1. //
  2. // Seizièmes de finale
  3. // Hanovre/Anzhi

Anzhi : le favori caché de la C3 ?

Ce soir, l’Anzhi Makhachkala ira en Allemagne pour tenter de valider son billet pour les huitièmes de finale de la C3. Avec Eto’o, Diarra, Traoré et Willian, cette équipe fait clairement figure d’épouvantail dans la compétition.

Modififié
4 15
La longue trêve hivernale en Russie n’a visiblement pas eu d’influence sur l’Anzhi Makhachkala. Deux mois tout rond après son dernier match officiel (un nul 1-1 contre le Zénith), l’Anzhi a refoulé la pelouse, en Europa League. Et les jambes n’ont pas semblé lourdes. Le club du Daguestan s’est imposé 3-1, et aurait même pu inscrire un quatrième pion si Eto’o n’avait pas foiré un pénalty. Hanovre n’est certes pas l’équipe la plus redoutable de la compétition (actuel huitième de Bundesliga), mais la prestation de l’équipe de Guus Hiddink a mis une petite pression à tous les autres prétendants au titre final. Lorsque l’on pense à l’Europa League, on cite évidemment Chelsea, Tottenham, l’Atlético Madrid, le Napoli, la Lazio, l’Inter, Benfica, le Zénith, Leverkusen, mais rarement l’Anzhi. Peut-être parce que l’on ne s’est pas encore habitué à cette équipe, qui était encore en deuxième division russe il y a quelques saisons. Désormais, elle fait partie des tout meilleurs clubs russes (deuxième à la trêve, à deux points du CSKA Moscou) et s’est construit un effectif incroyable. Cet hiver, le richissime président Sulejman Kerimov a même déboursé 35 millions d’euros pour faire venir la pépite brésilienne Willian, en provenance du Shakhtar. La cerise sur le gâteau, pour une équipe qui a désormais des ambitions à la hauteur de ses moyens financiers.

Ascension fulgurante

Depuis 2011, l’Anzhi n’a pas chômé sur le marché des transferts. En deux ans, le club russe a dépensé la bagatelle de 172 millions d’euros pour renforcer son effectif. Parmi les arrivées les plus marquantes, celle de Samuel Eto’o, bien sûr, mais aussi de Boussoufa, Jucilei, Zhirkov, Lacina Traoré, Lassana Diarra et, donc, Willian. Face à Hanovre, au match aller la semaine dernière, l’équipe alignée par Guus Hiddink avait de la gueule. Un mix entre joueurs russes, brésiliens et quelques éléments comme Diarra et Eto’o pour compléter le tout. Hanovre, qui avait pris le match par le bon bout en ouvrant le score à la 22e minute, a vite été dépassé par les évènements. Eto’o a égalisé avant la pause, puis l’équipe au maillot jaune a déroulé en début de seconde période, mettant une belle option sur la qualification. La statistique est belle : cette saison, l’Anzhi n’a concédé que quatre défaites toutes compétitions confondues, deux en championnat et deux en Europa League.

L’ascension de cette équipe est indéniable puisque, l’an dernier, à ce même stade de la saison, elle s’était déjà inclinée à huit reprises, le tout sans disputer de compétition européenne. Une ascension qui suit son cours logique. Le président Kerimov, lors de son arrivée au club, avait promis des résultats toujours meilleurs, saison après saison. Il n’a pas menti. D’abord promu en Premier League russe, l’Anzhi a terminé la saison 2010 à la onzième position, la saison régulière 2011 à la huitième place, les play-offs 2012 à la cinquième, et ils sont actuellement deuxièmes du classement. L’objectif affiché cette saison est clair : l’Anzhi veut aller le plus loin possible en Europa League et se qualifier pour la Ligue des champions, de préférence sans avoir besoin de passer par le tour préliminaire. Après, s’il y a un titre à la fin de la saison, le premier de l’histoire du club, c’est encore mieux, hein.

Choix sportif

Or, la C3 est un terrain idéal pour s’imposer durablement en Europe. En 2005, le CSKA avait remporté la compétition, suivi ensuite par le Zénith en 2008. Les clubs russes ont toujours affiché une véritable volonté de faire bonne figure dans cette compétition. L’Anzhi n’a pas l’intention de déroger à la règle. D’autant que Hiddink, vainqueur de la C1 en 1988 avec le PSV, n’a jamais soulevé la C3. Mieux vaut tard que jamais. « On prend cette compétition très au sérieux. Reprendre le rythme n’est pas facile, mais j’ai à disposition un effectif complet qui me permet de faire tourner. À partir du moment où tu es qualifié pour les seizièmes de finale d’une compétition européenne, tu veux évidemment continuer et aller loin  » , a affirmé le coach juste avant le match aller contre Hanovre. Son équipe a prouvé sur la pelouse qu’il ne s’agissait pas de mots en l’air.

La valeur ajoutée de cette équipe, c’est évidemment Willian. Cette année, le joueur a impressionné la planète football en Ligue des champions avec le maillot du Shakhtar. Sa décision de quitter le club ukrainien, alors qu’il était qualifié pour les huitièmes de finale de la C1, a d’ailleurs surpris tout le monde. Un choix sportif, vraiment ? Le salaire faramineux proposé par les dirigeants de l’Anzhi a forcément joué, mais de là à ne pas attendre la fin de la saison et finir ce qu’il avait commencé avec le Shakhtar. En tout cas, c’est tout bon pour l’Anzhi, qui compte désormais un véritable playmaker derrière la doublette Traoré-Eto’o. Une doublette qui a inscrit 29 buts toutes compétitions confondues depuis le mois d’août, et qui risque bien de faire gonfler ces statistiques avec l’arrivée du Brésilien. Ce soir, l’Anzhi va tenter d’aller composter son billet pour les huitièmes. S’ils passent, ils trouveront au prochain tour le Metalist ou Newcastle. Deux clubs qui vont d’ores et déjà devoir se pencher sur le problème Anzhi. Ce ne sera pas faute de les avoir prévenus.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sérieux il claque son fric sur l'équipe locale, il aurait du acheter l'OM ce Kerimov ...
J'ai pas encore lu l'article mais je veux le BLAZE DU MEC TOUT A DROITE. SON NEZ MAIS SON NEZ? héééé ??? C'est QUI LUI ??? SON NEZ !!! OOOO PUTAIN !! Y A UN MEC DEDANS::: C'est quoi son nom? C'est boussoufa? SVP AIDEZ MOI !!

Adrian MUTU l'envie
RobinVandeurDePersil Niveau : District
Anzhi, Makhachkatufaisla?? t'es caché?
Dandyludique Niveau : DHR
La différence c'est qu'Anigo aurait acheté Sougou 35 Millions
Du coup Willian peut jouer la C3 ? Si il a déjà joué la ligue des champions avec le Donetsk.. Je rate quelque chose ?

En tout cas, j'avais sacrément raté ce transfert surtout. Dommage pour lui et pour Donetsk... et pour quelques clubs européens...
Message posté par rikii
J'ai pas encore lu l'article mais je veux le BLAZE DU MEC TOUT A DROITE. SON NEZ MAIS SON NEZ? héééé ??? C'est QUI LUI ??? SON NEZ !!! OOOO PUTAIN !! Y A UN MEC DEDANS::: C'est quoi son nom? C'est boussoufa? SVP AIDEZ MOI !!

Adrian MUTU l'envie



C'est l'ouzbek Odil Ahmedov.
Mais je vois pas ce que tu lui trouves ...
Message posté par RobinVandeurDePersil
Anzhi, Makhachkatufaisla?? t'es caché?



Ton jeu de mot et ton pseudo : +1 pour l'un et -1 pour l'autre ... ou l'inverse d'ailleurs.

Je te mets quand même +1.
Le gros plus de cette équipe c'est son coach, Hiddink c'est l'un des meilleurs au monde et dans une compétition à élimination directe il peut amener très loin l'Anzhi.
Et si il arrive à ses fins le fameux challenge dont nous parlait Samuel fils prendrait un peu de sens.
Cela dit le challenge d'Eto'o, aussi grassement payé qu'il soit, était dès le départ plus crédible que celui choisi par Drogba et Anelka.
J'ai regardé le match, il passait à la télé allemande. Y'a de gros noms dans cette équipe, mais à part 30 minutes en 1ère mi-temps c'était pas non plus la machine de guerre annoncée. Une fois que Hanovre à joué offensif, c'était tous en défense et Eto'o devant.
Note : -2
Ca en devient vraiment pathétique et trop facile, ce foot-business.

T'es pété de tunes et tu te fais chier ? Achète un club moisi, fait venir des bons joueurs et un bon coach à coup de millions et en 2 ans tu deviens prétendant à la victoire dans une coupe d'Europe.
Enfin bon le pire ça doit être encore quand des entreprises comme Redbull s'y mette.
Telex, c'est maintenant que tu te rends compte ? Tu sais faut pas chercher bien loin, j'en connais un en France qui y a encore 2 ans avait du mal à faire signer Tiene et Bisevac, et pour qui finir 4ème était un exploit. Aujourd'hui, et après 200 M dépensés en 1an et demi, il est leader de Ligue 1 (normal c'est le seul club a acheter, tous les concurrents étant obligés de vendre) et prétendant en LdC. Les résultats sportifs d'une saison a l'autre n'ont plus aucune incidence ni sur le budget alloué aux transferts ni sur les performances de la saison suivantes. Tout est conditionné par l'argent, et quand on en a beaucoup et qu'il est illimité, ce qui est le cas des nouveaux riches, personne ne peut concurrencer. En russe, il y a une expression qui caractérise les nouveaux riches (personnes devenus très riches trop vite en ayant profité des failles du système): "passer de la boue en statut de prince". Et en Europe y a pas mal de clubs aujourd'hui qui créent leur histoires a coup de millions investis. C'est la triste réalité du football
Hadopi Conqueror Niveau : DHR
Réponse à mes deux collègues de forum ci-dessus.

Il y a comme une incohérence : vous semblez rejeter en bloc le fric dans le foot. Or, c'est ce même fric qui fait la puissance des clubs historiques. Je vous rappelle en effet que l'argent des pays pétro-gaziers finance aussi bien le PSG que le Barça, par exemple.

Ou alors ce qui vous chafouine, c'est le fait que les riches dont nous parlons soient "nouveaux". Bah, tous les riches ont été nouveaux un jour, car la plus grosse fortune a commencé un jour à 1 dollar. Alors quoi ? Et je vous rappelle qu'on est toujours riche aux dépens d'autrui, qu'on soit héritier d'une vieille famille de banquiers de la City ou oligarque russe.

Moi je pense que l'argent a une odeur, mais le milieu du foot pense que non. Or, j'adore le foot. Que faire dans ce cas ?

J'ai choisi de continuer à aimer le foot, et par amour pour ce sport, je suis heureux que ces investisseurs permettent à de nouvelles équipes de venir bousculer le top 10 des clubs dans notre vieille Europe.

J'aimerais bien que ce soit Amiens ou Nottingham Forest qui le fassent avec les poches vides mais grâce à la seule qualité de leur centre de formation, mais je sais que, dans le contexte actuel, ça n'arrivera pas.

PS : qualification d'Anzhi au final hier soir. Ils affronteront le Châteauneuf of England au tour suivant.
mackallaway Niveau : CFA2
Roby baggio : tu parles de qui en France, je ne vois pas ?...
Non mais il faut arrêter à un moment. Lorsque le Milan achetait des joueurs à coups de millions avec la holding Berlusconi derrière, personne ne disait rien. Lorsque Perez et son entreprise du batiment dépense 95M pour Ronaldo, c'est génial.

Oui la Russie et le Qatar ont des moyens colossaux grâce aux hydrocarbures et alors ? Je signale que des clubs comme l'Anjhi n'a pas fait n'importe quoi au niveau des transferts (à part Willian que je trouve trop cher). En recrutant des meczs comme Zhirkov, Boussoufa, Traoré, c'est du beau monde mais ce n'est pas bling bling comme City. Pourquoi ? Parceque à la tête de l'équipe, il y a un mec censé comme Hiddink qui ne veut pas d'une poudrière comme à City.


On critique les clubs russes, mais contrairement à Paris (et pourtant je suis parisien), la majorité de l'ossature est toujours russe (CSKA, Zenith...). DOnc oui, quelques gros coups (un par ligne) et de l'expérience alliée à la jeunesse
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 15