Anigo incompris et lâché par ses leaders

Modififié
5 57
L’OM qui perd, c’est Rod Fanni qui boude ses partenaires, Vincent Labrune qui pointe l’investissement nul de ses joueurs et José Anigo l’individualisme de certains. Sans citer de noms encore une fois : « C’est surprenant. J’aimerais que vous filmiez la semaine de vie du groupe à l’entraînement, où l’unité est à 1000%. Mais on ne la retrouve pas le week-end. J’ai ma petite théorie là-dessus : c’est peut-être aussi que certains ont d’autres objectifs à faire valoir. »

Un Anigo incompris qui s’épanche sur les ondes de RMC, les supporters marseillais commencent à être habitué. Ce qui est nouveau, c'est de balancer que le groupe phocéen ne compte pas de cadre digne de ce nom :

« J’ai l’impression que chacun veut briller individuellement peut être pour la Coupe du monde ou pour aller voir ailleurs, je ne peux pas exclure ça. Dans notre situation difficile, j’ai plus voulu m’appuyer sur des cadres qui ont l’habitude de ce contexte. Mais il n’y a pas de leader ou de force qui se dégagent de ces cadres-là. Finalement, ces jeunes que j’ai voulu protéger, je vais peut-être être obligé de les envoyer un peu au feu. »



MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ANIGO démissionne, pas de ton poste d'entraineur mais du club !
Hey Rossé qouitte le naviré
3... 2... 1... Feu!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Ramos plaide non coupable
5 57