1. // Coupe du monde 2014
  2. // 1/2 finale
  3. // Pays-Bas/Argentine

Argentine : la comparaison avec l'équipe de 86 est-elle pertinente ?

L'Argentine qui se présente devant les Pays-Bas pour tenter de rentrer une finale pour la première fois depuis 1990 part avec des armes simples : jouer dur, mettre le plus de couilles possible, subir pour partir en contre, donner la balle à Messi et prier. Une formule qui rappelle celle utilisée par l'Argentine de Maradona et qui pose une question : la réincarnation existe-t-elle en football ?

Modififié

Messi est Maradona


L'Argentine est là où elle n'était plus arrivée depuis la mort footballistique de Diego Maradona en 1990 et elle le doit déjà en grande partie à son autre 10, Léo Messi. Après une saison disparate avec le Barça marquée par la défaite, des vomissements inexpliqués et l'impression que le bonheur de jouer l'avait abandonné, Messi a jusqu'à présent montré qu'il pouvait être le Maradona de 1986, un « barillet cosmique  » au milieu d'une équipe de renards et d'ouvriers. Diego participait davantage à la construction du jeu, redescendait toucher quelques ballons au milieu de terrain, mais sauvait l'Argentine par fulgurance. Messi joue avec le même sens de l'éclair, tout en vitesse, en changement de rythme, en explosivité. Raid solitaire contre la Bosnie. Enroulé salvateur contre l'Iran. Doublé contre le Nigeria, passe décisive contre la Suisse. Léo est redevenu ce joueur capable de changer le cours d'un match sur une inspiration, de loger au centimètre près un ballon dans le petit filet sans même adresser un regard au but, ce « chien qui court la tête baissée » comme l'a un jour défini l'écrivain argentin Hernan Casciari, qui se relève toujours après une faute, qui ne lâche jamais le ballon des yeux. Ne lui reste plus qu'à inscrire un but de fils de pute et un but de génie. Il lui reste deux matchs.

Le sens de l'histoire


Il existe en Argentine un parallèle collectif à la croyance en l'être messianique : le besoin pour réussir de se sentir investi d'une mission. En 1986, l'Albiceleste était l'équipe de Diego, mais aussi la sélection d'un nouveau pays, sorti de la dictature et de l'hyperinflation, un pays qui devait venger la guerre des Malouines, perdue contre l'Angleterre de Thatcher en juin 1982. Cette Argentine 2014 a connu les crises, mais pas la guerre. Peu importe : en juin dernier, avant un match amical contre la Slovénie, les joueurs argentins ont posé pour la photo officielle avec une banderole de revanche. « Las Malvinas son argentinas » (Les Malouines sont argentines). Un message qui dit plus sur la conscience qu'a la sélection de l'importance historique de cette Coupe du monde que sur son engagement pour un rocher plein de moutons : l'Argentine a le meilleur joueur du monde, l'Argentine joue au Brésil, l'Argentine doit gagner. Avant le match contre la Belgique, Javier Mascherano a rassemblé ses troupes dans le vestiaire et leur a expliqué sa manière de voir l'histoire. « J'en ai marre de manger de la merde » , a dit le Jefecito. Des larmes ont coulé, Messi a pleuré : comme en 1986, c'est l'union sacrée.

Une équipe de soldats


Quelques mois avant le début du Mondial, Alejandro Sabella s'est rendu à Barcelone. Il venait voir Javier Mascherano pour lui dire deux choses. La première, c'est qu'il avait besoin d'un général, et que ce serait lui, le Jefecito, qui aurait les clés de son armée. Le second message est le même que celui adressé par Bilardo à Daniel Passarella avant d'aller au Mexique : comme avec Maradona en 1986, la victoire passera par les pieds de Lionel Messi et il faut donc le responsabiliser en lui donnant le brassard de capitaine. « Qu'il marque des buts ou non, avoir Messi dans son équipe est comme trouver de l'eau dans le désert » , a déclaré Sabella après le match contre la Belgique, malgré un face-à-face manqué en fin de match contre Courtois, et une prestation en demi-teinte du numéro 10 argentin. Le 3-5-2 de Bilardo est devenu un 5-3-2 (puis un 4-4-2 avec la blessure de Di María) qui prône le même football cynique, construit pour gagner grâce au génie d'un homme et à la solidité de dix soldats. Messi va là où il veut, se fait oublier, cherche les espaces jusqu'à trouver le moment et l'endroit pour sauver l'Argentine. Les autres sont chargés de le protéger. Comme Enrique et Batista, Mascherano et Biglia forment un milieu plein de vice et de grinta qui tape dans tous les tibias qui passent à proximité et libèrent Messi des tâches défensives. Higuaín tient le rôle de matador tenu par Valdano en 1986, tandis que la défense, largement décriée avant le Mondial, n'a pour le moment craqué que face au Nigeria et en fin de match contre la Bosnie. C'est une Argentine sans toque et sans son numéro 10 classique, qui ne prend pas le jeu à son compte, qui gère l'effort et la chaleur, une Argentine patiente et verticale qui sacrifie sa tradition pour intégrer la modernité d'un joueur hors norme. Ne reste plus qu'à savoir si c'est aussi une Argentine qui gagne.

Par Pierre Boisson
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


jean-registre Niveau : CFA2
Ce soir c'est le match décisif pour Messi. On saura enfin s'il est un joueur légendaire ou juste un joueur de club
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Même en cas de victoire de l'argentine, se profile le spectre de 2010 face à l'Allemagne..
Realsymphony Niveau : CFA
Message posté par jean-registre
Ce soir c'est le match décisif pour Messi. On saura enfin s'il est un joueur légendaire ou juste un joueur de club


je suis moin d etre la plus grand fan du joueur mais ce genre de phrases c est juste stupide.
Superbe article. Tout dépend de Messi ce soir. Robben, Sneijder et RvP auront beau être en pleine forme, Messi en pleine forme en met 3 en une mi temps dace à la défense hollandaise. Par contre si Messi est aux abonnés absents, la finale sera un beau classique Allemagne Pays-Bas. Finalement, la Hollande a le même genre d'équipe que l Argentine. Ce sera 3 artistes et 8 ouvriers contre un virtuose et 10 besogneurs.

Si un but est marqué tôt, on risque de voir un festival de buts et un match très vertical. Mais avant qu'il y ait un but, il y aura une grosse bataille physique entre tous les chiens, pitbull et bulldog de ces deux équipes.

je me réjouis de voir ça
Realsymphony Niveau : CFA
Message posté par Realsymphony


je suis moin d etre la plus grand fan du joueur mais ce genre de phrases c est juste stupide.


loin* le*
putain je suis achevé ...
Eljuegobonitodelardeche Niveau : District
Les gars j'ai un doute : le "mettre le plus de couilles possible" en intro c'est normal ?

C'est un nouveau type de défense c'est ça ?
Di Stefano (RIP) n'a jamais brillé en coupe du monde. Il a construit sa légende en club. ça n'en fait pas un joueur légendaire.
ça n'en fait pas *moins* un joueur légendaire.
Realsymphony Niveau : CFA
Message posté par BATIGOAL98
Di Stefano (RIP) n'a jamais brillé en coupe du monde. Il a construit sa légende en club. ça n'en fait pas un joueur légendaire.


bon en meme temps il en a jamais disputé donc ...
mais sur le fond je suis d accord avec toi
Palacio est nullissime.
Je ne comprend pas sa sélection, encore moins sa titularisation, le Fred argentin
LeoMessiEstUnGenie Niveau : Loisir
Palacio titulaire ?? Oui pour les prolongations peut être ...
Je trouve la comparaison avec 90 beaucoup plus pertinente. Une équipe au fond de jeu misérable, qui passe le second tour avec 2 buts en 3 matchs. Se reposant principalement sur 3 joueurs. Mais moins sur Maradona (Messi) que Caniggia (Di Maria) et Goycochea (Romero). Caniggia était suspendu pour la finale, Di Maria sera absent. Victoire aux péno en demi contre une équipe qui aura était légèrement supérieur dans le jeu sans que ce soit non plus flagrant (Italie, Pays-Bas). Et un gardien héroïque lors de la séance de tir au but. Donc l'Argentine va perdre 1-0 contre l'Allemagne dans une finale cadenassé (comme quasiment tout les matchs de l'Argentine).
il y a 32 minutes Une remontée historique des Seattle Sounders 5
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 17 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21