1. //
  2. // Liverpool/Man Utd (3-1)

Anfield adoube Suarez

Il fallait donc le retour de Dalglish et ouvrir en grand le porte-monnaie pour redonner une seconde vie aux Reds cette saison. Suarez a sorti son meilleur match sous ses nouvelles couleurs et offert un triplé à Kuyt.

Modififié
0 9
Liverpool attaque pied au plancher, pressant comme un dingue la première relance mancunienne. L'objectif était sans doute de tester la charnière centrale expérimentale de United, Brown/Smalling. Suarez décroche sans cesse, sert de relayeur, pour accélérer tant que possible le jeu offensif des Reds tandis que Raul Meireles prend le témoin sur les remises de l'Uruguayen. Liverpool n'a aucun problème pour s'approcher de la surface des Red Devils et multiplie les points chauds (Suarez 3e, Maxi Rodriguez 5e et Suarez 8e). Les choix des attaquants des Reds ne sont pas souvent les meilleurs dans la finition, mais les intentions sont là. Manchester met dix minutes à absorber cette pression, à prendre le contrôle du jeu et la maîtrise technique sur le cuir. La phase de préparation des actions est bien plus construite que chez les Reds, un peu plus lente aussi mais United obtient l'action la plus dangereuse de ce début de match. Berbatov et Rooney s'amuse au une-deux entre Skrtel et Carragher. Le Bulgare, à l'entrée de la surface, envoie une demi-volée de l'extérieur du droit, qui caresse le poteau droit de Reina, qui n'a pas encore eu un arrêt à faire (16è). Liverpool répond dans la foulée par l'inévitable Suarez qui s'échappe sur le côté droit. Son centre au deuxième poteau trouve Meireles qui remet aussitôt de la tête au point de péno. Kuyt, à la chute, est trop court (18è).

La régalade de Suarez


Pour l'instant, le problème de Liverpool est tout simplement que Suarez, aussi mobile et efficace dans ses transmissions soit-il, ne peut pas être à la mène et à la chute. Pourquoi est-il à la mène alors ? Parce que Gerrard et Lucas ont décidé d'avoir zéro ambition offensive dans cette rencontre en restant collés à leur défense. Manchester adresse une nouvelle fois un avertissement à Liverpool, Meireles repoussant sur sa ligne une tête de Brown (25è). Le match va ensuite encore monter en intensité. Et le détonateur ne pouvait que s'appeler Suarez. L'Uruguayen passe en revue quatre défenseurs sur le côté gauche de la surface mancunienne. Rafael prend un petit pont, Carrick un crochet, Brown aussi et Van der Sar se fait doubler par Suarez qui centre entre les jambes. Kuyt, à dix centimètres du but, ouvre le score (34è). Le Hollandais, habituellement maudit contre MU, va se permettre de doubler la mise cinq minutes plus tard. Suarez est encore au centre, Nani, revenu défendre, se trompe de sens en dégageant de la tête, et Kuyt, toujours à deux pas de la ligne de but, smashe sa tête pour tromper une nouvelle fois VdS (39è). Manchester est KO, encore plus après un tacle au scalpel de Carragher sur Nani, qui sort sur civière. S'en suit une bataille de rue de jeunes bourgeois, où tout le monde joue de la semelle (Maxi sur Rafael, qui ira lui-même se venger les deux pieds décollés sur Lucas), où Skrtel et Scholes bombent les torses mais où personne ne lance la première châtaigne.


Le triplé le plus simple du monde de Kuyt



En deuxième période, comme on pouvait s'y attendre, Manchester se rue dans le camp de Liverpool, et par la force des choses (sortie de Nani), évolue désormais à trois attaquants (Hernandez, nouvel entrant, dans l'axe, Berbatov plus à droite et Rooney, comme au Vélodrome, à gauche). Comme en première période, la maîtrise technique est côté Red Devils, la maîtrise territoriale aussi. Liverpool reste campé dans sa moitié de terrain, mais défend bien. Aucune solution facile n'est possible pour Manchester et Giggs est contraint d'envoyer une demi-volée dans le kop (54è). Les Reds fournissent toujours autant d'efforts dans le replacement défensif, et Meireles, omniprésent comme Suarez, sauve encore une fois sur sa ligne, mais semble-t-il cette fois avec la main (59è). Ce sauvetage lance les dix minutes d'offensives de Liverpool dans le camp de Manchester. Meireles, bien lancé par Kuyt, dans la surface, croise sa frappe et oblige Van der Sar à s'employer (62è). Le portier hollandais s'emploiera une nouvelle fois trois minutes plus tard. Suarez, à moins de 25 mètres, est au coup-franc. Le ballon de l'Uruguayen est vicieux et VdS bafouille sa prise de balle. Kuyt, encore bien placé, encore à trois poils de cul de la ligne de but, inscrit son triplé dans ce derby. Anfield évidemment est aux anges et chante le birthday de Kenny Dalglish, sourire aux oreilles. Le technicien écossais en profite pour lancer Andy Carroll, une première. La queue de cheval cadre son premier cuir, d'une tête, forcément (75è). Manchester, cette fois, c'est sûr, ne pourra pas revenir. Steven Gerrard profite lui de la fin de match pour mettre enfin le nez aux abords de la surface de Van der Sar, et envoie un pétard de 25 mètres, qui passe de peu à côté (85è) et Suarez termine son œuvre par un débordement petit pont sur Evra, grand pont sur Brown et frappe dévissée dans la surface. Hernandez, sur la seule passe potable de Giggs (qui a dépassé aujourd'hui les 600 matches sous les couleurs de MU de Bobby Charlton) du match, réduira la marque dans le temps additionnel. Dix buts pour le Mexicain en championnat déjà.


Pour résumer, Liverpool a été très efficace, Suarez a mis tout Anfield dans sa poche, livré son premier match référence en Premier League et annonce une association prometteuse avec Carroll, enfin sur pieds. Manchester, sans Vidic et Ferdinand, simultanément, est beaucoup plus perméable en défense (on aurait pu s'en douter) et n'a une nouvelle fois pas été verni par l'arbitrage. Que serait-il advenu de la rencontre si Mr Dowd (l'arbitre de Newcastle/Arsenal, tiens tiens !) avait sorti le rouge pour Carragher, en fin de première période ?


Premier League - Liverpool / Man Utd (3-1)
Buteurs : Kuyt (34è, 39è, 65è) pour les Reds ; Hernandez (92è) pour MU


Ronan BOSCHER

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Juste une démonstration de son talent
Superbe match de Liverpool et surtout de Suarez et Kuyt...!!! Je sens qu'avec Caroll ça va faire mal et tant mieux pour les Reds...En passant j'ai eu la confirmation que Caroll c'est vraiment le sosie de Edge (le catcheur canadien de la WWE)!!!
Carragher aurait du prendre un rouge ! :O

Le tacle est non seulement dangereux, mais il remet en cause l'intégrité physique de Nani.


En revanche énorme match de Suarez, il monte qu'il a vraiment le talent et la technique pour s'imposer chez les Reds. Superbe !
Très bon match de Suarez ça c'est sûr. Quand à l'assassinat de Carragher sur Nani, ça mettait rouge direct. Liverpool peut remercier l'arbitre d'avoir des œillères, ça leur donne la victoire...
en même temps Manchester avait vraiment la tête sous l'eau aujourd'hui, ils ont peut être fait leur pire match depuis le début de la saison. même avec un carragher expulsé, je pense que Suarez, raul Mereles et Kuyt étaient irrésistibles aujourd'hui. formidable performance collective des reds qui ont sembler renaître aujourd'hui.

En tout cas l'attitude de MU était étrange aujourd'hui, un vrai jour sans. et aucune réaction après le 1er but (sauf berbatov qui est vraiment exeptionnel cette année)
C'est sûr que c'était pas un manchester des grands jours. dans tous les cas, ça fait 0 pts sur 6 en 2 matchs. Bien sûr c'était chelsea et liverpool mais quand même...
Avec la force de percussion de Suarez et l'activité de Kuyt, Liverpool semble sur la bonne voie. Les Reds ont rendu une copie plus que propre malgré un apport offensif en deçà des habitudes de Meireles et de Gerrard. Seule ombre au tableau : l'attentat de Carragher. C'était rouge direct! Mais Rafael n'était pas très loin de la biscotte vinaigre quelques instants plus tard... Quoiqu'il en soit, on dirait que Zubar avait raison : lorsqu'on sort la boîte à tartes contre United, il n'y a plus personne! Mention humoristique aux Twin Pony Tail Towers les plus chères de l'histoire et qui vont mettre des coups de boule dans le cuir à travers tout le royaume : Kyrgiakos et Carroll!

Pour United, le match est symptomatique de leur saison. Pas réellement de fond de jeu, on s'en remet à des individualités pour débloquer la situation, à Nani notamment, et lorsque ce dernier se blesse, le tout manque de mordant avec un Rooney dans un rôle qui n'est pas le sien à gauche.
@chacal911
Pire match de la saison ? Hahaha. Grosse blague. C'était loin d'etre une mauvaise performance. Le jeu était beaucoup plus fluide qu'il ne l'a été depuis longtemps. Les deux derniers matchs prouvent que l'équipe retrouve une classe mondiale dans le jeu. Alors, une défaite, peut-etre. Un manque d'énergie au milieu de terrain, et un manque d'application et de créativité dans les 20-30 metres, aussi. Mais pas le pire match de la saison, tres loin de la.
Superbe match des Reds qui ont fait ce qu'il fallait pour que ManU ne gagne pas ce 19éme titre !!! on compte sur Arsenal maintenant pour aller arracher ce titre.

@thecliff : quel es le pire match de ManU cette année ?? je voudrais bien savoir tiens....
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'OM déjà remonté
0 9