Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Arbeloa dézingue Mourinho

Modififié
Álvaro Arbeloa fait tomber le masque : « Nous nous sommes rendu compte de qui était Mourinho un jour de pré-saison.  »

Dans une longue interview accordée au journal culturel espagnol Jotdown, le défenseur espagnol révèle que la cassure entre les joueurs du Real Madrid et José Mourinho est beaucoup plus ancienne que l’on pouvait le penser : « Les Espagnols venaient d'être champions du monde et ils nous ont rejoints à Los Angeles. Nous avons joué un match contre le Galaxy et nous étions menés 2-0 à la mi-temps. Des cris sont sortis de sa bouche. Il n'en a épargné aucun. Nous avons très vite compris qui était Mourinho. Tu n'imagines pas Pellegrini (coach précédent, ndlr) crier comme ça sur Cristiano. Nous nous souvenons tous de cette intervention. Il a dit : "Vous ne voulez pas courir ? Pas de problème pour moi : banc. Toi non plus ? Pas de problème : tu sors. Qui que ce soit, même un champion du monde, je mettrai Kaká ou un jeune joueur.  »

Mais ce n’était que le commencement : « La relation de Mourinho avec certains joueurs s'est détériorée, mais nous avons été assez professionnels pour que ça n'affecte pas l'équipe sur le terrain. Nous avons d'abord perdu la Liga, puis la finale de la Coupe et puis la demi-finale de la Ligue des champions. La défaite 4-1 à Dortmund a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, c'est tout. Il n'était plus possible de revenir en arrière.  »


La rupture était consommée. TD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
La lettre de Mario Gómez