En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Anigo « pas là en père Fouettard »

Modififié
Cet après-midi, Vincent Labrune et José Anigo tenaient une conférence de presse, deux jours seulement après avoir annoncé le départ d'Élie Baup. L'occasion pour les deux hommes d'évoquer les raisons du départ de la célèbre casquette, avant de s'exprimer sur ce qui attend la Canebière dans les semaines à venir. Premier au mic', Vincent Labrune :

« Je veux d’abord remercier chaleureusement Élie Baup. Je le fais au nom du club, à titre personnel et au nom de l’actionnaire. C’est quelqu’un de compétent qui nous a permis, la saison dernière, dans un environnement compliqué, de revenir à la 2e place du championnat et de participer à nouveau à la Ligue des champions. C’est surtout quelqu’un de loyal, d’honnête et de droit. Humainement, ça a été une décision très compliquée à prendre. »

José Anigo, le nouveau coach de l'OM, a lui réagi à son arrivée sur le banc. Avec confiance et verbe, comme à son habitude :

« Je me suis régalé comme directeur sportif, je ne pensais jamais entraîner de nouveau l'OM. Entraîner, c'est comme le vélo. Quand tu en as fait une fois, tu n'oublies pas. Je suis peut-être meilleur entraîneur car je suis plus aguerri. (...) Les résultats me donneront raison, je ne suis pas inquiet. Après, tout n'est pas à jeter. Certaines choses se sont peut-être évaporées chez les joueurs. Je ne suis pas là en Père Fouettard. »

Mais la question qui brûle toutes les lèvres concerne la succession de Baup. Anigo ? Antonetti ? À la déception du plus grand nombre, Vincent Labrune est resté plutôt évasif :


« Je n'ai pas le début d'une short list pour le futur entraîneur. Il ne faut pas se tromper sur ce choix. On ouvrira une réflexion, mais il n'est pas question de se tromper. »

Ce mercredi, José aura tout loisir de démontrer ses qualités face à Dortmund. Histoire de réaliser le putsch parfait ? RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) il y a 3 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 37
il y a 4 heures Dupraz quitte le TFC 118 il y a 5 heures Robinho en route vers Sivasspor 41 il y a 8 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7