1. //
  2. // 1re journée
  3. // Résumé

Angers leader, coaching payant pour Jardim

Cette soirée de Ligue 1 aura tenu ses promesses. Mis à part un match ennuyeux entre Troyes et le Gazélec (0-0), les autres formations de l'élite ont proposé un agréable spectacle. Angers s'empare de la tête du championnat en tapant Montpellier (0-2) tandis que Monaco a mis un peu de temps à démarrer à Nice (1-2).

Modififié
8 16

FC Nantes 1 – 0 En Avant Guingamp

But : J.Sorbon (89e c.s.c) pour Nantes

Pour sa première réception dans une jolie Beaujoire, Nantes accueille Guingamp pour un duel d'équipes qui démarrent un nouveau cycle suite à de nombreux départs estivaux (Veretout, Nkoudou pour Nantes et Beauvue-Mandanne pour Guingamp). Le premier acte confirme une tendance : Nantes semble avoir mieux digéré son mercato. Les Canaris se montrent plus efficaces dans l'usage du cuir que les visiteurs, mais font face au même problème qu'à l'accoutumée : l'inefficacité offensive. Cela débouche logiquement sur une rencontre où Riou et Lössl s'ennuient sec. Heureusement, l'ambiance qui règne dans le stade est là pour réveiller les téléspectateurs du soir. La mi-temps est sifflée un score nul et vierge mais Nantes a le mérite de repartir avec de meilleures intentions en deuxième période en imprimant le rythme. La pression se fait plus présente sur les cages bretonnes et les frappes s'enquillent petit à petit (62e, 79e, 82). Finalement, la rencontre se débloque en toute fin de match suite à une erreur guingampaise. Jérémy Sorbon trompe son propre gardien et score le premier c.s.c de l'année. Il fallait au moins ça pour que Nantes marque.

Troyes 0 – 0 GFC Ajaccio


Pour sa première en Ligue 1, le Gazélec se retrouve embarqué dans une rencontre qui sent bon la lutte pour le maintien. En face des Corses, un autre promu, en l'occurrence l'ESTAC du beau papi Nivet. Difficile donc de départager un favori de ce match, mais la première demi-heure se charge d'en trouver un. Le premier acte s'avère à l'avantage des visiteurs. Ces derniers ont décidé de poser pied sur le ballon et de faire tourner. En résulte une rencontre assez calme où seule la frappe de Court pour Troyes fait passer un frisson dans le stade de l'Aube. Heureusement, Monsieur l'arbitre vient mettre son petit grain de sable. Juste avant la pause, Jérôme Miguelgorry accorde un penalty très généreux à Ajaccio. Mohamed Larbi le frappe, mais envoie le cuir en orbite, proche de la station Ramos. Jean-Marc Furlan peut se dire qu'il y a une justice dans ce monde. En seconde période, les Troyens prennent le contrôle du match et ne sont pas loin de marquer (55e, 56e). Après un temps fort de l'ESTAC, le match retombe dans un faux rythme où seules les erreurs techniques règnent. 0-0 au coup de sifflet final. On tient donc la première purge de la saison de la saison. Espérons que ce soit la dernière.

Montpellier Hérault 0 – 2 SCO Angers

Buts : A. Razzagui Camara (4e) et G.Sunu (80e) pour Angers

La rencontre déséquilibrée du soir l'a été. Dans l'autre sens. Fort d'une précédente saison réussie, le Montpellier s'attaque au promu angevin. 21 ans après l'avoir quitté, le SCO retrouve l'élite avec beaucoup d'envie. Et ça se sent dès le début du match. Une récupération très haute suffit pour que les hommes de Stéphane Moulin surprennent les Montpelliérains en ouvrant le score par l'intermédiaire de Camara. Malgré le coup de gueule Courbis, la défense du MHSC est en souffrance face des visiteurs décomplexés. Hilton manque et ça se voit. Le SCO poursuit ses offensives et met énormément de pression sur les cages de Jourdren. La Paillade elle, a du mal à exister dans le jeu et les coups de pied arrêtés sont les seules armes à sa disposition (37e, 42e). En deuxième mi-temps, Montpellier se réveille, mais la réussite est angevine, à l'image du poteau qui sauve le SCO d'une égalisation montpelliéraine (60e). La Paillade pousse, mais Angers est déjà une équipe de Ligue 1. Les visiteurs défendent bas et procèdent en contre. Et ça fonctionne. À dix minutes du terme, Sunu donne un avantage définitif à son équipe. Monptellier loupe donc sa première sortie et s'incline. Avec ce succès, Angers s'empare de la première place de la Ligue 1 à la différence de buts.

OGC Nice 1 – 2 AS Monaco

Buts : V.Germain (7e) pour Nice // B. Silva (52e) et L.Kurzawa (61e) pour Monaco

Le retour de Ben Arfa et Germain qui joue contre son ancien club. Deux arguments de taille pour l'affiche du soir. Le derby du sud a démarré sur un rythme intéressant, avec des Niçois très offensifs. Cette première impression se confirme à la septième minute de jeu. Sur un bon travail de Pléa, Germain inscrit le premier pion du soir. Classe, l'ex-monégasque ne célèbre pas son but face à ses anciens potes, mais le mal est fait. 1-0 pour Nice. Jardim n'attend pas bien longtemps avant de se lancer dans un coaching précoce dont Anthony Martial avait fait les frais l'an dernier. C'est d'abord Bernardo Silva qui remplace un Pašalić énervé. La machine monégasque s'enclenche enfin. Les situations chaudes s'enchaînent pour l'ASM et le technicien portugais poursuit son travaille avec l'entrée d'El Sharaawy en lieu et place de Dirar qui lui aussi tire la tronche. Monaco ne parvient pas égaliser en première-mi-temps, mais voit Boscagli se faire expluser après une faute sur … Silva. Au retour des vestiaires, l'ASM pousse et trouve enfin la faille. Sur une belle action, les joueurs du Rocher égalisent grâce à… Silva. Pour Jardim, le coaching est payant. À l'heure de jeu, Kurzawa profite d'une bourde d'Hassen pour donner l'avantage aux siens. La tâche est bien trop dure pour les Niçois, encore plus à dix contre onze. Le score n'évoluera plus. Monaco confirme ses bonnes dispositions du début de saison.

Bastia 2 – 1 Rennes

Buts : F. Ama Ayité (50e) et F.Kamano (69e) pour Bastia // G.Sio (40e) pour Rennes

Des retrouvailles sulfureuses. L'an dernier, le président de Rennes, René Ruello, avait dénoncé « le problème Bastia » et la « peur » des arbitres à Furiani. Un an et une polémique plus tard, les Bastiais accueillent les Bretons avec la ferme intention de les effrayer, cette fois-ci, par le jeu. Les Corses sont les plus entreprenants en première période, mais le déchet technique est trop présent pour espérer voir un but. Les Rennais, quant à eux, sont fidèles à eux-mêmes : ennuyeux. Mis à part Pedro Henrique, on ne voit pas qui peut apporter du danger dans cette équipe. Contre le cours du jeu, ce sont les hommes de Montanier qui ouvrent le score un peu avant la mi-temps sur un contre. Le bourreau de Bastia est un ancien du club, Giovanni Sio. Tout comme Germain avec Nice, il n'a pas exprimé de joie face à ses ex-coéquipiers. En seconde période, les hommes de Ghislain Printant sont enfin récompensés et Ayité égalise. Derrière, Rennes continue de balbutier son football, si tant est qu'il en ait. Face à tant de pauvreté dans le jeu, les Corses attaquent, encore et encore. C'est finalement sur un coup franc que Kamano donne l'avantage aux Corses, bien aidé par les plots bretons. Furiani est en folie, mais Brandão refroidit le stade. En fin de match, le Brésilien se fait expulsé suite à une faute violente et ridicule sur Mendes. Sa première expulsion en Ligue 1. Après 1000 attentats, il était temps. Malgré cette infériorité numérique, les Bastiais remportent leur premier match de l'année au terme d'un scénario fou.

Par Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dieudoquenelle Niveau : CFA
Vu la dinguerie de Bielsa, ça risque d'être le désert de Gobi ici !!
Complètement faux le résumé de Nantes, bien plus dangereux en 1ère période qu'en 2e...
Note : 1
hé oui, trop fort Biesla, le compte rendu de la première journée de ligue 1 alors qu on a été en manque pendant un mois? ben on s en contrefiche comme du championnat luxembourgeois
Note : 3
Je reprends également le résumé de Nantes-EAG :
1ère MT à sens unique au niveau des occasions + utilisation du ballon (Thomasson reprise de volée + Sala tête croisée)
2ème MT plus équilibré avec des contres Guingampais où la Beaujoire tremblait (bah oui quand on marque pas on a peur du retour de baton)
But chanceux sur CSC mais au vu du match, mérité pour ma part.
J'suis déçu pour Nice, et vachement content pour Bastia et Angers, ça s'annonce bon pour le maintien :)
@charua : je suis content pour Nice et pour Bastia
ChaslesDean Niveau : DHR
Pour Nantes la victoire fait du bien (malgré ce gros CSC de merde...), mais on sent que cette équipe n'est absolument pas au point avec un gros manque d'automatismes. Ce qui est normal compte tenu du gros renouvellement de l'effectif : parmi les 10 joueurs de champ, il y avait seulement 3 joueurs réguliers de l'année dernière dont un qui ne jouait pas à son poste (Bammou, Veigneau et Deaux).

Cela dit, j'ai bien aimé le match de Thomasson et. Et Djidji prouve encore une fois qu'il a sa place dans le 11...
ZidaneLeMagnifique Niveau : DHR
Pas un mot sur l'amateurisme des jardiniers de Bastia qui finissent de poser la pelouse un jour avant le match? Ça a pourtant coûté une épaule à un rennais pourtant.
ZidaneLeMagnifique Niveau : DHR
Je suis fatigué moi, enlevez le dernier pourtant de mon post ci-dessus.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 3
Déja un rouge pour Brandade. Heureusement qu'il y a des choses qui ne changeront jamais <3
Pas un mot pour le jardinier de l'om qui a coûté la démission de bielsa?
Message posté par j'y suis giresse
Déja un rouge pour Brandade. Heureusement qu'il y a des choses qui ne changeront jamais <3


quand tout fout le camp en ligue 1, on se raccroche aux valeurs sûres et immuables.
Message posté par j'y suis giresse
Déja un rouge pour Brandade. Heureusement qu'il y a des choses qui ne changeront jamais <3


Pourtant il paraît que ce n'est que son premier rouge en L1 !
Hahahaha comme on a n***** les niçois ! :D


Toujours des défaites contre Monaco dans leur nouveau stade. ^^
Franco Baresi Niveau : District
Souhaitons au SCO de ne pas faire une Metz.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 16