1. //
  2. // 16e journée
  3. // Palerme/Juventus

Cet après-midi, à l’occasion d’un déplacement à Palerme, Antonio Conte fait son grand retour sur le banc de la Juventus. Le coach était suspendu depuis la dernière journée de la saison dernière. Bentornato.

Modififié
0 4
Il n’en pouvait plus. Non, Antonio Conte n’en pouvait plus de trépigner à chaque rencontre, dans sa cabine, derrière une vitre, tout en haut des tribunes. Voilà désormais quatre mois que c’est le même rituel, chaque semaine. L’entraîneur turinois vit comme un entraîneur normal, élabore les tactiques, discute avec ses joueurs. Et puis, à quelques minutes du coup d’envoi, il quitte ses poulains et grimpe dans une cabine, à part. C’est alors un autre coach qui prend place sur le banc. D’abord Massimo Carrera. Ensuite Angelo Alessio. Cette scène s’est reproduite à 22 reprises. 22 rencontres au cours desquelles Conte a vibré, sans vraiment pouvoir intervenir. Il n’avait, en théorie, même pas le droit de donner d’indications et de consignes à ses adjoints sur le banc. Mais ça, c’est en théorie. À plusieurs reprises, on a vu les entraîneurs de la Juve recevoir des ordres « de là-haut » et procéder à des changements. Bref, tout cela est terminé. Dans quelques heures, Conte va goûter à nouveau aux joies du banc. Or, si la série d’invincibilité de la Juventus s’est interrompue le 3 novembre dernier, après 49 rencontres sans le moindre revers en Serie A, celle de Conte est toujours en cours. Et le coach compte bien le reprendre là où il l’avait mise entre parenthèse, le 13 mai dernier.

Antonio, Massimo et Angelo

Rappel des faits. Le 6 mai 2012, Antonio Conte remporte le Scudetto, grâce à une victoire 2-0 de sa Juventus à Cagliari. La semaine suivante, il dépose la cerise sur le gâteau en terminant la saison invaincu. Une première saison de rêve pour celui qui, avant la Juve, avait surtout brillé en Serie B, en faisant remonter parmi l’élite Bari et Sienne. Malheureusement, les choses se dégradent vite, trop vite. Au même moment, le coach est accusé d’avoir participé à des matchs truqués dans l’affaire du Calcioscommesse. À l’époque des faits incriminés, Conte était encore sur le banc de Sienne, en deuxième division. Son cas concerne deux matchs, Novara-Sienne du 1er mai 2011 et Albinoleffe-Sienne du 29 mai. Il est accusé de délit de non-dénonciation, mais pas de fraude sportive. En gros, il n’aurait pas participé directement au trucage de matchs, mais n’aurait juste pas dénoncé ce qu’il savait. On lui prédit 15 mois de suspension. Finalement, la sanction tombe : il sera suspendu 10 mois, soit pour l’ensemble de la saison 2012/13. Un coup dur pour la Juve, qui se demande si elle ne va pas devoir trouver un nouvel entraîneur, d’autant que son adjoint, Angelo Alessio, est suspendu aussi.

C’est donc Massimo Carrera, entraîneur des jeunes, qui prend sa place sur le banc. Les dirigeants piémontais font pour leur part le choix de faire comme si de rien n’était. Conte peut continuer à exercer ses fonctions. Il ne peut juste pas venir s’asseoir sur le banc pendant les matchs de son équipe. Une situation un peu étrange, où l’on a du mal à définir les rôles. À quoi sert vraiment Carrera, alors ? Est-il juste un pantin de Conte, ou un peu plus que ça ? Quoi qu’il en soit, la Juve reprend sans son entraîneur champion d’Italie, mais rien ne change. L’équipe ne perd toujours pas, et l’intérim de Carrera se passe à merveille. Le 5 octobre, Conte jubile : sa suspension est finalement réduite à quatre mois. Il pourra revenir deux mois plus tard, juste après la fin des phases de poules de la Ligue des champions. La suspension d’Alessio est réduite aussi, du coup, l’adjoint de Conte peut prendre la place de Carrera sur le banc. Son aventure va être un peu moins heureuse. Si la Juve réussit l’exploit de battre Chelsea et le Shakhtar et de se qualifier pour les huitièmes de finale de la C1, elle perd également deux matchs de championnat, contre l’Inter et le Milan AC, ce qui n’était jamais arrivé depuis la nomination de Conte sur le banc. À charge de revanche.

Conte à rebours

Évidemment, le retour de Conte est accueilli comme un véritable soulagement par le camp turinois, qui retrouve ainsi son chef. Devant le centre d’entraînement de Vinovo, les tifosi bianconeri avaient, vendredi, installé une banderole : « Après l’injustice subie, te revoilà enfin sur le banc. Antonio, toujours avec toi » . Le club a même titillé ses propres supporters sur le compte Twitter officiel de l’équipe : « Encore deux jours et nous aurons notre Antonio Conte sur le banc. À quel point vous a-t-il manqué ? Conte à rebours » a-t-on pu lire en 140 signes. On l’aura compris : tous, des joueurs aux supporters en passant par les deux entraîneurs intérimaires, attendent avec impatience le retour de l’ancien capitaine de la Vieille Dame. Un Conte qui, toutefois, ne fera pas le plaisir de donner une conférence de presse pour marquer son retour. De fait, depuis les polémiques qui ont suivi le match entre Catane et la Juve (et les insultes reçues par Alessio en salle de presse par des journalistes siciliens), le club blanc et noir a décidé de ne plus se prêter aux conférences d’avant-match. Une ligne directrice que va suivre Conte. Ses premiers mots, on les entendra donc après la rencontre de cet après-midi face à Palerme. Pour commenter, espèrent tous les tifosi juventini, la première victoire de l’ère Conte 2.0.

Eric Maggiori
Modifié

Note : 1
Il ne faudrait pas oublier de préciser que si la sanction a été réduite de 10 à 4 mois, c'est parce qu'un des chefs d'accusation des 2 matchs est tombé, et donc, n'a pas été prouvé (même si d'ailleurs, rien dans ce procès n'a été prouvé... tout se base sur le témoignage du pas vraiment clean Carobbio...)
Note : 1
Précision, Conte a été absout pour le match Novara-Sienne. La disqualification est restée à 10 mois. Un recours a été fait au TNAS qui a donc réduit la peine à 4 mois.
Roma51
Note : 1
Sympa le petit pronostic à la fin de l'article ^^
declaubianco Niveau : CFA2
Note : -1
Suspension qui est une grosse mascarade reposant sur le témoignage d'un joueur ( Carobbio) peu crédible !
Cela dit, le retour de Conte, à mon avis, ne va pas pas changer grand chose,étant donné que c'est lui qui dirigeait tout...
Peut-être d'un point de vue psychologique, il pourra vociférer comme d'hab!
Exclu limitée : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez NetBet !France & Allemagne = 213€ à gagner
dimanche 26 juin
Revues de presse en Pologne et en SuisseCroke Park décale ses finales de foot gaëliqueFernando Santos : « il faut être pragmatique pour gagner »
samedi 25 juin
Le but de Quaresma en prolongationLes compos de Croatie-PortugalShaqiri est « très déçu » Le CSC de l'Irlande du NordLa Russie officialise le départ de son sélectionneur Lars Lagerbäck : « J'ai affronté six fois l'Angleterre, je n'ai jamais perdu »L'Irlande, le 4-4-2 et les 1-0L'Italie privée de CandrevaLes compositions de Galles/Irlande du Nord Le ciseau dingue de Shaqiri Le tacle assassin de Schär sur LewandowskiPoteau rentrant, le jeu de l’apéro de l’Euro L'ouverture du score de BłaszczykowskiLa danse des supporters suisses et polonaisLes compos de Suisse-Pologne La folie capillaire de Perišić Giorgio Chiellini et la culture espagnolePerquis : « La Pologne a une belle carte à jouer »Bale veut aller au boutFàbregas a hâte de bosser avec ConteWilmots répond aux critiquesGénésio : « L’Euro commence maintenant » Le podcast complètement fou d’Éric CantonaLa Croatie et le Portugal font monter la pression Quand Lucas Digne pète une caméra de la FFFMessi s’en prend de nouveau à sa FédérationŠkrtel : « Ce ne sera pas notre dernier match dans la compétition »L’Algérie dans le groupe de la mortČačić : « On a l’ambition d’aller très loin dans ce tournoi »Une rencontre entre le vainqueur de la Copa América et de l’Euro ? Santos : « On sera au rendez-vous »
vendredi 24 juin
Pronostic Croatie Portugal : jusqu'à 615€ à gagner sur la première affiche des 1/8es de l'Euro 2016Xavi : « L’Italie de Conte est un mélange de l’Atlético et du Barça »Marc Wilmots : « Oui, Radja Nainggolan fume »Coleman : « L’Irlande du Nord défend très bien »Le meilleur buteur de Serie B rejoint MilanExclu SoFoot : 5€ sans dépôt offerts chez France-Pari !Kane et les Anglais pas préoccupés par le BrexitNeuer ne se méfie pas que d'Hamšík Le retour triomphal des Albanais Nainggolan surpris avec un paquet de cigarettesMourinho veut des gros transferts à United cet étéChiellini craint la « bête noire » espagnoleRooney et la malédiction anglaise des tirs au butGénésio : « Garder une majorité des joueurs »
Partenaires
Vietnam Label Le kit du supporter Trash Talk basket
0 4