Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Angers-Monaco (3-0)

Angers bouffe Monaco tout cru

Cette après-midi, Angers a déjoué les pronostics en procurant du spectacle et en éclatant l'AS Monaco, rongée par les absences (3-0).

Modififié

SCO Angers 3-0 AS Monaco

Buts : Ndoye (19e et 43e) et Yattara (55e) pour Angers

La réussite insolente du SCO cette saison tient en une date : le 24 juin 2015. Ce jour-là, Angers a fait signer Cheikh Ndoye, sans dépenser un rond. Révélé à Créteil, élu dans l'équipe type de Ligue 2 grâce à ses onze buts, courtisé par Lille et Montpellier, le Sénégalais est décidément une affaire en or pour Angers. Désormais capitaine, il en est à sept buts en Ligue 1. Pas mal pour un milieu récupérateur. Encore énorme aujourd'hui, il a permis à ses coéquipiers d'être sereins et de pratiquer un football alléchant. Faisant ainsi taire les mauvaises langues qui décrivaient le SCO comme une équipe chiante et défensive. Ce samedi soir face à Monaco, les Angevins ont prouvé qu'ils avaient du ballon, et qu'ils pouvaient prétendre à regarder vers le haut, plutôt que vers le bas.

Ndoye arrache deux buts


Angers entre bien mieux dans le match que son adversaire. Même si les Monégasques gardent un peu plus le ballon, il n'y a pas vraiment de mouvements. Dans les trente derniers mètres, les joueurs de Leonardo Jardim ne prennent pas du tout assez de risques. Et quand Bernardo Silva en prend un en essayant de lober le gardien angevin, c'est très loin de payer (14e). En face, le SCO se projette immédiatement vers l'avant dès la récupération. Le jeu très vertical, mais très propre techniquement des Angevins fait beaucoup de mal aux Monégasques. Yattara, en pointe, régale le public avec ses grands ponts et ses contrôles orientés. Face à l'impuissance monégasque, le SCO passe la vitesse supérieure, tandis que les Portugais de l'ASM récoltent les cartons jaunes.

Déjà avertis par la frappe vicieuse de Kekteophomphone (15e), les joueurs de Monaco finissent par craquer. Sur coup de pied arrêté, comme d'habitude. Romain Thomas trouve le poteau sur corner. Le ballon revient sur Saïss qui frappe sur son coéquipier, Cheikh Ndoye, qui lui-même dévie le ballon au fond des filets. C'est goal. Juste avant la mi-temps, après une pluie d'occasions (Capelle à la 23e, Sunu et Kekteo à la 38e), le SCO double la mise exactement de la même manière. Un montant touché, une autre frappe dans la foulée, et Ndoye au bout d'un coup de billard. Même si les deux buts sont dégueulasses, Angers peut se vanter d'avoir rendu une copie séduisante en première période.

Letellier, gardien du temple


Au retour des vestiaires, les Monégasques reviennent avec d'autres intentions. Hélder Costa, lancé par Guido Carrillo, fait enfin quelque chose de bien et sollicite Letellier pour la première fois. Deux minutes plus tard, le gardien sort une très belle parade face à Tiémoué Bakayoko. Bref, Angers résiste et laisse passer l'orage, puis se remet à jouer vers l'avant. Sur sa première incursion de la seconde période, le SCO profite des largesses défensives intolérables de l'ASM pour enfoncer le clou. C'est Mohamed Yattara qui est à la réception d'un centre de Sunu pour claquer le 3-0. Mérité au vu de son match.


L'essentiel est déjà assuré par Angers, qui reforme son bloc hermétique qui fait son succès depuis le début de saison. Forcément, les Angevins laissent le contrôle du ballon à Monaco, qui n'en fait pas grand-chose. L'entrée de Vágner Love ne change rien, même si le Brésilien essaie de se montrer disponible. Et quand l'ASM parvient enfin à créer quelque chose, Letellier est encore là pour tenir la baraque, comme face à Carrillo à la 70e. Ensuite, plus rien. En début de saison, qui aurait prédit que le stade Jean-Bouin aurait l'opportunité de lancer des « Olé » et des « Et un, et deux, et trois zéro » ?

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article