1. // Jupiler Pro League
  2. //

Anthony Vanden Borre, le génie sans talent

Dans les équipes d’âges du Sporting d’Anderlecht, la star c’était lui, Anthony Vanden Borre. Pas Vincent Kompany, l’élève modèle. Il devait devenir un des meilleurs arrières droits d’Europe, il est en passe de perdre sa place à Genk… Retour sur une carrière aux allures d’énorme gâchis.

Modififié
Regarder jouer Anthony Vanden Borre, 24 ans, c’est presque poétique. Comme la neige qui tombe, tout n’est qu’éphémère dans son jeu. Vanden Borre appartient à une catégorie rare pour un arrière droit. De ceux qui préfèreront toujours un petit pont réussi, à un but de raccroc. Un Garrincha sans la patte folle. Et surtout, sans le peuple brésilien derrière lui, amoureux du beau geste, pour en faire une idole. Car il est né en Belgique. Avec AVB l’action se divise souvent en trois actes, comme une pièce de théâtre. La surprise quand il surgit et intercepte le cuir, l’extase lorsqu’il l’emmène, élégant, éliminant son opposant d’une finesse technique. Et puis la chute, presque inévitablement. Il ose « une Vanden Borre » , le geste superflu et se ramasse, par un gri-gri manqué, une passe mal calibrée, un manque de lucidité. Il a reçu du ciel un talent fou, mais sans le mode d’emploi. Mai 2010, AVB s’amuse à faire péter les flashs au volant de son Audi S3. Verdict ? 243 km/h. Il explose allégrement les performances de ses devanciers Emile Mpenza ou Jonathan Legear avec respectivement seulement 202 et 180 km/h. Le deuxième record de se jeune carrière déjà…

International à 16 ans

Le premier tombe alors qu’il n’a que 16 ans et 187 jours. Il intègre l’équipe première d’Anderlecht une saison après son pote, Vincent Kompany, et devient le 2ème plus jeune joueur de l’histoire du championnat à fouler les pelouses, derrière Paul Van Himst, le meilleur joueur belge de tout les temps. Le Belgo-Congolais a pratiquement tout, technique, vitesse, puissance physique. « C’est le plus grand talent que j’ai jamais vu de ma carrière » l’adoubera d’ailleurs Van Himst dit le "Pelé blanc". Il remporte d’emblée le titre de champion avec Anderlecht en 2004. Pas de doute, Anderlecht tient là un crack. Juste 5 matchs pro dans les jambes et déjà Aimé Anthuenis le sélectionne en équipe de Belgique pour affronter la Turquie. On salue déjà le successeur d’Eric Deflandre, voire le nouveau Gerets, en plus doué techniquement, mais moins charismatique. Et pour les 15 années à venir, au moins ! La Belgique entière se paluche.

Les saisons suivantes ne seront malheureusement pas du même tonneau. Blessures, manque de régularité, fautes de concentration… La pression qu’il subit est trop forte pour un jeune de cet âge, plus à l’aise avec ses potes des quartiers de Bruxelles, que dans le monde exigeant du foot pro. Comme lorsqu’il commet cette boulette en Ligue des Champions face à Chelsea qui précipite la défaite des siens.

Ses initiales tatouées dans les cheveux

S’en suit une excentricité capillaire des plus inattendues puisqu’il rase son crâne de manière à y faire apparaitre ses initiales « AVB » en grandes lettres. La Belgique du foot et tout le vestiaire anderlechtois se tordent de rire. Prends ça, Jonathan Legear! Ou face à Zulte-Waregem (déjà) en décembre 2005, Vercauteren le remplace à l’heure de jeu après une mauvaise prestation. Anthony fond en larmes dans les bras de son entraineur, devant les caméras. « Ca m'a très fort embêté d’entendre qu’on parlait de ma coupe de cheveux, explique-il ensuite dans la presse. Je sais que j’ai l’air d’un « je-m’en-foutiste » . Vous voyez comme on peut se tromper. Les gens ont une fausse image de moi. Je suis un être humain comme les autres, avec un cœur comme tout le monde! On n'aurait pas dit que j'étais un garçon sensible, hein? » .



En 2006-2007, il perd sa place au profit du Polonais Marcin Wasilewski, un défenseur limité mais au mental de Viêt-Cong. Secrètement, son kiff', c’est d’évoluer plus haut sur l’échiquier. Là, il pourrait tenter des gestes techniques, tranquille, sans devoir trop défendre, dans son style terriblement lymphatique. Un départ semble se profiler tant la maison mauve peine à encadrer son talent, comme trop souvent. Vanden Borre est le cas d’école. On citera également la mauvaise gestion par Anderlecht des turbulents Mbokani, Alin Stoica ou des incompréhensiblement sous-estimés Dries Mertens, Cheick Tioté ou encore Vadis Odidja. Son ami Vincent Kompany résume à l’époque : « Il reste le plus grand talent d’Anderlecht. Le club doit s’adapter un peu à lui. Il joue son meilleur football au milieu de terrain. Dans cette position, il peut devenir le meilleur joueur de l’histoire du football belge » . Rien que ça…

5 clubs à seulement 24 ans

La suite sera chaotique, une vraie période d’errance. En janvier 2007 il rejoint la Fiorentina pour 4 millions d’euros, puis le Genoa et Portsmouth sans jamais parvenir à s’imposer. Son style de défenseur fantasque convient-il au haut niveau ? De plus, la mort de sa mère en septembre 2007 affectera sérieusement le joueur de 20 ans. En équipe nationale, même topo et surtout deux matchs représentatifs. Une prestation 3 étoiles face à l’Espagne en 2008, en barrages de la Coupe du Monde. Une autre catastrophique, au match retour, l’année suivante, pour une défaite 5 à 0. Et dans la foulée, deux ans sans sélection.

Après la relégation de Pompey, Anthony se lie au KRC Genk, à l’été 2010, pour un retour au pays. Il y retrouve Franky Vercauteren, le coach de ses débuts. Pas de bol, le transfert est conclu hors délai, le joueur devra attendre janvier pour pouvoir être aligné. Un titre de champion et une participation à la Champions League plus tard, son niveau se révèle encourageant. Novembre 2011, Georges Leekens le sélectionne à nouveau en équipe nationale. Face à la Roumanie, Anthony livre une excellente prestation au poste d’arrière droit avec même un but à la clé. Au stade de France, quelques jours plus tard, un Leekens, frileux, opte pour la sécurité et titularise Tobi Alderweireld, de l’Ajax. Un joueur dont ce n’est même pas le poste puisqu’il évolue en défense centrale avec l’Ajax. La sécurité, encore et toujours…

Le talent ne suffit pas

Le joueur n’a jamais fait l’unanimité. «  Je suis le premier à reconnaitre que je me suis trop longtemps reposé sur mon talent. Mon attitude énervait Mario Been, il m’a dit que j’étais passé à côté d’une belle carrière. Ca m’a fait réfléchir, il était temps de tourner le bouton. A 24 ans, j’ai trouvé un équilibre dans ma vie. Je veux aller au Brésil en 2014 avec les diables, au poste de back droit » confie-il à Het Niewsblad, il y a quelque semaines. Enfin ?

Dimanche dernier, Vanden Borre rechute (encore). Il cochonne sa prestation contre Zulte-Waregem et se fait sortir par Mario Been, pour lequel il n’aura pas un regard. Been l’a mauvaise. « Je pense qu'il avait froid. Il n'a pas transpiré outre-mesure, parce qu'il n'a pas beaucoup couru. Je reviendrai certainement sur cet incident. Si tu t'en prends constamment à l'arbitre et à ce qu'il se passe autour de toi, tu ne peux pas te concentrer sur le match  » se lâche Mario Been, sarcastique. Ou comment gâcher son talent. Encore et encore…

Vidéo


Par Adrien de Marneffe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


AurelieHerman Niveau : District
Génie sans cerveau, plutôt...
Clairement car du talent, il n'en manque pas! Maintenant, c'est pas neuf, ça ne suffit pas pour percer et AVB en est l'exemple type...
En dehors de la période italienne et anglaise passée un peu vite, très bon portrait!
Ce type était pas censé devenir un ninja du football d'après Football Manager ?!
C'est pas de sa faute! Il est super doué mais il a été sur médiatisé trop jeune. Comme dit dans l'article, il a été selectionné en equipe nationale après 5 matchs de D1, le meilleur moyen de brulé un jeune non?
Et puis, toujours selon moi, il faudrait qu'un jour un entraineur aie le courage de la faire jouer une saison complète au milieu de terrain et là on verra le vrai AVB. Au milieu seulement, il donne la pleine mesure de son talent.
Il a le talent d'un Axel Witsel et l'entourage de...un mauvais entourage.

Et puis, il n'a jamais eu la concentration pour tenir un homme, ces plus beaux matchs, les plus entiers, il les a fait au milieu def. Mais problème de concentration aussi.

En fait seul un coach en permanence à son cul pourrait faire quelque chose...
Spike Spiegel Niveau : CFA2
je confirme il était monstrueux dans FB, titulaire indiscutable de mon psg..
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Très bon dans la Master Ligue de PES aussi.
Ouais c'était une bombe dans FM 2007, il devenait rapidement le meilleur à son poste, avec un certain Eduardo Ratinho, qui s'est également perdu (prêts à Moscou et Toulouse je crois)
@aswinning_11: je confirme, je le prenais toujours dans mes équipes de Master League PES, dans le 6 il devenait monstrueux!
@Haco: j'allais poster la même chose!
ManfredKaltz Niveau : Loisir
Talent, faut pas exagérer non plus... Il n'a aucune constance dans un match, aucun placement. Bref, c'est déjà - surtout - pas un défenseur. En défense, ce gars, c'est un danger public. Un pénalty commis par match et au moins une grosse boulette. Mais bon, comme les entraîneurs sont eux-mêmes des anciens joueurs, on peut pas leur demander d'être intelligents
gravegwesk Niveau : DHR
S'il continue comme ca, il va finir sur vieuxfooteux.blogspot.com !
Génie ? Faut pas exagérer ... Bon artisan, mais adepte des boulettes également !
Par contre, il n'est pas né en Belgique mais au Congo.
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26
À lire ensuite
Pep, Mou et l’Histoire