En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 20 Résultats Classements Options

Angleterre, l'idylle italienne

Claudio Ranieri, Antonio Conte, Francesco Guidolin, Walter Mazzarri... L'Italie est la nation qui sera la plus représentée parmi les entraîneurs de Premier League cette saison. L'Angleterre aime les « Mister » et les techniciens italiens n'hésitent plus à quitter la Botte pour le pays du kick and rush. Retour sur un coup de foudre réciproque.


Modififié
15 septembre 2015. L'Etihad Stadium est étonnamment silencieux. La Juventus, pourtant jusqu'ici moribonde en Serie A, vient de mettre à terre Manchester City, alors solide leader de Premier League (2-1). Un succès en terre britannique analysé en fin de match par Patrice Évra, qui a pu goûter aux joies des joutes anglaises et italiennes : « Les équipes italiennes sont mieux préparées tactiquement et cela fait la différence en Ligue des champions... La Premier League, c'est le championnat le plus intéressant à regarder, mais c'est limité tactiquement. » Quelques mois plus tard, coup de tonnerre en Angleterre : Leicester remporte le titre de champion au nez et à la barbe du quatuor composé d'Arsenal, Chelsea et des deux Manchester, qui trustaient le trophée depuis 1995. L'artisan de ce miracle, Claudio Ranieri, est un pur produit du football italien. Francesco Guidolin (Swansea), Walter Mazzarri (Watford) et Antonio Conte (Chelsea) l'ont rejoint pour entraîner en Premier League cette année. Le Championship, la seconde division anglaise, n'est pas en reste, puisque Roberto Di Matteo et Walter Zenga, tous deux nommés pendant l'été, seront à la tête d'Aston Villa et Wolverhampton pour la saison à venir. Un exode de nombreuses pointures du football italien trop massif pour ressembler à une simple coïncidence. Le respect de l’Angleterre pour le « Mister » ne constitue pourtant pas une nouveauté – Gianfranco Zola avait notamment dirigé West Ham de 2008 à 2010, et Chelsea a connu trois entraîneurs italiens dans les années 2000 : Gianluca Vialli, Claudio Ranieri et Carlo Ancelotti –, mais il semble avoir pris une nouvelle dimension depuis le début de la décennie grâce aux résultats probants que les techniciens originaires de la Botte ont continué à obtenir au fil des années.

« Faiseurs de miracles »


En 2012, Roberto Di Matteo prenait la tête d'un Chelsea en souffrance, quasi éliminé de la Ligue des champions, (défaite 3-1 à Naples en huitièmes de finale aller), pour emmener finalement les Blues sur le toit de l'Europe. Francesco Guidolin, arrivé en janvier 2016 aux commandes d'un Swansea moribond (18e de Premier League), ramenait, lui, les Swans à une honnête douzième place en fin de saison. Le triomphe historique de Ranieri avec Leicester apportait enfin une nouvelle pierre à l'édifice que les entraîneurs italiens ont bâti en Premier League. Des succès inattendus qui leur ont valu des surnoms flatteurs de la part des médias anglais. Après sa victoire en C1 avec les Blues, Di Matteo était régulièrement qualifié de « miracle maker » . Même chose pour Ranieri, qui a aussi popularisé son surnom de « tinkerman » , bricoleur fantastique capable de mener une équipe moyenne à la consécration nationale. En Angleterre, on tente logiquement de comprendre les raisons du succès des managers venus de la Botte. Sondé par Goal sur la venue d'Antonio Conte à Chelsea, l'ex-Blue Frank Lebœuf disait tout le bien qu'il pensait de l'ancien entraîneur de la Juve et, plus globalement, des entraîneurs italiens : « Le football italien a changé. Oui, les coachs italiens sont connus pour leur maîtrise tactique et défensive, mais ils ont désormais des entraîneurs comme Conte qui sont aussi très portés vers l'aspect offensif du jeu. »

« Les Britanniques sont conscients de leurs lacunes tactiques »


Les joueurs qui évoluent en Angleterre et qui ont également joué en Italie ne semblent, eux, pas surpris de la popularité croissante des « Mister » de l'autre coté de la Manche. Thierry Audel joue depuis 2015 à Notts County en Football League Two, l'équivalent de la quatrième division anglaise, et a aussi évolué plusieurs saisons en Italie à Triestina, Pise ou encore Saint-Marin. « Les Anglais sont très ouverts à la nouveauté et au changement, le recours à des coachs italiens n'est pas du tout controversé ici, explique-il. Les Britanniques sont conscients des lacunes tactiques de leur football et savent que les managers italiens, qui maîtrisent parfaitement cet aspect-là, peuvent les aider à combler ce manque. De leur côté, les Italiens qui viennent en Angleterre savent qu'ils vont apporter avec eux une vraie plus-value sur le plan tactique. » Mais personne mieux que Gianluca Vialli n'a su sans doute théoriser l'apport des entraîneurs italiens au football britannique. Dans son livre The Italian Job (2007), l'ancien coach des Blues revenait notamment sur les qualités associées aux entraîneurs italiens, que recherchent de plus en plus de clubs de Premier League : « L'Italie a une bien plus grande diversité tactique. Quand un entraîneur change de formation là-bas, il est perçu comme quelqu'un qui cherche des solutions. En Angleterre, on le voit plus comme un petit bricoleur sans envergure. Plus globalement, en Italie, le coaching est vu comme une profession à part entière qui requiert de longues études et une période d'apprentissage. En Angleterre, beaucoup voient la capacité à entraîner comme quelque chose d'inné. »

Exil doré


Quant aux raisons qui poussent désormais les entraîneurs italiens à quitter la mère patrie pour l’Angleterre, elles sont nombreuses et ne se limitent pas aux salaires confortables offerts par les clubs de Premier League. Les moyens dont bénéficient les managers de Premier League sont bien supérieurs à ceux dont disposent les entraîneurs en Serie A. Antonio Conte avait notamment quitté la Juventus Turin en 2014 car il jugeait insuffisants les moyens alors mobilisés par sa direction pour que la Vieille Dame puisse exister au plus haut niveau européen : « J'ai des doute sur les possibilités d'améliorer encore cette équipe. Si vous me demandez si, aujourd'hui, il est possible de gagner la Ligue des champions avec la Juventus, je dis non » , avait-il déclaré à la Gazzetta dello Sport avant de démissionner de son poste deux mois plus tard. Le championnat anglais offre aussi plus de tranquillité, de stabilité et de temps pour travailler aux entraîneurs que cette Serie A qui cultive le culte du résultat immédiat. « En Italie, il est normal qu'un coach puisse penser que chaque match peut éventuellement être son dernier. La pression y est beaucoup plus importante qu'en Angleterre, que ce soit de la part des fans, de la direction ou de la presse » , confiait ainsi Carlo Ancelotti au Telegraph en 2009. Un avis partagé par Luciano Spalletti, qui déclarait en 2012 au quotidien La Repubblica : « En Italie, il y a trop de pression et on y vire énormément d'entraîneurs. »

La même année, on dénombrait pas moins de dix-sept changements d’entraîneur en Serie A en cours de saison. Un chiffre record, qui avait également été atteint lors de la saison 2009-2010. Pour Gianluca Vialli, l'exigence tactique du football italien est le produit d'un système qui ne tolère pas l'échec, qui engendre ainsi ses propres défauts et effets pervers : « En Italie, ce n'est pas la fierté qui nous pousse à travailler plus dur ou à rester concentré : c'est la peur de perdre et de la critique. Cette terreur se ressent même avant le match. C'est un environnement étouffant. En Angleterre, avant un match, tout le monde est tranquille. Les Anglais savent qu'après avoir tout donné pendant le match, il n'y a plus rien à redire. » De quoi inciter certains techniciens italiens à découvrir un football moins calculateur et plus tourné vers l'offensive. Tout en y apportant leur savoir-faire technique. « Les Italiens jouent avec leur tête, tandis que les Anglais jouent avec leur cœur » , résume Vialli. Des attributs dont les entraîneurs italiens officiant en Angleterre semblent capables de faire une synthèse remarquablement efficace. « Italians do it better. »



Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 09:53 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:44 Le président de la FA sous pression 5 Hier à 16:08 Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 6 Hier à 15:30 Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 12
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:50 Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 48 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 2 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1