1. //
  2. // Télévision

Antoine de Caunes : « Zidane est un mec incroyable ! »

Modififié
0 25
Antoine de Caunes et le football ?

Ce sont des souvenirs traumatiques d'enfance, parce que mon père commentait les matchs de foot quand j'étais môme. Il me traînait tous les samedis après-midi au stade dans la cabine du speaker, et là, je le voyais avec son casque commenter le match, je ne comprenais rien, ça m'emmerdait à crever parce que j'avais sept ou huit ans et que c'était une obligation de venir ici. Du coup, j'ai pris le foot en grippe. Et je ne m'y suis pas intéressé par la suite. J'ai plein de potes qui sont passionnés par ce sport, qui en parle divinement bien, mais moi, je reste totalement hermétique.

Par réaction, donc ?

D'abord, par réaction. Je n'aime pas trop ce que ça déclenche. Le côté patriotard, comme s'il y avait des enjeux nationaux. Moi, l'idée que je me fais du sport, ce n'est pas du tout ça. Déjà, je n'aime pas la compétition. Ou alors, quand j'aime la compétition, il faut qu'il y ait une dramaturgie, qu'il y a certainement dans le football, mais comme je ne comprends pas ce sport de l'intérieur, je n'y suis pas sensible.

Avez-vous tout de même déjà vibré devant un match ?

Pas vraiment… Sachant que je n'aime pas du tout, mon fils aîné adore ce sport, là aussi par réaction, et je l'emmenais donc au Parc des Princes quand le club appartenait à Canal+. Et puis, pendant la Coupe du monde 98, je le regardais se peindre la gueule en bleu-blanc-rouge et j'étais atterré. Mais je crois que c'était un peu pour m'emmerder. Comme moi qui aimait le Death Metal, à l'époque, pour faire chier mon père.

Votre père était commentateur. Avez-vous été touché par la disparition de Thierry Roland ?

Oui, car il faisait partie de la génération de mon père. Je le croisais, comme ça, de temps en temps, c'était un gentil mec. Un mec totalement dévoué, qui avait une passion sans limite. J'aime bien les gens passionnés. Après, il a dit deux, trois conneries. Mais bon, dans ces moments d'excitation, ça me dérange pas, à partir du moment où ils assument. C'était un brave mec et quelqu'un d'extrêmement passionné.

C'est une voix qui vous a bercé ?

Oui, comme celle de Robert Chapatte. On va sortir le carbone 14, si je commence à citer des noms comme ça, mais, oui, ça fait partie des commentateurs qui vous intéressaient au truc même quand vous aviez le sentiment de ne rien y comprendre. C'est très important de savoir rendre lisible un match, autant aux personnes qui comprennent tout ce qu'ils voient qu'à ceux qui n'ont pas les clefs.

Vous parliez de Canal+, avez-vous un avis sur le rachat des droits de retransmission par beIN Sport ?

J'aimerais bien avoir un avis là-dessus, mais je suis ça de très loin ! De toute façon, c'est un sport où l'argent est roi, plus que n'importe quel autre. Ça se règle à coups de biftons, c'est celui qui met le plus gros paquet sur la table qui l'emporte.

Avec laquelle de ces émissions pourriez-vous comparer le football : Chorus, NPA ou Le Grand Journal ?

Avec Nulle Part Ailleurs, parce que c'était un travail d'équipe. À l'époque de Chorus, Les Enfants du rock, nous formions une équipe, mais j'étais tout seul dans mon coin à faire mon show. Alors que pour Nulle Part Ailleurs, on travaillait tous ensemble tous les jours pour faire une émission de 90 minutes, la durée d'un match de foot. Donc, s'il y a une analogie à établir, ça serait avec NPA.

Vous avez écrit un dictionnaire du rock, quel groupe ou artiste pourrait être assimilé au football ?

Elton John (ndlr: Il a dirigé le Watford Football Club pendant 25 ans) ! Ou Robbie Williams, je crois qu'il est également très lié au foot. Oasis aussi, mais ça ne fait que confirmer le mal que je pense d'eux ! En revanche, il y a des personnalités dans le football qui me plaisent beaucoup. J'adore Zidane. Je trouve que Zidane est un mec incroyable. Et très honnêtement, pour sortir un peu de ma posture anti-foot, en voyant jouer Zidane, il y a eu des moments de pure grâce. J'adorais Cantona et son attitude. Cet espèce d'orgueil, d'envoyer chier tout le monde, j'adore ça.

On se souvient de son high kick en 1995…

J'adore, j'adore, ça j'adore !

Outre Zidane et Cantona, quel joueur vous a particulièrement marqué ?

J'aimais beaucoup Pelé, comme j'aime les équipes brésiliennes. Pour le profane que je suis, le spectacle d'une équipe brésilienne à l'époque de Pelé équivalait à voir une chorégraphie. Les mecs swinguaient, ça dansait, personne ne touchait la balle en face !

Que faîtes-vous quand la France gagne une grande compétition ?

Je m'enferme chez moi avec de bons disques. Je n'aime pas le spectacle des gens bourrés dans la rue avec les drapeaux, comme si on venait de gagner la guerre.

Et quand elle perd ?

Je débouche une bouteille de champagne ! En fait, je suis un très mauvais Français ! Mais les soirs de match sont des bons moments pour traîner sur les terrasses des bistrots, il y a pas mal de femmes seules ! Je connais des gens qui font ça : ils attendent les soirs de finale pour aller emballer !

Propos recueillis par romain Lejeune
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un anti-foot qu'arrive quand même à sortir que Zizou est "incroyable", et que les high-kicks de Cantona c'est "adorable", c'est un anti-footeux comme les autres qui n'a pas grand chose à dire.

Qu'il nous parle du Boss, ça il sait un peu mieux faire.
A remarquer comme les non-footeux sont tous fans du Brésil et du pseudo-foot samba.

Les femmes aussi, d'ailleurs.

Sinon, pour les célébrations, il n'a pas tort, de Caunes. En 2006, étonné de voir tant de monde dans la rue, je demandai aux gens qui était champion de France. La très grande majorité l'ignorait.

On se serait cru à la Libération.
superbe interview. sur sofoot, on parle d'un mec qui n'aime pas le foot, mais "adore" zidane.
Serieux, je supporte de moins en moins cette ligne éditoriale.
Epictète Niveau : CFA
Vous pouvez aussi ajouter que comme tout anti-foot, il termine l'interview par la vanne de la drague les soirs de match...

Un détail toutefois : De Caunes dit avoir écouter du death pour "faire chier son père" :

- Antoine de Caunes - je viens de vérifier - est né en 1953.
- Le death metal est apparu au début des années 80. Disons en 83/84 pour être précis.
- Je crois donc comprendre que De Caunes foutait du metal à fond à 30 piges pour emmerder son paternel, comme un vulgaire ado de 15 ans. Je pense surtout qu'il raconte de la merde*.
Soyez pas cons, il aime pas le foot, mais on est loin du gars qui veut faire la promo et qui prend tout, et qui sort deux trois trucs comme "à l'époque de Zizou" ou "à l'époque de Maradona" pour faire le mec qui s'y connait, comme on voit dans 100% Foot, le gars est honnête et franc.

J'ai vu un de ses tweet où il disait qu'il regardait même pas l'Euro, le gars s'en fout mais c'est pas parce qu'il va pas nous parler de 442 en losange ou d'attaquant pivot qu'il est pas intéressant, c'est justement ça SoFoot...


C'est de voir le foot du point de vue d'un allergique, il a rien contre le sport, mais plutôt contre les réactions que ça provoque chez les gros beaufs, dont la grande majorité est "fan" de foot.
D'accord avec Lantar. De Caunes n'est pas un anti-foot mais un non footeux.

Vous avez que des footeux parmi vos connaissances?
Epictète Niveau : CFA
D'accord, la rubrique Culture foot essaie d'apporter des points de vue différents, en laissant la parole à des personnalités qui n'ont pas souvent l'occasion de s'exprimer sur le sujet. Voire - c'est le cas ici - à des mecs qui n'aiment pas beaucoup le foot. Sur le principe, très bien, mais perso je trouve que ça donne souvent des entrevues sans intérêt où les mêmes clichés reviennent (aller se lever des meufs les soirs de matchs pendant que leurs gros beaufs de mecs sont au bar, le high-kick de Canto c'était excellent, Canto y venait sur un terrain pour se bastonner, Zidane c'était un ballet d'opéra, Pelé il était trop fort, Maradona trop bien...etc).

Le journaliste lui parle du rachat des droits de retransmission par BeIN Sport, ce qui fait au moins une question de fond sur l'ensemble d'une interview qui se veut légère et sympa. Eh ben le mec botte en touche : "Offff, nan, j'ai rien à dire, j'sais pas". C'est pas comme s'il avait baigné dans le monde de l'audiovisuel depuis son enfance et qu'il en connaissait la plupart des acteurs, hein.

Bref, pas bien.
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Note : 2
Vous braquez pas les mecs Antoine Dé Caunes.
La question sur BeIn, il l'esquive parce qu'il a encore de grosses attaches avec Canal, et qu'il exprime un droit de réserve évident.
Epictète Niveau : CFA
Un droit ou un devoir ?
il se fout du foot et donne son opinion , c est genant soit, mais en meme temps a qui la faute? so foot non?, ensuite cliché sur le brésil ? oui et non.bon nombre de gens qui n aiment pas la musique classique apprecieront cependant du beethoven ou du mozart.bonla vanne sur la drague les sirs de match est eculée , il est vrai, faudrait que les non footeux trouvent autre chose.
enfin concernant zidane et canto , je pense que canto en tant que fan de rock aiment ce genre de personnages qui detonnent et sortent du cadre classique du footeux.ca n empeche pas qu en dehors du terrain , tout le monde se moque de lavis de zz et que le king serait fort avisé d arreter de nous le donner
laoucasentlamerdecasentletre Niveau : Loisir
Il peut venir baiser ma femme les soirs de matchs,mais je doute qu'il la fasse autant kiffer que mon équipe de foot.
En parlant d'Antoine de Caunes, le Boss a fait un concert de folie à Bercy jeudi.
Un truc de malade mental
Mario, je me considère comme amoureux du foot et pourtant le foot comme le joue les brésiliens est l'un des plus beaux à voir. De loin ils ont tout de même ce truc à part, qu'aucun autre pays ne détient.

Et juste pour en rajouter une couche, pour moi, le meilleur footballeur de tous les temps reste à ce jour Ronaldinho. M'en tape des statistiques, personne n'aura mis à l'amende le monde du foot comme il l'a fait, tout en s'en tapant les rouleaux et en ayant une hygiène de vie à laquelle j'adhère!
euh so6 onsek, maradona , ronaldo ca t evoque quelque chose?? bon apres les gouts et les couleurs hein
Oui Jugnaldo, certes.
Maradona, Pelé, Ronaldo, Zidane, et j'en passe sont d'extraordinaires joueurs de ballon. Ronaldinho a ce truc en plus, un mélange de romantisme et de je m'en-foutisme qui me semble assez extraordinaire en rapport à l'époque à laquelle il évolue. Alors que la grande majorité se dédie au foot à 100%, lui vient bourré de la veille et claquera très probablement quelque chose d'inédit. Un inventeur du foot comme peu j'en vois
moi aussi je suis un peu déçu que le high kick de Cantona le fasse kiffer. Venant d'un esprit aussi brillant que de Caunes j'avoue pas comprendre. Il était peut etre bourré ou il a voulu faire son rebelle, je sais pas. En tous cas, son Dictionnaire amoureux du Rock est juste hilarant. Et dans Kaamelott il est immense.
nicococo67 Niveau : CFA2
+1 saucisson sec! Ronnie, c'était la classe, le swing!
d'ailleurs, je me suis fait un plaisir en revoyant france-brésil 2006, le meilleur joueur sur le terrain, c'est Ronnie, et oui, il perd.
Et moi aussi, je kiffe le jeu brésilien, ça surprend, c'est beau, et merci ils en ont 5, c'est pas pour rien.
@nicococo67: on a pas vu le même match
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 25