neymar, qui terminent parfois dans l'axe ou derrière le 9. Les défenseurs centraux ont encore une grande importance, même si Thiago Silva ne joue pas. Il y a encore des joueurs de grande qualité et toujours autant de projection de la part des latéraux… » Le Brésil conserve donc une formation pouvant agresser ponctuellement n'importe quelle défense, mais reste incapable de dominer le jeu de façon constante, du fait d'une structure qui met le ballon dans les pieds de ses centraux plutôt que dans ceux de ses milieux. D'où une équipe qui peut briller lorsque son pressing est suffisant, comme en Coupe de confédérations contre l'Espagne, mais qui doit trop souvent se reposer sur les duels gagnés de ses individualités. Bilan : un milieu qui aurait grandement besoin du joueur Dunga plutôt que de l'entraîneur.

Pour le moment, aucun changement qui pourrait donner des responsabilités à un milieu dont la seule mission est de courir : Jefferson aux cages, Danilo à droite et Filipe Luiz à gauche, Miranda derrière, Elias au milieu, et Diego Tardelli devant. Un prénom d'Argentin et un nom d'Italien pour un Brésil en quête d'identité. Côté argentin, Tata Martino a les défis suivants : conserver un groupe uni, donner une nouvelle dimension offensive au collectif argentin, et ne pas briser l'élan d'enthousiasme autour de la Selección. Ainsi, avant le match-hommage des finalistes en Allemagne, Tata Martino avait déclaré « ne rien vouloir changer à court terme » . Une déclaration pour l'union, et une victoire écrasante (4-2) contre les champions du monde pour l'enthousiasme. Mais un mois plus tard, il faut croire que l'idole de Newell's est déjà passée au moyen terme. Fini le respect pour les choix de Sabella, mis de côté les remerciements aux héros du Brésil : Martino fait des choix et des paris. En défense, le Tata a fait appel aux bons pieds de Roncaglia (Genoa), Vergini (Sunderland), Vangioni (River) et Otamendi (Valence). Au milieu, Martino a rappelé l'activité d'Ever Banega pour remplacer Lucas Biglia (blessé), la polyvalence de Roberto Pereyra, titulaire trois fois sur cinq en Serie A avec la Juve, et enfin la création de Javier Pastore. Enfin, autour de Messi, Martino a choisi la vitesse et les buts de Lamela et Gaitan (déjà appelés contre l'Allemagne). Matias Kranevitter, qui rythmait le jeu du joli River de Gallardo jusqu'à sa blessure, attendra 2015.

Le nouveau Pastore, le vieux Messi et l'éternel Mascherano


Dans les grandes lignes, Tata Martino semble vouloir abandonner l'idée de jouer avec trois attaquants, pour une Argentine plus joueuse et plus constante. Higuaín et Lavezzi vont devoir se battre avec le Kun Agüero, et Javier Pastore aura sa chance. Le début de saison du Cordobés a eu d'importants échos en Argentine, où le dribbleur d'Huracán semble avoir enfin acquis le statut de joueur complet. D'après les derniers entraînements de l'Albiceleste, il pourrait avoir un rôle majeur dans le lancement des offensives argentines, dans le costume de deuxième milieu central aux côtés de Mascherano. Un cinco avancé qui apportera sans aucun doute plus de création que le travailleur qu'est Biglia, mais devra surtout ne pas décevoir à la récupération. Dans cette perspective, le Parisien perçoit ses deux dernières saisons comme un laboratoire tactique : « À Paris, j'ai eu la chance de jouer milieu de terrain. Maintenant, je joue plus comme un meneur, près des attaquants, mais j'ai aussi joué milieu dans les deux couloirs. Et j'ai dû aussi apprendre à me déplacer comme un ailier dans un système à trois attaquants. Dans ce sens-là, je pense que j'ai beaucoup progressé. Cela compte aussi physiquement, quand il faut récupérer le ballon et aider mes coéquipiers. Avant, ça manquait à mon jeu. »

L'interrogation tourne donc autour de Messi, qui n'était pas à Düsseldorf. C'est la modification supplémentaire que l'Argentine attend après «  l'omniprésence floue » de Sabella, où Leo pouvait d'une mi-temps à l'autre évoluer en tant que numéro 10, avant-centre ou seconde pointe. D'après le quotidien Olé, Tata Martino semble vouloir clarifier la mission du Diez : retour à l'aile droite. Le choix de Roberto Pereyra, à l'aise aussi bien dans un rôle de relayeur que d'ailier, prendrait alors tout son sens à la couverture. Dans tous les cas, avec Pastore au milieu, la spontanéité de Messi se sentira bien moins seule qu'au Brésil. La question est de savoir comment Pastore va réellement évoluer aux côtés de l'énergie de Di María : avec un milieu composé de Masche, Pastore, Pereyra et Di María, l'Argentine peut aussi bien jouer en 4-4-2 qu'en 4-3-1-2 et 4-3-3. En fait, avec cette équipe de meneurs et d'ailiers reconvertis en relayeurs, et seulement un seul véritable milieu central, Martino fait du Maradona : « Mascherano, et dix autres » .

Par Markus Kaufmann, à Buenos Aires À visiter :
Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Si elle garde la même solidité, le même bloc équipe qu'elle a affiché au Bresil. L'Argentine peut viser la copa en juin prochain.
Mais je le redis, ça passera par une continuité , tous doivent défendre. DiMaria Pastore ça envoi du lourd mais si ça ne défend pas, ça va prendre chère.
ElSevillistaAndrésIniestaLuján Niveau : DHR
Message posté par lamibnd
Si elle garde la même solidité, le même bloc équipe qu'elle a affiché au Bresil. L'Argentine peut viser la copa en juin prochain.
Mais je le redis, ça passera par une continuité , tous doivent défendre. DiMaria Pastore ça envoi du lourd mais si ça ne défend pas, ça va prendre chère.


Dans l'ensemble, tu as raison...mais une petite modification: Di Maria est un milieu à vocation offensive mais il défend...
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Message posté par lamibnd
Si elle garde la même solidité, le même bloc équipe qu'elle a affiché au Bresil. L'Argentine peut viser la copa en juin prochain.
Mais je le redis, ça passera par une continuité , tous doivent défendre. DiMaria Pastore ça envoi du lourd mais si ça ne défend pas, ça va prendre chère.


L'interêt de ce match sera de voir justement les nouveaux arrivés en défense. Roncaglia et Vergini qu'il pistait notamment quand il était à CanBarca. J'ignore comment il se débrouille à Sunderland.
J'ai pas en tête la liste des convoqués. Quelqu'un sait si Musachio de Villareal a été appelé ?
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 il y a 4 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 38 il y a 5 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 5 il y a 5 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 7 il y a 6 heures La demi-volée de Gignac 7 il y a 8 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13
Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103