1. // SOFOOT #143
  2. // Couverture Antoine Griezmann

Antoine Griezmann, à nos actes manqués

Entre 2003 et 2005, Antoine Griezmann a fait le tour de France avec son père pour trouver une place dans un centre de formation. Lyon, Auxerre ou encore Metz ont hésité, au contraire de la Real Sociedad. Les recruteurs et éducateurs de l'époque racontent comment ils sont passés à côté du meilleur joueur français du moment.

Modififié

Acte I : Auxerre (fin 2003)

  • Daniel Duroir (responsable U14 AJ Auxerre)

  • « Il a joué plusieurs fois contre moi dans ce qui s'appelait les moins de treize ans à l'époque. Il n'est pas loin d'avoir battu mon équipe à lui seul. On a fini deuxièmes derrière l'UF Macônnais, et Antoine m'a mis le foin sur les matchs aller et retour. J'étais séduit, c'est sûr. C'était un tout petit blond certes, mais avec une technique et une vision du jeu hors du commun. On l'a fait venir plusieurs fois en détection, je voulais le faire signer, mais certains collègues ont dit non, car il était trop petit à ce moment-là. Je ne vais pas dire qu'ils étaient totalement contre, mais réticents à cause du gabarit, ils attendaient de voir son développement. Le responsable technique à l'époque, c'était Daniel Rolland, on en a reparlé récemment, il m'a dit : "Je m'en souviens, j'ai déconné." On cherchait des profils plus grands et athlétiques à l'époque, on en est revenus depuis longtemps d'ailleurs, mais il n'est pas tombé dans la bonne période avec sa morphologie. »

  • Daniel Rolland (ancien directeur de la formation à Auxerre)

  • « Il jouait dans le même championnat en U13, il avait une très belle équipe à Mâcon. Cela m'avait un peu alerté, j'avais vu notre match contre eux, et j'avais repéré le petit, il était au-dessus du lot.
    « Il était en retard physiologiquement, mais il avait des qualités techniques naturelles. On ne l'a pas refusé du tout, je n'ai même pas rencontré ses parents. » Daniel Rolland
    Mais la formation, c'est à partir de quinze ans, donc cela ne me concernait pas. Moi, je ne connaissais même pas son nom à Griezmann, j'ai fait le rapprochement beaucoup plus tard. J'avais été dire à notre entraîneur des U13 qu'ils avaient deux très bons à Mâcon, dont ce petit blond... Il était en retard physiologiquement, mais il avait des qualités techniques naturelles. On ne l'a pas refusé du tout, je n'ai même pas rencontré ses parents. Je le saurais si Daniel Duroir avait poussé pour son recrutement. Entre Mâcon et Auxerre, il y a plus de 200 km, on est juste dans la même région de Bourgogne, c'est pour cela qu'on les affrontait en championnat. Plus les gamins sont jeunes, plus c'est difficile de recruter, c'est pour cela que la plupart des clubs qui l'ont vu ont décidé de le mettre en attente. C'était "à suivre". »

  • Bernard Tess (recruteur pour l'AJ Auxerre sur Mâcon)

  • « Je l'ai emmené en journées de détection avec d'autres joueurs destinés au centre de pré-formation de l'AJA. Cela a duré 2-3 années, je l'ai découvert quand il avait neuf ans. Je leur amenais pour qu'ils puissent le recruter, mais ils n'ont rien fait pour aller dans ce sens, alors qu'il a fait plusieurs tournois avec eux. Daniel Rolland peut dire aujourd'hui qu'il n'a pas refusé Griezmann, mais c'était le seul à s'être opposé à son recrutement. Il a balayé ça d'un revers de la main, il ne prenait que des grands, des athlètes avant toute chose à l'époque. Yann Lachuer était notre meneur de jeu, 1m76... On avait fait des radios du poignet du garçon, histoire de se placer dans la prospective de 1,75m, il n'y avait aucun souci pour un joueur qui donnait entière satisfaction. Très récemment, j'étais à l'enterrement de Jean Belver, l'éducateur d'Antoine à Mâcon. Jean m'avait promis : "Celui-là Bernard, il est pour toi et l'AJ Auxerre." J'allais voir le gamin depuis ses neuf ans, et le papa Belver savait aussi à qui il avait affaire, il avait l'œil. Il y a un paquet de clubs qui l'ont loupé finalement, hein ! »

  • Alain Griezmann (père de)

  • « On n'a pas rencontré Daniel Rolland, ni personne à part Bernard Tess et Daniel Duroir à Auxerre. Les deux étaient intéressés par Antoine, mais Daniel Rolland a assisté à un match et il a dit non. Rolland a bien assisté à un match Mâcon-Auxerre et a refusé de prendre Antoine. »


    Acte II : Lyon (courant 2004)

  • Gérard Bonneau (directeur du recruteur formation OL) :

  • « Je suis toujours gêné quand j'entends ou lis qu'Antoine Griezmann n'a pas signé chez nous à cause de son gabarit. Cela n'a rien à voir avec la taille, si vous voyez Reale, ce n'est pas une armoire. Il n'y a pas eu d'évaluation d'Antoine sur sa taille. Il vivait à 70km de Lyon, il y avait une réglementation qui nous empêchait de faire signer un gamin domicilié à plus de 50km avant ses quinze ans. C'était bien plus compliqué que ce que l'on peut lire régulièrement sur le sujet. On avait décidé d'être sur un suivi, mais la Real Sociedad est arrivée très vite. C'est sûr que l'on regrette quand on voit le joueur qu'il est devenu. Mais il y en a eu d'autres que l'on a raté, c'est difficile de faire un choix sur un joueur de treize ans. À l'époque, on avait Yanis Tafer sur le même poste, il était très prometteur et il était de notre région Rhône-Alpes, donc on avait pu le prendre. Il est venu plusieurs fois s'entraîner au club, faire des tournois avec nous. Il était très bon techniquement, mais dans sa catégorie et à son poste, il y avait déjà beaucoup de monde. »

  • Alain Dutheron (recruteur sur la région pour Lyon)

  • « Je m'entendais bien avec son éducateur, un ancien joueur pro, Jean Belver. Il m'avait alerté, je suis allé moult fois le voir jouer, on l'a fait venir un certain nombre de fois. UF Mâconnais était partenaire de l'OL, c'était à une demi-heure. On lui a trouvé de superbes qualités.
    « Il était tout petit, tout blond, tout fin, mais quand il entrait sur le terrain, ce n'était plus le même. À chaque match où je l'ai vu jouer, il a marqué des buts. » Alain Dutheron
    Mais quand il est venu le temps de statuer, on avait une superbe génération locale avec Grenier, Reale, Lacazette, Tafer. Vu que l'UF Mâconnais était un club partenaire, à une demi-heure de Lyon, on s'est dit : "Pas de soucis, on le laisse un peu là-bas." On a proposé un ANS (accord de non-sollicitation, ndlr) au papa, qui nous a dit : "Oui, on verra", puis Antoine est parti faire un tournoi avec Montpellier, et le recruteur de la Real Sociedad l'a pris là-bas... Il était tout petit, tout blond, tout fin, mais quand il entrait sur le terrain, ce n'était plus le même. À chaque match où je l'ai vu jouer, il a marqué des buts. C'était un pilier de son équipe, et il était toujours décisif sans être un attaquant de pointe. Quand il a opté pour la Real, j'ai demandé à son père : "Vous étiez pressé ou quoi ?" Je crois que le recruteur de la Real Sociedad a aussi su le prendre par les sentiments... Nous, on pensait avoir le temps, mais c'est une évolution problématique aujourd'hui, les recruteurs, les agents, tout le monde descend dans les catégories, même jusqu'aux U11... »

  • Alain Griezmann (père de) :

  • « Pour Lyon, faut voir qu'il y avait une énorme génération, avec Lacazette, Tafer, Grenier, Reale... Je comprends qu'ils étaient obligés de signer un joueur meilleur que ceux-là. C'était compréhensible qu'ils ne le prennent pas, la plupart étaient internationaux, ont fait l'ossature de l'équipe championne d'Europe U19 en 2010. Mais Antoine aime Lyon, car on allait tout le temps aux matchs. J'étais ami avec le kiné de Lyon, Patrick Perret, il nous permettait d'assister aux mises au vert, de rencontrer les pros. »



    Acte III : Metz (fin 2004)

  • Denis Schäfer (directeur de la formation à Metz)

  • « Il est venu plusieurs mois chez nous. Ce que l'on a entendu sur la gestion de son cas à Metz, c'est exagéré. Quand il était à Mâcon, c'était un bon joueur, un bon technicien, comme beaucoup à cet âge-là.
    « Je suis certain que s'il avait habité à 100km d'ici, on l'aurait pris tout de suite s'il était régional. Quand un garçon vient de plus loin, on réfléchit plus, on ne veut pas le mettre dans la difficulté. » Denis Schäfer
    On l'avait identifié comme tel, sur notre classification, il était marqué niveau 1, les garçons intéressants de sa génération. Mais je pense que c'est pareil dans tous les clubs où ils l'ont vu. Je suis certain que s'il avait habité à 100km d'ici, on l'aurait pris tout de suite s'il était régional. Quand un garçon vient de plus loin, on réfléchit plus, on ne veut pas le mettre dans la difficulté. S'il avait été mosellan, il était chez nous. Notre vocation est essentiellement régionale, entre 75 et 80% de nos garçons sont de la région. On a Gauthier Hein et Vincent Thil aujourd'hui en pro, cela prouve qu'il y a la place pour les petits. À ces âges-là, on évite de prendre un joueur qui ne pourra pas rentrer chez lui le week-end, on fait plus attention, car sinon cela peut être déstabilisant, on s'engage sur la vie et le futur du garçon. »

  • Alain Griezmann (père de) :

  • « On y est allés deux fois de suite, la première fois, ils ont dit : "On veut revoir votre fils, techniquement, c'est très bon." La seconde fois, ils m'ont dit la chose suivante, devant Antoine : "Votre fils pour moi, il faut qu'on le prenne, mais il va jouer le week-end à Mâcon pour ne pas le couper de sa ville natale, mais la semaine, il va aller à l'école et s'entraîner à Metz." Puis on a attendu la réponse officielle, une semaine, deux semaines, trois semaines, quatre semaines. Et là, j'ai dit à Antoine : "Ça ne sent pas bon." Puis on a eu une réponse négative en décembre. »


    Acte IV : Sochaux (fin 2004)

  • Christian Walgenwitz (éducateur préformation à l'époque à Sochaux)

  • « Fabien Ozubko, qui était conseiller technique régional du Jura, m'appelle un jour et il me dit : "Christian écoute, il y a un super joueur à Mâcon, le fils d'un copain, il s'appelle Antoine Griezmann. Tu verras, c'est un petit blond, un petit gabarit, mais vraiment un très bon joueur." Ensuite, j'ai signalé le gamin, car Fabien était un mec fiable. J'ai relayé l'info chez nous, mais cela n'a pas été suivi d'effet. Quand un CTR, avec qui en général on a de bonnes relations, nous signale un joueur, c'est vraiment qu'il s'agit d'un top joueur. Eux, ils en voient beaucoup, donc ce n'est pas toutes les semaines qu'ils vont nous appeler pour nous dire qu'untel a le potentiel pour devenir pro, c'était un signal fort. »

  • Fabien Ozubko (ancien CTR du Jura) :

  • « On était à l'époque dans la mouvance du joueur athlète, et Antoine Griezmann ne rentrait pas dans les cases. Pourtant, il allait très vite avec le ballon, il était tout petit, mais endurant... C'était un pari, il avait du talent. Les premières fois que je l'ai vu jouer, contrairement aux autres pas très sûrs de leur technique, lui avait tout le temps la tête levée. Il lisait le jeu plus vite et avait un pied plus rapide. Le constat, c'est qu'à chaque endroit, on lui a fait comprendre que c'était un bon joueur de foot, mais que le pari était trop risqué. »



    Épilogue

  • Daniel Duroir (Auxerre)

  • « S'il était resté en France, il serait rentré à nouveau dans le circuit fédéral ou pro. Il était en retard de croissance à treize ans, personne n'a pris le pari à l'époque. Aujourd'hui, on prend plus de risques, peut-être grâce à des histoires comme la sienne, celles de petits joueurs qui ont réussi. Il y a une faille dans la formation : la volonté de construire des équipes pour gagner, plutôt que d'être patients et de prendre les gamins qui auront les plus grands qualités une fois à l'âge adulte. Peut-être qu'il n'aurait pas réussi sans partir en Espagne. Les échecs forgent aussi le caractère, cela a dû l'aider. William Vainqueur n'est pas resté chez nous, et encore aujourd'hui, quand il m'en parle, il me dit : "Tu as eu raison de me mettre dehors, cela m'a mis une tarte dans la figure, j'aurais pas réussi sans ça." Ribéry aurait-il réussi sans être viré de Lille ? Ou Valbuena sans être recalé à Bordeaux ? Chacun son histoire, un échec parfois, cela donne de la motivation pour prouver ses qualités. »

  • Gérard Bonneau (Lyon)

  • « Regardez Nabil Fekir, on est allé le rechercher dans le foot amateur. Griezmann, c'est certain qu'on l'aurait pris tôt ou tard s'il n'était pas allé à la Real Sociedad, surtout au vu de son évolution.
    « Quand vous choisissez un joueur, il faut garder beaucoup d'humilité, et le joueur que vous refusez doit garder espoir, car un refus entre treize et seize ans, la route est loin d'être terminée. » Gérard Bonneau
    Après, est-ce que ce garçon s'est mieux exprimé parce que les méthodes d'apprentissage en Espagne étaient plus adaptées à son profil ? Vous savez, il ne faut pas être définitif lorsque vous faites des choix sur un gamin de treize ans. Il ne faut surtout pas dire : "Lui est bon, lui non." À l'instant T, vous travaillez avec un groupe de 18 joueurs plus deux gardiens, deux ans plus tard, peut-être que certains gamins qui n'étaient pas au niveau le sont désormais pour entrer dans le groupe. À treize ans, on parle de recrutement, mais c'est difficile jusqu'à seize ans pour recruter un joueur. Quand vous choisissez un joueur, il faut garder beaucoup d'humilité, et le joueur que vous refusez doit garder espoir, car un refus entre treize et seize ans, la route est loin d'être terminée. »

  • Alain Dutheron (recruteur Lyon)

  • « Je lui tire mon chapeau pour ce qu'il a fait gamin, loin de sa famille, si jeune. C'est la preuve d'un mental extraordinaire. Éloigner un enfant de sa famille, c'est accentuer le risque d'échec, c'est pourquoi on essaie d'avoir en priorité un recrutement régional. »

  • Daniel Schäfer (FC Metz)

  • « On peut critiquer la formation française, mais on reste le pays qui forme le plus de joueurs dans les cinq grands championnats. Griezmann est passé entre les gouttes, mais combien d'autres ont été bien formés ? Quand je vois le nombre de recruteurs étrangers qui viennent voir nos joueurs de treize ans, je me dis qu'on ne doit pas si mal bosser que cela. Chez nous, le football se joue partout, je suis persuadé qu'il y a plein de joueurs à côté desquels tout le monde passe. Parce qu'ils étaient dans un petit club de village, qu'ils n'ont jamais été dans une structure d'accompagnement. »

  • Alain Griezmann (père de)

  • « Mon rêve, cela aurait été qu'un club français le prenne, même un an seulement, et s'il n'était pas bon, il rentrait à la maison. Mais non, on ne lui a pas donné sa chance, on ne peut pas le dire autrement. Moi personnellement, j'aurais préféré qu'il joue en France, cela m'aurait évité de me claquer 900km en voiture tous les week-ends pour aller le voir. J'aurais préféré aller à Lyon. Je pars du principe qu'on ne lui a pas donné sa chance. Le physique, la vitesse, sa taille à dix-huit ans, on s'en fout. Il fallait le prendre un an et voir ce qu'il avait dans le ventre. »

    --> SOFOOT #143, en kiosques ce jeudi 2 février

    Tous propos recueillis par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article

    Ruud tu devrais creer un forum juste pour toi et ces directeurs de centre de formation, vous vous entendriez bien..
    Et de temps a autre tu repasserais nous faire marrer ici...
    Set the controls for the heart of the sun
    Oui, pas de soucis!
    De mon coté, je me marre aussi en voyant ces photos qui accrédite la théorie du white-trash.
    On dirait "The making of Tony Vairelles"
    je demanderais plutôt c'est quoi le white trash selon Set the controls for the heart of the sun...vu sa phrase cela a l'air d'être un concept qui lui est très personnel...
    @bachounet
    à la Lolo White?!?
    Note : 1
    Moi, je suis plutôt beurre trash, j'en etale partout.
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
    Je pensais que t'étais plutôt crème fraîche.

    http://www.baconandlegs.com/wp-content/ … rmarsh.jpg
    White trash est un terme raciste qui fait référence aux gens pauvres des régions rurales du sud des Etats-Unis, tout Griezmann en somme.
    Oyabun Hazard Niveau : CFA
    Note : 2
    oui, mais ceux qui ne s'en sont pas sorti, et qui ne s'en sortiront jamais, d’où les énormes soupçons de manque d'intelligence.
    Cela ne s'applique donc pas pas à Griezmann et donc soit rudd troll lourdement, soit il a repris ses conneries en deviant du fait que quand il parle d'autre chose que de foot, il perd tout interêt.
    Set the controls for the heart of the sun
    Si j'en parle, c'est justement car c'est le miroir aux alouettes des white-trash, tout comme Benzema qui l'est pour la racaille.

    Excuse-moi mais c'est de la bêtise crasse de ta part! Comment peux-tu être aussi dénué de notions de dialectique?
    9 réponses à ce commentaire.
    La capacité de Daniel Rolland à se remettre en question, c'est assez prodigieux...
    Il est vrai qu'il n'y a aucune remise en question dans ses propos.
    Son nom étant trop peu connu (il ne l'a jamais voulu), je profite cependant qu'il soit dans l'article pour lui rendre hommage.
    Entraineur historique de l'équipe B de l'AJA entre 1977 et 2000 et plus ou moins directeur du centre, il a été l'un des meilleurs formateurs de France sur pas mal d'années, ayant vu passer plusieurs dizaines de futurs pros et ayant formé au moins une douzaine d'internationaux français, des Boli, Cantona, Ferreri à la génération des Cissé, Mexes qu'il lance d'ailleurs en équipe 1 lorsqu'il a remplacé Roux en 2000-2001.
    Sous sa conduite, l'AJA a été nommé "meilleur centre de formation français" 8 fois en 25 ans, a remporté 4 gambardella (il est sans doute l'entraineur en ayant le plus gagné) et l'équipe B de l'aja n'a jamais été en dessous de la quatrième place dans ses championnats (D3, National 2 puis CFA), y remportant au passage de nombreux titres et se classant premier entre 89 et 99, toujours en championnat.

    Il n'était sans doute plus à sa place quand il a été chargé de la supervision et de la détection au club, mais je n'oublierais jamais tout ce qu'il a fait avant. On a souvent parlé du triumvirat ayant construit l'AJA, mais dans l'ombre, Rolland fut aussi important que Bourgoin ou Hamel dans la réussite du club.
    C'est pas lui qui fait descendre l'AJA en D2 ?
    Absolument pas.

    C'était Laurent Fournier, remplacé ensuite par Wallemme.
    On a deux témoignages qui ne concordent pas du tout.

    Peut être que le premier est celui qui s'éloigne le plus de la vérité, qui sait ?
    Note : 1
    Edit : effectivement, après relecture, il semble dans le déni !
    Effectivement, par contre c'est très plausible qu'il ne s'en rappelle pas ou à peine. Des gamins de 13-14 ans comme Griezmann, il a du en refuser des centaines dans sa carrière et en les ayant souvent bcp plus observé.
    6 réponses à ce commentaire.
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
    Note : 2
    Je savais pas que Debbie Harry avait joué pour la Real.
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
    Note : 1
    H.S.
    SPOILERS

    La scène où Bubby, éconduit bien malgré lui, la pauvre petite handicapée Rachel, folle amoureuse de lui, car ce dernier n'éprouve pas les mêmes sentiments pour elle alors que lui est fou amoureux d'Angel.
    Quand il fond en larmes, l'a prend dans ses bras, Angel arrive et demande ce qu'il passe, Bubby lui explique...

    L'amour dans toute sa pureté et son innocence... De très loin la plus belle scène d'amour que j'ai vu de toute ma vie... drôle quand on pense à la sordidité de ce film! Et pourtant, j'en ai vu des films à l'eau de rose!

    Merci de m'avoir fait indirectement découvrir ce film (QUEL FILM BORDEL) O Alegria.
    (Dans le même commentaire où tu parlais de "Wake in fright")
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
    Il y a une autre scène d'amour très belle, c'est celle où la nana le chevauche et se met à chanter.

    En tout cas, ravi que ça t'ait plu !
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
    Surtout que la fille n'est pas mal du tout ! Sacré queutard ce Bubby!

    Quand il repousse avec dédain un threesome par fidélité pour Angel, c'est beau aussi!
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
    Note : 2
    Tiny tits !

    Ce que j'aime beaucoup dans ce film, ce sont les canons esthétiques absolument pas normés que le real a choisi. Il arrive à faire du cinéma avec des corps documentaires, des corps qui racontent une histoire.

    Autre chose que le plastique et la gonfle qu'on voit en permanence sur les écrans.
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
    Amen!
    Surtout que plastique et gonfle ne sont malheureusement pas synonymes de talent!
    Nombre de beautés sont de piètres actrices, à commencer par Romane Bohringer.
    On a les sites de cul pour se rincer l'oeil... donnez-nous de vrais acteurs de vraies actrices!
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
    Et tant qu'on y est dans les films de cul, mettez-nous aussi de vrais acteurs et de vraies actrices !
    Heu
    Vous pouvez me dire de quel film vous parlez svp?
    Merci
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
    Matte des films venant des pays d'Europe de l'Est!
    C'est plus réaliste, c'est plus vrai, plus terroir!
    C'est sûr que si tu mattes du Brazzers ou du Blacked...

    Thétis : "Bad Boy Bubby"
    Merci Romane.
    Je me souviens de tes seins dans "L'appartement",à jamais.
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
    Ils sont plus mémorables dans "Rimbaud Verlaine".
    Et dire que je l'ai vu.....j'ai peut-être amalgamé ces 2 pures instants de bonheur.
    On doit les voir aussi dans "Les nuits fauves"....
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
    Note : 1
    On les voit quasiment dans tous ses films (médiocres dans la très grande majorité)!
    12 réponses à ce commentaire.
    Je suis pas fan de ce genre de bachage...tellement facile de donner des leçons après coup...il ne doit pas y avoir un club qui n'ait pas loupé un très bon joueur, à fortiori à 13 ans...
    Oui mais pour le coup,le terme de bâchage est un peu excessif si je peux me permettre.
    J'ai apprécié l'article,le croisement des témoignages laissant de la place à l'interprétation.
    oui tu as raison sur la terme bâchage...
    2 réponses à ce commentaire.
    Set the controls for the heart of the sun
    Non mais elles sont géniales ses photos gamin, je bois du ptit lait, enfin, je bois du maté...
    Note : 6
    Moi, je suis devant maté-lait.
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
    Note : 4
    Tu veux qu'on parle de tes photos d'enfance à toi ?

    http://multiculturalkidblogs.com/wp-con … /bholl.jpg
    Non lui c'est Gunther-Mickey.
    Ce commentaire a été modifié.
    Psychedelic Train Niveau : CFA2
    Ahahaha, j'allais dire "Mais non voyons, c'est Ruud...", et puis... J'avais trop scrollé vers le bas : posté, obligé d'éditer.
    4 réponses à ce commentaire.
    Ça se trouve, s'il avait signé à l'OL, il serait actuellement à la place de Tafer et personne n'en aurait rien à carrer de lui. Et Tafer aurait signé à Sochaux, à Rome ou à Francfort et serait aujourd'hui le leader technique des Bleus. On en sait que dalle, je ne vois pas l'intérêt de cet article.
    Garrincha7 Niveau : CFA2
    Ça met un peu en perspective les dessous de cette histoire de recrutement raté, qui est un peu plus compliqué qu'un "T'es trop petit, dégage."
    C'est intéressant aussi de voir comment peut se dérouler les processus de recrutement pour un jeune (du point de vue d'un membre d'un centre de formation, mais aussi du père du gamin concerné), ou d'en savoir plus sur l'organisation des clubs (CTRs et autres membres des centres de formation).
    Cet article sert à donner la parole à ceux qui sont accusés d'avoir refusé Griezmann uniquement pour sa taille.
    2 réponses à ce commentaire.
    Feijoada e Caipi Niveau : DHR
    Alala qu est ce qu il était bien ce jeu !
    1 réponse à ce commentaire.
    Ce commentaire a été modifié.
    Note : 1
    Ils sont savoureux ces témoignages.

    J'ai bien aimé le "à l'époque on cherchait des athlètes" le à l'époque correspondant à une période d'une trentaine d'années.

    Sympa cette photo avec Sonny, çà envoie du rêve quand t'es minot.

    "Ca va petit tu joues à quel poste?" "Je veux être comme vous, attaquant" "C'est bien t'as raison, c'est ce qu'il faut."

    Les 900 bornes du padre chaque week end c'est fou, l'envoyer si loin, pour le môme, quel périple.
    Garrincha7 Niveau : CFA2
    "J'ai bien aimé le "à l'époque on cherchait des athlètes" le à l'époque correspondant à une période d'une trentaine d'années. "

    J'ai tiqué aussi sur cette phrase. Délirant de dire ça quand on parle d'un gamin de 12-13 ans...
    1 réponse à ce commentaire.
    Sacrée évolution capillaire de Griezmann !
    rinus-michels Niveau : DHR
    Honnêtement, aller en Angleterre pour lui, c'est une régression. Le pire choix qu'il pouvait faire, mise à part pour le salaire.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Note : 2
    Mouais, perso, je trouve ça toujours un peu facile de venir 20 ans après se foutre limite de la gueule de ceux qui l'ont loupé à l'époque.
    Des jeunes talentueux, il y en a plein. Il y en a une minorité qui perce en pro.
    Donc je comprends totalement les clubs qui sont plus enclins à choisir des joueurs physiques, car ceux-ci, en jeunes, sont bien plus fiables (même si en l'occurence, les formateurs français sont (étaient) un peu excessif, ne recherchant que le physique).
    Puis arrêtons deux minutes. Griezman a du talent, mais c'est pas comme si les mecs étaient passés à coté de Messi. Je suis sur qu'ils ont vu des mecs bien plus talentueux que lui, qu'ils ont également refusés.

    Et très accessoirement, je doute qu'en étant formé en France, Griezman serait devenu le joueur qu'il est aujourd'hui.
    Parce que ses qualités premières, à savoir la vision et l'intelligence de jeu, et le gout de l'effort, il les a en grande partie acquises en Espagne, soit à sa formation, soit au contact d'entraineurs (Simeone en premier lieu).
    Rien de ce que tu écris et qui est juste selon moi n'est en contradiction avec les témoignages recueillis.
    J'ai apprécié,au contraire la diversité des points de vue,parfois nuancés.

    Et effectivement,ce n'est parce qu'il sont passés à côté pour des raisons diverses qu'il faut leur faire un dossier en incompétence.
    Après le dénommé Rolland botte quand même un peu en touche et c'est celui(si je me souviens bien) dont la version(refus ou pas) est complètement contredite par celle du Padre,Padre que je trouve raisonnable dans son ensemble par ailleurs.
    Ya aucun souci à rater un joueur.
    Ce sont les raisons qui permettent qu'on se foute allègrement de leur gueule.
    Ainsi que le fait que les mecs semblent ne pas se remettre en question et continuent de faire du gabarit un critère essentiel pour un joueur de foot, quel que soit son âge.
    Quand on est con...
    UnJourDeFoot Niveau : DHR
    C'est vrai que la formation Espagnole, Barcelone en est le meilleur exemple, est vraiment axée sur la technique, ce qui est clairement excellent, et qui est à l'origine en partie de la domination du championnat espagnol en Europe.

    Néanmoins la formation Française n'est pas en reste, Lyon forme vraiment ses joueurs sur l'aspect technique, Quand on voit la dernière génération avec UMTITI / LACAZETTE / GRENIER / FEKIR qui ont tous joués au moins une fois en EDF dans les 3 dernières années, ils ont une grosse qualité technique de base. C'est toujours dommage de rater un joueur, surtout qu'il était fan de l'OL, mais tout est envisageable, et c'est possiblement son parcours qui l'a renforcé et l'a rendu aussi fort. On peut toujours avoir des regrets.

    Quant à l'AJ AUXERRE, pour avoir habité pas loin, il faut reconnaitre qu'il s'agit d'un club formateur hors pair, avec un savoir faire important.
    Mais suffisait de voir les équipes jeunes de 2005 à 2010 pour voir que la politique Auxeroise a mise été basée sur l'aspect physique, même si le niveau technique était bon.
    "Pour avoir habité pas loin, je peux dire que"

    j'habite en face d'un hopital, tu veux que je te change un rein ? :p
    4 réponses à ce commentaire.
    En tout cas, cest clair qu'il a bien évolué question swag le Griezmann.

    Et je suis d'accord avec d'autres. Ces formateurs font des paris sur l'avenir et qui dit paris, dit aussi paris perdus.

    La seule chose qu'on peut critiquer est la proportion exagérée donnée à l'aspect physique pour des gamins qui ont à peine débuté leur croissance.
    Et là j'y vois deux interprétations.
    Veulent-ils gagner tout de suite avec les risques inhérents au court-termisme?
    Privilégient-ils le physique sur la technique?
    Je pense que l'explication du court terme est la plus plausible.

    Après, il existe quand même une histoire sincère entre le physique et le football francais...

    Pas une seule explication à un fait si vaste...
    Ce qu'il faut savoir c'est que le "tout physique" (qu'il faut relativiser selon les centres car la formation française est loin d'être uniforme) a également été mise en place à une période où les clubs français piquaient du nez financièrement (surtout par rapport à ses voisins).

    L'idée de pas mal de centres étaient de recruter des joueurs prêts relativement tôt à jouer en pro pour soit combler le depart désormais ineluctable de cadres soit realiser une vente rapide.

    Ensuite je ne sais pas si quelqu'un a déjà passé des detections en centre ou pour des selections regionale mais la partie physique est limitée à la portion congrue (souvent une ou deux séances chronométrées de 60m et basta), ce sont plus les exercices techniques de jongleries en mouvement, de transmissions courtes/longues et surtout de jeu à 2 ou 3 postes qui prevalent. Dire que les centres ne recrutaient que des armoires à glace c'est parfaitement faux et c'est ce qu'aiment mettre en avant toutes les tringles chez RMC pour faire parler les idiots. Griezmann n'est qu'un contre exemple dont on se sert pour critiquer la formation française (qui a toujours été excellente c'est plus la pré-formation qui cloche), la formation française a peut être laissé filer un Griezou mais il a quand meme intégré en son sein des Benzema, HBA (minuscule en sortie d'INF), Kakuta (un microbe en jeunes) etc.
    Voilà des facteurs en plus, montrant que le sujet est plus compliqué qu'il en a l'air.
    Enfin Benzema,c'est pas un avorton quand même si il est évidemment très technique et HBA,c'était un phénomène,un talent hors norme.
    Il y a quand même des contres exemples:Pastore à St-Étienne,Valbuena à Bdx et Ribery(je sais qu'il s'est fait virer pour motif disciplinaire au Losc mais enfin le mec croupissait en Ligue 2 alors que dés que Fernandez l'a récupéré à Metz,il a vite été persuadé qu'il ferait carrière au niveau international).
    Quant à cette histoire de détection,un joueur peut tout à fait être juger en match et qu'entre deux choix possibles,le recruteur préfère le joueur physique au joueur technique.
    Mon propos ne vise pas à te contredire mais à nuancer tout de même.
    Pour ma part,je résumerai en validant le virage physique de la formation à la française suite aux échecs dans les années 80,à un retard historique à ce niveau là et une tentative de rationalisation de la formation par opposition à une vision plus romantique qui caractérisait une certaine essence du football français.
    Mais Pastore n'a même pas passé une semaine de detection à St E de mémoire. Nous n'étions pas present, peut être n'a t'il pas brillé lors de cette semaine?.

    Basé sur ma petite experience, TOUS les mecs avec qui j'ai joué qui ont intégré un centre ou sont passés pro étaient TOUS au dessus techniquement (je parle de la technique au sens large). J'ai joué contre pas mal de centres en u15u17 Nat et même si les mecs en face alignaient pas mal de présus et/ou de joueurs d'origine africaine (surtout au HAC) au gabarit impressionant, tous ces mecs savaient jouer au ballon. Pour te donner un exemple, les deux meilleurs joueurs du PSG en jeunes à l'époque étaient Selim Benachour et Nicolas Fabiano (alors que niveau présu ils ont un vivier en EDF).

    Encore une fois, deux ou trois contre-exemples (discutables) ne font pas une règle.

    L'explication est également "sociétale" avec la disponibilité massive de jeunes d'origines africaines qui se licenciaient massivement dans les clubs à partir du début des années 90.
    Alors là,par contre ton critère ethnique-raciale qui aurait tendance à me choquer,j'adhère pas du tout parce que pour le coup,j'ai joué en Afrique occidentale et on y trouve bien évidemment tout type de joueurs.
    Il est tout à fait possible de joueur la possession,l'évitement plutôt que le duel,la vision du jeu et l'intelligence à la fois tac-tic et "ludique".

    Quant au fait que tous les joueurs qui intègrent un centre sont au dessus techniquement,c'est bien évidemment le cas,qui plus est à un plus haut niveau.
    Parce que ce n'est nécessaire mais pas toujours suffisant.
    Et il n'y a pas que le recrutement qui est à mettre en jeu,il y a aussi le style de jeu pratiqué au haut niveau français depuis les années 90 et là......
    Cela oriente forcément les choix.
    Bah écoute si ca te choque, tu peux simplement aller voir un match de Gambardella.

    Tu as une bonne moitié d'équipe d'origine africaine qui sont de bons footballeurs mais également au-dessus de leurs collègues du meme age car athlétiquement supérieurs.

    Je ne dis pas que les joueurs orginaires d'Afrique noire sont des bourrins, je dis simplement qu'ils sont prêts physiquement plus rapidement pour le haut niveau.
    Ce commentaire a été modifié.
    Comme Sagnol quoi!
    Ils le sont de fait parce qu'on les choisit sur ces critères là selon moi voire même qu'en terme de représentation et d'identification,on se retrouve face à un phénomène d mimétisme.
    Après j'entends l'argument sur les morpho-types et l'évolution de la croissance...là-bas,c'est plutôt l'inverse,ils accusent en moyenne un retard à la croissance qui est souvent compensé par le "jugement" sur l'âge.....
    Sinon j'ai écrit:"tendance à me choquer",j'essaie de rester ouvert mais sincère et de ne pas m'emporter à mes inclinaisons naturelles.
    Je tiens à rester constructif dans l'échange,en général...
    Je te sais très compétent,précis et rigoureux et c'est pour cela,il m'est précieux d'échanger avec toi.
    Et sur Pastore,l'argument :"on y était pas" est dans les deux sens.
    Peut-être a-t-il brillé mais que son physique a été jugé rédhibitoire!

    Et une semaine,c'est suffisant,largement pour un tel talent.
    Pour Pastore je viens de verifier et apparemment cela ne s'est pas fait à cause d'une brouille entre les Verts et le Talleres de Cordoba, son club de l'époque, la qualité du joueur n'était pas mise en cause.
    Villareal aurait également recalé le joueur dans la foulée (pourtant on peut difficilement les accuser de ne recruter que sur le physique).

    Encore une fois je pense que c'est un faux procès fait aux clubs.
    fairplay is the game Niveau : DHR
    @thetis, c'est un phénomène que je m'explique assez mal.
    Je viens de l'Afrique Occidentale et quand j'avais 16 ans et que je suivais la coupe du monde des moins de 17 à la télé , je trouvais ces joueurs trop grands, trop physiques pour être des adolescents.
    J'étais dans une équipe de jeunes de mon âge et je pense qu'aucun d entre nous n aurait tenu physiquement 90 min avec ces gens.
    Donc oui, je pense qu'il y a un retard physique à l'adolescence des noirs de l'Afrique par rapport aux blancs Européens par exemple. Et que c'est l'une des raisons pour lesquelles ces jeunes falsifient leur âge (le cas d'un ami qui a joué en jeunes en équipe nationale).
    Mais quand je lis les forums, j'ai l'impression (une impression ) que c'est le contraire en Europe; les noirs étant développés plus tôt.
    Je me dis parfois que c'est à cause des carences alimentaires en Afrique, mais j'aimerais bien que quelqu'un étudie mieux le sujet afin d'avoir des réponses.

    Pour en revenir au football, oh que oui il y a malgré nos terrains pourris, de vrais manieurs de ballon, mais ils déchantent assez vite, se faisant très souvent découpés lors des tournois inter quartier.
    Et ce qui manque aussi et surtout, c'est la formation au plus jeune âge, pour combler très tôt les lacunes.
    @fairplay is a game
    Je suis complètement d'accord avec toi et c'est vrai que ça joue dure,pas vicieux ni méchant comme là où j'ai joué en France mais bien physique quand même,sur le ballon.
    Ce sont les camerounais qui ont la réputation la plus dure.

    Et sur la différence entre la croissance entre les deux continents ,d'après ce que j'en sais,c'est effectivement dû à l'alimentation.
    Je ne vois pas de toute façon d'autres explications.
    Procès que je ne tiens pas.
    Je te fais confiance,je n'ai pas le temps de vérifier pour Javier.
    Et comme tu ne contestes pas mes autres arguments,je pars du principe que tu les acceptes ;)

    La formation est excellente,basée sur le physique,la solidité défensive,le bloc équipe,les 6 et les joueurs rapides devant! ;)
    14 réponses à ce commentaire.
    didier gomis Niveau : CFA
    Note : 1
    Les mecs se dédouanent quand même pas mal, en évoquant le régionalisme ou les "tendances" de l'époque.

    La fédération et le foot français a quand même eu le nez creux en voulant former des athlètes. Mais putain, qui nous a fait gagner des tournois ? Des mecs avec une vision de jeu et des pieds magiques !

    Quand le mec dit : "notre formation sort beaucoup de joueurs à l'année ! " je suis dégoûté putain: pour 1 Griezmann combien de sosies de Kondogbia ?

    La quantité ne fait pas la force d'une équipe nationale, il n'y a qu'à prendre les exemples du Chili, Pays-Bas, Uruguay ! Ces "petits" pays arrivent à te sortir des joueurs de grande qualité, sur des critères atlhétiques mais aussi tactiques, d'endurance et de mental. C'est là que la formation française a merdé, c'est en privilégiant un aspect sur les autres.

    C'est comme à PES, ton hexagone doit être équilibré non ?
    C'est pas grave, puisqu'ils forment plus de joueurs que les autres. C'est la quantité qui compte, pas la qualité hein.

    On peut vouloir défendre la formation française, mais quand je passe outre le nombre de joueurs qui jouent, qui s'exportent etc. et que je regarde combien parmi eux sont réellement devenus des joueurs de classe internationale, j'ai clairement du mal à adopter ce point de vue. (oui parce que je ne considère pas qu'avoir envoyé X joueurs à West Bromwich, Swansea ou Aston Villa soit une preuve de succès ou de qualité).
    Et c'est encore plus dommageable parce que la matière première est là, au départ, et qu'après ladite formation, le déchet (cad le joueur talentueux qui ne confirme pas) est juste monstrueux, beaucoup trop important par rapport aux rares qui ont éclos durablement au haut niveau. Et là, je ne comprends pas comment on peut encore défendre "la formation à la française".
    Sauf si l'objectif est bien de produire des quantités de joueurs oscillant entre médiocre, moyen et correct, alors là oui c'est un succès total.
    Ca veut dire quoi "la formation à la française"?

    Tu penses vraiment qu'il y a une uniformité méthodologique entre les centres?

    Il n'y à qu'à voir les résultats des EDF en jeunes pour s'apercevoir que la formation française est parmi les meilleures au monde. Idem pour les perfs dans les principaux tournois internationaux.


    Pour moi le problème vient plus de la pré-formation que de la formation en elle-même.
    Oui je le pense.

    Les coachs ne sont pas tous les mêmes, mais de la même façon que les entraineurs français de L1 ont généralement (je dis bien généralement) la même façon de voir le foot et de l'appliquer sur le terrain, je pense que ce qui se passe au niveau U 18 doit être similaire.

    Les perfs en EDF en jeunes? RAF.
    On voit dans ces tournois gagner des équipes qu'on ne voit plus en senior, et vice versa.
    Du coup je trouverais mieux d'avoir des équipes jeunes qui galèrent et apprennent pour leur futur et celui de leur sélection, que d'avoir des résultats rapides en jeunes et rien sur le long terme en adulte.
    Et on peut s'interroger sur le pourquoi ces joueurs qui gagnent en jeune disparaissent souvent en senior.

    On voit les résultats de la formation, dans ma compréhension, à partir des débuts du joueur jusqu'à sa retraite. Pas ses 19 ou 20 ans.
    Petite question: Allemagne et Espagne mises à part? Qui forme mieux que nous?
    @Ari

    En quoi la préformation est déficiente selon toi, du coup ?
    Désolé je voulais parler de post formation.
    On le voit avec les résultats des Espoirs, on galère essentiellement sur la tranche d'âge 20-23 ans alors que la qualité des joueurs n'est pas en cause.
    Je pense que l'éclatement de la formation française (Lyon mis à part, nous n'avons plus en attendant une patte parisienne, de joueurs évoluant dans un canevas tactique depuis le plus jeune age comme à l'AJA, au HAC ou à Nantes à l'époque ce qu'ont par exemple les espagnols au Real ou au Barca et les allemands au Bayern) y est pour beaucoup tout comme l'affaissement tactique du championnat (ca va un peu mieux avec les arrivées d'Emery, de Jardim etc) qui font que nos joueurs malgré des qualités techniques et athlétiques exceptionnelles manquent généralement de QI foot et de capacité d'intégration dans un collectif.
    @ Ari
    Regarde "le vestiaire" de lundi,le sélectionneur des U19 France explique pourquoi on pêche avec les espoirs.
    Son explication n'est pas la tienne.
    Et j'ai bien apprécié le gonz pour ma part.
    @thetis

    Regarde celui avec Benachour, si ce n'est pas déjà fait.

    Le mec à l'air adorable et à quelques anecdotes croustillantes.
    Quelle est son explication? (qui est surement plus pertinente que la mienne hein si j'avais la science infuse ca se saurait).

    PS: je ne sais pas ce qu'est le "vestiaire".
    @Algier
    Déjà vu.
    Je me les suis tous goinfrés en 1 week-end pluvieux.
    Évidemment Ronnie,cela a un attrait hors norme mais il me fait de la peine.
    Tu sens qu'il se bousille bien quand même....il a une tête....
    Et sa déchéance physique durant sa carrière de joueur fût tellement spectaculaire alors qu'un an,un an et demi avant,il jouait d'une façon tellement indécente.
    Je crois qu'hormis Maradona et Ronaldo;j'ai jamais vu ça.
    Oui même Messi.
    A Arigold

    J'apprécie vraiment tout ce que tu as dit sous cet article.

    Ce qui me plait, entre autres, est que tu abordes le sujet de la post formation (j'ai moi aussi tiqué en lisant "pré"^^). C'est selon moi aussi l'énorme problème des clubs et entraîneurs français actuellement.
    A Auxerre, sur une bonne vingtaine de jeunes plus ou moins prometteurs lancés sur les dernières saisons, ceux à avoir vraiment progressé se comptent sur les doigts d'une main. La plupart stagent, mal utilisés, voir même régressent à partir de leur arrivée en équipe première. Et une partie de ceux qui progressent l'ont fait en se prenant en main tout seul (comme N'Tep) mais tous n'ont pas ce tempérament.

    Le facteur le plus évident, même si on semble progresser à ce niveau, est l'absence ou le manque de qualité des exercices spécifiques voir individualisés (je n'ai pas les connaissances pour comparer à d'autres pays, mais en France bcp d'entrainements me paraissent grotesques).

    Sinon je trouve, chez les mecs "moyens" ou plus limites dans certains domaines, qu'il y a une trop grande recherche de polyvalence qui vise à leur faire gommer leurs points faibles plutôt que de travailler sur leurs forces. Cela souvent couplé au faible niveau tactique de certains entraineurs donne des joueurs moyens partout.
    Tu as d'ailleurs raison de citer la fin des canevas tactiques, voir le manque de stabilité des jeunes dans la formation actuellement, qui permettaient de fixer un profil à un jeune et un cadre tactique dans lequel il passait de nombreuses années (au passage une des raisons qui ont fait que les auxerrois ou les nantais avaient du mal à s'exporter). Les ailiers centreurs de l'aja des 90, c'est des années de répétition de gestes et d'exercices spécifiques dans un but tactique précis.
    J'ai par exemple une "image" assez précise de ce que certains mecs formés aujourd'hui auraient donné dans l'aja des 90 qui leur aurait permis de se focaliser sur un profil. Mal'heureusement on se force à leur demander des choses qu'ils ne savent pas faire.
    @Ari
    Les mecs sont plus investis dans les catégories inférieurs.
    En espoir,ils ont déjà un contrat pro et ils sont plus préoccupés par leur réussite dans leur club que par des sélections espoirs.
    Phénomène confirmé par les anciens(à l'exception de Duga évidemment,qui est le SEUL joueur au monde à avoir aimer les mises au vert pour se retrouver avec ses COPAINS,jouer aux cartes,s'assoir au fond du bus,déconner.....)
    Et d'après eux,le phénomène s'est aggravé depuis!
    Si je me souviens bien,c'est à peu près ça.

    Ps:Le vestiaire est une émission où le concept tient dans l'idée de faire parler un joueur de sa carrière avec d'autres joueurs(Duga,Rothen,Gallas,Leboeuf,Petit,Chibonda) ou entraineurs(Courbis)qui,eux-même agrémentent l'heure d'anecdotes croustillantes de façon informel et détendu.
    Selon les invités,c'est plus ou moins intéressant forcément(il y a des Best Of) mais tu apprends toujours sur le bonhomme.
    Alors c'est peut être un facteur que je peux entendre mais dans ce cas on constaterait également une chute de la performance chez les jeunes allemands, portuguais ou espagnols qui signent également un contra pro rapidement.
    Le fait est que l'on fait régulièrement la difference des u16 aux u20 car nous avons des qualities techniques et physiques exceptionnelles.
    En u23 (au sens large car meme en club nombres de joueurs plafonnent à cet age), on sent que dès que l'expression collective devient primordiale, on coule complètement, incapables de résoudre un problème tactique simple posé par l'adversaire.

    Après quand tu vois le calibre de nos formateurs et entraineurs fédéraux t'as compris. La Fédé c'est une voie de garage pour les tricards du monde pro alors que dans d'autres fédés ca sert de rampe de lancement pour techniciens ambitieux.

    Regarde chez nous, quand je vois les qualités intrinsèques d'un Ounas, d'un Poundje (car le mec va hyper vite, a un bon pied gauche), d'un Vada (qui n'a commencé à vraiment progresser que sous Gourv), d'un Hadi Sacko à l'époque, je me dis qu'il y a un vrai probleme de post formation. Putain ces mecs ont des qualités extraordinaires et, à part Vada, sont ou ont été infoutus d'être utiles à un collectif.
    Thétis,

    Je pense personnellement que les perfs en espoirs sont pas mal du à ce que tu dis. Par contre, au delà de l'edf la difficulté à vraiment faire progresser les jeunes est un problême récurrent dans le foot pro français, depuis pas mal d'années maintenant.

    Dans un monde où les plus gros potentiels (même français) risquent de progressivement échapper aux petits clubs, voir aux clubs français en général excepté les qqs gros, c'est même très dangereux pour l'avenir à moyen terme de toutes ces équipes.
    Je pense que pour la France, la solution pour compenser ces évolutions du foot aurait été de plus miser sur la post formation en apportant une plus value à certains profils pas encore "affinés", des profils qui coutent peu chers et qu'on trouve en divisions inférieures.

    Les seuls clubs qui me viennent à l'esprit avec une vraie compétence en post formation de qualité sont Dijon et Lorient en ligue 1, peut-être Clermont en ligue 2 mais je connais moins. C'est dommage qu'il y en ait aussi peu.
    @Ari
    Je veux pas contester pour contester mais je savais à l'avance que tu m'avancerais l'argument:
    Et les autres alors?
    Certes.Cela se reçoit.
    Mais pourquoi ne pas considérer qu'en dehors de tous les facteurs,il y a celui de la nationalité qui opère différemment selon les catégories âges?
    Pourquoi tu vas me répondre.
    Pourquoi en espoir le facteur français opérerait d'une façon différente?
    Et bien je ne sais pas et je n'ai pas envie d'extrapoler,ni de réfléchir,ni d'imaginer et encore moins de chercher.
    Je ne prends pas non plus pour argent comptant ce que le sélectionneur des U19 affirme mais je l'intègre tout de même au débat.

    Et j'en profite pour affirmer dans le même ordre d'idée qu'il y a au moins un point commun à toutes les formations de jeunes footballeurs en France,c'est qu'elles sont françaises et qu'elles forment des français.
    Et en cela,il y a une unité.

    Je veux bien qu'on joue la complexité contre l'unité et que ce soit particulièrement pertinent sur la question qui nous occupe mais peut-être,pour reprendre d'une certaine façon ton argument,que la complexité ou la variété existe également chez nos chers voisins.
    Il est un biais cognitif que je constate souvent:
    Plus on connait un domaine,plus on a tendance à penser que les tenants et les aboutissants sont touffus,variés,complexes,subtils etc etc
    Il ne faudrait tout de même pas s'y noyer ni que ce soit la forêt qui cache l'arbre.

    Je pense avoir été suffisamment pénible.
    Merci,au revoir.
    Julboz
    Peut-être tout simplement parce que ces jeunes touchent un seuil de compétence.
    On en forme énormément.
    Dans les années 90,il sortait en moyenne un joueur par catégorie d'âge et par club.
    Le talent étant par nature limité.

    Sinon j'entends ce que tu écris mais suis totalement incapable d'avoir un avis.
    Je retiens,à creuser.
    @Ari

    Et merde je décroche pas....
    Je sors de notre débat et rebondis juste sur les jeunes de notre club:

    Poundje:il a vraiment du potentiel,je suis d'accord mais il a un vrai gros problème de maitrise,c'est criant!
    Ounas:il est excellent dans un registre mais il n'en a qu'un et il est légitime de commencer sérieusement à douter de son "mental"
    Vada:Je sais que tu le kiffes,il a vraiment qqch,il progresse peut-être grâce à Gourvennec,peut-être qu'il murit et qu'on lui donne sa chance dans un milieu à 3 qui le protège avec des partenaires qui collent bien à son profil.

    Pour moi et pour généraliser,ils ne sont surtout pas assez forts,par nature.Ils ont déjà la chance de jouer en L1.Ils n'y auraient jamais joué dans les années 90.Ils manquent de tout et la post formation mérite certainement les critiques que tu lui assènes mais on ne fait pas d'un bourrin un cheval de courses.

    Chamakh nous a sorti des saisons terribles avec un talent hyper-moyen,formé dans la même structure.C'était même pour moi la clef de voute notre superbe 4-5-1 de 2008 à 2010.
    Et évidemment,il a plafonné.Il a pas pu aller plus haut.Wenger disait qu'il lui manquait qqch naturellement...
    Francia,Marange,Obertan,Planus et les autres.
    C'est plus du niveau de Grenet que de Dugarry ou de Lizarazu quand même en terme de tanlent!
    Après je joue le joueur contre le système.
    C'est comme cela que je vois le foot.
    Mon biais à moi.

    J'ai pas répondu sur la tac tic,donc la formation....mais,là faut que j'y aille....
    Ce commentaire a été modifié.
    84,c'est super technique mais c'est avant cette orientation justement.

    98,c'est quand même plus la victoire du bloc défensif,de l'impact,du duel,de la solidité que des roulettes de Zizou et du toucher de Youri.
    Musclez,musclez qu'ils criaient tout le temps dans le vestiaire.

    2000,ça joue super bien au ballon,l'équipe prend des buts à tous les matchs à l'exception du premier grâce à un Barthez phénoménal,performance qu'il réitérera tout le long du tournoi.
    La France en 98 gagne davantage grâce à sa défense que grâce à Zidane ou son attaque. Mais excellente défense et joueurs physiques ne sont pas forcément synonymes.
    Ce commentaire a été modifié 2 fois.
    Au sujet de 98,c'est donc ce que j'ai écrit.
    Merci.
    Quant à la question physique-footballeur que je n'ai pas associé dans l'absolu et pour aller au plus vite,je te répondrai qu'un défenseur doit être d'abord physique parce qu'il doit gagner les duels mais cela ne l'empêche pas d'avoir toutes les autres qualités d'un footballeur.
    didier gomis Niveau : CFA
    Ari, ce que tu dis est juste mais je ne peux m'empêcher de penser qu'à un moment donné, pour les raisons économiques que tu évoques, les clubs et les instances du futebol national ont décidé de former "en masse" et donc de mettre l'accent sur ce qu'il est plus facile de travailler : le physique.

    Comme si tout cela avait découlé d'une étude de rendement "nb de joueurs formés VS moyens techniques de formation", considérant les joueurs comme des bourrins d'hippodrome.
    Erratum
    Quant à la question défenseur-footballeur....
    23 réponses à ce commentaire.
    Ouai tout le monde cri aujourd'hui au scandale que ce mec n'ait pas eu sa chance en France, mais on ne sait pas ce qu'il serait devenu s'il avait effectivement signé à 13 ans à l'AJA, à Lyon ou à Metz.
    Ca me fait pensé à tout ces articles sur Cristiano Ronaldo aurait pu signer à Bastia à 17 ans ou Pastore à St Etienne.
    Hé les gars on parle d'un gamin de 13 ans là ! Je me souviens j'avais un pote quand j'avais 13-14 ans justement, le type était à 2 doigts de signé à Auxerre et finalement il est parti en centre de formation à l'ESTAC avec Ziani à l'époque (Karim). Ben ce mec aujourd'hui il joue en PH dans un club miteux alors que tout le monde le voyait devenir pro.
    Tout ça pour dire que le petit Griezmann s'est épanoui en Espagne (tant mieux pour lui), mais qu'il aurait aussi très bien pu finir éducateur sportif pour une mairie si il avait intégré un centre de formation français.
    Il y en plein des jeunes qui percent pas, quand je jouais en district on avait un jeune du village qui est parti à l'OL en centre de formation, résultat il joue à Chasselay et encore pas tous les matchs, il a presque mis un terme à sa carrière pourtant à 12 ans il était au dessus de ceux de 17
    1 réponse à ce commentaire.
    Des rires et Deschamps Niveau : CFA2
    Moi je retiens "On cherchait des profils plus grands et athlétiques à l'époque"

    Merci Gérard Houllier.
    Alvaro_Recoba Niveau : CFA2
    En France, de tout temps on
    J'suis assez d'accord, j'ajouterais juste que
    valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
    Même si, il faut le dire,
    2 réponses à ce commentaire.
    Il a joué au foot Steevy Boulay?
    Totti Chianti Niveau : Ligue 2
    Note : 1
    Il paraît que c'était un vrai plus dans les vestiaires.
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Avec lui, tu peux être sûr que rien ne fuitera des vestiaires.
    2 réponses à ce commentaire.
    Merci l'argument de la taille et du physique ! Sinon on aurait jamais vu des phénomènes comme Diabaté !
    personne pour parler de son passage à bayonne? ils squattaient chez pas mal de gens qui disaient que c'etait un gamin super simple et sympa...

    voilà c'etait pour dire quelque chose
    Totti Chianti Niveau : Ligue 2
    Il a tenté de percer dans le rugby aussi?
    Pas étonnant qu'on l'ait recalé pour son physique!
    De toute façon,la formation à la française a sabordé son french flair.
    2 réponses à ce commentaire.
    Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
    Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 4
    jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)