Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Anigo en pleurs dans Stade 2

Modififié
À quelques heures du choc de la 18e journée de Ligue 1 entre Lyon et l'OM à Gerland, l'émission Stade 2 a diffusé un sujet sur José Anigo. Interviewé notamment sur le fait de savoir s'il avait pensé à son fils Adrien, assassiné en septembre dernier lors d'un règlement de comptes, mercredi pour son retour sur le banc marseillais face au Borussia Dortmund, le coach intérimaire a commencé à parler de « petite étoile là-haut » avant de craquer, ne pouvant plus retenir ses larmes et demandant à ce que l'interview soit coupée.

Un peu auparavant, le finaliste de la Coupe de l'UEFA 2004 évoquait la disparition de cet enfant : « Tu vis avec un manque. C’est un désastre. Tout ce que tu as construit - là, je parle de maison, de foot, d’argent - ça devient dérisoire, ça n’existe plus. »

Également interrogé sur les raisons qui l'ont amené à reprendre en main l'équipe, l'ancien défenseur professionnel n'y a pas été par quatre chemins : « On a ce qu’on mérite. (...) Parmi tous les joueurs que vous voyez avec les maillots blancs, il n'y a pas de stars. Simplement de bons joueurs. La seule star, c’est l’Olympique de Marseille. C'est le discours que je leur ai tenu le premier jour. »


Des speechs de vestiaire dont le directeur sportif se passerait bien : « J’espère qu’après l'intersaison, on aura trouvé un entraîneur. Mon vrai métier, c’est directeur sportif, mais si d’ici là, on n'a trouvé personne, je le ferai, car je leur dois bien ça. » MM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 62
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Pas de vainqueur à Norwich