1. //
  2. // OM/Saint-Etienne

Anges verts et diables rouges

Avant de recevoir Manchester mercredi prochain, l'OM va se coltiner Saint-Etienne en championnat. Deschamps et Lucho Gonzalez, passés par la salle de presse de la Commanderie ce jeudi après-midi, préfèrent voir cette échéance comme le meilleur moyen de se préparer. Au pire ?

Modififié
0 17
Cette année, OM-ASSE ne sera pas qu'une énième occasion de se rappeler au bon souvenir des parties des années 70, avec la clique des Bosquier et autres Keita. Cette année, l'ASSE est à quatre points d'un OM qui a repris sa place sur le podium. Un match pour l'Europe donc, alors que l'on commence à entrer dans les mois décisifs. A deux jours du match, Didier Deschamps a sa propre bande-annonce, tout en suspense : « On a gagné chez une équipe qui était euphorique chez elle. Là, on reçoit une formation qui s'est pris une claque (1-4 par Lyon dans le Chaudron, ndlr). La défaite est lourde, mais leur potentiel est important. Déjà l'an dernier, on avait eu le bonheur de s'imposer contre eux, mais c'était de justesse » . L'issue du match n'est donc pas certaine, surtout que des forces internes pourraient venir perturber les Olympiens.


Il y a d'abord les supporters. La dernière fois qu'ils sont venus au Vélodrome, c'était pour siffler et déployer un « bougez-vous le cul » en banderole à l'égard des joueurs contre Arles-Avignon. Un schéma qui ne devrait pas se reproduire selon Deschamps : « On a créé une psychose, même si j'en suis responsable puisque c'est moi qui ai dit qu'on avait été nuls à Monaco. Avec le recul, j'aurais peut-être dit les choses différemment » . Flanqué de son traducteur (un homme qui associe pull en laine et anorak Lafuma, probablement un prof), Lucho Gonzalez est aussi venu parler aux médias. Et il a une vision différente de ce dernier match à domicile. « Contre Arles-Avignon, on a six grosses occases. Si on ne les rate pas, il y a un autre score, et d'autres analyses à la fin du match » . Ses attaquants apprécieront. Quoique, l'Argentin n'est pas très chaud pour parler de leurs relations, même sur le terrain : « Je ne vois pas pourquoi vous insistez autant sur ce genre de questions. Il faut du temps pour affiner une relation » . Autant passer directement au deuxième piège qui attend les Phocéens, le calendrier.

Car même si tout le staff s'évertue à faire passer le sempiternel « il faut prendre les matchs les uns après les autres » , tout le monde a déjà la tête tournée vers le choc de mercredi prochain, contre Manchester United. D'autant plus qu'El Commandante y croit lui aussi : « Moi, je suis convaincu qu'on est à 50-50. On l'a vu avec le Shakhtar, il y a des surprises » . L'Argentin a une petite revanche à prendre contre les Red Devils. Lors du match retour entre Porto et Manchester United, il y a deux ans en 1/4 de finale de la Champions, il s'était blessé. Il ne le savait pas encore, mais c'était là son dernier match avec les Dragons. Et il a toujours le regret du match aller, où les Portugais avaient été éblouissants mais n'avaient pu faire mieux que 2-2. Son entraîneur, avec qui il échange beaucoup, y croit lui aussi... même s'il souligne avant tout que « contre ces équipes-là, il faut réduire au maximum la marge d'erreur. Parce qu'elles ne donnent rien. Par contre, il suffit de leur laisser une opportunité pour qu'elles vous punissent » . Ainsi, la rencontre face à Saint-Étienne sera un peu la répétition générale avant le match de gala. Et avec la même équipe que contre Sochaux, si tout le monde est à 100%. « Je joue très rarement en fonction de l'adversaire. J'effectue mon onze en fonction des besoins de mon équipe. Et j'aligne la meilleure possible » . Autant dire qu'en cas de contre-performance samedi, il ne faudra pas espérer grand-chose face à Wayne Rooney et ses copains. Mais dans le cas contraire ...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Mais dans le cas contraire..." Dans tous les cas, ils vont se faire plumer, et ils ne passeront jamais en quarts-de-finale. C'est impossible.
Peut-etre une surprise au match aller, mais ils vont perdre le mtach retour, et ils vont le perdre "a la bien". Y'a rien a faire a Old Trafford pour eux.
sinon thecliff taurai pas les chiffres du loto stp?
Mouais il a pas tort, Lucho s'enflamme un peu, "du 50-50" faut pas exagérer. J'imagine pas Gignac planter un doublé contre ManU^^
sur un match tout est possible sa arrive de faire un match pourris,meme manchester .si t y crois pas autant pas y aller ;a l aller si l om se décide a jouer ils peuvent faire un résultat aprés au retour sa sera dure
l'om n'a pas assez de certitudes dans le jeu pour rivaliser avec Manchester sur 180 minutes
"On a créé une psychose, même si j'en suis responsable puisque c'est moi qui est dit qu'on avait été nul à Monaco."

Ok les gars, c'est du foot mais quand même.

C'EST MOI QUI AIT DIT !! C'est récurrent chez vous cette faute. On ouvre les Bescherelles...
avonbarksdale : "l'om n'a pas assez de certitudes dans le jeu pour rivaliser avec Manchester sur 180 minutes"

Je supporte l'OM, et je suis pourtant entièrement d'accord avec cette affirmation qui me paraît juste.
@avonbarksdale - C'est certain, cela dit, cela reste du football, certains joueurs se révèlent, hissent le collectif et créent la surprise... parfois. A titre de comparaison, voir Marseille l'emporter sur deux matchs face à Manchester n'est guère plus absurde que de voir la Suisse battre l'Espagne en Coupe du Monde. Non ?
@thecliff: mais comment peux-tu en être aussi sûr ? Bon, je concède que MU est le grand favori, l'OM s'est quand même qualifié pour les 1/8 de finale et fait donc partie des 16 meilleures équipes d'Europe. A partir de là... Au point où on en es aujourd'hui, Barcelone peut très bien se faire éliminer par Arsenal (même si je pense pas), Milan par Tottenham (ce que je pense par contre) et Valence par Schalke. Ce ne sont pas toujours les favoris qui gagnement, au contraire! Rien que sur les derniers vainqueurs de la compétition depuis les années 2000: Porto, Liverpool, Inter Milan, etc.
Donc une courte victoire à domicile et un match nul musclé à l'extérieur, et tout est possible !
@Shevchenko : je ne parle pas l'ukrainien mais mon bescherelle français ne met pas de "t" dans "c'est moi qui ai dit".

Heureusement que le ridicule ne tue pas ...
"L'issue du match n'est donc pas certaine"

Merci à Romain Canuti pour cette magistrale précision! Et moi qui était persuadé qu'au contraire l'issue du match était certaine!
Heureusement que je lis Sofoot, ça me permet d'être moins con...

Sinon concernant la double confrontation avec le MU, je suppose que si j'étais un supporter marseillais je ferais comme eux, j'essayerai d'y croire et j'invoquerai des comparaisons douteuses... mais je suis un supporter neutre et je ne donnes pas 10% de chances à l'OM de passer.
@bods33 - "je suppose que si j'étais un supporter marseillais je ferais comme eux, j'essayerai d'y croire et j'invoquerai des comparaisons douteuses... mais je suis un supporter neutre et je ne donnes pas 10% de chances à l'OM de passer"

Je ne le suis pas non plus, et je suppose qu'ils tablent sur le petit pourcentage que leur équipe a de passer. C'est le but quand tu supportes une équipe, non ?
@Pampan
Le truc avec le Bescherelle, c'est de l'ouvrir a la bonne page.
Pour les personnes qui maitrisent un peu le francais, il y a une forme appelee le subjonctif...
@jonjon
tu ne peux pas comparer espagne-suisse et un aller retour de ligue des champions car il te manque 90minutes
@avonbarksdale - Si, du point de vue de la différence résultat probable / résultat effectif. Qui voyait les suisses faire quelque chose ? Pas même 10% de chance de l'emporter 1-0.

Pour le reste, je te suis, les matchs simples et aller - retour ne se jouent pas dans le même esprit.
@Julian : suite à une masturbation foireuse ma page du subjonctif est restée colée, je me suis donc rabattu sur le sacro-saint présent de l'indicatif :

c'est moi qui ai dit

c'est toi qui as dit

c'est lui qui a dit .. etc ...

bien m'en a pris

Pampan 2 Ignares 0

heureseument que le ridicule ne tue pas
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 17