1. // Interview- Anthony Réveillère

« À Lyon, on avait la culture de la victoire »

Récent retraité après une carrière longue de 18 saisons à Rennes, Valence, Naples ou encore Sunderland, Anthony Réveillère a surtout marqué l'histoire de l'Olympique lyonnais. Avec 5 titres en dix ans, et quelques beaux souvenirs européens. Interview nostalgie avec le latéral droit des grandes années de l'OL.

Modififié
1k 17
Samedi, tu étais à Gerland pour la der dans ce stade. J'imagine que cela compte beaucoup pour toi ?
Fallait être présent. On était invités par le club avec les anciens sur plusieurs générations, cela faisait beaucoup de monde. C'était marrant de refouler la pelouse, de faire un dernier tour d'honneur. C'est bien qu'ils aient fait profiter les anciens de la fête, même si malheureusement, il n'y a pas eu le résultat sur le terrain. On a fait un petit match entre nous le matin, des équipes mélangées avec auto-arbitrage, sur le terrain habituel de la CFA. Pour le nouveau stade, je me suis placé pour pouvoir y aller. Je n'ai jamais été un grand fan des déplacements au stade, mais j'aimerais bien faire la première au Stade des Lumières. Je fais partie des joueurs qui ont leur photo sur place, j'ai envie de montrer ça à mes enfants.

Lyon, ce sont tes plus beaux souvenirs de footballeur ?
Oui. Mon plus gros souvenir reste mon premier match avec Rennes, car je réalisais mon rêve de jouer en pro. Mais Lyon, c'est la plus belle période. On alliait le plaisir à notre métier. Prendre du plaisir dans le jeu, les résultats et les titres... On a été le meilleur club français sur sept saisons, personnellement j'ai eu cinq titres. Je me suis rendu compte depuis mon départ il y a deux ans de toute la reconnaissance des gens qui gardent cette période en souvenir. Quand cela va un peu moins bien, il y a de la nostalgie.

Tu as vécu la période hégémonique en France. Au bout d'un moment, on a l'impression que gagner le titre, c'était banal pour vous...
Non, on mettait tout en œuvre pour remplir les objectifs. Gagner un titre, ce n'est jamais si simple, il faut aller le chercher. On se le rendait sûrement facile par nos efforts, nos investissements personnels et la qualité du jeu... On s'est rendu compte de ce que l'on avait fait quand on a cessé d'être champion. Mais on l'avait quand même bien fêté. Les saisons s'enchaînent : on savoure l'instant T, ensuite on a les vacances, puis il faut passer à la nouvelle saison.

On cherchait des objectifs pour rester concentrés, ne pas ralentir : record de points, record de buts marqués...

Après 2008, quand on a cessé d'être champions et qu'on a gagné seulement une Coupe de France, on ressentait le manque en voyant les autres célébrer le titre. On avait toujours soif de titres, mais on s'est rendu compte que ce n'était pas si facile ce que l'on avait réalisé. Le PSG aujourd'hui est dans le même schéma. Ils vont faire en sorte de le gagner le plus longtemps possible pour battre des records. Pour nous, c'était pareil, on cherchait des objectifs pour rester concentré, ne pas ralentir : record de points, record de buts marqués... C'est ce que doit faire Laurent Blanc pour stimuler son groupe.

Sur la scène européenne, l'OL a été une locomotive pour la L1, mais sans passer le stade des quarts durant sa grande période, puis une demi-finale en 2010. C'était quoi le manque ?
Peut-être de la chance, de petits détails. Contre le PSV en 2005, on a une balle de 2-0 à l'aller, puis on se fait égaliser sur une frappe anodine. Là-bas, on a un penalty qui n'est pas sifflé... C'est beaucoup de petites choses. Quand on voit ces deux matchs, notre défaite aux penalties... Contre le Milan AC en 2006, on s'écroule à la toute fin. Mais c'est l'année du PSV qu'on pouvait aller très loin. On avait les armes ensuite pour faire mal au Milan AC. Mais avec des si on peut refaire le monde. Mais on avait l'équipe pour aller au bout sur ces deux années-là. Quand on arrive en demies, c'est aussi parce que l'on affronte Bordeaux en quarts. C'était un match de Coupe d'Europe, mais aussi un match de Ligue 1, et on est passés à l'expérience. Au tour d'après, on s'est fait exploser par un Bayern surpuissant. On n'a pas de regrets sur cette année-là, on avait poussé au maximum avec le groupe que l'on avait. C'est vraiment le PSV qui laisse des regrets. Tout le monde avait vu qu'il y avait penalty sur Nilmar. Mais bon, on a pris beaucoup de plaisir, et le faire en exerçant son métier, c'est un aboutissement. À Lyon, on avait une culture de la victoire, je suis content d'avoir été imprégné de ça.

Même à l'entraînement, il existait cet esprit de compétition ?
Oui, même aux entraînements, tous les joueurs, mais c'était dans une bonne ambiance. Il y avait parfois des conflits d'intérêt, des petites embrouilles... Mais comme dans tout club. Il y avait des sourires, des plaisanteries. Sans forcément être les meilleurs amis du monde, on se respectait. Juninho le disait, on n'est pas forcément obligés d'être proches dans la vie, mais c'est sur le terrain qu'il faut être soudés comme jamais. On jouait les uns pour les autres. Quand l'un était en galère, il y avait un autre derrière. Il y avait une solidarité, on était des guerriers, des compétiteurs, et on avait compris que pour aller loin, on devait être ensemble. Et chaque été, il n'y avait pas de gros chamboulements dans le groupe, les recrues se mettaient au diapason. On était solidaires, mais on savait se dire les choses, s'engueuler si nécessaire.

Des joueurs comme Vercoutre ou Caçapa n'étaient pas titulaires, mais dans le vestiaire...
… ils étaient écoutés. À mon époque, il n'y avait que des internationaux, avec du caractère. Personne n'était timide ni dans le jeu ni dans la vie du groupe. Personne ne se faisait marcher sur les pieds, chacun tentait de s'affirmer. Et on avait compris que les remplaçants auraient du temps de jeu, car il y avait beaucoup de matchs et des possibilités de méforme. Personne ne pensait à son cas individuel comme cela peut être le cas aujourd'hui, c'était sain comme ambiance.

C'est à quel moment que cet OL a atteint son plus haut niveau de maîtrise ?
J'ai le souvenir avec Paul Le Guen qu'on allait toujours de l'avant. Même à 3-0 à la 80e, on continuait d'attaquer. Gérard Houllier, quant à lui, a voulu apporter plus de contrôle de balle, plus de patience et de maîtrise du jeu. Chaque entraîneur amène sa touche. La saison après Coupe du monde 2006, tous les internationaux sont en vacances. On commence à Nantes où on est menés 1-0 et finalement, on l'emporte avec Squillaci, Ben Arfa, Diarra... Une équipe un peu bis qui a joué un mois ensemble et a gagné ses quatre matchs. On est partis sur une dynamique où on sentait que l'entraîneur et le président nous faisaient confiance en attendant le retour des titulaires en puissance. On n'a pas perdu jusqu'à la trêve, c'était impressionnant.

Je me souviens d'autres périodes où les équipes venaient à Gerland pour ne pas prendre de valise. On gagnait le rapport de force avant le match.
J'ai le souvenir qu'on avait tellement confiance en nous que même quand on perdait 1-0, on continuait à jouer sans paniquer. On sentait qu'on allait gagner au final. On allait chercher les victoires dans les dernières secondes... On se sentait très forts. Je me souviens d'autres périodes où les équipes venaient à Gerland pour ne pas prendre de valise. On gagnait le rapport de force avant le match. Notre jeu usait les équipes, les mecs que l'on connaissait dans les équipes en face nous disaient : « Soyez sympas avec nous ce soir, de la compassion s'il vous plaît. » On ne s'occupait pas de l'adversaire, sauf dans les matchs européens. On imposait notre jeu et ce n'était pas autrement. On a commencé à être en difficulté quand on a cherché à s'adapter aux autres équipes.

Avec Alain Perrin vous faites le doublé en 2008, mais la relation avec les joueurs était très compliquée...
Alain Perrin avait un caractère particulier. Quand on arrive dans un club où les joueurs ont déjà un palmarès, on n'a pas forcément besoin de leur parler comme si c'étaient des débutants. Un entraîneur doit savoir s'imposer, mais aussi s'adapter à ce qui est déjà en place, comme pour les joueurs. Je ne connais pas bien le métier d'entraîneur, j'imagine qu'il est compliqué, mais avec Perrin, cela avait mal débuté déjà au stage d'avant-saison. On avait encore des tauliers dans l'équipe, on savait ce que l'on voulait, et on est allés chercher le titre et la Coupe de France dans la même semaine. Au final, cela a masqué beaucoup de choses. Cela reste une belle saison, mais en coulisses, c'était compliqué. Pour moi, c'est un bon mec, mais c'est important pour un entraîneur d'entretenir un bon relationnel avec tout le monde. Il avait peut-être trop de franc-parler, alors qu'à Lyon, il y avait des joueurs de gros caractère. C'était tendu.

Il paraît qu'il avait tendance à beaucoup saccader les oppositions à l'entraînement afin d'expliquer les phases de jeu. En résultait que les joueurs ne prenaient pas de plaisir...
Je n'ai plus de souvenirs précis, mais il voulait beaucoup travailler tactiquement. Il était marrant, car avant les matchs, il avait toujours une stratégie par rapport à l'adversaire. Il y avait un système un peu différent à chaque match. Même si on a su nous prendre en main, jouer sur notre expérience et le vécu de nos titres précédents, il a aussi sa part dans l'acquisition du titre en 2008. Il a aussi ses mérites, bien que la saison ait été dure. Cela aurait été difficile d'envisager une saison de plus avec lui.

Quand vous êtes champion en 2008, à la dernière journée, avez-vous conscience que c'est peut-être le dernier, notamment à cause de l'arrivée du Bordeaux de Laurent Blanc ?
J'avais une proposition de la Fiorentina cet été-là, et je voulais partir, en me disant que c'était bien de partir sur un titre et que ce serait difficile de continuer à gagner. J'avais eu une saison difficile, j'avais été baladé à droite et à gauche dans le cadre d'un turn-over avec François Clerc, et cela ne me convenait pas. Je m'étais pas mal embrouillé avec l'entraîneur. François Clerc jouait sur les matchs importants, alors que j'étais plus ou moins le titulaire en club. Mais vu qu'il était appelé en sélection... Personne ne comprenait, on me disait : « Tu vas jouer ces matchs-là, mais pas ceux-là... » Cela m'a énervé, car trois gros matchs que l'on m'avait promis m'étaient passés sous le nez. Donc j'ai explosé. Je suis allé dans le bureau de Perrin début 2008 et je lui ai dit : « Je ne peux pas continuer comme ça, je ne comprends pas les choix. »

En 2008, on était sur une fin de cycle, c'était le bon moment pour partir, même si Lyon restait mon club. Cela ne s'est pas fait avec la Fiorentina, et finalement, je suis resté cinq ans de plus.

Je trouvais que c'était un turn-over diplomatique : je faisais souffler Grosso à gauche et Clerc à droite. J'ai donc proposé d'être sur le banc : « Je vous facilite la tâche, je reste sur le banc. Je suis doublure à gauche et à droite, mais si l'un des deux est mauvais, je prends sa place et je ne bougerai plus. » Ils ont refusé, alors j'ai dit que je ne voulais plus d'explications, que je me contentais de faire mon taf. Au final, j'ai été titulaire sur les deux derniers mois. Quand la proposition de la Fiorentina est arrivée, qu'il n'arrivait pas à dire qui était le titulaire, qui le remplaçant, alors cela me tentait. On était sur une fin de cycle, c'était le bon moment pour partir, même si Lyon restait mon club. Cela ne s'est pas fait avec la Fio et finalement je suis resté cinq ans de plus. Mais pour moi, Perrin n'avait pas pris ses responsabilités en 2008. Et vu que j'étais une grande gueule, je l'ai crié haut et fort. Décembre 2007, je ne jouais plus, je ne parlais plus, on ne se serrait même pas la main. Mais au final, notre relation s'est améliorée sur les deux derniers mois.

Avec François Clerc, cela se passait comment ?
Il devait voir que j'étais souvent convoqué dans le bureau. À la fin, cela se passait mal. Je n'ai pas de problèmes avec la concurrence, mais quand tu es bon sur le terrain, normalement on ne te met pas sur le banc. On peut te dire : « On te fait souffler » , mais quand tu as l'habitude de jouer tous les trois jours, tu ne veux pas être au repos, sauf si tu es vraiment épuisé. Avec Clerc, on s'est dit les choses, je lui ai dit qu'on ne s'aimait pas et que cela ne servait à rien de se parler, de se serrer la main et de faire semblant. Quand je n'y arrive pas avec une personne, je lui dis. J'étais titulaire en club, lui il était en sélection. C'était un peu bizarre, mais bon, j'avais une relation bizarre avec le sélectionneur de l'époque aussi, Raymond Domenech. Je n'ai pas fait les matchs de qualification, puis j'ai terminé au Mondial 2010, allez comprendre...




Propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

ToxikCheese Niveau : Loisir
Alala Reveillere !

Son nom restera à jamais attaché à l'humiliation de Mancini avec la Roma mais bordel, quel joueur c'était ! Je crois même que c'est pas loin d'être le joueur à avoir le plus disputé de match de LDC avec l'OL, en compagnie de COupet (Coupet doit être devant)

Il a marqué l'histoire du club !

ToxikCheese Niveau : Loisir
Et pour moi, j'ai jamais vu Claudio Cacapa comme un remplaçant ! lors de sa dernière saison à Lyon, si je me souviens bien, c'est Squilacci qui a le plus jouer au côté de Cris, mais Cacapa c'est blessé assez gravement durant la saison
Youri Zidane Niveau : DHR
Ce qui m'a beaucoup marqué avec cet OL,c'était les séance de franche accolade juste après l'échauffement,mythique...
ce fameux péno sur Nilmar... bien sur que Gomes et ses mains tordues le touche bordel
Quel joueur quand même! Tellement constant! Surtout après sa blessure et la polémique qui a suivi sa non opération du croisé.
Il avait pas l'air plutôt en retrait mais effectivement c'est assez connu à Lyon qu'il avait une sacrée grande gueule, et qu'il ne pouvait pas encadrer Clerc (en même temps c'est logique parce que se faire doubler dans la hiérarchie par un mec aussi faible que lui, c'est plus qu'énervant).
Bref, bon joueur, bon mec, bon souvenir.
C'était clairement le meilleur latéral droit français depuis la retraite de Sagnol.
Un des latéraux les plus sous-coté de la dernière décennie.
J'ai toujours beaucoup aimé ce joueur. Alors si en plus il peut pas non plus saquer François Clerc, là je tombe amoureux.
dobbystereo Niveau : DHR
"Sur la scène européenne, l'OL a été une locomotive pour la L1"

Ahah, et l'article précédent qui dit l'inverse pour le PSG... Ok So Foot, vous ne savez plus de quoi vous parlez, en tout cas plus vraiment de foot..

Soyez cohérent, si le PSG n'est pas une locomotive, l'OL ne l'a jamais été...
Ed Deline Niveau : CFA2
de toute façon François Clerc est un suceur de stéphanois...
JuanValdez Niveau : DHR
Cachapa? pas titulaire? Je me trompe peut-être mais il n'était pas capitaine à un moment?
Message posté par Ed Deline
de toute façon François Clerc est un suceur de stéphanois...


Hahaha depuis le derby, j'ai cette chanson en boucle dans la tête...
Pour ce qui est de Francois CLERC, il faut avoir l'honnêteté de dire qu'à ce moment-là il était bien supérieur à Antho.
Il a l'air de manquer severement d'humilité le Reveillère quand même...
Pas d'accord. Clerc a simplement profité d'une blessure de Reveillère et j'ai jamais compris pourquoi mais il a fait un buzz médiatique. C'était pas au mauvais joueur, mais bon il était clairement surcoté et Réveillère a toujours été au-dessus.
Message posté par olmumire
Pour ce qui est de Francois CLERC, il faut avoir l'honnêteté de dire qu'à ce moment-là il était bien supérieur à Antho.


Pas d'accord. Clerc a simplement profité d'une blessure de Reveillère et j'ai jamais compris pourquoi mais il a fait un buzz médiatique. C'était pas au mauvais joueur, mais bon il était clairement surcoté et Réveillère a toujours été au-dessus.
Message posté par olmumire
Pour ce qui est de Francois CLERC, il faut avoir l'honnêteté de dire qu'à ce moment-là il était bien supérieur à Antho.


Pas d'accord. Clerc a simplement profité d'une blessure de Reveillère et j'ai jamais compris pourquoi mais il a fait un buzz médiatique. C'était pas au mauvais joueur, mais bon il était clairement surcoté et Réveillère a toujours été au-dessus.
Hier à 22:27 Le missile en lucarne de Podolski 5 Hier à 21:02 Quand Kylian Mbappé va aux cages 13
Hier à 17:15 Une réforme de la réglementation des transferts ? 13 Hier à 16:35 SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France Hier à 15:22 Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 17
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:36 Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 85 Hier à 14:06 L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 40 Hier à 13:38 Madère baptise son aéroport en hommage à CR7 18 Hier à 12:03 Une vidéo anti-Wenger embarrassante 35 Hier à 11:23 Un lob soyeux au Chili 2 Hier à 10:43 Rooney de plus en plus proche d'Everton 42 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5
mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 27 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 40 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 11 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 19 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 17 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 7 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11 lundi 6 mars Carlo Tavecchio réélu à la Fédération italienne 9 lundi 6 mars Au Monténégro, zéro but en cinq matchs 8 lundi 6 mars Il marque sur la remise en jeu 2 lundi 6 mars Des fans foutent le bordel en D8 anglaise 11 lundi 6 mars Un arbitre belge sauve un joueur 7 lundi 6 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 28e journée 3 lundi 6 mars Chapecoense revient en Copa Libertadores 3 dimanche 5 mars 296€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Benfica 4 dimanche 5 mars Verratti a désormais sa chanson au Parc 25 dimanche 5 mars La chaude ambiance du PAOK 23 dimanche 5 mars Un entraîneur autrichien viré pour trafic de coke 6 dimanche 5 mars Dries Mertens, un buteur qui a du chien 7 dimanche 5 mars Modrić sort sous l'ovation du public d'Eibar 8 dimanche 5 mars Les Pays-Bas, c'est le Brésil ! 9 dimanche 5 mars Mathias Pogba marque au bout de 48 secondes dans le derby de Rotterdam 7 dimanche 5 mars Des supporters du Benfica lancent un siège sur un gardien 3 dimanche 5 mars Coman bientôt définitivement au Bayern 33 dimanche 5 mars Deux golazos en deux minutes à Cruz Azul 1 samedi 4 mars Bientôt la vidéo dans le football anglais ? 4 samedi 4 mars Les futures séances de tirs au but se joueront-elles au tie-break ? 14 samedi 4 mars Guardiola a Yuri Berchiche dans son viseur 19 samedi 4 mars Bientôt des caméras sur les arbitres amateurs anglais? 1 vendredi 3 mars Le foot français pleure son Kopa 3 vendredi 3 mars Un gardien se prend une douche de (faux) billets 2 vendredi 3 mars Un supporter passe un test de langue pour acheter des tickets 6 vendredi 3 mars Les joueurs argentins en grève 3 vendredi 3 mars Les joueuses suédoises remplacent leur nom par des citations 5 vendredi 3 mars D'après la CGT, ils étaient cinq à réclamer le départ d'Alexis Sánchez d'Arsenal 25 vendredi 3 mars Plus de 2000 arbitres amateurs anglais en grève ce week-end 1 vendredi 3 mars Exclu : 150€ offerts au lieu de 100€ chez France-Pari ! vendredi 3 mars 200€ à gagner avec Monaco & la Juventus jeudi 2 mars Les fans de deux clubs manifestent contre leur président Duchâtelet 1 jeudi 2 mars Freddy Adu vers la D2 polonaise ? 23
Article suivant
Clash of Clans
1k 17