1. // France – Ligue 1 – 31e journée – Rennes/PSG

Antonetti, fini de rire

En fin de contrat en juin, Frédéric Antonetti pourrait pourtant continuer au moins une cinquième saison du côté de Rennes. C'est en tout cas le souhait de son directeur sportif Pierre Dréossi, qui jure ne pas avoir grand-chose à reprocher à son entraîneur. L'absence de fonds de jeu a pourtant de quoi agacer, les résultats depuis le début de l'année 2013 inquiéter et la sinistrose qui semble envelopper son effectif interpeller. Le Corse est encore l'homme de la situation, vraiment ?

Modififié
4 17
Récemment encore, il faisait marrer le public et les médias. Aujourd'hui, il semble surtout susciter de la crispation. Frédéric Antonetti reste un drôle de personnage du football français, un atypique avec une carrière longue de déjà plus de 500 matchs sur le banc d'une équipe d'élite. Ce n'est pas rien et l'on ne dure pas autant à ce niveau en étant un zéro. Il est d'ailleurs acquis que le gars Frédo est loin d'être une banane. Beaucoup louent notamment ses qualités humaines. À raison. Et normal pour une personnalité riche, complexe et attachante qu'avait révélée un très bon portrait paru dans L'Équipe en début d'année. Anto est un bon type qui sait faire progresser ses joueurs. Encore récemment, Jean-Armel Kana-Biyik l'a défendu avec vigueur sur les ondes d'RMC : « Il stabilise l'équipe première à un certain niveau. À force de persévérer, il va parvenir à ses fins. »

Un parcours de relégable en 2013

Le raisonnement paraît convenir aussi à Pierre Dréossi. Le 8 mars dernier sur France Bleu, le directeur sportif a affirmé n'avoir rien à reprocher à son entraîneur, si ce n'est peut-être une communication maladroite. « Je ferai tous les efforts pour garder Antonetti, a-t-il martelé, car je pense que c'est le bon homme pour le Stade rennais. » Tout indique qu'une prolongation de contrat lui sera proposée, si ce n'est déjà fait. Et c'est logiquement fin avril, après la finale de Coupe de la Ligue qu'on saura si, oui ou non, les Bretons repartent avec le Corse comme meneur de troupe pour au moins une cinquième saison. Un choix important et pas facile à faire. Car une fois qu'on a évoqué les qualités du bonhomme, qu'on a déplié son gros CV d'entraîneur expérimenté et qu'on a fait causer ses principaux défenseurs, il y a aussi beaucoup à dire sur sa part d'ombre. Sur le fond comme sur la forme, le Stade rennais version Antonetti suscite pas mal de doutes. Et l'on peut franchement se demander si les deux sont faits pour être (encore) ensemble.

Car depuis le début de la phase retour, les Rouge et Noir traînent un parcours de relégable, avec seulement 10 points pris sur 33 possibles. Seuls Brest et Valenciennes font pire. Si c'est une stratégie pour arriver au Stade de France face à Saint-Étienne en position d'outsider, c'est du génie… Sauf qu'évidemment, ce n'est pas le cas. Alors c'est vrai que l'entraîneur n'est pas pour grand-chose dans la grave blessure de Romain Alessandrini et la fatigue post-CAN de Jonathan Pitroipa, entre autres mésaventures. Mais quand même, une équipe bien bâtie doit être en mesure de digérer ces aléas par des plans B. Or ça n'est pas le cas. Le Stade rennais donne l'inquiétante impression de naviguer à vue, sans un fonds de jeu bien abouti, sans une tactique bien élaborée, sans vraiment de certitudes. Alors que tout de même, ça fait bientôt quatre ans qu'Antonetti a le poste ! C'est un mandat long, suffisamment long pour prendre la mesure du chantier qu'on a devant soi, tester des schémas tactiques, retenir les bons, enlever les autres. Avoir une palette de formules à présenter pour surprendre l'adversaire, s'adapter aux blessures, aux suspensions et aux coups de moins bien.

« Je n'arrive pas à inculquer la culture de la gagne »

Force est de constater que ce n'est pas le cas. Le perpétuel 4-2-3-1 du père Anto reste inchangé. Pourtant, avec la blessure d'Alessandrini ou la méforme d'Erding, il aurait pu y avoir moyen de tenter d'autres choses. Mais non, l'entraîneur s'obstine à jouer avec une seule pointe et à remplacer numériquement Alessandrini par Sadio Diallo, alors que celui-ci est clairement en galère. Du coup la machine offensive est déréglée. L'équipe se procure des occasions, mais manque cruellement d'efficacité face au but. Et comme en défense, ça ne respire vraiment pas la sérénité ces temps-ci, les contre-performances s'enchaînent. Et avec elles s'installe un climat de sinistrose. Or, là aussi le comportement d'Antonetti est critiquable. Plutôt que d'essayer d'insuffler un sentiment de révolte à son groupe, il semble l'inhiber.

Si on schématise grossièrement ses discours face à la presse, on obtient quoi ? Quand son équipe perd, il combine fatalisme et posture de victime éternelle, façon « Rennes n'a pas les moyens de viser plus haut, on n'est pas aimé, on est lésé par l'arbitrage, etc. » Et même quand elle gagne, Antonetti donne l'impression de préférer anticiper les défaites qui ne manqueront pas de venir dans la foulée, vu les limites de son effectif. À la longue, ce défaitisme a forcément de quoi plomber l'ambiance. Et contaminer le moral de ses joueurs. « Je n'arrive pas à inculquer la culture de la gagne » , reconnaissait-il dernièrement. Il y a un désagréable sentiment d'impuissance dans son discours depuis quelque temps, comme le week-end dernier après la défaite face à Nancy, où il s'est dit « désabusé » , ou encore cette semaine en conférence de presse, où il s'est interrogé : « Pourquoi on n'arrive pas à faire 10 mois régulier ? C'est une question que je me pose aussi. » . Alors peut-être faudrait-il, pour lui comme pour le Stade rennais, que l'histoire s'arrête là. Avec si possible enfin un trophée à récupérer le 20 avril à Saint-Denis, histoire quand même de partir avec les honneurs. Et le sourire.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Il as fait régresser pas mal de bon joueur dommage pour eux,
Sinon un bon coach surement ,pour pas le défendre mais Rennes n'as pas eu de chance coté bléssure ......
Dommage pour Rennes car vu les moyen de leur Proprio il pourait avoir de meilleur Ambition ( eternel debat coté Rennes )
Bien avant Antonetti, Rennes a toujours été un club instable au niveau sportif. Incapable de saisir l'occasion de truster les premières places quand elle lui était offerte. Parfois même au bord de la relégation.
Je sais pas d'où ça vient. Peut-être trop de confort, l'impression des joueurs d'être dans un club où ils ne risquent rien. Que le stade rennais a toujours joué les seconds rôles donc 6-7-8ème, c'est suffisant, pas besoin de viser plus haut.

Mais cette saison, l'absence de fond de jeu est inquiétante. Hormis les fulgurances de Pitroïpa et Allesandrini, il ne reste pas grand chose. Féret gère bien dans le collectif et la régularité mais il est bien le seul.
Jack Facial Niveau : CFA
Y'a que moi qui pense que Antonetti ressemble à un boucher ?
Je l'imagine très bien avec son tablier et son crayon derrière l'oreille :

"Comme d'habitude, deux tournedos et un os à moelle pour votre chien, Monsieur Facial ?"
Bordeaux, Rennes, Lorient, Valenciennes: équipes inconstantes et tristes qui permettent de donner l'illusion d'une ligue 1 homogène. Des chèvres!
Ton commentaire est très juste innerself, tu as parfaitement résumé la situation.
Il manque à cette équipe de la régularité et puis un zest de chance également. On est souvent poissard quand même. Depuis une dizaine d'années, le club est stable, recrute plutôt bien, les comptes sont équilibrés, il manque pas grand-chose.
Je suis un peu inquiet par rapport au centre de formation et à la réserve, en CFA 2, qui a du mal dans son championnat. Pas forcément bon signe pour un club qui doit miser également sur les jeunes.
Antonetti ne peut pas grand-chose à tout ça, il a au moins le mérite de secouer le cocotier de temps en temps. Tant que Pinault mettra pas plus de moyens (il a été echaudé avec Lucas et Turdo), on est condamné à rester un club de transition.
Un trophée (même si la c'est la coupe en bois) serait le bienvenu pour garnir une armoire trop vide.

Allez Rennes!!!
Clemsiclems Niveau : Loisir
Il manque pas mal de choses à ce club... Une direction forte, des joueurs bons et concernés, un entraineur digne de ce nom et surtout un projet global.... Ca doit etre dur d'être supporter....
Etant grand supporter du Stade Rennais, et ayant été longtemps un défenseur d'Antonetti, je pense qu'il est temps de passer a autre chose. Depuis début 2013, il n'y a qu'a regarder n'importe quel match du Stade Rennais pour voir a quel point Anto inhibe les joueurs: Sadio Diallo est sans doute le meilleur joueur a l'entrainement mais en match, des qu'il touche un ballon, Anto lui ch** a la gueule, Feret est transparent un match sur deux, Mavinga qui faisait un tres bon debut de saison se fait pourrir a chaque controle... C'est un groupe qui a besoin de confiance et Antonetti leur montre tout l'inverse: a chaque petite erreur il explose sur son banc, forcément pour les joueurs c'est usant, cet enervement c'est plus de l'exigence c'est de l'acharnement... Apres les joueurs ont également leur part de responsabilité, notamment sur cet esprit de vainqueurs qu'on aimerait voir plus souvent lors de leurs prestations. On y a cru en debut de saison avec le match de Paris et d'autres beaux points rapportés en fin de match mais quelque chose s'est cassé depuis 2013 et Antonetti en est le responsable, c'est trop facile de toujours se refugier derriere la blessure d'Alessandrini.

Autre chose, cette equipe qui manque clairement d'un joueur offensif gaucher depuis la blessure du susdit joueur, et qui compte dans ses rangs le petit Ngando, tres bon avec la France U20 et tres bon lors de ses entrées en Ligue 1 et qui est... gaucher, penche clairement a droite. ALors pourquoi pas prendre des risques et le titulariser a ce niveau? On est un club formateur mais cette saison Anto ne donne sa chance a personne! On a des joueurs comme Said, Allée qui explosent tout en jeune mais on ne leur donne pas leur chance, si on est pas capables d'exploiter notre qualité premiere de formation, je me demande vraiment ou va le club.. Réponse le 20 avril, et malgré ma part de supporter qui veut que j'y crois encore, je pense que nos amis stéphanois ont des chances de s'en donner a coeur joie...
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Pour moi c'est un entraineur très moyen.

Toujours à mettre ses défaites sur le dos des arbitres ou d'autres éléments extérieur...
Brian möZer Niveau : District
Mieux que Lippi & Acelotti,solo Antonetti... 20ème place c'est beau!
Faudrait fusionner les deux, un genre de Carlric Ancionetti, afin que le coach de Rennes apprenne à être moins excité et vice versa.

Je me souviendrai toujours de ce moment où Antonetti avait littéralement pourri un de ses joueurs pour un tacle raté.
casablanca Niveau : CFA2
Pour bien finir la saison faut qu'il remotive ses gars Frédo !
Faut judge qu il en fasse des guerriers Sur le terrain
Du sdf le 20 Avril...
Une coupe et le Fred devient un druide :D
J'ai toujours défendu Anto. Mais là on arrive à la fin d'un cycle. Il n'a plus la confiance des joueurs clairement. Il est vrai que la blessure d'Alessandrini et le départ de M'vila (on le néglige, mais ça a eu un réel impact sur le collectif). Deux saisons hors des places européennes de suite quoiqu'on dise du manque d'ambition de Rennes, ne devrait pas conduire à la prolongation. J'y crois toujours pour le 20 mais au vu du spectacle proposé chaque WE et surtout du moral des joueurs, Férêt en premier lieu, ça va être dur. L'équipe a besoin de sang neuf. C'est un appel du pied Jocelyn !!
roctovirso Niveau : CFA2
Moi Fred Antonetti je jouerai tout sur un match.
Moi, Fred Antonetti, je mettrai un vrai 433.
Moi, Fred Antonetti, je vous dis que Féret/Erding ça le fait.
Moi, Fred Antonetti... etc.
Message posté par Rozmo
J'ai toujours défendu Anto. Mais là on arrive à la fin d'un cycle. Il n'a plus la confiance des joueurs clairement. Il est vrai que la blessure d'Alessandrini et le départ de M'vila (on le néglige, mais ça a eu un réel impact sur le collectif). Deux saisons hors des places européennes de suite quoiqu'on dise du manque d'ambition de Rennes, ne devrait pas conduire à la prolongation. J'y crois toujours pour le 20 mais au vu du spectacle proposé chaque WE et surtout du moral des joueurs, Férêt en premier lieu, ça va être dur. L'équipe a besoin de sang neuf. C'est un appel du pied Jocelyn !!

J'espère franchement que Jocelyn Gourvennec aura la jugeotte de ne céder aux sirènes Rennaises si l'EAG remonte en L1.
On a vu le traitement réservé à Gourcuff si les résultats n'étaient pas là immédiatement. Et Gourvennec, c'est l'école à la lorientaise. Pas envie de le voir faire ensuite une pige au Qatar, pour revenir la queue entre les jambes sans garantie que l'EAG le reprendrait (vu que c'est pas un historique à Guingamp).
C'est con de foutre* en l'air un truc qui marche bien pour se jeter dans l'inconnu.
ErminigMode2k11 Niveau : DHR
Même si on est dans une sacrée mauvaise passe, faut pas oublier qu'il a assuré le top7 3ans de rang. Sans revenir une nième fois sur ce point, avec le 8ème budget on est à notre place.
Des beaux parcours en coupe plombés par des crashs sont aussi à son actif. En termes de résultats je ne vois pas d'autres meilleures périodes pour nous.

Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas changer, mais ne le rendons pas responsable de tout. La très frileuse intersaison n'a pas aidé, et Alessandrini est bien le seul point positif.


Maintenant il suffit de gagner la Coupe de Ligue et de faire top8 et ce sera une bonne année. Une défaite face à Sainté et une 11ème place, ça sera la porte.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 17