En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 16e journée

Angers la bonne surprise, Lyon fout le cafard

Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas vu une journée de Ligue 1 aussi moisie. Mais bon, le PSG n'a pas gagné, et c'est assez rare pour être souligné. Pendant ce temps-là, Marseille a fait la bonne opération en reprenant des points à pas mal de concurrents à l'Europe.

Modififié

L'analyse définitive de la semaine : il ne faut plus jamais jouer le mardi soir


Certes, une journée de Ligue 1 programmée en milieu de semaine est rarement gage d'intensité et de spectacle. Mais, là, on a bien cru qu'on allait établir un record. Mardi soir, les trois matchs d'ouverture de la 16e journée ont été d'une grande tristesse, avec à la clef, un grand chelem de trois 0-0. D'abord, Nice a été incapable de convertir ses occasions face à Lorient dans un match bien trop tendre. La faute à un turn-over bien trop prononcé. Ensuite, alors qu'on croyait avoir notre dose de football champagne avec le PSG, Angers a déjoué les pronostics en empêchant les Parisiens de nous en mettre plein la vue. Et enfin, Nantais et surtout Lyonnais nous ont offert le pire spectacle possible. Pas une occasion, pas un beau mouvement. Bref, treize buts en dix matchs, c'est un immense non.

La polémique de la machine à café : Troyes peut-il trouver mieux que Jean-Marc Furlan ?


En poste depuis 2010 après un passage de 2004 à 2007, Jean-Marc Furlan a été démis de ses fonctions à la tête de l'ESTAC, faute de résultats. En même temps, cinq points en seize matchs et une défaite 3-0 à domicile contre Toulouse, ça fait très mal. Seulement voilà, JMF était l'un des rares entraîneurs de Ligue 1 à prôner un jeu offensif, quel que soit l'adversaire. Alors, oui, Troyes gagne peu, mais au moins, Troyes était une garantie de passer une soirée plaisante dans un match de foot. Et puis, pas sûr que l'ESTAC puisse trouver un entraîneur capable de faire mieux avec un effectif aussi limité, surtout quand on voit ce qu'il y sur le marché en ce moment. En tout cas, on souhaite à Jean-Marc Furlan de rebondir rapidement, dans un club qui pourra lui donner plus de moyens.

Vous avez raté Guingamp 1-2 Reims et vous n'auriez pas dû


David N'Gog qui plante un doublé, Kossi Agassa qui rentre dans ses propres cages avec le ballon, l'arbitre qui lâche dix cartons jaunes et deux cartons rouges plus sévères les uns que les autres… Clairement, ce Guingamp-Reims ne prévoyait pas d'être foufou. Et pourtant, il a été complètement dingue et improbable. Et pour ça, on dit merci à N'Gog pour sa capacité à inscrire des buts tout pourris, merci à Kossi Agassa pour sa difficulté à s'orienter dans l'espace, et merci à Johan Hamel pour sa crise d'autorité.

Ils l'ont dit :


« Ici, le contexte est difficile à appréhender pour mes joueurs parce qu’en fait, il ne faut pas se laisser endormir, par l’ambiance, ou plutôt par l’absence d’ambiance » , Patrice Garande, entraîneur de Caen. C'est trop facile de taper sur Louis-II, mais ça fait du bien à chaque fois.

Jean-Daniel Akpa-Akpro, Toulouse : « Tout le monde s’est mis le cul par terre. » Et c'est le petit Alban qui s'est assis en dernier. Du coup, dans les cages.

« Je crois que c'est la pire soirée que j'ai vécue depuis que je suis à Guingamp » , Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Guingamp. Ah ouais, carrément.

Sébastien Corchia après la victoire contre Saint-Étienne : « Cela va nous permettre de prendre un peu plus de risques. » Hallelujah.

« Ce soir, c'est une victoire à un point » , Stéphane Moulin, coach d'Angers. Et on est tous très fiers de vous.

L'image de la journée

Rémy Cabella a choisi de célébrer son premier but pour l'OM avec Romain Alessandrini. Mais surtout, les deux milieux offensifs marseillais ont décidé d'en profiter pour faire le signe du rappeur Jul. Les cagoles.

Le top 5


Jean-Daniel Akpa-Akpro : Un enchaînement grand pont sur le défenseur, petit pont sur le gardien pour le but du break. Propre.

Kossi Agassa : C'est comme s'il avait été contraint à rentrer dans ses cages par une frappe, non pas de Mark Landers, mais de Bruce Harper. Et ça, c'est non.

Yassine Benzia : Une longue ouverture de Marvin Martin et BOUM, la reprise de volée angle fermée. Marco van Benzia.

Alban Lafont : À 16 ans, il a gardé sa cage inviolée pour ses deux premiers matchs de Ligue 1. Autant que Ali Ahamada sur ses 18 derniers. No comment.

Rémy Cabella : Premier but pour l'Olympique de Marseille. Et de quelle manière ! De quoi être soulagé.

La stat


Morgan Sanson a disputé son premier match de Ligue 1 en tant que titulaire depuis 234 jours. Guess who's back.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7