Anigo : « Je pensais que c'était le bon endroit pour partir »

Modififié
5 36
Dans Paris Match, qui sort aujourd'hui en kiosque, l'ancien directeur sportif de l'Olympique de Marseille est revenu sur le décès de son fils, Adrien.

Pour Anigo, tout a commencé à Jules-Ferry, un collège des quartiers Nord dans lequel Adrien était scolarisé : « C'est là qu'il a rencontré les mauvaises personnes. Les cités sont des centres de formation pour la délinquance. Il a trouvé dans la rue ce qu'il n'avait pas à la maison. Je pense que sa mère lui manquait, je ne pouvais pas jouer les deux rôles »

Le 5 septembre 2013, jour au cours duquel il a reçu les balles mortelles, Anigo fils avait pourtant déjà prévu de rejoindre son père au Maroc : « À Marseille, il y a toujours quelqu'un du passé qui vous rattrape. Impossible de s'extirper des griffes du Milieu, sauf en s'enfuyant » . Une perte qui a bien failli pousser José à se donner la mort, comme il l'explique plus loin : « Lors d'un déplacement à Naples avec l'OM, en octobre dernier, j'ai songé à rejoindre Adrien. Nous étions sur la terrasse d'un grand hôtel et je regardais en bas, en pensant que c'était le bon endroit pour partir. J'ai senti ma vie tenir à un fil. Puis j'ai réalisé que je ne pouvais pas abandonner ma famille. »

Anigo vit désormais à Marrakech et s'occupe du recrutement de l'OM sur le continent africain. Il affirme que Marseille est derrière lui : « Je reviendrai pour être enterré à côté de mon fils, car j'aime passionnément ma ville. Mais aujourd'hui, je ne peux pas vivre avec elle. Tout me rappelle Adrien. Et puis à l'OM, les Marseillais, les supporters, les médias, ne me supportent plus à cause des mauvais résultats de l'équipe, des histoires. »

Bon courage, José. BT
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 15
"Anigo fils avait pourtant déjà prévu de rejoindre son père au Maroc : À Marseille"

Attention à la ponctuation, ça peut vous changer le sens d'une phrase...
Il me ferait presque de la peine ce con
Master of footix Niveau : Loisir
Et surtout ne reviens jamais josé !
En fait, Anigo a toujours été meilleur dans le mélo que dans le mercato
Il confondrait pas avec le lycée st-exupéry?
yapaslefeuoflac Niveau : DHR
Je suis loin d'etre fan du personnage mais c'est toujours un peu émouvant (voir malsaint ok) de lire ce genre de truc.

pour le bien de tous josé, va donc te planquer au maroc, arrête de donner des ITW de ce genre et profite bien de tes tunes (car j'imagine qu'il s'est mis bien "grace" à l'om)
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
"Impossible de s'extirper des griffes du Milieu, sauf en s'enfuyant", c'est pour ça qu'il qu'occupe du recrutement de l'OM en Afrique ?
Assez poignant comme récit. Putain, ça tabasse.
Poignant? Ca tabasse?

-«Il faut le faire cracher le cancéreux.»

Voila qui est ce type et toi tu es un credule incapable de voir la realite.
Note : 1
Message posté par fullgrinta
Assez poignant comme récit. Putain, ça tabasse.


Ton ironie est un peu déplacé je trouve. Il a tué personne Anigo jusqu'à preuve du contraire. Et il a perdu un fils, horrible.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 36