1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Milan AC/Atlético Madrid

Arda Turan, forte tête plus que tête de Turc

Il n’est ni grand ni rapide. Il marque peu et n’affole pas les statistiques. Il n’ira pas au Mondial et ne sera jamais mis en avant. Lui, c’est Arda Turan, Turc de naissance et meneur de jeu de génie. Sans leur caution technique, les Colchoneros redeviendraient une équipe lambda, ou presque.

Modififié
49 14
Arda Turan n’a pas la reconnaissance que son talent mérite. Arda Turan n’est pas un soldat simeonesque comme un autre. Arda Turan n'entre dans aucune case. Arda Turan est différent… Oui, il est difficile de définir Arda Turan. Meneur de jeu au toucher léché, l’international turc est la caution talent de l’Atlético de Madrid. Il en est également l’une des clés. À désormais 27 ans, le natif d’Istanbul est au sommet de sa carrière. Une carrière qui l’a mené des bords du Bosphore à ceux du Manzanares, du Galatasaray au club du Sud de la capitale espagnole. Tout au long de son périple, il n’a cessé de cultiver sa différence. Pourquoi ? Parce qu’à l’heure de la guerre des mutants Messi-Ronaldo, lui avoue que son idole est Iniesta : « Nous avons le même âge ? Ça n’importe pas. J’ai de l’admiration pour lui-même si nous sommes rivaux sur le terrain  » , déclare-t-il au Libero. Avant de défier le Milan AC à San Siro, les Colchoneros de Diego Simeone devront remettre une part de leur destin dans les pieds d’Arda Turan. Et ils ne le regretteront pas. Explications.

En Liga, le plus bel intermittent du spectacle

Si Arda Turan est un joueur si atypique sur le terrain, il le doit à une jeunesse passée dans la rue. « Nous avons toujours joué dans la rue, même quand nous étions plus vieux, nous jouions dans la rue. Pour cela, le football en Turquie ne pourra être comme en Espagne, parce que les enfants jouent toujours dans la rue » , raconte-t-il. Son enfance, il ne la catalogue pas comme difficile. Il explique seulement avoir « vécu dans des maisons avec les portes ouvertes, personne n’avait peur et de toute façon, personne n’avait d’argent pour acheter quelque chose » . Le football changera tout, Fatih Terim sera son guide. L’ancien sélectionneur de la Turquie le rapatrie en 2000 au centre de formation du Galatasaray. En 2005, Gheorghe Hagi, alors entraîneur du Gala, le fait débuter en équipe première. Par la suite, tout va très vite. Toujours membre des sélections de jeunes, il rejoint la Milli Takim en 2006. En 2009, du haut de ses 22 ans, il devient même capitaine de l’équipe du lycée français. Arda n’est pas du genre à perdre son temps.

Surtout, ses prestations de capitaine font rapidement le tour de l’Europe. Les plus grandes écuries européennes viennent frapper à la porte. Le prix à débourser, de plus de 25 millions d’euros, effraie. Il attendra donc 2011 pour découvrir un autre football. Contre 15 patates, l’Atlético Madrid décroche le gros lot. Ses débuts sont réussis. Décisifs – 5 buts, 8 passes –, il est élu mi-décembre meilleure recrue de Liga devant Falcao et Fàbregas. Excusez du peu. L’arrivée de Diego Simeone à la même époque va changer la donne. Connu pour ses petites sucreries, Arda va souffrir de son physique déficient. Lui préfère voir le ballon courir, alors que Simeone veut voir ses hommes galoper. Ainsi, son adaptation aux méthodes du Cholo ne se fait pas sans souffrance. Turan est incapable de tenir 90 minutes. Que ce soit pendant 20, 45 ou 60 minutes, il assure et devient le plus bel intermittent du spectacle. En chiffres, lors des six premiers mois de Simeone, le Turc ne termine que 10 % des matchs. Autre changement, son poste : meneur de jeu, il devient ailier gauche sous un Simeone qui lui préfère Diego dans l’axe. Beaucoup de changements, donc.

5 buts et « pas spécialement satisfait  »

Mais Arda a la tête dur, et les reins solides. Alors, il se remet au travail. Et se laisse pousser la barbe. Désormais, il accepte de « faire son travail en défense » pour « avoir de la liberté en attaque » . Il a désormais 90 minutes dans les jambes et la lucidité qu’elles nécessitent. Lors des gros matchs de cette saison – Supercoupe d’Espagne face au Barça, matchs de C1 –, il est l’un des tout meilleurs Colchoneros. Lors du match de championnat face à ces Blaugrana, il était d’ailleurs la seule bonne raison de se rendre au stade. Sa nouvelle caisse n’explique pas tout, son talent beaucoup plus. Sa vision du football également. Toujours dans le magazine Libero, il raconte : « Il se peut que je mette cinq buts dans un match et que je ne me sente pas spécialement satisfait, mais gagner la Coupe face au Real au Bernabéu, l’histoire s’en souviendra. » Le Turc a même donné son nom à un néologisme en Espagne, « l’Ardaturanismo » : «  C'est-à-dire, si tu me mets dans un classement des meilleurs buteurs, je serai le dernier. Ce n’est pas ma priorité.  » Prolongé en automne jusqu’en 2017, il ne devrait pas quitter les bords du Manzanares à moins d’une offre faramineuse. D’autant plus que les ultras du Frente Atlético l’ont érigé en icône. Arda n’a vraiment rien d’une tête de Turc.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
un très bon joueur

j'aime bien le "il serait jamais mis en avant" alors qu'il fait la une du site.

Genre, merci SF de réparer l'injustice.
Le mec est déjà une idole à l'Atletico et est reconnu dans toute l'Europe, on a connu plus anonyme...
EstebanSanchodelaVega Niveau : DHR
Mouai .. désolé mais vu la classe du monsieur, je reste un peu sur ma fin.
y'a plus qu'à faire 10 pages sur lui dans un prochain sofoot. au boulot !
Plasil Power Niveau : CFA
Message posté par Scotch_OMsoccer
un très bon joueur

j'aime bien le "il serait jamais mis en avant" alors qu'il fait la une du site.

Genre, merci SF de réparer l'injustice.
Le mec est déjà une idole à l'Atletico et est reconnu dans toute l'Europe, on a connu plus anonyme...


Alors figurez-vous Bixente que j'ai découvert un petit joueur turc très sympathique qui joue dans un petit club du championnat espagnol. Il est brillant et je suis que dans quelques années il deviendra un joueur reconnu en Europe. Dès qu'il y a une place entre une interview de Saméto, une interview de DidierDrogba, et un reportage sur LéoMessi, je pense que Fred Calange pourra nous faire connaître ce merveilleux joueur, ce diable d'ArdaTuran!
All_In_Klusive Niveau : Loisir
Bon sinon Arda Turan, depuis le début de sa carrière pro en 2004, c'est : 240 matches pour 56 buts et 127 passes décisives ... et encore il manque les stats de 2013-14 ...
KillerCroc Niveau : CFA
C'est notre talisman! Mais ne pas résumer le talent technique a lui! C'est notre plus beau joujou j'en conviens, mais on a le prochain Iniesta (Koke) dans le onze, Oliver Torres qui va devenir un crack, pis même Diego même si il n'est que preté!
La Liga sera encore la gagnante de ce soir, ça en devient gênant pour les autres pays.
Message posté par EstebanSanchodelaVega
Mouai .. désolé mais vu la classe du monsieur, je reste un peu sur ma fin.
y'a plus qu'à faire 10 pages sur lui dans un prochain sofoot. au boulot !


Mais la fin justifie les moyens donc ça va
Un jour on apprendra qu'en contrepartie du choix des photos, LB a eu le droit de poster ses articles sur bordeaux !
Note : 1
Deja a Galatasaray on pouvait s'apercevoir qu'il avait du talent !
A vrai dire il est pas meneur de jeu de poste réellement , c'est Simeone qui l'a placer en 10 , un Argentin qui arrive a s'imaginer jouer sans un distributeur il y en a pas beaucoup . Arda est ailier gauche , et maintenant que Diego est la tout les postes sont doublés ..

Cependant vu les sommes dépensés par Aysal le président de Galatasaray , je doute qu'il aurait était vendu a l'heure actuel !
( il a était vendu quelques mois après l'élection du nouveau président )
Heiseinberg Niveau : CFA
UN MONSTRE ! Enorme joueur lui et Fabregas sont les meilleurs joueurs du monde en terme de polyvalence, vous les mettez n'importe ou ils seront toujours bon
Message posté par Plasil Power


Alors figurez-vous Bixente que j'ai découvert un petit joueur turc très sympathique qui joue dans un petit club du championnat espagnol. Il est brillant et je suis que dans quelques années il deviendra un joueur reconnu en Europe. Dès qu'il y a une place entre une interview de Saméto, une interview de DidierDrogba, et un reportage sur LéoMessi, je pense que Fred Calange pourra nous faire connaître ce merveilleux joueur, ce diable d'ArdaTuran!


*CJP's voice* Hahaha qu'es ce que j'ai ris en lisant ce message,bien joué ! ^^
Mais à l'époque, il était pas un peu comme Bale... arrière passer un moment?
Il me semble l'avoir déjà vu plusieurs fois AL en Turquie, mais je peux me tromper bien entendu !

Si quelqu'un pouvait confirmer ou me remettre dans le chemin de la vérité ça serait cool ^^

En tout cas, très bon joueur.
Les turcs doivent être fiers de l'avoir !!!!

Lol Turan sa fé trop pensai a lilian turam sauf que turam il est noir et c'est un m a la fin de son prénon , on se demande pourkoi , ou je sais pa
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Je l'ai vu jouer pour la première fois lors d'un Suisse-Turquie à l'Euro 2008, avec ça notamment (35 eme seconde de la vidéo):
http://www.dailymotion.com/video/x6jfbf … uie-1_news
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Veni, vidi, Verratti
49 14