Areola, la forte crête

Convoqué par Didier Deschamps pour se caler derrière Mandanda et Costil en l’absence d’Hugo Lloris, Alphonse Areola est revenu cet été chez lui, au PSG, pour gratter une place de numéro un. Retour sur la formation d’un titi parisien pur jus, entre sa culture philippine, une chambre à Clairefontaine et une coiffure travaillée.

Modififié
2k 22
C’est là que tout a commencé. La forêt de Rambouillet, le domaine de Montjoye, les 66 000 mètres carrés de gazon à tondre et un bureau. Sur la chaise, un titi parisien, ses cheveux hérissés et son mulet revisité dont la réussite est encore discutée. Derrière la table, celui par qui tout peut basculer : Jean-Claude Lafargue, son visage serré, son passé de défenseur pro plié et son nouveau statut de boss de l’INF Clairefontaine. L’homme a sa réputation, entre ses qualités de formateur reconnues et ses gueulantes mythiques. Le temple de la formation à la française qu’est l’INF aussi, sa machine à rêves avec. Sauf qu’Alphonse Areola a souvent été en avance. Alors Lafargue rembobine : « On n’avait pas vraiment entendu parler de lui avant les phases de détection. Sauf que dès qu’on l’a vu débarquer, on a compris qu’on avait face à nous une mine d’or. Il avait tout : le mental, la détermination et le potentiel pour être un leader, ce qu’il est devenu par ce qu’il a fait voir et non autrement. Et il avait aussi une force particulière parce qu’il savait où il voulait aller. C’était le PSG ou ça ne serait rien. » L’ado avance dans le culte de ce rêve, celui du Parc et de ses buts posés face aux tribunes Auteuil et Boulogne. « C’était un vrai supporter. On parle d’un truc assez fou. Il écrivait PSG sur ses trousses, il avait la couette PSG, les cahiers… » , se marre aujourd’hui son ancien pote de chambre, Paul Charruau, qui vient de signer cet été à Bastia. Au point de tout mettre en œuvre pour s’y faire une place, chaque été, en multipliant les prêts pour apprendre, à Lens, à Bastia, à Villarreal, pour revenir il y a quelques semaines « à la maison » avec l’envie de devenir numéro un, enfin. Avec les Bleus comme sucrerie.

Le riz, la terre battue et les larmes


Reste que pour comprendre l’ascension de la belle gueule jusqu’à son retour à Clairefontaine cette semaine avec les grands, il faut étirer le fil de son histoire. Celle d’une famille, d’abord, au sang philippin, débarquée en France il y a une grosse vingtaine d’années dans les coins populaires du 15e arrondissement de Paris. Celle d’un gosse qui kiffe le foot, qui n’a pas toujours l’argent de poche pour filer s’acheter un maillot, mais qui est marqué de près par une doublette parentale autoritaire mais juste. « La mère d’Alphonse était très proche de lui et venait souvent. Le père aussi. Je la considère un peu comme ma deuxième mère, pose Khan, l’un des premiers éducateurs d’Areola aux Petits Anges, un club du 7e arrondissement. Pendant les matchs, elle nous faisait souvent à manger. Du riz, des nems, de la cuisine philippine. » Le gosse est entouré, préservé et claque ses premiers plongeons sur de la terre battue. Patrick Lautric, fondateur du club et ex-coach du gardien du PSG, était déjà là, ses fines lunettes posées sur le nez. Il continue de poser ses consignes avec un maillot de la Squadra Azzurra sur le terrain synthétique du complexe Suzanne Lenglen de Paris. Il parle « du respect et de l’éducation parfaite » d’un gamin qui cavalait à ses débuts sur le champ, loin du but, et traînait la petite bedaine de ces enfants qui ne finissent jamais une assiette sans la lécher.

« Au départ, il s’exprimait pas mal, il embêtait ses coéquipiers, mais avec l’âge, il est devenu hyper discret. On peut même dire qu’il nous faisait peur parfois, mais c’était avant tout un gros bosseur qui savait où il voulait aller » , reprend avec le sourire Khan, sous sa chemise serrée. Celui qui est alors surnommé « Le Mur » impressionne dès son replacement dans le but lors d’un tournoi en salle à Romainville en 2000 pour remplacer le titulaire habituel. La suite ? La création d’un monstre qui mesure près d’un mètre quatre-vingt à douze ans, qui enchaîne les tournois sans prendre de but, qui tape dans l’œil des recruteurs de partout, mais qui peut aussi « pleurer après avoir pris un but entre les jambes à Châtenay-Malabry » , se souvient Patrick Lautric. Le PSG est déjà là et viendra se renseigner auprès du coach Lautric lors de la mi-temps d’un match de championnat par les yeux de Pierre Reynaud, ancien arrière gauche du club. Au départ, Areola reste, repousse encore, et signe comme une évidence lors de son entrée à l’INF. Avec l’envie d’être « le héros à chaque match quand on gagne ou quand on fait la différence. C’est vraiment ce sentiment de force, de victoire grâce à un arrêt qui m’a plu » , a-t-il expliqué il y a quelques années au site internet Culture PSG.

La vie de Superstar


Voilà comment Areola a débarqué dans « son club de cœur » avec le rêve de s’y imposer un jour. Le gosse est un emblème, celui du titi, de la formation et donc une belle marque pour le nouveau PSG. Mais aussi un espoir qui gratte toutes les sélections nationales de jeunes depuis les U16. « La première fois que je l’ai vu, c’était au deuxième tour des détections pour l’INF. Il était impressionnant physiquement, costaud, explosif au sol et dégageait déjà une grosse maturité. Je me suis dit direct qu’il avait un truc énorme et notre entraîneur des gardiens, Franck Raviot, nous a aidés à bien grandir. Il avait des facilités, mais il travaillait beaucoup, car il savait qu’on pouvait être le meilleur à un instant T et pas le lendemain » , complète Paul Charruau, l’ancien pote de l’INF. Une vision que partage également le milieu de Dijon Jérémie Bela, également membre de la génération 93 : « On le surnommait "Superstar" parce qu’il avait rapidement signé un contrat chez Nike alors qu’on était tous en Adidas. Faut savoir aussi qu’il était capable de passer des heures à se coiffer en suivant la mode. Cette crête de l’époque, c’était la tecktonik. Après, c’était le coéquipier bon délire, qui rigolait souvent mais qui te faisait aussi flipper quand tu l’avais en face de toi. Quelques années plus tard, j’avais joué contre lui avec la réserve de Lens contre le PSG. J’ai eu un penalty face à lui et quand tu vois la bête, tu n’es pas serein. » Bela avait tout de même transformé la sentence avec un certain panache.

Areola semble toujours avoir été le genre de mec « agréable à coacher » , comme l’explique son ancien coach à Bastia, Ghislain Printant. « Tu as face à toi un exemple, un joueur constamment à l’écoute, qui n’a jamais pris une amende et qui a beaucoup appris de son passage à Bastia dans la gestion des périodes difficiles. Et il était pourtant arrivé avec Claude (Makelele, ndlr) qui a rapidement été mis de côté, ce qui n’est pas une situation simple à gérer. » Avec Areola, à l’exception de son prêt à Villarreal, c’est une constante : chaque nouvelle aventure était provoquée par un ancien du PSG, que ce soit Makelele à Bastia, ou Kombouaré qui l’avait emmené à Lens et avec qui il a fait grimper le Racing en Ligue 1 en mai 2014. Le temps a maintenant fait son job et Areola n’en a plus à un moment où Emery a le cœur qui balance avec Kevin Trapp. Comme si le rêve se posait maintenant à un tournant, loin des couettes et des coups de stylo sur les trousses, pour un gardien de vingt-trois ans en passe de devenir international et qui ne s’est toujours pas affirmé en tant que numéro 1 chez lui. L’horloge tourne et « Le Mur » est maintenant terminé.

Par Maeva Alliche et Maxime Brigand Tous propos recueillis sauf mention.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
J'espère qu'Emery va le faire un jouer un peu, mais bon, je ne me fait pas trop soucis.

En tout cas, j'espère aussi que ça mère ne fait plus de repas pour les matchs car "Pendant les matchs, elle nous faisait souvent à manger. Du riz, des nems, de la cuisine philippine"
Pas sur que ce soit le meilleur des repas sportifs...
didier gomis Niveau : CFA
Ça sent qd mm la grosse enflammade ce alphonse. Je lui souhaite de gagner sa place mais je trouve étrange de le prendre en A qd on voit qu'il n'a encore que peu prouvé.

Il semble être la relève de lloris dans l'esprit de Deschamps, faudrait qd mm qu'il joue titulaire ezn club...
Pragmatique Niveau : CFA2
lorsqu'il il effectuera un arrêt, le parc fera la ola pour la première fois depuis le plan Leproux.
clement6628 Niveau : CFA2
Message posté par didier gomis
Ça sent qd mm la grosse enflammade ce alphonse. Je lui souhaite de gagner sa place mais je trouve étrange de le prendre en A qd on voit qu'il n'a encore que peu prouvé.

Il semble être la relève de lloris dans l'esprit de Deschamps, faudrait qd mm qu'il joue titulaire ezn club...


Au final, il était titulaire depuis trois ans en club à Lens, puis Bastia et enfin Villarreal.
Quant à Deschamps, il doit le voir comme le jeune au plus gros potentiel mais il n'est que quatrième dans la hiérarchie derrière Loris, Mandanda et Costil. Et il ne va certainement pas monter tant qu'il ne jouera pas. Aujourd'hui, c'est plus une solution pour l'après 2018.

Mais là il est dans une drôle de situation tout de même. Gardien, on sait tous qu'à moins d'enchaîner les boulettes ou surtout que le titulaire se blesse, tu as peu de chances de devenir titulaire. Il verra bien mais à un moment il risque de devoir prendre une décision dans un ou deux ans si Trapp est toujours n°1.
Cela dit, il me semble qu'Emery faisait tourner à ce poste pour les Coupes y compris en Europe.
Romansochaux Niveau : National
Bizarre de sélectionner un remplaçant quand même.
Message posté par didier gomis
Ça sent qd mm la grosse enflammade ce alphonse. Je lui souhaite de gagner sa place mais je trouve étrange de le prendre en A qd on voit qu'il n'a encore que peu prouvé.

Il semble être la relève de lloris dans l'esprit de Deschamps, faudrait qd mm qu'il joue titulaire ezn club...


Je lis souvent cette remarque concernant les joueurs prétendants à une place en équipe nationale.
"Mais il n'est même pas titulaire".
Je veux bien, mais il faut aussi tenir compte du club où joue le mec.
Si Areola était dans n'importe quel club de Ligue 1 et dans 90℅ des clubs Européens il serait titulaire.
Maintenant, il joue au PSG, il devrait y être titulaire selon moi mais pour l'instant ca n'est pas le cas.
Patientons.
Christophe_Dugachy Niveau : District
Est-ce que quelqu'un sait qui est son agent ? sa pourrait peut être expliquer pourquoi il est dans les 23 et pourquoi tout est fait pour le faire gonflé alors que c'est pas basé sur grand choses niveau performances ..
S'il n'est pas titu au PSG, c'est car Emery ne veut pas griller le mental de Trapp en le mettant directement après son arrivée sur le banc de suite. Quelqu'un sait si Trapp est apprécié dans le vestiaire ?
butterfly Niveau : CFA
Message posté par Christophe_Dugachy
Est-ce que quelqu'un sait qui est son agent ? sa pourrait peut être expliquer pourquoi il est dans les 23 et pourquoi tout est fait pour le faire gonflé alors que c'est pas basé sur grand choses niveau performances ..


A ceci près qu'Areola sort d'une saison en tous points exceptionnelle avec Villareal, record de matchs sans but pris, et 2e meilleur gardien de Liga en termes de stats whoscored.
Message posté par butterfly
A ceci près qu'Areola sort d'une saison en tous points exceptionnelle avec Villareal, record de matchs sans but pris, et 2e meilleur gardien de Liga en termes de stats whoscored.


Laisse tomber, les mecs sont des purs chauvins, seul ce qui existe en France et en L1 vaut quelque chose. Areola est une bouse de n'être pas titulaire en L1, Emery est un tocard de n'avoir gagné que 3 Europa League et 0 Ligue des champions, Krychowiak n'est pas devant Motta donc c'est un nul...
read my nullitay Niveau : DHR
Message posté par toof11
Laisse tomber, les mecs sont des purs chauvins, seul ce qui existe en France et en L1 vaut quelque chose. Areola est une bouse de n'être pas titulaire en L1, Emery est un tocard de n'avoir gagné que 3 Europa League et 0 Ligue des champions, Krychowiak n'est pas devant Motta donc c'est un nul...


J'ai jamais lu un poste avec autant de veritay ! Merci de la part de la team 33,8° F
Non mais c'est quoi tout ces mecs qui te disent qu'il a rien prouvé, "bla bla bla il est pas titulaire, ... "

Le gars, d'abord une pige en Ligue 2 où il fait parti des grands artisans de la montée, ensuite une pige dans un club qui joue le maintien, où il fait parti des grands artisans du maintien, qui plus est dans un club comme Bastia avec un contexte pas toujours évident. Et la saison d'après, le gars devient titulaire dans un club qui fait un joli parcours Européens, joue le top 5 d'un championnat majeur et te fout un mec comme Asenjo sur le banc ... Et sans oublier en parallèle les sélections de jeune où il a toujours fait de belles perfs.
Tu veux quoi de plus à son âge ?
Ha et bien sûr sans jamais ouvrir sa gueule, prétendre à une place qui lui serai soit disant acquise, non juste le boulot encore et toujours.

Trapp n'a pas intérêt de se louper, car quand Areola va avoir sa chance, on pourra plus l'enlever !
Lost in translation Niveau : CFA2
L'information l'équipe selon laquelle Emery titulariserait Trapp pour ne pas le démoraliser me fait quand même beaucoup rire!
Les mecs avaient annoncé Areola titulaire d'entrée "de source sûre" et se sont ridiculisés.

Vous pensez sérieusement qu'Emery mets ses moins bon joueurs sur le terrain pour ne pas heurter leur sentiments? "On n'a perdu mais bon c'est pas grave, au moins Kevin n'est pas en train de pleurer aux toilettes..."

Si Emery aligne Trapp c'est qu'il est meilleur à l'entraînement. Point barre.

Et j'espere vraiment qu'Areola va lui passer devant vite fait.

Trapp relâche quand même une frappe de Morel sur l'action du but hors jeu de Lyon au tout début du Trophée des Champions.

Il relâche une frappe de Morel bordel ! De Morel !
comment c'est loin Niveau : DHR
Message posté par Matt78400
Non mais c'est quoi tout ces mecs qui te disent qu'il a rien prouvé, "bla bla bla il est pas titulaire, ... "

Le gars, d'abord une pige en Ligue 2 où il fait parti des grands artisans de la montée, ensuite une pige dans un club qui joue le maintien, où il fait parti des grands artisans du maintien, qui plus est dans un club comme Bastia avec un contexte pas toujours évident. Et la saison d'après, le gars devient titulaire dans un club qui fait un joli parcours Européens, joue le top 5 d'un championnat majeur et te fout un mec comme Asenjo sur le banc ... Et sans oublier en parallèle les sélections de jeune où il a toujours fait de belles perfs.
Tu veux quoi de plus à son âge ?
Ha et bien sûr sans jamais ouvrir sa gueule, prétendre à une place qui lui serai soit disant acquise, non juste le boulot encore et toujours.

Trapp n'a pas intérêt de se louper, car quand Areola va avoir sa chance, on pourra plus l'enlever !


Tout à fait d'accord sur ton com.

Précisons quand même que asenjo a eu une grave blessure à la fin de la saison 2014/2015 qui l'a éloigné des terrains pendant 6 mois. Il devait revenir début novembre 2015.
Sauf que Villaréal a très bien tourner avec un Alphonse en feu, le club à donc pris tout son temps pour remettre asenjo dans les meilleurs conditions.

C'est une sacré perf qu'il a réalisé le gars Alphonse car asenjo c'est au moins aussi fort que trapp et l'avoir remplacé au pied levé "ni vu ni connu" c'était tout sauf évident.
Message posté par comment c'est loin
Tout à fait d'accord sur ton com.

Précisons quand même que asenjo a eu une grave blessure à la fin de la saison 2014/2015 qui l'a éloigné des terrains pendant 6 mois. Il devait revenir début novembre 2015.
Sauf que Villaréal a très bien tourner avec un Alphonse en feu, le club à donc pris tout son temps pour remettre asenjo dans les meilleurs conditions.

C'est une sacré perf qu'il a réalisé le gars Alphonse car asenjo c'est au moins aussi fort que trapp et l'avoir remplacé au pied levé "ni vu ni connu" c'était tout sauf évident.


Oui c'est ça, Asenjo de mémoire est revenu petit à petit en Europa League notamment.

Mais comme tu dis, il a remplacé de suite sans trembler un type comme Asenjo qui était vu comme l'avenir dans les buts Espagnol du temps où il était à l'Atletico, dans un club bien plus gros que ce qu'il avait connu jusqu'à présent, grosse force mental le Alphonse !
philfrenhie Niveau : CFA
Message posté par butterfly
A ceci près qu'Areola sort d'une saison en tous points exceptionnelle avec Villareal, record de matchs sans but pris, et 2e meilleur gardien de Liga en termes de stats whoscored.


c'est exactement la reflexion que je me suis faite...les gens commente sans savoir et se font passer pour des cadors...
philfrenhie Niveau : CFA
Message posté par Matt78400
Non mais c'est quoi tout ces mecs qui te disent qu'il a rien prouvé, "bla bla bla il est pas titulaire, ... "

Le gars, d'abord une pige en Ligue 2 où il fait parti des grands artisans de la montée, ensuite une pige dans un club qui joue le maintien, où il fait parti des grands artisans du maintien, qui plus est dans un club comme Bastia avec un contexte pas toujours évident. Et la saison d'après, le gars devient titulaire dans un club qui fait un joli parcours Européens, joue le top 5 d'un championnat majeur et te fout un mec comme Asenjo sur le banc ... Et sans oublier en parallèle les sélections de jeune où il a toujours fait de belles perfs.
Tu veux quoi de plus à son âge ?
Ha et bien sûr sans jamais ouvrir sa gueule, prétendre à une place qui lui serai soit disant acquise, non juste le boulot encore et toujours.

Trapp n'a pas intérêt de se louper, car quand Areola va avoir sa chance, on pourra plus l'enlever !


si je ne m'abuse il est champion du monde u20 en titre...c'est peut-etre pas la LDC mais c'est quand meme pas mal...il a ensuite ete titulaire en espoirs et maintenant vient en A...ca demontre quand meme que le gars a du potentiel...d'un autre cote la moitie des mecs du forum connaissent mieux le foot que deschamps ou mankowski....
Message posté par didier gomis
Ça sent qd mm la grosse enflammade ce alphonse. Je lui souhaite de gagner sa place mais je trouve étrange de le prendre en A qd on voit qu'il n'a encore que peu prouvé.

Il semble être la relève de lloris dans l'esprit de Deschamps, faudrait qd mm qu'il joue titulaire ezn club...


bah il a été le titulaire d une equipe qui s est qualifée pour le preliminaire de chmapion´s via la liga, à 22 ans. il a eu des petits creux bien sur mais toute la presse español le voit comme une valeur sure de liga
Un monstre la Alphonse. Je l'ai suivi toute sa saison au RCL dont je suis supporter et sans lui, clairement, on ne serait pas monté. Il a une très grande part dans la montée. S'il avait pu rester en Ligue 1 comme c'était prévu, on se serait maintenu à tous les coups.
Le futur de l'EDF et du PSG, à coups sûrs
 //  09:45  //  Aficionado de la Thaïlande
Message posté par Matt78400
Non mais c'est quoi tout ces mecs qui te disent qu'il a rien prouvé, "bla bla bla il est pas titulaire, ... "

Le gars, d'abord une pige en Ligue 2 où il fait parti des grands artisans de la montée, ensuite une pige dans un club qui joue le maintien, où il fait parti des grands artisans du maintien, qui plus est dans un club comme Bastia avec un contexte pas toujours évident. Et la saison d'après, le gars devient titulaire dans un club qui fait un joli parcours Européens, joue le top 5 d'un championnat majeur et te fout un mec comme Asenjo sur le banc ... Et sans oublier en parallèle les sélections de jeune où il a toujours fait de belles perfs.
Tu veux quoi de plus à son âge ?
Ha et bien sûr sans jamais ouvrir sa gueule, prétendre à une place qui lui serai soit disant acquise, non juste le boulot encore et toujours.

Trapp n'a pas intérêt de se louper, car quand Areola va avoir sa chance, on pourra plus l'enlever !


Yep, dire qu Areola n'a rien prouvé c est un peu gonflé quand meme...à voir s'il jouera qq matchs de C1, et sa patience
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 22