Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 17e journée
  3. // Nice/Rennes (1-0)

Antonetti fustige l'arbitrage

Modififié
Hier soir, Rennes s’est incliné à Nice, 1-0, pour le compte de la 17e journée de Ligue 1. Une défaite qui est restée en travers de la gorge de l’entraîneur rennais, Frédéric Antonetti. Le coach breton a remis en cause les décisions arbitrales, notamment le carton rouge de Kana-Biyik, mais également celui de Jebbour, qui a amené le penalty niçois.

Après la rencontre, c’est donc un Antonetti très remonté qui s’est présenté devant la presse : « On faisait un match solide sans vraiment déstabiliser Nice et sans être non plus déstabilisés. Nous arrivions quand même plus vite dans leurs dix-huit mètres. Puis, il y a eu des faits de jeu. J'ai regardé les images dans le car de régie avant d'aller en parler à l'arbitre de la rencontre, M. Rainville. Le premier carton jaune de Kana-Biyik n'y est pas, c'est de la tricherie ; le deuxième, peut-être. Mais cela ne fait donc pas d'expulsion. Puis, il y a le saut de l'ange de Bauthéac. L'arbitre s'est fait abuser, les images parlent d'elles-mêmes. Il n'y a pas mort d'homme, c'est vrai. Mais ce sont des faits graves pour le résultat. Ce (mardi) soir, les tricheurs ont gagné. Nice a les trois points et nous repartons bredouilles. Les circonstances étaient trop contraires. À 9 contre 11, nous avons eu deux tirs, et Nice une malheureuse occasion. J'ai encore plus les boules. »

Bon bah, tout est dit…

GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 13 Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 13
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall
À lire ensuite
Ancelotti a aimé ce PSG