Areva en galère chez Vairelles

Modififié
0 0
L'affaire est vieille de 2007. Un laboratoire, la Criirad, révèle que des mesures de radioactivité 20 fois supérieures à la normale ont été relevées sur le site du stade du FC Gueugnon.

En 1980, la COGEMA, appartenant à Areva, décide de fermer son usine de traitement d'uranium à Gueugnon. Que faire alors des déchets radioactifs ?



Pour Areva, la solution est simple : enfouir à 70 cm du sol les déchets, sous le parking du stade des Forgerons. Le Canard Enchaîné vient de déterrer le cadavre et nous explique qu'Areva a tenté de régler le problème, l'été dernier, par une simple bande de goudron. Mauvaise pioche, le goudron a bloqué un gaz produit par le radium 226, gaz qui se désintègre pour libérer finalement des rayonnements gammas irradiants.

Areva doit donc revenir à la charge pour solutionner le mic-mac et vient d'annoncer son remède miracle : étouffement des rayonnements grâce à des cailloux et du... goudron. Coût du chantier : 1 million d'euros. En toute modestie, Areva a quand même prévenu : « Il serait présomptueux d'affirmer que le problème est définitivement réglé » .

Les Gueugnonnais peuvent être rassurés.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Utaka en veut à Redknapp
0 0