Anthony Aymard : « Les gens, ici, sont très, très bien éduqués »

Parti en 2010 à Singapour, Anthony Aymard (26 ans) n'a toujours pas envie de rentrer en France. Après avoir fait les beaux jours de l'Étoile FC, un club de Français installés là-bas, il porte aujourd'hui les couleurs d'un club qui n'est même plus inscrit dans le championnat local, mais qui continue quand même à le payer. Entretien avec un ami de Moncef Zerka et de Sidney Govou, qui se remet doucement mais sûrement d'une rupture des ligaments croisés. Tout un programme.

Modififié

Anthony, tu as découvert Singapour il y a près de cinq ans, d'abord grâce à l'Étoile FC, une équipe de Français qui disputait le Championnat local. Comment s'était fait ton arrivée dans cette équipe ?

En fait, en 2009, j'avais entendu parler d'un match test pour cette équipe dans la région toulousaine, mais en novembre, je me suis blessé au genou et je n'avais pas pu y participer. L'année suivante, on m'a rappelé et j'y suis allé. Il y avait 35-40 joueurs, des joueurs de National, CFA, CFA 2, des étrangers aussi, mais c'était plus pour compléter l'effectif. Ils ont pris quelques joueurs. J'étais le seul amateur, je jouais alors à l'époque à Polignac en DH. J'y suis allé sans trop me poser de questions, car j'étais en BTS alternance en Management des unités commerciales. C'était juste une expérience avec peut-être quelque chose derrière.



Et…
Une semaine après, je reçois un coup de fil. J'étais alors à la SNCF pour mon alternance et j'ai appris que j'étais pris. J'ai complètement laissé tomber les études du coup. Je ne regrette pas. Ça m'a permis de me construire, de voir plein de choses, de vivre du foot et ça, c'est ce dont je rêvais quand j'étais petit. C'est une superbe expérience. C'était un risque pour mes parents, mais c'était clair dans ma tête.



Justement, quelle a été la réaction de tes parents ?
Mon père m'a dit que j'étais fou, puis il a compris. Il a fait du foot aussi. Il m'a dit : « Je ne peux pas t'empêcher d'y aller, c'est ton rêve. J'aurais sans doute fait pareil » . Ma mère, c'était plus difficile (rires).



Ils sont déjà venus te voir à Singapour du coup ?
Ma mère, jamais, car elle craint l'avion. Mon père, lui, est déjà venu une fois. J'ai deux sœurs aussi, et une est venue deux fois déjà, tandis que l'autre a déjà fait le voyage à une reprise. Sinon, j'ai de la chance d'avoir une bonne bande de potes qui sont plutôt voyageurs et qui sont déjà venus très régulièrement. Je suis pas à plaindre de ce côté-là.



À l'époque, du coup, en 2010, c'était ton premier voyage en Asie ?
Ouais, début janvier, il y avait eu le match d'essai et aux environs du 20, on avait rendez-vous avec toute l'équipe à Roissy pour le départ. Je suis arrivé un peu dans l'inconnu, car je ne connaissais qu'une seule personne. Il y avait certains joueurs de l'année précédente qui se connaissaient déjà en revanche. Et en fait, on a décollé vers Singapour, mais seulement pour une escale, car on partait direct en Thaïlande pour un stage de dix jours.



Près de cinq ans après cette aventure de l'Étoile FC, que retiens-tu ?
C'était un très bon souvenir niveau humain. Je me suis fait vraiment de bons amis. J'étais assez jeune et ça m'a aidé. J'ai dû apprendre à me débrouiller tout seul. Après, au niveau de l'équipe, c'est parti un peu en live à la fin. Le président n'était pas très honnête. Et quand le mécène a repris le truc, il a créé des problèmes. On a notamment dû faire des démarches pour se faire payer à la fin de l'aventure. C'était comme un petit tribunal pour aller récupérer l'argent. Et ceux qui ne sont pas revenus à Singapour depuis n'ont pas vu la couleur de leur argent. Pour certains, ça représente deux mois de salaire, environ 6000€ je dirais. Moi, il me manquait un mois et comme je suis revenu jouer à Singapour ensuite, j'ai pu récupérer ce qu'on me devait.



Mais ensuite, l'Étoile FC disparaît…
On nous avait dit en fin de saison que ça irait mieux la saison suivante. Pour nous, l'équipe repartait. J'étais conservé en plus, même si je n'avais pas encore resigné. Et puis, un mois, un mois et demi après la fin de la saison, on a appris que ça ne repartirait jamais. Et en décembre, c'est compliqué de retrouver un club. Je suis alors retourné au PuyFoot pour m'entraîner et jouer avec eux. Je voulais quand même revenir en juin à Singapour, car j'avais bien accroché avec l'Asie. Je ne voulais pas lâcher.



À ce moment-là, il paraît que Sidney Govou a essayé de t'aider.
On est originaire de la même ville : Le Puy-en-Velay. Le monde est petit, car y a aussi Coupet et Sagnol qui viennent de là. Et en fait, je connais Sidney depuis petit, même si j'ai plus fréquenté ses sœurs. Nos parents sont amis et on a des connaissances en commun. Il avait été invité à Singapour aussi et était venu quelques jours nous voir. On avait eu l'occasion de discuter. Quand il a appris ce qu'il m'arrivait, il m'a appelé pour m'aider. Il était alors à Évian. C'était un joueur de Ligue 1 à l'époque. Il n'avait rien à gagner avec moi. Malgré tout, c'était un peu tard pour ses contacts, mais quand même. Il m'avait dit qu'il y aurait des opportunités pour moi en juin. Quand un mec comme ça vient t'aider, ça te touche. Après, j'avais aussi mes propres contacts en Asie et je ne voulais pas trop le déranger pour ça, surtout qu'il s'était gravement blessé.



Finalement, en juin, tu retrouves enfin un club à Singapour : Tanjong Pagar United.
Je signe pour six mois et je joue de juin à décembre. C'était un petit club du championnat, on n'avait pas vraiment une équipe terrible. Du coup, j'essayais de sortir du lot pour être conservé. Et fin septembre, on fait un match. J'avais déjà vu les dirigeants en tête à tête où ils m'avaient dit qu'ils étaient intéressés pour me prolonger. Et puis à l'échauffement, le manager vient me voir et me dit : « On se voit dans la semaine pour que tu prolonges » . Très bien. On jouait Home United. Et puis pendant la rencontre, coup franc. J'y vais pour le tirer. Je mets le ballon dans la boîte et finalement, avec le rebond, ça rentre. J'avais marqué du milieu de terrain. À la fin du match, le manager revient me voir et me dit : « Non, c'est bon, tu prolonges demain » (rires). J'ai alors signé pour deux ans de plus jusqu'en décembre 2014 à ce moment-là.



Tu étais alors le seul Français de Tanjong Pagar United…
Les équipes avaient droit à quatre étrangers. Il y avait un Américain, un Japonais et un Argentin avec moi à ce moment-là. J'ai été le seul conservé. Puis un entraîneur français, Patrick Vallée, est arrivé. Entre-temps, la Ligue avait modifié les règles pour pouvoir accueillir cinq étrangers. Du coup, le coach vient avec quatre recrues, quatre Français. Il y avait Moncef Zerka, Kamel Ramdani, Ismael Benhamed (remplacé depuis par Sébastien Etiemblé) et Aurélien Hérisson. Je leur servais de guide au début. Je les ai aidés pour ouvrir un compte, avoir un forfait téléphonique, ce genre de choses. Il y avait vraiment une bonne entente entre nous. Ce sont toujours des amis aujourd'hui.




Et vous avez aussi eu des résultats !
On a fini 5es la première année avec eux et on a été en finale de la Coupe. Une finale qu'on a perdue (1-4). Ça aurait pu nous permettre de nous qualifier pour l'AFC Cup, qui est un peu considérée comme la Ligue Europa en Asie. La saison suivante, l'année dernière, a été plus compliquée. On a terminé 10es sur 12, mais on a quand même réussi à revenir en finale de l'autre Coupe de Singapour. Une finale qu'on a encore perdue. Il y a vraiment eu de la fatigue mentale lors de cette dernière saison.



Bizarrement, aujourd'hui, on ne retrouve plus votre équipe de Tanjong Pagar United dans le classement. Qu'est-ce qu'il se passe ?
Il y a eu des histoires exceptionnelles ! En fait, en novembre dernier, j'étais en France et j'ai commencé à entendre des rumeurs comme quoi le club allait peut-être être retiré du championnat. Je savais que ce n'était pas l'équipe la plus stable. Et puis, un jour, Moncef m'appelle vers 2 ou 3 heures du matin en France et pour qu'il m'appelle à cette heure-là – car il connaît le décalage horaire – c'est que c'était forcément quelque chose d'important. Et il m'apprend que le club ne repart pas, que c'est une décision de la Fédération, qui a souhaité passer le championnat de 12 à 10 clubs.



Le coup de massue, surtout que tu étais en pleine rééducation pour une rupture des ligaments croisés.

Oui, c'est ça. Je me suis blessé à l'entraînement en septembre dernier. J'avais négocié pour pouvoir faire ma rééducation en France. Un proche, qui est kiné, est venu me voir pour m'aider. Là, aujourd'hui, ça va mieux de ce côté-là. Ça fait 5 mois. Je me sens bien, j'ai repris la course, le ballon. J'ai beaucoup bossé en salle. J'ai été très sérieux et, surtout, il n'y a pas eu de complication.



Hormis avec le club qui n'est donc pas reparti en ce début de saison…
En fait, le club n'a même pas fait faillite. Les bureaux existent toujours. Et je suis toujours payé ! Car entre-temps, j'avais prolongé jusqu'en décembre 2015, comme Sébastien et Aurélien. Moncef, lui, est sans contrat, alors que Kamel a signé pour Home United. Le club nous doit une année de salaire, mais il n'a pas la liquidité nécessaire pour le faire d'un trait. Donc il nous paie normalement tous les mois. Le club est réglo de ce côté-là. Mais bon, on n'a pas d'entraînement, rien. On ne doit rendre de compte à personne. On se débrouille. Ça change pas grand-chose pour moi avec ma blessure, mais pour les autres, c'est problématique.



Un salaire de footballeur à Singapour, ça représente quoi ?
Je dirais que c'est comme en National ou en CFA. On a le logement compris et les billets d'avion aussi. Quant aux impôts, tous les mois, on donne environ 10% de notre salaire, mais à la fin de l'année, on en récupère quasiment les trois quarts. C'est comme ça que ça marche pour les étrangers. C'est une sorte de 13e mois (rires).



Singapour est une ville à l'européenne, tu le ressens ?
J'habite proche du centre-ville, à 5 minutes en taxi et à peu près autant pour aller à la Baie de Singapour. Il y a énormément d'expats. Depuis que je suis là, j'ai pu voir l'évolution des quartiers. Il y en a où c'est l'Europe ou l'Australie. Tu te demandes si t'es bien en Asie. Il y a beaucoup de Français. J'avais vu récemment qu'ils étaient près de 20 000, mais je pense que c'est bien plus.



Tu m'as parlé de la Baie de Singapour, du coup, tu as forcément déjà été au Marina Bay Sand, l'un des hôtels les plus fous du monde ?
J'y suis déjà allé, oui. C'est un endroit sympa avec un centre commercial en bas avec des canaux comme à Venise et une boîte de nuit en haut. C'est un endroit incontournable.



Du côté des amendes, il paraît aussi que c'est très strict. Tu confirmes ?
C'est clair. Faut être assez rigoureux. Il faut éviter de boire ou de manger dans le métro. On ne fume pas non plus comme ça dans la rue. Les fumeurs se retrouvent parfois tous autour d'une poubelle. Les gens, ici, sont très, très bien éduqués. Franchement, niveau sécurité, il n'y a aucun problème. Il faut dire qu'ils mettent de la prison ferme pour pas grand-chose. Et il y a encore la peine de mort ici. Les gens ont peur de l'uniforme.



Le GP de Formule 1, tu y as déjà assisté ?
Non, mais j'ai déjà été aux essais lors de ma première année. C'est en plein air, et la ville est alors coupée pendant trois ou quatre jours. Même si c'est pas trop mon truc, c'est à faire.

La ville de Singapour est située à un carrefour géographique en Asie. Est-ce que ça t'as permis de visiter d'autres pays aux alentours ?

J'ai pas mal bougé, oui. J'ai fait Bali, l'Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande. J'en reviens d'ailleurs aujourd'hui (entretien réalisé lundi 2 mars). Ce sont des pays que ressemblent à Singapour, très développés, mais pas avec le même niveau de vie. C'est pour les vacances. D'ailleurs, je te conseille Rawa Island en Malaisie. C'est une île minuscule où on accède qu'en bateau. Il y a deux hôtels seulement. C'est pas très loin d'une autre île où ils avaient fait Koh Lanta une année. On peut y faire du snorkeling, du canoë.



Tu te verrais revenir en Europe ?

Franchement, je n'ai pas réellement cherché. Pourquoi aller ailleurs quand ça se passe bien. En France, en National, c'est la guerre à la fin de chaque saison. Je ne ferme pas du tout la porte en revanche, mais ma qualité de vie ici me va très bien.


Propos recueillis par Tanguy Le Séviller
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

GougouleBxl Niveau : CFA2
Je vais pas faire dans l'originalité, mais bordel, ce sont vraiment les meilleures interviews qu'on trouve dans cette rubrique.
Et confirmation que Govou a l'air d'être un sacré chic type
"Je connais Sidney depuis petit, même si j'ai plus fréquenté ses sœurs."

Parfait.
Le mec a bien raison de vouloir rester là bas, quel intérêt de moisir en France en CFA/Nationale dans des villages je ne sais où ?
Courage pour la suite et la fin des croisés, moi je commence...
Comme toujours excellente rubrique. Qu'est-ce qu'il veut dire par "En National c'est la guerre à chaque fin de saison", quelqu'un peut m'éclairer ?
Message posté par CAMOMILLE
Comme toujours excellente rubrique. Qu'est-ce qu'il veut dire par "En National c'est la guerre à chaque fin de saison", quelqu'un peut m'éclairer ?


Ben en fait en fin de saison, les clubs de national se regroupent, forment 2 groupes, ils prennent les armes et font une guerre. Aussi simple que cela.
C'est kiffant comme vie, pourquoi aller s'emmerder à Dunkerque ou au Poiré-sur-vie en National quand tu peux vivre en Asie à Singapour avec un salaire tranquille, le choix est vite fait.
il y a 8 heures Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 8 Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1
Article suivant
Honda a le moteur encrassé