En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Angers brille, Toulouse et Reims rechutent

Quatre affiches pour quatre scénarios bien différents. Guingamp fait la grosse opération de la soirée en s’imposant à Reims (0-1), Angers atomise Lorient devant son public (5-1), Caen cravache contre Troyes (2-1) et Toulouse, battu à Lille (1-0), retombe dans ses travers.

Modififié

Angers 5-1 Lorient

Buts : Ketkeophomphone (14e), Mangani (33e, 90e), Saïss (39e), C. N'Doye (81e) pour Angers // Majeed Waris (41e) pour Lorient

On a enfin retrouvé le SCO du début de saison. Et il était temps pour le public du stade Jean-Bouin qui voit son équipe galérer depuis le début de l’année 2016 (8 points sur 33 possibles). Les hommes de Moulin démarrent donc la rencontre pied au plancher et se voient récompensés au quart d’heure de jeu quand Ketkeophomphone et sa pointe de vitesse ouvrent le score (14e minute). L’occasion était alors trop belle pour Angers d’en rester là. Quelques minutes plus tard, la montre de l’arbitre Johan Hamel vibre, validant le but de la tête de Mangani, repoussée derrière la ligne par un Lorientais. Du coup, tant qu’à faire, Saïss y va aussi de son petit but à la 39e minute. 3-0, K.O ? Eh bien non, Letellier loupant complètement un dégagement deux minutes plus tard, permet ainsi à Waris de relancer le suspense. Mais c’était bien la soirée des locaux ce soir. Dominateur en seconde période, le SCO trouve une nouvelle fois la faille en toute fin de match. Ndoye (81e) et Mangani sur penalty (90e) offrent deux buts de plus au stade Jean-Bouin et enfoncent définitivement les Bretons. Battus à Nantes le week-end dernier, les Angevins repartent donc de l’avant et redonnent le sourire à leur public. Et c’est bien ça l’essentiel.

Stade de Reims 0-1 Guingamp

But : Sankharé (26e) pour Guingamp

Guingamp, c’est du solide. Dans ce match de la peur entre deux équipes aux portes de la zone rouge, ce sont bien les Bretons qui ont su tirer leur épingle du jeu. Bien que dominés par des Rémois poussés par le stade Auguste-Delaune, les Guingampais choisissent le contre pour déstabiliser les locaux. Et ça marche. Bien lancé dans la profondeur, Younousse Sankharé prend de vitesse la défense rémoise pour aller battre de près Johan Carrasso (0-1, 26e minute). C’est pourtant bien l’équipe entraînée par Olivier Guégan qui domine cette première période, mais en vain, car c’est bien l’En Avant qui rentre en tête au vestiaire à la mi-temps. Les Guingampais vont alors fermer la porte. Une grosse muraille bretonne pour conserver cette petite, mais si importante victoire. Et après un ultime exploit de Jonass Lössl, les hommes de Gourvennec ne cèdent finalement pas, prenant 5 points d’avance sur leur adversaire du soir, premier relégable de cette L1. La très, très bonne opération de la soirée.

Caen 2-1 Troyes

Buts : A. Yahia (35e), Rodelin (54e) pour Caen // Xavier (22e) pour Troyes

Ça avait pourtant bien démarré pour les Troyens. Les 9 pions pris contre Paris la semaine dernière ont au moins eu le mérite de réveiller un peu les ego aubois. Dominés par les Normands en début de rencontre, les visiteurs jouent crânement leur chance sur coups de pied arrêtés et ouvrent même le score d’une jolie tête signée Thiago Xavier sur corner. Mais la très fébrile défense de la lanterne rouge ne tiendra que 13 petites minutes face aux assauts caennais, permettant à Yahia d’égaliser à la 35e minute, d'un gros coup de casque sur corner. Caen ne mène pas encore, mais semble pourtant avoir fait le plus dur pour enfoncer des Troyens promis à la Ligue 2. Dès le début de la seconde mi-temps, le mètre 92 de Rodelin fait la différence pour reprendre de la tête une superbe transversale caennaise (54e). Les hommes de Mohamed Bradja, désabusés, n’auront pas la force d’aller contrarier des Normands à qui la victoire semble promise. Du coup, Caen s’assure un maintien tranquille, et Troyes a 7 matchs pour faire des adieux dignes de ce nom à l’élite.

Lille 1-0 Toulouse

But : M. Amalfitano (17e) pour Lille

Une victoire et puis s’en va pour le TFC. Le soufflé est en effet retombé bien vite après l’arrivée pétaradante de Pascal Dupraz sur le banc et la jolie démonstration contre Bordeaux la semaine dernière (4-0). La faute certainement à des Lillois entreprenants sur leurs terres qui, dès le premier quart d’heure, imposent leur rythme à la rencontre. Après un joli numéro de l’indispensable Sofiane Boufal, repris avant de pouvoir frapper, Morgan Amalfitano pousse tranquillement le ballon dans les filets toulousains (17e). L’artiste Boufal est d’ailleurs tout près de s’offrir un nouveau numéro de soliste quand, après avoir éliminé plusieurs Toulousains, le meneur de jeu marocain tire juste à côté du but du jeune Alban Lafont. La seconde mi-temps n’offrira que peu de spectacle malgré quelques frayeurs créées par Ben Yedder, l’homme providentiel du TFC. Mais ça ne suffira pas. De nouveau battu, Toulouse repart la tête dans les chaussettes, rendant la mission maintien de Dupraz toujours plus compliquée. Très compliquée.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Pierre-Laurent Lemur
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
    Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40