1. // Foot & technologie
  2. // Arbitrage vidéo

Arbitrage vidéo : la tentation de l'indécision

Ce week-end, un nouveau cas a alimenté encore un peu plus le débat autour de l'arbitrage vidéo lors de la Supercoupe des Pays-Bas.

Modififié
Samedi 5 août, Stade Kuip de Rotterdam. Feyenoord, champion des Pays-Bas, affronte Vitesse Arnhem, vainqueur de la Coupe, lors du traditionnel Johan Cruijff Schaal. Les supporters du Vitesse ont à peine le temps de crier à l'injustice, ceux du Feyenoord de dire « ouf  » que les locaux transforment une situation litigieuse dans leur surface en une contre-attaque éclair. Les filets de Remko Pasveer tremblent, le stade exulte, Feyenoord mène désormais 2-0. Enfin, pas tout à fait. Les visiteurs encerclent l'arbitre, Danny Makkelie, les joueurs de Van Bronckhorst stoppent leur célébration, le stade se tait, le regard suspendu sur l'homme en bleu ciel qui, plus d'une minute après le but, mime avec ses mains le fameux rectangle signifiant l'appel à l'assistance vidéo. Il se dirige au bord du terrain pour se faire le replay de l'action devant un écran à sa disposition, tergiverse un peu et prend son courage à deux mains deux minutes trente trop tard : pénalty pour Vitesse Arnhem ! Des années qu'on vous le dit : la justice est trop lente.

Vidéo

Justice rendue, émotions volées


«  Justice a été rendue » diront les pro-vidéo. Et ils auront raison. Pendant que les anti bondiront sur le ridicule de la situation et brandiront l'argument de la sacro-sainte émotion bafouée et corrompue. Et ils n'auront pas tort non plus. Ce sont là deux visions du football qui s'opposent et ne seront pas réconciliées de sitôt. Celle qui ne veut rien laisser au hasard, focalisée sur les enjeux et celle qui s'accroche aux mythes qui ont participé à l'histoire de ce jeu, de la main de Dieu à celle de Suarez. Il n'a d'ailleurs, pour les défenseurs de cette dernière, jamais été question de dire « vive l'injustice » . Il s'agit de savoir vivre l'injustice. Car elle nourrit chaque jour un sport qui accepte qu'un joueur coûte plus cher qu'une équipe et permet pourtant que le petit accroche parfois le scalp du géant. Elle nourrit mille légendes où une expulsion imméritée a galvanisé dix coéquipiers, mille autres où elle n'a pas été réparée.


C'est l'essence même de ce sport que de ressentir l'injustice, qu'elle soit réelle ou fantasmée, à chaque élément contraire. Mais la situation cocasse qu'a dû affronter monsieur Makkelie dépasse les fractures dogmatiques. Il ne s'agit pas là pour les romantiques de faire leur plaidoyer habituel sur les incohérences techniques de l'arbitrage vidéo ou les raisons qui font de celui-ci le fossoyeur d'une certaine idée du football. Non, c'est encore autre chose. Samedi soir, nous avons assisté à la démission d'un arbitre en plein match. Et cela pose une question fondamentale : la vidéo est-elle là pour aider l'arbitre ou pour le déresponsabiliser ?

Assistance et assistés


Elle a en tout cas poussé Danny Makkelie à s'effacer pour ensuite se donner en spectacle. Si plusieurs cas ont déjà démontré que la pratique n'est pas infaillible, celui-ci pouvait faire office d'exemple du bien-fondé de sa mise en place. Mais la vidéo a-t-elle aidé l'arbitre à prendre la bonne décision ou l'a t-elle avant tout poussé à ne pas en prendre ? Le pénalty semble clair à vitesse réelle et l'arbitre est très bien placé. Pourquoi ne siffle-t-il pas de suite ? Deux explications possibles : 1) il est mauvais, 2) il refuse de prendre un risque, aussi minime soit-il. La première explication pointe un problème qui devrait et pourrait être résolu en dehors du cadre de l'assistance vidéo. Celle-ci ne devant pas être un alibi à la médiocrité. La seconde semble la plus logique au vu du contexte et soulève la problématique du filet de sécurité déresponsabilisant qu'offre l'assistance technique.


Elle ouvre en effet le champ à une nouvelle forme d'arbitrage qui pousserait l'homme en noir, paralysé par la peur de se tromper, à ne plus arbitrer à chaud. Comme si un joueur demandait la permission à son entraîneur avant de tenter un dribble, de peur de le rater. Au-delà même des émotions, bientôt condamnées à être contenues voire différées, c'est aussi le courage des arbitres qui est pris en otage. Ils n'ont déjà pas le droit de parler, ni d'incarner leur fonction en privilégiant l'esprit à la lettre sous peine de sanction. Et ils seraient désormais incités à effacer toute prise de risque dans leur manière d'arbitrer ? Ça ne doit pas arriver. Trompez-vous, interprétez, sifflez ! On vous en voudra quelques minutes, quelques jours voire quelques mois pour les plus rancuniers. Mais ne cessez pas de décider, par pitié, ou d'ici quelques années plus rien ne justifiera votre présence sur un terrain de football.

Par Christophe Depincé
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Note : 5
MERCI !
Cette dérive qui consiste à ne plus prendre de décision de peur de se planter a déjà cours dans le rugby, ce sport où soi-disant la vidéo fonctionne bien. Il n'y a plus un essai sans appel vidéo, chaque arbitre refuse de faire son job et préfère tout verifier, même quand la faute est évidente.

Je ne vois pas pourquoi le football échapperait à ça.
Sauf que la différence entre le rugby et le foot, c'est les sources d'appels à la vidéo.

rugby = toutes les 3 minutes, s'en est presque risible ouais.
la nature du sport provoque ça (des types qui s'empilent, un ballon sous le tas)


mais au foot .... si on est à 1 par mi temps, ça sera déjà beaucoup.

>> y a combien de matchs sans buts refusés, sans carton rouge, sans penalty ???
sans déconner, encore l'immense majorité hein
MathySmith Niveau : CFA
Je suis content de lire et d'entendre des arguments plutôt posés et réfléchis comme les tiens depuis que ce débat a lieu d'être, parce que ça a grave fait évoluer ma position de très pro-vidéo au départ à de plus en plus sceptique maintenant.
einmaleinstern Niveau : CFA2
"Ici, Zarathoustra devient immoraliste. Il suggère qu'en sanctifiant ces paroles, en faisant de ces commandements des impératifs divins, on a assassiné la vérité elle-même! Toute vie ne comprend-elle pas le vol et l'assassinat? [...] Si ces méfaits sont inhérents à la vie, n'est-ce pas priver la vie de son essence que de vouloir en finir avec eux?"

La valeur de justice éclate l'essence du jeu.
3 réponses à ce commentaire.
 //  14:17  //  Amoureux de la Lazio Rome
hélas, dérive ultra prévisible dès lors qu'on a commencé à parler de l'arbitrage vidéo. merci pour cet article qui vient le confirmer.
mais ce qui est prévisible aussi

c'est les 90% du temps où elle sera utile et incontestée (du moins par les gens objectifs, pas partis pris évidemment)

et quand sera venu l'heure du bilan
ces cas où elle ne sert à rien, ne seront "pas grave"

Alors oui, mettre plus de 3 mn pour accoucher d'une souris, ça fait chier.
ouais,

réglementairement, le quatrième arbitre devrait avoir qu'1mn30 disons, pour trancher.
derrière il lui file une directive (il arbitre donc) soit il laisse le central porter ses couilles "comme avant".

dans tous les cas, un humain tranche, un humain interprète (le live ou le replay) et donc peut mal le faire ...
les 9x sur 10 où la vidéo enlève tout doute, seront la bienvenu

faut surtout pas qu'au nom des 10% de cas où elle ne sert à rien,
des mongoliens viennent t'expliquer que c'est de la merde puisque pas parfait ...
Mais du coup quel intérêt à la vidéo si celle-ci n'est pas capable de donner une réponse quand on a besoin d'elle. Surtout si, en définitive, elle n'a pas une marge d'erreur plus faible que l'arbitre dans le feu de l'action.
Désolé hein, je fais mon mongolien
oui les 10% de cas où elle ne permettra pas de trancher, elle n'aura que l'intérêt d'assurer les arbitres que leur choix se que difficilement contestable (à postériori) ... mais il auront à trancher de toute manière (d'où le fait que je comprends pas trop le concept du billet "indécision" ??? c'est binaire l'arbitrage, faute ou pas, but ou pas, carton ou pas, hors jeu ou pas)

Mais c'est pas parce qu'elle ne permettra pas de trancher 10% des cas
qu'il faut considérer qu'alors, les 90 autres % ne méritent pas eux une "aide" à l'arbitrage ...
bordel c'est simple pourtant.
oO

3 réponses à ce commentaire.
Je suis peut être dur mais la faute me semble assez évidente...
Note : 4
Comme quoi la video ne fait que deplacer le probleme mais ne resoud en rien les debats sur l'arbitrage.
ça l'aide 9x sur 10, quand même.

vidéo ou pas = décision humaine au bout.
(interprétation en direct ou si possible des ralentis)

faut juste que les spectateurs COMME les arbitres,
comprennent que dans tous les cas, l'arbitre va avoir à assumer et donc potentiellement se tromper "même de bonne fois" ... et on parle de celui du rond central tout comme celui devant les replay.


ça résoud 9 cas sur 10
mais parce qu'il y va y avoir 10% des cas un peu litigieux, où l'arbitre devant sa télé ne va pas réussir à trancher ... faudrait continuer de laisser passer les 90% de cas où l'arbitre pourrait très bien se tromper "sans vidéo" ... et le fera "comme avant".

beh non désolé,
il est temps d'évoluer et d'accepter que la technologie ne soit pas efficace à 100%
mais soit belle et bien présente pour un bilan "favorable" quand même.


ça sert strictement à rien, d'intervenir à chaque fois qu'elle n'aura servi à rien pour dire
"ah beh comme prévu" ou "je l'avais dit"
non, si t'es contre, t'es con.
point barre

défendre que l'histoire du sport à base d'erreur arbitrale est un bien précieux pour les fables et légendes ... non merci,
souffre s'en un peu d'abord des injustices (là de suite ça réduit le spectre des "anti")

ensuite tu seras légitime à expliquer "que t'aime quand l'arbitrage fait de la merde"
(mais ton QI alors ... aie)
Note : 1
Avant de me traiter de con ou de mongolien, t'as lu où que je suis contre ?
Je considère que la vidéo ne résout pas les problèmes d'arbitrage, simplement parce que la source du problème ce n'est pas l'arbitre en tant que tel mais l'interprétation des règles.
Libre à toi de tirer des conclusions hâtives, moi je ne vais pas t'insulter, tu me fais plutôt de la peine si tu es si incapable discuter.
je parlais pas de toi en particulier quand je dis "si t'es contre t'es con"
ah moins que tu sois contre ... en effet.
dans ce cas hein, j'assume.

mais tu sur interprétè là, l'insulte n'était pas personnelle.


je suis d'accord avec toi
que "l'interprétation des règles. " qui est en soit un non sens ... car les règles sont assez simples "en théorie"
soit bien le fond du problème.

mais ça rejoint le fait que l'arbitrage est juste HUMAIN
et que comme tous les acteurs qui font le football
il se trompe "régulièrement" (même).

sauf que quand eux le font, ils déséquilibrent la neutralité qu'il doit y avoir pour que les 2 adversaires jouent sur un pied d'égalité.
et c'est en ça précisément qu à leurs yeux, n'importe quel "aide" est la bienvenu !!!

Limiter au maximum ... MAIS sans arbitrer à leurs places
(c'est un arbitre qui va interpréter le ralenti et dont la décision va découler, pas un supporter, un commentateur ou la reine d'angleterre)
évidemment.
3 réponses à ce commentaire.
joker7523 Niveau : CFA
Merci pour l'article. Ca résume bien mon scepticisme sur la vidéo.

J'ai toujours estimé qu'un arbitre avait le droit de se trompé et que l'injustice faisait parti de ce sport. Alors bien sûr je vais pas faire le mec qui n'a jamais insulté un arbitre devant sa télé ou dans un stade par frustration mais ça fait déjà plusieurs années que je ne le fais plus.

Souvent avec mon père on s'engueule sur ça d'ailleurs, lui ne tolère aucune erreurs venant de l'arbitre peu importe le match qu'on regarde.

A la limite je suis plus critique sur l'arbitrage quand celui-ci n'a pas une bonne approche psychologique d'une situation.

Par exemple hier j'ai regardé Lille Nantes, et je trouve ça scandaleux de voir EL-Ghazi prendre un jaune pour avoir enlevé son maillot alors qu'il tenait juste à rendre hommage à son pote ( Nouri ) qui a vécu quelque chose de tragique.

Pour terminé je suis contre la vidéo car j'ai peur que cela atténue l'émotion qui quand même reste la racine de ce sport.
Le carton pour El Ghazi, c'est triste mais l'arbitre est obligé de le mettre sinon il y a le risque de voir les prochaines semaines fleurir les maillots hommages pour Nouri, puis pour un proche d'un coéquipier, puis pour je ne sais quel drame, puis les messages plus ou moins pertinents, etc. C'est malheureux pour El Ghazi, mais c'est pour éviter d'ouvrir la porte à tout et n'importe quoi.
joker7523 Niveau : CFA
Vu comme ça c'est clair que je peux comprendre déjà un peu plus la sanction j'avoue. Mais justement quand un footballeur rend hommage à un autre footballeur ça me paraitrait logique qu'on laisse passer au moins le message. Enfin c'est mon avis. ^^
How I Met Your Daughter Niveau : DHR
Officiellement cette règle se justifie comme ça mais pour beaucoup c'est juste pour que les sponsors maillots soient ne soient pas "lésés" (au prix ou ils paient il faut les comprendre...)lors des célébrations de buts car ce sont les images qui sont reprises partout.

L'arbitre lui ne fait qu'appliquer la règle aussi bête soit-elle
3 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  14:35  //  Supporter de Bordeaux
Note : 2
Dans un monde parallèle, lorsque le joueur du Vitesse Arnhem est accroché dans la surface, son coéquipier capitaine lève le bras et crie "Challenge !".

L'arbitre, conscient qu'il y a litige, accepte de siffler pour arrêter le jeu et regarde l'action au ralenti avant de prendre sa décision.

Si il y a bien faute, pas de soucis. Si il n'y a rien, le capitaine peut se gausser d'avoir stoppé une contre-attaque, mais il n'aura plus le droit de challenger de la partie (mi-temps ?)

Je ne dis pas que cette solution est parfaite, mais qu'elle mérite d'être testée.
How I Met Your Daughter Niveau : DHR
Idée intéressante mais difficilement applicable à mon avis:
Si seul le capitaine peut demander un challenge mais qu'il ne voit pas l'action (dans le cas ou c'est le gardien par exemple)
A l'inverse si plusieurs joueurs ou le coach peuvent y faire appel ça risque d'être compliqué à gérer.
RomsteakGary Niveau : CFA2
effectivement, cela réduirait la possibilité de voir un gardien capitaine. Mais les coéquipiers peuvent voir l'action et conseiller leur capitaine. Dans tous les cas, c'est ce dernier qui déciderait.

J'aime assez cette idée.
RomsteakGary Niveau : CFA2
Comme en tennis donc. Effectivement, ça peut être intéressant de confier la clé de l'arbitrage vidéo aux capitaines. D'une part, cela redonne à l'arbitre l'obligation de jouer sans le filet de sécurité de la vidéo dénoncé dans l'article, et d'autre part cela redonne une responsabilité réelle au capitaine.

Et l'éventualité de perdre son joker vidéo si il n'y a pas de faute avérée pousserait les capitaines à bien réfléchir avant de solliciter plutôt que de tout le temps raler.
Pourquoi le capitaine et pas le coach ? Ca me semble plus logique que le coach decide de demander un challenge, surtout qu'il a plus de chances de voir l'action que le capitaine.
How I Met Your Daughter Niveau : DHR
Tout dépendra du temps accordé entre l'action litigieuse et la décision d'utiliser le challenge ou non, mais effectivement je n'avais pas pensé à l'impact sur la responsabilisation des capitaines et de l'arbitre.
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  15:05  //  Supporter de Bordeaux
Le coach n'est pas forcément concentré sur le jeu. Il peut être en train de donner des consignes au nouvel entrant, de parler à son adjoint, de chambrer les supporters.

Et puis j'aime aussi l'idée de responsabiliser les joueurs sur le terrain, à fortiori le capitaine.
La solution du challenge semble en effet être un bon compromis.

Je donnerais la décision de demander le challenge à l'entraîneur plutôt qu'à l'arbitre (via le 4ème arbitre), car si le capitaine est le gardien, ça peut être délicat pour demander un pénalty non sifflé.
RomsteakGary Niveau : CFA2
Pourquoi pas l’entraîneur en effet. Personnellement, je préfère que tout ce qui concerne le jeu se décide sur le terrain, et j'en exclue l’entraîneur (qui peut très bien ne pas être là d'ailleurs). Mais Pourquoi pas oui.
Les challenges, c'est un moyen pour les joueurs ou entraineurs de mettre encore plus de pression sur les arbitres.
Et si ça arrête immédiatement le jeu, ça entrainerait des dérives comme tu l'as indiqué, car j'imagine très bien des types demander à ce qu'on arrête le jeu dès qu'une contre-attaque part en fin de match, histoire de se replacer.
RomsteakGary Niveau : CFA2
D'où l'idée de limiter le nombre de recours. Disons un par mi-temps. Si la vidéo confirme l'erreur de l'arbitre, on garde son recours. Sinon, bah t'as plus le droit à ton recours vidéo. Avec ça, les joueurs devront choisir judicieusement et pas râler pour rien.

Pour le cas d'une contre attaque en fin de match que tu avances, n'oublions pas que l'arbitre reste le maitre à bord. Il doit sentir si les joueurs cherchent à revenir sur une prétendu faute réelle ou bien si ils cherchent à gagner du temps. Cela dépendra du contexte. Bref, il lui reste du travail et c'est tant mieux.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Le problème des challenges c'est que la vidéo ne devient plus l'aide de l'arbitre mais son ennemi.

Ce n'est plus un outil qu'il utilise lorsqu'il a un doute, c'est une menace qui est comme une épée de Damoclès au dessus de sa tete au moment de prendre une décision.

Un arbitre qui se fait déjuger plusieurs fois pendant un match par exemple, après c'est compliqué pour lui d’asseoir son autorité.

Je pense que les arbitres préfèrent le système actuel
RomsteakGary Niveau : CFA2
L'idée que la vidéo devient un ennemi de l'arbitre réside peut être dans le fait qu'il fasse lui même la vérification. Comme si il consultait le sacro saint écran vidéo.

Au rugby, l'arbitrage vidéo est effectuée par un arbitre dont c'est le job. Pour résumer, on consulte un autre arbitre, plutôt que de se défausser face aux images.
Perso, et je pense que certains l'ont compris vu mes commentaires, je suis contre la vidéo.

Qu'on en laisse l'accès aux arbitres, ça me désole mais dans un sens, je me dis que c'est toujours les arbitres qui ont le choix de s'en servir. Et que donc, c'est à eux de s'en servir de façon raisonnable et pertinente, de dire "je n'ai pas bien vu, j'ai besoin d'aide pour juger au mieux".

Mais donner aux joueurs/entraineurs cette capacité, ça m'effraie. Pour moi, ça veut dire qu'il n'y a plus aucune confiance dans les arbitres. Que chacune de leur décision pourra peut-être être remise en question.

Mais bon, comme la grande majorité des joueurs/entraineurs ne connait pas les règles, il y aurait peut-être moyen de bien rigoler.
RomsteakGary Niveau : CFA2
C'est compliqué effectivement. En l'état actuel des choses, je suis plutôt contre la vidéo. Pourtant elle peut s'avérer salvatrice. Globalement, réduire les injustices est une bonne chose, non ?

Mais en effet, réduire les injustices sans que le jeu en soufre, que les l'arbitre soit sous pression ou que les joueurs en abusent, cela demandent pas mal d'ajustements.

La première chose selon moi, c'est de rétablir la sécurité de l'arbitre et l'autorité du capitaine en n'autorisant que ce dernier à communiquer avec lui. Fini les joueurs qui encerclent un type tout seul pour lui foutre la pression.

D'abord un dialogue au calme entre capitaines et arbitres, ensuite on peut discuter d'un éventuel appel à la vidéo.
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  15:43  //  Supporter de Bordeaux
Franchement, je sais pas ce qui est le pire, entre un arbitre qui a peur qu'un capitaine le challenge après avoir réfléchi, ou un arbitre qui a peur que 10 joueurs lui foncent dessus en hurlant et en faisant des grands gestes..
Si dix joueurs se précipitent en hurlant sur l'arbitre, carton rouge pour tout le monde ==> match perdu sur tapis vert ==> fin de ce type de comportements de petites frappes.

Beaucoup plus simple que de s'emmerder avec quarante ralentis.
gunther mickey Niveau : National
Cette technique a déjà été développée au Hockey. Le capitaine peut demander un challenge en posant une question à l'arbitre vidéo. Ce qui est assez intéressant de surcroit c'est d'avoir un capitaine capable de poser une bonne question car si elle est ambigüe ou qu'elle vise une mauvaise phase d'action, le joueur perd le bénéfice de la vidéo. Franchement, dans ce sport ce n'est pas du tout gênant et pourtant des contres-attaques il n'y a que ça durant un match. La seule différence avec tous les sports cités qui utilisent la caméra (tennis, rugby, hockey,...) et le foot c'est principalement dû au fait que durant un match de foot il n'y a pas de moments de pause réglementés et que cela casse le jeu, l'émotion, la fluidité du match. J'étais pour l'arbitrage vidéo vu les grosses erreurs déjà constatées dans les grandes compétitions mais malheureusement cela provoque une déresponsabilisation des arbitres et des horribles ascenseurs émotionnels. D'autant plus que même avec les images vidéo, tout sujet peut être soumis à discussion donc, au final je préfère encore un arbitrage peut-être un peu bancal (et même parfois très bancal dans les grandes compétitions (Brésil-Croatie en 2014, Corée du Sud en 2002, Brésil-Belgique en 2002, France-Irlande,...)) mais qui ne porte pas préjudice au jeu, ce qui est tout de même le plus important au final.
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  16:08  //  Supporter de Bordeaux
Note : 1
J'avoue le France Irlande en barrage du mondial sud-africain, quelle honte.. Anelka qui se fait sécher deux fois dans la surface par Given sans que l'arbitre ne bronche..
18 réponses à ce commentaire.
Excellent article en effet. Et malheureusement ce genre d'imbroglios ridicules est amené à se répéter.

Désormais les arbitres auront à chaque fait de jeu un peu litigieux "trois choix" : je siffle faute/je siffle pas/j'ai recours à l'arbitrage vidéo. Et j'imagine que de plus en plus fréquemment l'arbitre aura recours à la vidéo pour ne pas se faire incendier par tout le monde du football en cas d'erreur de sa part.

Sans compter qu'au final, que ce soit par l'arbitre en direct ou par la vidéo, une décision ne sera que prise par interprétation, car la vidéo selon l'angle choisi ne dit pas toujours la même chose. Alors à quoi bon la vidéo?
RomsteakGary Niveau : CFA2
Ici même, combien de fois nous nous sommes foutus sur la tronche au sujet de la véracité d'une faute ou d'un but ? Même avec 20 ralentis différents et des années de reculs, on est toujours pas d'accord sur certains cas.

Laissons l'arbitre trancher. De toutes façons, il fera toujours des déçus, c'est inéluctable.
Jamel Debbouze n'est pas radin, ses blousons lui coûtent un bras Niveau : Loisir
"La vidéo n'est pas 100% objective, donc ne l'utilisons pas, même si elle fait baisser le taux d'injustice malgré tout"

Toi aussi, trouve la logique de cet argument!
RomsteakGary Niveau : CFA2
La vidéo ne dit pas si il y a faute ou pas. Elle permet juste de revoir et donc de se reposer la question. L'interprétation de la faute, elle, reste et c'est bien cette interprétation qui est la source du problème.

Je ne suis pas forcément contre la vidéo, mais il est clair pour moi que ce n'est pas une solution miracle et elle a besoin d'être mieux encadrée.
Jamel Debbouze n'est pas radin, ses blousons lui coûtent un bras Niveau : Loisir
Ha ben oui là on est d'accord, personne n'y voit une solution miracle et effectivement y a des tas de situations où elle ne règlera pas le problème, je pense même qu'elle peut l'accentuer pour certains type de faute (du type le peno sifflé contre Thauvin face à Ostende, la vidéo atténue une faute évidente à vitesse réelle selon moi).

Mais c'est un outil en + contre l'injustice, ça suffit à l'adopter selon moi.
surtout qu'elle aura un bilan positif ..

entre nombre de cas gros comme une maison, où l'arbitre aurait pu se planter (beh comme avant)
et le nombre où la vidéo ne permettra pas de trancher et que donc l'arbitre portera ses couilles "comme avant" (mais en étant un peu soulager de savoir que les millions de téléspectateurs ne vont pas voir de manière évidente que c'est un incompétent).
5 réponses à ce commentaire.
demainlesdauphins Niveau : Loisir
Très jolie article mais à mon sens totalement biaisé par un partie pris sur ce qui n'est en problème qu'en football !
L'arbitrage vidéo fonctionne dans d'autres sport et parfois depuis plus d'une décennie (foot us) et cela fonctionne très bien. Il suffirait juste de l'utiliser à bon escient. En cela encore une fois l'exemple du foot us est à mon sens parfait. A savoir qu'à l'exception des phases ou des points sont scorés et où il y a un replay automatique, les autres phases litigieuses ne s'ont revu à la video qu'à la demande d'un des coachs. 2 fois dans le match (3 selon certains critères) et c'est tout. Qu'un entraîneur juge qu'il y a un penalty non sifflé et il demande le ralenti. Fin de l'histoire. Je ne vois pas en quoi cela serait problématique à part a continuer à refuser bêtement la technologie...
Et comme en foot us, la décision de l'arbitre ne sera modifié que s'il y a une certitude à la vue des images. Si le doute persiste, on reste sur la décision qui a été prise en direct.
Tout cela cache qd même une sacrée dose de mauvaise foi dans ce sport, car avant la vidéo, la base serait de rajouter des arbitres. En basket il y a 3 arbitres pour 5 joueurs par exemple. Rajouter des arbitres de surface est la 1ere chose à faire (tout en mettant la video).
Surtout qu'il y a une bonne dose d'hypocrisie qd même parmi les personnes refusant la vidéo qd on pense au coup de boule de Zidane... si ça n'a pas été un arbitrage vidéo...
Et qd un arbitre se trompe de manière flagrante et qu'il peut voir ensuite sur grand écran son erreur, vous pensez vraiment qu'après ça il va arbitrer sereinement ?

Il serait temps que l'arbitrage dans le football sorte du moyen-age. Surtout qd on voit les sommes astronomiques (C'est 1 autre débat) qui sont dépensé aujourd'hui... à moins justement, hypocrisie encore qu'il soit alors plus difficile de payer un arbitre qui n'a plus aucune raison de se tromper... vive le foot !
Note : 4
Comparer le football et le foot us, c'est un non sens absolu. Au foot US, à chaque phase de jeu on repart sur une balle arrêtée, avec des positions fixes, avec un rythme très haché et des possessions comptées. Le snap est effectué, la phase de jeu se déroule, et une fois terminée les arbitres peuvent la contrôler, voir la faire rejouer si nécessaire. C'est facile, l'arbitrage vidéo n'arrête rien.

Au foot, tu fais comment? Tu multiplies les arrêts de jeu et donc les coups de pieds arrêtés? Tu attends que la balle sorte pour revenir à l'action? Du coup, les événements qui se passent avant que la balle sorte, on en fait quoi?
RomsteakGary Niveau : CFA2
En effet. Que ce soit au foot us, au basket ou au tennis, on a affaire à des sports très hachés ou la valeur d'un point est plutôt faible car les points marqués sont nombreux.

Il en résulte des sports où le plus forts sur le papier gagne toujours sauf miracle. Bref, ces sports sont assez stables et facile à arbitrer avec la vidéo. Par exemple, une erreur sur un panier au basket est facilement noyée ou compensée quand on parle de 2 points sur les dizaines que l'équipe va marquer.

Le foot c'est un joyeux foutoir. Les phases de jeu sont parfois très longues et il y a très peu de points marqués au cours d'un match. Ces points valent donc très très cher. Un malentendu peut donc très facilement faire basculer le match.

Voilà pourquoi l'arbitrage vidéo est un risque. Un sport aussi volatile doit peut être trouver son équilibre au milieu des injustices, des rythmes fluctuants et des coups de bols incroyables. Brefs, gardons au moins un sport qui serait régi par le n'importe quoi et les coups d'éclats : le foot quoi.
Je trouve très drôle que tu termines par "vive le foot" après un texte démontrant longuement que tu n'as pas l'air de trop l'aimer, le foot.
3 réponses à ce commentaire.
roue doux roux Niveau : DHR
et voilà...c'est pas comme si on avait prévenu de ces dérives qui tueront à petit feu le foot...

le foot est jeu...les injustices des histoires qui crée cette forme mythologique si important à l'histoire de ce sport dans la continuité...

c'est à chier...tout ça pour éviter surtout des injustices economiques...dont on s'en fout...
Jamel Debbouze n'est pas radin, ses blousons lui coûtent un bras Niveau : Loisir
Quand un joueur se fait voler du fruit de son travail par une tricherie, on par un hurluberlu qu'a la berlue, tes histoires d'injustice éco rentrent pas en ligne de compte.

Quand les Anglais de 86 ou les Marseillais de 90 se font voler par un but de la main, vos belles histoires de romantisme anti-vidéo carrez-vous les bien profond si je peux rester poli.

Y a même quelque chose de dégueulasse à défendre l'injustice comme ça, par pure posture, pour se la jouer.
roue doux roux Niveau : DHR
il y a une difference entre l'injustice et la tricherie, l'arbitre a un role humain dans ce jeu...l'erreur fait parti du jeu...

mais avec cette société hygiéniste de merde on se retrouve dans quelque chose de froid et de clinique, c'est assez flippant, c'est une question plus philosophique que sportive d'ailleurs...

imagine le but de trezeguet en 2000, si l'arbitre demande la video...jamais on aurait cette explosion de joie, c'est sifflé but y'a but...meme si des fois c'est une erreur, vive l'erreur humaine, nique les tableaux excel
Par pitié, stop avec le "quand un joueur se fait voler le fruit de son travail"...

On parle pas d'un ouvrier qui se fait braquer à la sortie de l'usine le jour où il a reçu sa paye en liquide.

On parle d'un jeu. D'un jeu où il y a des arbitres. Des arbitres qui prennent 99% du temps les bonnes décisions. Et des décisions qui ne sont pas simples : aujourd'hui encore, même en regardant 20 ralentis sous tous les angles, on est souvent en désaccord, entre commentateurs sur So Foot. Croire que la vidéo règlera ça, c'est faire preuve d'une foi qui confine au fanatisme.
La vidéo, comme toutes les religions, n'est qu'une secte qui a réussi. Et ses adeptes n'ont pas compris grand chose à ce qui fait l'attrait du football. Retournez regarder du rugby ou du basket, ces sports moraux où les gentils gagnent toujours, et laissez-nous tranquille, on a rien demandé à personne.
Jamel Debbouze n'est pas radin, ses blousons lui coûtent un bras Niveau : Loisir
Et voilà on dérive vers le philosophique, voire le demago.

roue doux doux qui me parle de société hygiéniste sans déconner...On l'aura toujours l'émotion, le règne de l'eau tiède n'atteindra pas le football parce qu'on a un outil en + contre les injustices.

Pelusa, un millionnaire peut donc pas subir une injustice, et si c'est le cas elle doit forcément être relativisée, même si elle profite à un autre millionnaire?

J'aime le foot autant que toi, t'as pas le monopole de l'amour de ce sport, et moi une erreur d'arbitrage fondamentale ça me gonfle et ça nuit à cet amour. Avec la vidéo l'OM de Bielsa est facile sur le podium voire deuxième, pour prendre une exemple récent.

On dirait des enfants gâtés, voire des drogués avec votre règne de la spontanéité de l'émotion (moi aussi je peux faire le BHL de bas-étage).

Disons que la vidéo donnera un royaume à la fausse joie, ça nous permettra d'élargir notre éventail sentimental, pas plus mal.
Gégé O'Cotcha Niveau : District
On parle surtout d'un jeu qui, pour ce qui est du haut niveau, génère des millards chaque années. A partir de là, que certaines désirent "l'encadrer" le plus possible, c'est peut-être triste, mais c'était terriblement prévisible.
roue doux roux Niveau : DHR
tu transformes le foot, un jeu où l'erreur est partie prenante en quelque chose de serieux...de chiant voir de dangereux...putain redescendez sur terre, rien a branler des sommes en jeu et de ces eventuels repercussions financiere...un foot trop serieux trop clinique est un sport de con pour les cons...

putain c'est que du foot c'est pas si grave que ça de perdre sur une erreur...putain bientot on s'entre tuera pour ce sport
"Pelusa, un millionnaire peut donc pas subir une injustice, et si c'est le cas elle doit forcément être relativisée, même si elle profite à un autre millionnaire?"

Tu n'as donc rien compris à ce que je disais. Je critiquais ton choix lexical (voler le fruit de son travail) en replaçant le foot à sa place : celle d'un jeu. J'ai parlé d'un ouvrier, j'aurais pu parler d'un chirurgien, d'un trader ou d'un avocat, si tu avais utilisé un vocabulaire moins outrancier.

"J'aime le foot autant que toi, t'as pas le monopole de l'amour de ce sport, et moi une erreur d'arbitrage fondamentale ça me gonfle et ça nuit à cet amour. Avec la vidéo l'OM de Bielsa est facile sur le podium voire deuxième, pour prendre une exemple récent."

Ça, pour le coup, c'est de la grande démagogie. Parce qu'on en sait rien. Peut-être qu'en effet des buts auraient été accordés à l'OM de Bielsa avec la vidéo, mais qui peut dire qu'il aurait réussi à conserver cet avantage ? Personne. Tout le déroulement de tous les matches aurait été changé, et prétendre prédire le classement final qui aurait été celui de l'OM avec la vidéo cette année-là est de la charlatanerie pure et simple. Si tu n'as que ça à nous servir comme argument pro-vidéo, c'est mal parti.
Et j'ajoute :

"Et voilà on dérive vers le philosophique"

Tant mieux, non ? La vidéo EST une question philosophique. Je ne vois pas pourquoi il faudrait s'en plaindre. C'est sur ce plan-là et sur lui seul que le débat doit porter.
Allah Votre Niveau : Loisir
Sacré Jamel!

Je suppose donc que tu as eté scandalisé par les injustices de Barca-PSG.

Sache qu'avec la vídeo París serait passé.
Penses y bien, tu vois que la vídeo c'est quand même pas la panacée.. :)

Plus serieusement, Je suis contre la robotisation du sport et donc contre la vídeo et peu importe si il y a des injustices. La vie est injuste c'est ainsi.
D autant que la vídeo n'empechera aucunement d'acheter les arbitre!
rien à branler des employés de clubs qui peuvent se faire licencier par une relégation en L2 suite à une erreur arbitrale ???


mais t'es qu'un putin d'égoïste con comme tes pieds en fait ...

pourquoi ils te répondent sérieusement les gens o_O
Gégé O'Cotcha Niveau : District
@Roue doux roue: si le foot professionnel te débecte, et bien libre à toi de suivre les championnats amateur qui continuent d'exister hein... Mais qui dit foot professionnel dit brouzoufs en jeu, impacts économiques etc. Donc que certaines veulent plus de "justice" (en apparence en tout cas, puisqu'on voit bien qu'en pratique, c'est pas si simple), c'est tout à fait normal.
Ah, sinon, on s'entretue déjà pour du foot hein, et pas seulement en professionnel...
12 réponses à ce commentaire.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
"Trompez-vous, interprétez, sifflez ! On vous en voudra quelques minutes, quelques jours voire quelques mois pour les plus rancuniers."

Bah non désolé, moi je préfère qu'ils prennent 2 minutes dans un match (cas extreme) pour décider d'un penalty/but/carton rouge qui a un impact énorme sur le match.

En finale de LDC, l'arbitre qui prend son courage à 2 mains et qui siffle un penalty inexistant, moi je lui en voudrais à vie de pas avoir demander l'arbitrage vidéo pour quelque chose d'aussi important, dans un match aussi important, qui ne coûtait qu'une à 2 minutes
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  15:07  //  Supporter de Bordeaux
Quelques siècles..
Ce commentaire a été modifié.
Je n'ai pas souvenir d'un penalty inexistant sifflé en finale de C1 depuis que je suis le foot.

Ce que je vois, c'est que l'arrivée de la vidéo va rendre le travail de arbitres encore plus difficile là où il n'y aura pas la vidéo : à l'échelon amateur, où les arbitres ont souvent déjà du mal à se faire respecter.

Mais comme d'hab', seuls les "gros enjeux" (financiers, évidemment) comptent, on ne pense jamais aux répercussions sur la base (qui pourtant fait vivre le reste).
roue doux roux Niveau : DHR
la bonne nouvelle c'est que les "gros match à enjeu" pourraient devenir atroce à regarder, et n'aurais plus cette attrait par l'incertitude, l'instantané...les "techniciens" de la verité par leur invention pourrait tuer l'attrait du foot...et apres on ira comme des cons voir le red star haha
Mais grave ! Comme le disait feu Philippe Séguin : j'ai hâte que tout s'effondre, que les gens cessent d'aller au stade. Qu'on puisse enfin recommencer à jouer au foot tel qu'on le pratique depuis plus d'un siècle, sans tout ce cirque obscène tout autour.

La vidéo entérine le fait que le foot est un business comme les autres, et non plus un jeu. C'est une vision non seulement gerbante, mais surtout une trahison de ce qu'est l'esprit de ce sport.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
L'écart entre la base et l'élite est déjà énorme, 1 arbitre contre 5, des dizaines de jardinier pour s'occuper de la pelouse quotidiennement contre 1 qui passe une fois par mois, des conditions de récupération à la pointe contre des clubs qui n'ont parfois pas de médecin attitré etc...

La vidéo va pas révolutionner grand chose.


Quand on voit le nombre de maillots de maillots Neymar vendus, je pense que vous pouvez attendre encore longtemps avant que les gens soient dégoûtés du foot business.

En attendant rien ne vous empêche d’arrêter de suivre ce cirque et de retourner mater les matchs de DH de votre bled.
Ah bah si tu penses que la bonne idée est de creuser les inégalités plutôt que d'essayer de les réduire, c'est différent !
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
C’est argument est débile parce que dans ce cas on n’invente jamais de nouvelles technologies.

On ne crée pas d’Iphones car tout le monde ne peut pas y avoir accès
On ne crée pas de grands restaurants car tout le monde ne peut pas y avoir accès
On ne crée pas d’avions de ligne car tout le monde ne peut pas y avoir accès

On reste à l’age de pierre à casser des cailloux comme ça tout le monde est au même niveau
Tu confonds nouveauté et progrès. C'est symptomatique d'une époque.
SeventhDisciple Niveau : CFA2
Balaise, Pelusa ne remet pas en cause le progrès en soi mais l'utilisation qui est fait du progrès, ce qui es tout à fait différent.
9 réponses à ce commentaire.
Sauf que le foot US se prête bien à la vidéo, vu que les arrêts de jeu y sont prépondérants et durent de base des plombes. Et effectivement, au foot US, ils ont dû réguler le bazar après des débuts difficiles.

Dans les autres sports où la vidéo est incluse, même si les arrêts de jeu y sont fréquents, cela nuit au rythme et au spectacle des rencontres car les arrêts de jeu sont en général courts : basket (même s'il existe déjà des temps-morts), escrime, etc...

Et puis il y a toujours la question : jusqu'à quand revient-on ? Au foot US, c'est facile, il n'y a qu'ne action bien délimitée par le temps à analyser. Mais au rugby, avant on ne regardait que si le ballon était bien aplati mais maintenant on revient plusieurs actions en arrière et on annule des essais car un mec a fait un en-avant de 5cm quarante secondes avant l'essai.

Le rugby est très similaire au foot dans le rythme du match, et l'implémentation de la vidéo y est plus pénible qu'autre chose.
Jamel Debbouze n'est pas radin, ses blousons lui coûtent un bras Niveau : Loisir
Les anti-video qui se la jouent romantiques, du genre "nous l'injustice on fait avec" le prenez pas mal hein, mais vous tutoyez le ridicule avec votre posture élitiste de celui à qui on ne la fait pas.

Vous avez des mécanismes mentaux qui vous rapprochent des conspirationnistes, à force de toujours vouloir être à part (dans le monde du foot les anti-video sont minoritaires, pour ne pas dire groupusculaires mais y a des grands noms) vous en arrivez à dire n'importe quoi.

Tout doit être fait qui peut réduire la part d'injustice, absolument tout.

On se fera très bien à ces émotions différées ne vous inquiétez pas, et c'est pas comme si ça arrivait tout le temps non plus.
TheDoctor Niveau : CFA2
Mon dieu, j’ose espérer qu'une minorité d'amoureux du ballon rond pense comme toi...

Personne ici défend l'injustice, simplement le fait d'accepter la possibilité d'une probable "erreur" humaine dans l'arbitrage sans assistance.

De mémoire, sans assistance vidéo je n'ai pas le souvenir d'une grossière erreur d'arbitrage ayant directement influencée l'issu d'un match voir d'une compétition. Ces cas restent heureusement rares grâce aux très bons arbitres que nous avons actuellement (au niveau international).

La vidéo sert uniquement à valider et garantir l'excès d'argent gravitant autour de ce sport, tenter par tout les moyens de "limiter" le sort.
Une décision binaire (goal-line pas de soucis) la technique est justifiée, pour l'appréciation d'une situation c'est juste impossible illogique.

Désolé de n'être qu'un doux rêveur qui espère faire profiter à son gosse les joies d'une partie de football avec le rythme qu'elle devrait avoir.

D'ailleurs, tu ne t'ai jamais demandé pourquoi le football n'instaure pas de chronométrage effectif ?
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
"De mémoire, sans assistance vidéo je n'ai pas le souvenir d'une grossière erreur d'arbitrage ayant directement influencée l'issu d'un match voir d'une compétition."

Soit tu as une très mauvaise mémoire soit tu ne regardes jamais de match de football
TheDoctor Niveau : CFA2
Rafraîchis-la moi stp !
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
T'as jamais vu un but hors jeu être validé par exemple ? Et inversement ?
TheDoctor Niveau : CFA2
Tu as mal lu ma phrase, c'est quoi le plus compliqué à comprendre dans "ayant directement influencée l'issu d'un match voir d'une compétition" ?
Et stp, ne me parle pas d'un hors-jeu détectable que pas une techno de pointe ce qui est à l'encontre du jeu. Péter le scandale pour 10 cm alors que beaucoup ne connaissent même pas la règle exact du HJ me fait juste bien marrer.
Un HJ flagrant ou pas faisant perdre un titre ou le gagner, ou rétrograde l'équipe non désolé je n'ai pas ça en stock.
En tant que suiveur du FCN l'équipe a été lésé de quelques péno la saison dernière (notamment contre Nice) qui aurait pu faire basculer la saison du bon côté pour passer Bordeaux et jouer l'Europe avec quelques points en plus. Mais les 2-3 buts HJ qu'ils ont planté compensent ces manquements (même si je ne suis pas partisan de clamer que tout est compensé en fin de saison car ça banaliserai les erreurs grossières de certains arbitres).
Arrêtons les conneries et ne cherchons pas le scandale qui n'a pas lieu d'être.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
"Tu as mal lu ma phrase, c'est quoi le plus compliqué à comprendre dans "ayant directement influencée l'issu d'un match voir d'une compétition" ? "

Ecoute je suis supp du PSG et notre saison dernière s'est fait plombée par un match où les erreurs d'arbitrage étaient légion, et sans lesquelles il est évident que l'on aurait été en 1/4 de finale.

Alors non j’arrête pas les conneries
TheDoctor Niveau : CFA2
Bizarrement je l'attendais de très loin celle-là.
Je ne prendrai pas la peine d'argumenter que la vidéo n'aurait pas changer grand chose sur ce cas là car l'interprétation de l'arbitre était biaisée d'avance...
Tu aurais pu/dû me sortir un autre exemple de la dernière LDC plus injustifié encore (en étant à chaque fois totalement neutre) où la vidéo n'aurait encore une fois rien réglée.
Le deuxième carton jaune de Cuadrado sur une simulation de Ramos digne d'une actrice porno en finale de Champions' League, le penalty sur Nilmar, le pas-penalty sur Morata qui coûte la qualif à Monaco, un certain OL-Monaco d'il y a quelques années où les trois buts de Monaco sont entachées de fautes...ce sont juste les premiers exemples qui me viennent à l'esprit et où la vidéo aurait pu changer le cours du match ou de la compétition.
"Les anti-video qui se la jouent romantiques, du genre "nous l'injustice on fait avec" le prenez pas mal hein, mais vous tutoyez le ridicule"

Tu pensais quand même pas qu'on allait te vouvoyer, non plus ?
Note : 1
Quand l'homme presse explique aux autres ce que sont les emotions, c'est souvent grotesque...
l'émotion de se faire enfler par un incompétent ("au mieux")
est bien pire

que celle d'avoir cru ouvrir le score ...
or assez souvent, c'est tout en même temps en se rendant compte que y avait un loup ... alors "avant" les enculés fêtent ça bien de mauvaise foi comme si de rien n'était, ok.
Mais les gens même parti pris, un minimum intelligent, ne se plaindront pas que la règle du jeu soit respectée ... trop heureux d'en profiter eux aussi à leur tour (avant et à venir).
11 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Note : 1
J'ai l'impression dans ce débat que la majeure partie des anti se focalisent sur les erreurs les plus grossières (c'est-à-dire en l'occurrence un arrêt du jeu d'une poignée de minutes), qui sur l'ensemble des matchs joués sous VAR représentent très peu de matchs, pour justifier qu'on leur vole "la passion" et "l'émotion" d'un but. Je trouve ça déjà absurde parce que si l'émotion est effectivement volée à l'équipe dont un but ou un pénalty est retiré, que dire des supporters de l'équipe adverse, pour qui se mêlent soulagement et espoir retrouvé ?

Les arbitres sont des humains, la vidéo un nouvel outil à leur service, certes au déploiement plus colossal que ne l'ont été par exemple les arbitres supplémentaires à certains points du terrain, les oreillettes ou les montres connectées. Ne peut-on pas imaginer, au moins leur laisser le bénéfice du doute, qu'ils puissent avec le temps adopter ce nouvel outil ? L'humaniser, y souffler de la psychologie sportive et collective. Et il existe dans le football professionnel des organes de contrôle et d'évaluation des arbitres, pourquoi un arbitre trop zélé qui hâche le cours d'un match et démissionne de son rôle d'arbitrage justement pourrait avoir du succès, que ce soit auprès des joueurs, des staffs ou même du public ?

Je pose la question très naïvement et de façon neutre. Je n'ai pas particulièrement de réquisitoire contre la vidéo, j'essaie d'être pragmatique quant aux évolutions des sports. Je trouve juste que souvent je lis du fatalisme et le chant à la gloire d'un football fantasmé.
SeventhDisciple Niveau : CFA2
Je comprends pas cet argument voulant qu'avec la vidéo il n'y aurait pas de problème avec l'émotion, puisqu'une émotion volée serait contre-balancée par une autre en échange.
Je sais pas, mais personnellement, quand je vais au stade, un but de mon équipe dans le jeu me procure toujours plus d'émotion qu'un penalty transformé. Alors j'imagine même pas si le penalty était sifflé après la consultation de la vidéo par l'arbitre pendant 1 minute (ce qui est très long au stade).
Et puis un but marqué est toujours une putain de délivrance, le joueur qui court vers la tribune, suivit de ses coéquipiers, le stade qui célèbre le joueur. À mon avis faut être naïf pour croire qu'un but accordé après visionnage vidéo donnerait la même émotion.
Ah, et enfin, souvent l'émotion la plus forte durant un match, c'est pendant le match, pendant les phases de jeu, lors d'un but, d'un corner, et perso, une fois le match fini, le résultat importe peu tant que l'équipe m'a fait vibrée. Tous les week-end j'ai l'impression que mon équipe se fait voler sur des décisions arbitrales, en tribune je peste, j'insulte l'arbitre, gueule sur le joueur adverse, etc, pourtant en vrai, une fois rentré chez moi, ce qui reste en tête c'est les chants, les buts, les actions dangeureuses, etc. Très rarement les cartons, les expulsions, les erreurs arbitrales, et en général ces exception, ça devient des histoires à raconter.

Bref, pour moi l'essence du foot c'est qu'il y ai le moins d'arrêts de jeu possible (bien souvent les match le plus unanimement reconnu comme beaux, plaisant, agréables, sont ceux avec le moins de fautes, le moins de hachures dans le jeu - j'repense par exemple à ce magnifique Real / MU en 2000 ou 2001 ou par là alors qu'il y avait eu peu de buts de mémoire), et la vidéo utilisé pendant le match c'est nier cette essence, cette spécificité du foot.
1 réponse à ce commentaire.
Note : 3
Qu'on commence par supprimer tous ces ralentis diffusés à chaque décision de l'arbitre. Ils sont uniquement là pour réarbitrer l'action et permettre à des pseudo "consultants/experts/spécialistes", pour la plupart ignorants des règles précises d'un sport qu'ils ont pratiqué, de distribues les bons et mauvais points aux arbitres et diffuser des idées fausses dans l'esprit des téléspectateurs. Ces ralentis ont totalement annihilé la confiance dans le corps arbitral, chaque décision est analysée, commentée, critiquée.

Sanctionnons aussi tous ces joueurs qui viennent sans cesse remettre la pression vocalement et physiquement sur les arbitres, sans aucune forme de respect. Laissons les arbitres faire leur job, acceptons que leur interprétation peut être différente de la notre sans être nécessairement fausse, partisane ou corrompue.
J'allais exactement reprendre cette seconde idée. Avant de penser à mettre des challenges (peu importe le nom qu'on leur donne), qui en soit déplacent le pouvoir de la vidéo des mains de l'arbitre à celui des joueurs, estimons déjà ce que coûtent les pertes de temps des embrouilleurs d'arbitres (systématiquement récidivistes) qui sévissent en retransmission télévisée.

Le problème fondamental, si on écarte évidemment les enjeux économiques qui motivent UEFA et FIFA, c'est aussi la légitimité retrouvée de l'arbitre et une bouée supplémentaire pour les hommes en jaune, leur évitant le risque de couler complètement dans un match où ils vont prendre une pression dingue.
Sur la légitimité retrouvée de l'arbitre, justement non.

La vidéo n'existera que là où il y aura les équipement pour. Et partout ailleurs, la pression sera décuplée sur l'arbitre, vu que tout le monde aura été habitué à voir à la télé des matches "sans erreur".

Le barrage pour éviter la rétrogration en D3 uruguayenne pourra se gratter longtemps, lui.
c'est tellement con comme raisonnement ...

et ouais, là où y a le fric, y a de l'enjeu financier
des vies qui en dépendent (le simple jardinier hein)

là où y a pas de fric, les erreurs arbitrales n'ont un impact que sur les "supporters des 2 équipes".
point barre

la vidéo ne fait qu'aider (si possible, mais en réalité 9x sur 10 c'est le cas)
à minimiser l'erreur humaine (qui reste présente de toute manière, c'est pas la vidéo qui tranche, si le quatrième arbitre l’interprète mal hein ...) quand cela aura de vrais conséquences.

c'est évidement pas UNIQUEMENT que pour "la beauté du sport"

et désolé si dans le monde pro y a déjà plus de compétences arbitrales
que dans le monde amateur,
l'inégalité existe déjà mais elle est RELATIVE.
SeventhDisciple Niveau : CFA2
Ajouton que l'article évoque spécifiquement ce point de la légitimité perdue, de la déresponsabilisation, et que vis-à-vis de l'exemple pris (le matche en question) l'arbitre c'est déresponsabilisé, donc perd en légitimité encore un peu plus.
Non seulement ça permet à des gens de réarbitrer constamment, mais pire, cela les oblige à réarbitrer constamment, vu qu'ils doivent commenter l'image.
How I Met Your Daughter Niveau : DHR
Si l'arbitrage vidéo est définitivement appliqué j'ai bien peur que le phénomène d'attroupement autour de l'arbitre ne diminue pas voire s'accentue.
A moins qu'une règle disant que seul le capitaine est autorisé à interpeler l'arbitre soit instaurée (si ce n'est pas déjà le cas j'ai un doute) et réellement appliquée avec des sanctions automatiques en cas de dérive.
C'est surtout le niveau des commentaires qu'il faut rehausser. Quand les consultants/commentateurs se permettent de remettre en question chaque decision de l'arbitre, on est forcement perdants.
Il y a vraiment d'autres pays que la France ou les commentateurs sont aussi mauvais a ce sujet ? Le seul pays etranger que je connais assez, c'est la Tchequie, et quel que soit le sport les commentateurs respectent enormement l'arbitre (et finissent par lui donner raison dans 90% des cas).
7 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
"sans assistance vidéo je n'ai pas le souvenir d'une grossière erreur d'arbitrage ayant directement influencée l'issu d'un match voir d'une compétition"

Soit j'ai mal compris soit tu es de mauvaise foi mais tu ne peux pas être sérieux !
TheDoctor Niveau : CFA2
Je suis né en 88, voilà qui devrait répondre à ta question
Note : 1
Non mais sans vouloir être ni méprisant ni condescendant, il y a plein d'anecdotes, et pas inconnues, qui disent le contraire : la transversale rentrante de 66, la mano de Dios, celle de Suarez contre le Ghana en 2010, celle de Thierry Henry, le pénalty sur Nilmar (lol)...

Je ne juge pas car tout cela fait partie du folklore du foot et forge son histoire, mais il me semble que justement des matchs ont vu leur issue facilitée ou inversée par une erreur d'arbitrage.
Et puisque je parle de l'OL il y a aussi cet OL-ASM où on perd en prenant trois buts, tous marqués d'une position de hors-jeu.

J'oublierai jamais ton nom Fredy Fautrel !
TheDoctor Niveau : CFA2
Tu m'as l'air de bonne foi mais stp mets-y du tient, j'espérais seulement que tu ne me sortes pas ce type de listing foireux :
WC 66 ? Pas connue (comme ma réponse te le laissait entendre) et problème résolu avec la goal-line (je me répète encore mais problème binaire ==> vidéo ok!)
Main de dieu ? cf ci-dessus
Suarez ? Quelle erreur d'arbitrage
Nilmar ? Devant ma téloche y'a péno, et plus tu regardes le ralenti plus le doute s'installe...
Main de Henry ? Pour ne pas être de mauvaise foie seule la vidéo aurait pu la détecter mais quid des sanctions dissuasives post matchs ?
Je ne recherche pas le folklore à tout pris mais développer la formation chez les arbitres est un chantier bien plus compliquer à mettre en place que la vidéo. Dommage
5 réponses à ce commentaire.
L'assistance vidéo est d'application un match par week-end en Belgique. Samedi, c'était lors de Mouscron-Charleroi. L'arbitre a pris près de 3 minutes pour accorder un pénalty à Mouscron. Et sérieusement, le pénalty accordé était très très léger et même après plusieurs ralentis sous différents angles, je ne l'aurais pas accordé si j'étais arbitre. Ce qui confirme que la vidéo ne règlera certainement pas tous les problèmes et que quand il y a un doute, celui-ci perdurera de toute façon...
exactement comme dans tous les sports qui utilisent la vidéo
10% des cas où elle ne sert à rien = c'est beaucoup OUI

Mais les 90% autres valent vraiment le coup ... c'est ainsi.

3 minutes ?
ça c'est scandaleux, c'est évidemment trop.
la vidéo n'est pas là pour permettre à tout le monde de se reposer.

tu limites à 1mn l'exploitation des images, ça passe très très vite en vrai
(sans la vidéo quand tous les joueurs décident de se plaindre à l'arbitre, elles sont souvent perdues également HEIN ... avant que le joueur ne frappe)
1 réponse à ce commentaire.
Peut être qu'avant de mettre en œuvre la vidéo on aurait pu tenter d'améliorer le concept d'arbitre de surface ?
J'ai toujours trouvé ça une bonne idée mais le mec il est planté la et dans 99% du temps il sert à rien.
Pourtant en lui donnant plus de responsabilités et peut être en prenant des arbitres de champs pour ce poste on pourrait aboutir à quelque chose de plus juste mais humain quand même.
JulieGrubb
Bie­nven­­ue su­r le mei­ll­e­ur si­te de re­nco­ntr­es se­xe http://www.fl-y.com/3q3x
On oublie un grand avantage de l'arbitrage vidéo : la fin des simulations pour récupérer un peno. Selon moi, il faudrait que l'arbitre et lui seul ait le droit de faire appel à la vidéo, et uniquement pour les situations de but (penos + hors-jeu - après la fin de l'action). Pour le reste il se débrouille. Ainsi l'argument de hacher le jeu ne tient pas, plus de simulation, et un peu plus de "justice" dans la direction du jeu. Ah, et je rajoute : un jaune systématique pour toute simulation et idem si on s'adresse à l'arbitre et qu'on est pas capitaine. Au bout de quelques matches à 6 expulsions tout ce petit monde s'adaptera.
Bayern_de_Maunique Niveau : Loisir
au lieu de la video, ils pourraient mettre le son au ralenti, non ,!?
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 13
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3
dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23
À lire ensuite
Les notes de Marseille