1. //
  2. // Clasico
  3. // Real/Barcelone

Antic : « Ce n'est pas un Messi-Ronaldo ! »

Radomir Antic est le seul entraîneur au monde à avoir dirigé le Barça, le Real et l'Atletico Madrid. Fin observateur de la Liga, l'actuel sélectionneur de la Serbie livre les clés du Clasico à quelques heures du Mortal Kombat. Analyse.

Modififié
0 4
Comment voyez-vous ce clasico ?


Comme d'habitude, ça va être un match très chaud. D'ailleurs j'aime bien la façon dont Guardiola prépare ce duel. Il a dit qu'il ne voulait pas parler du Real, que ça ne l'intéressait pas. C'est très intelligent de sa part, parce que ça évite les polémiques et ça ne donne pas de pistes à Pellegrini. Je suis sûr qu'il prépare quelque chose...

Vous avez parlé à Pep récemment ?


Un peu oui. C'est le genre de mec qui a toujours une idée en tête. Il n'arrête jamais de réfléchir. Déjà en tant que joueur, il était comme ça. Pep c'est vraiment, une aubaine pour le football. Il a du talent et beaucoup de charisme.

Stoichkov au contraire a allumé un peu ce derby en disant qu'il haïssait les Merengues et que Messi allait souffrir d'un arbitrage laxiste...


Ça vous surprend de la part de Hristo ? Il est toujours aussi bouillant ! Il aime bien allumer les mèches, c'est dans sa nature, mais ce n'est pas forcément très malin. Vous savez, Hristo et Pep ont joué tous les deux dans la même équipe, et quand j'entends des trucs comme ça, je me dis que c'est normal que Pep soit devenu l'entraîneur du Barça. Hristo a du mal à garder son sang-froid, et ça, pour un jeune entraîneur comme lui, c'est assez gênant.

On a l'impression que vous êtes un fan de Guardiola ?


Qui ne l'est pas ? Vous savez, ce n'est pas suffisant d'avoir été joueur pour être un bon entraîneur. Regardez Mourinho et Benitez. Ils n'ont jamais fait de grandes carrières et pourtant ce sont les meilleurs coachs du monde. Pep, en revanche, a été un joueur énorme et il a su endosser naturellement le costume d'entraîneur. Il a toujours été un leader. Quand il était joueur, tout le vestiaire l'écoutait déjà silencieusement. Humainement, c'est quelqu'un d'extraordinaire. Vous ne le verrez jamais se fatiguer à créer des polémiques ou critiquer un adversaire.

Et le Real, comment vous les trouvez ?


Le Real Madrid est assez irrégulier dans ses prestations. Je ne vois pas encore de véritable synergie de talents dans cette équipe. Ils ont une énorme pression sur les épaules, parce qu'il ne leur reste que la Liga. Malgré tout, depuis cinq ou six journées, j'ai l'impression que Pellegrini a trouvé un certain équilibre.

A quoi est-ce dû selon vous ?


Paradoxalement je pense que les blessures des cracks comme Kaka et Benzema ont donné plus de tranquillité au groupe. C'est un fait, sans ses stars, le Real est une meilleure équipe. J'ai l'impression que Pellegrini a plus de certitudes avec les joueur dont il dispose actuellement.

Dans la presse espagnole, il se dit pourtant que le club est en train de forcer le retour de Kaka pour ce clasico. Vous le feriez jouer vous ?


Difficile à dire. Avec Ronaldo, c'est le joueur qui a coûté le plus cher. Pour l'instant, il a du mal à s'imposer et à trouver sa place en milieu de terrain...Et en plus, il a pas mal de pépins physiques. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de le faire revenir pour un clasico.

Qu'est-ce que ça représente pour vous un Clasico ?


Pour moi c'est plus qu'un match. C'est un duel de guerriers. Il y a une passion et une tension qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. C'est un match assez étrange pour ceux qui doivent le préparer parce que c'est éprouvant psychologiquement et terriblement excitant à la fois.

Vous qui avez été entraîneur des deux clubs, est-ce que le Clasico se prépare de manière différente à Madrid et à Barcelone ?


Forcément. Chacune des équipes a ses propres caractéristiques, mais l'envie est la même. A Madrid et à Barcelone, le Clasico, c'est le match dont tout le monde vous parle quand vous êtes entraîneur ou joueur. Après, il n'y a pas vraiment de préparation spécifique. C'est dans la tête que ça se joue.

Quel est l'enceinte la plus belle pour les Clasicos. Le Camp Nou ou le Bernabeu ?


C'est difficile à dire, mais je dirais le Bernabeu. Le public est beaucoup plus chaud et puis c'est un stade magnifique.

Quelles vont être les clés du match ?


Dans un Clasico, il n'y a pas vraiment de mystère. Chacun joue avec ses forces. Les deux équipes ont deux styles très différents et elles vont vouloir s'imposer pour défendre leur philosophie de jeu. Le Barça, comme d'habitude, va miser sur sa technique et sa possession de balle, et le Real va jouer par à coups en se projetant très vite vers l'attaque sans avoir à passer par de longues préparations, comme peut le faire le Barça.

Quel est votre pronostic ?


Le Barça finit très fort la saison et puis ils vont jouer l'esprit tranquille après leur qualification contre Arsenal. Pour moi c'est le Real qui a la pression. Ils jouent à domicile, ils n'ont plus que la Liga et s'ils perdent ce match ça peut être très compliqué par la suite. Malgré tout, j'en fais mes favoris. C'est un match beaucoup plus important pour eux que pour le Barça.

Est-ce que vous pensez que ce Clasico risque de se résumer à un duel Messi-Cristiano ?


Je pense que ce sera un duel à distance de plus. Bien sûr, s'ils entrent en action, ce sera tant mieux pour le spectacle, mais le Clasico, ce n'est pas un Messi–Ronaldo, mais un Real–Barça. Messi pour moi, il est meilleur. Il sait mieux se fondre dans un collectif, malgré sa grande qualité individuelle. Il joue pour les autres. Ronaldo, c'est un phénomène mais parfois, j'ai l'impression qu'il joue avant tout pour lui. Et dans des matchs comme les Casicos, c'est assez gênant.

Dernière question. Vous avez été le dernier entraîneur de l'Atletico Madrid à avoir réalisé le doublé avec les Colchoneros. Est-ce que vous faisiez attention au Clasico lorsque vous étiez là-bas ?


Quand j'y étais, on était leaders de la Liga, alors le Clasico vous pensez bien qu'on s'en fichait pas mal. Pour les Colchoneros, le Clasico, c'est un match de plus dans lequel le Real Madrid doit perdre. Rien de plus !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Total respect pour Antic mais pourquoi mésestimer Ronaldo à ce point? Mais c'est vrai qu'il n'est pas tout seul, Ramos de la tete sur corner va ouvrir le bal , puis CR9 sur rush solitaire et enfin Higuain sur une cruelle ouverture de X.Alonso dans le dos de la défense en fin de match. A l'arrivée 3-1. Hala Madrid !!
Miguel Angel, c'est beau de rêver mon garçon, avec des ton pognon et ton équipe de tocards ; le football, ça consiste pas à vendre des maillots, mais à gagner des titres ; la petite gouape portugaise CR9 fait 3000 abdos par jour, pendant ce temps là Messi plante des buts...
Pour un joueur qui debarque dans une équipe en chantier, dans un nouveau championnat et qui a été absent 2 mois , les stats de CR9 ne sont pas dégueulasses...
après la finale de la CL l'an passé et les 2 clasicos de cette année, que va trouver CR9 pour encore essayer de faire croire aux supporters du real (les seuls qui le pensent encore) qu'il est le meilleur joueur du monde! et ce n'est sûrement pas la WC qui devrait lui permettre de mettre tout le monde d'accord! quoique, maintenant, tous les fans de foot semblent s'accorder pour dire que si le portugais est bien plus grand que messi...par la taille, en ce qui concerne le foot (pris comme un jeu d'équipe), la différence est tout aussi grande entre les 2 joueurs!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4