1. // Polémique
  2. // Quenelle de Nicolas Anelka
  3. // Billet d'humeur

Anelka, la vieille querelle

En inscrivant un doublé, samedi, pour WBA contre West Ham, Nicolas Anelka est un peu plus entré dans l’histoire de la Premier League. Pourtant, c'est évidemment sa célébration, en forme de soutien à Dieudonné, sur le premier de ses deux buts qui a mis en émoi une France qui n’aime le voir que sous un angle : l’angle mort. Un geste qui, au-delà des débats bien éloignés des terrains de foot quant à sa signification, rappelle surtout que l'attaquant s'est médiatiquement forgé seul et souvent contre tous.

Modififié
149 145
«  FOOT-DISCRIMINATION-ENG-FRA-RACISME-ANTISÉMITISME » . C’est peu dire que les mots-clés de l’article que l’AFP a livré samedi soir à propos de la célébration d’un but de Nicolas Anelka sont forts. À commencer par ce mystérieux « Foot » qui n’est pas le terme le plus approprié pour évoquer un West HamWest Bromwich Albion, autrement dit un choc entre le 19e et le 15e du championnat d’Angleterre. Trêve de plaisanterie, l’essentiel est ailleurs : à 34 ans, l’homme qui a connu onze clubs dans sa carrière a confirmé ce week-end qu’il dispose du don de ne pas avoir à beaucoup ouvrir la bouche pour diviser la France. Au Boleyn Ground de West Ham, il n’a même rien eu à dire. Simplement à toucher son biceps droit avec son gant Adidas gauche et le petit sourire qui en dit long. « Ce geste était juste une spéciale dédicace pour mon ami humoriste Dieudonné » , indiquait-il sur Twitter quelques heures après le match à ceux qui en doutaient encore... Dimanche, le joueur formé au PSG en rajoutait même une couche sur le réseau social, en réponse aux diverses réactions provoquées par son geste : « Signification de quenelle : anti-système. Je ne sais pas ce que le mot religion vient faire dans cette histoire ! (...) Je demanderai donc aux gens de ne pas se faire duper par les médias. Et bien sûr, je ne suis ni antisémite ni raciste et j'assume totalement mon geste. » Peu importe le sens de la quenelle de Dieudonné, tant les débats qu'elle engendre n'ont rien à voir avec le football, celle d’Anelka rappelle à quel point l’expression «  c’est le geste qui compte » ne rime à rien. Non, ce n’est pas le geste qui compte. C’est l’identité de son auteur.

Au rayon des sportifs français qui ont singé l’ancien binôme d’Elie Semoun, figurent notamment Mamadou Sakho, Tony Parker et Teddy Riner. Soit un néo-sauveur de la patrie, un triple champion NBA et un judoka dont la gentillesse fait l’unanimité, sans quoi il ne titillerait pas régulièrement Mimie Mathy et Jean-Jacques Goldman au classement des personnalités préférées des Français. Preuve que la France ne réagit aux chatouilles que quand ça lui chante. Nicolas Anelka a beau disposer d’un palmarès très honnête (doublé Ligue des champions - Euro en 2000), avoir évolué dans les plus grands clubs européens et étalé ses 69 sélections en équipe de France sur douze années, la seule énonciation de son nom est source de polémique. Ce phénomène d’allergie à l’attaquant a vu le jour en février 1997 quand, à peine majeur, le Francilien choisissait de quitter le PSG pour Arsenal. Le coup d’envoi des emmerdes qui connaissent leur climax lors du Mondial 2010. En Afrique du Sud, il avait décidé de cloisonner ses émotions dans l’intimité du vestiaire des Bleus. Ça n’avait pas empêché L’Équipe de faire sa Une sur des propos racoleurs qu’elle n’avait pas recueillis, entourés de guillemets pour décorer son « Va te faire enculer, sale fils de pute  » que l’enfant des Yvelines aurait alors adressé à son sélectionneur Raymond Domenech. Entre-temps, il avait manqué l’Euro 2004, car sa demande de voir Jacques Santini s’agenouiller pour qu’il revienne chez les Bleus n’avait pas abouti, ou versé sa bile sur la France, ce « pays hypocrite » qui « a un problème avec l'argent  » fin 2009 dans les colonnes de 20minutes. Bref, qu'on aime le joueur ou pas, Nicolas Anelka, le personnage médiatique, donne régulièrement l'impression de tendre la joue.

Fourneyron, Kaaris et Franck Dubosc

Si les célébrations de but de Nicolas Anelka importent tant à la France aujourd’hui – comme l’atteste la rapide et radicale réaction de la ministre des Sports Valérie Fourneyron ( «  Le geste d'Anelka est une provocation choquante, écœurante. Pas de place pour antisémitisme et incitation à la haine sur terrain de foot  » ) – pourquoi ne pas s’être attardé sur celles du passé ? Pas plus tard que l’été dernier, à l’occasion d’un amical avec WBA, il fêtait sa réalisation en reprenant le mouvement de bras de Kaaris, symbole de puissance dont le Juventino Paul Pogba a également fait son gimmick.

Youtube
Pendant longtemps, Nico dessinait une colombe avec ses mains en guise de manifestation de joie. C'est sûr, ça déclenche tout de suite moins de polémiques.

La force de l’histoire du week-end provient surtout de son improbabilité. Il fallait un concours de circonstances incroyable pour qu’Anelka marque samedi, lui qui n’avait encore jamais scoré avec WBA dans un match officiel. Avant son come-back dans le Royaume cet été, il sortait d’une expérience d’un semestre sans but à la Juve et ses statistiques chinoises (3 buts en 24 matchs avec le Shanghai Shenhua) n’indiquaient pas forcément qu’il reviendrait sur le devant de la scène en faisant autant de boucan. Mais Anelka donne l’impression de choisir ses clins d’œil et leur timing. Des clins d'œil qui, disons le tout net, ressemblent souvent à des bras d’honneur. Celui adressé samedi à on ne sait trop qui a été condamné par la presse anglaise, qui s’est emparé du débat de la quenelle avec gourmandise. Mais outre-Manche, on n’oublie pas non plus que lors de cette rencontre, Anelka est devenu le neuvième joueur de l’histoire à marquer avec six clubs anglais différents (Arsenal, Liverpool, Manchester City, Bolton, Chelsea et WBA), performance passée sous silence dans la majorité des médias français au profit de sa quenelle qui tombe en pleine tempête médiatique autour de la volonté du ministre de l'Intérieur d'interdire les spectacles de Dieudonné.

Puisque son image est écornée et quand bien même West Brom prend sa défense pour le moment, Nicolas Anelka sera peut-être invité à changer d’air dans les prochains mois. Un mal pour un bien, sportivement parlant, puisque cela lui permettrait de tenter de marquer pour un septième club anglais et de griffer un peu plus l’histoire de la Premier League. Ce jour-là, Nicolas aura 35, 36 ou 37 ans. Ça lui laisse le temps de copiner avec Franck Dubosc et Kev Adams et de croiser les doigts pour que parmi ces deux-là, aucun ne soit entre-temps devenu le principal problème de Manuel Valls.

Par Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Puisque le débat va être relancé une énième fois je reposte ce que j'ai mis sur les commentaires de la brève.

Moi ce qui m'attriste le plus dans cette mode de la "quenelle" et du soutien à Dieudonné c'est de voir à quel point l'extrême-droite arrive à détourner les révoltes à son profit. De la même manière que tout les vieux beaufs qui votent FN "parce que moi je suis contre ce système et vous savez je suis pas raciste c'est juste que si y'avait moins de bougn.. euh d'immigrés y'aurez moins de délinquance ma bonne m'adame voyez".
Et maintenant on a des jeunes, aussi décomposés politiquement, qui pensent que reprendre ue geste inventé par un militant d'extrême-droite font d'eux des "anti-systèmes".
Il faut le préciser, car apparemment ce n'est pas clair pour tout le monde, que la garde rapprochée politique de Dieudonné est constituée d'Alain Soral, que l'on ne présente plus, du groupe de Kémi Seba, un racialiste noir prônant la lutte des races et plus récemment des JNR (Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires dont le dirigeant a été interviewé complaisamment par Dieudo lui-même puis diffusé sur son site web) dont deux des militants sont impliqués dans le meurtre de Clément Méric.
Quand on sait qu'il fait monter sur scène Faurisson, le plus vieux théoricien négationniste d'extrême-droite français, défenseur de Pétain et du régime de Vichy, on ne peut plus vraiment parler de "provocations". Parce que la provocation, même quand elle est de mauvais goût, je suis pas contre. Mais quand on passe son temps à fréquenter et promouvoir des groupes et militants d'extrême-droite, quand on se présente aux élections en leur compagnie ce n'est plus de la provocation mais un choix politique public et assumé.
Alors que certains le défendent et adhèrent à leurs thèses pourquoi pas. Je hais l'extrême-droite et leurs militants mais je ne leur nie pas le droit d'exister ni de s'exprimer. Mais quand on nous explique qu'on est juste "anti-système", quand on met autant d'acharnement à défendre un militant d'extrême-droite, plusieurs fois condamnés pour antisémitisme, ça me fait vraiment peur. Parce que la perte des repères politiques est telle que pour certains l'alternative au système actuel est incarné par les tenants de la luttes des races et non pas par ceux qui mènent la lutte des classes. C'est les capitalistes qui leur disent merci.
derIngenieur Niveau : CFA
Note : 13
Maître SoFoot, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un beau débat.
Maître Polémicateur, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Monsieur SoFoot.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. "

A améliorer, mais l'idée est la.

SoFoot à trouver le filon de a clickmachine, mais plus vous l'utilisez, et plus vous nous remplacerez ( nous les vrais passionnées de foot) par des débatteurs politiques de seconde zone. Pensez y !
Tu parles de faurisson mais en France pays libre et laïque tu as quand même le droit de penser ce que tu veux non ? Ou est le mal d être négationniste ?? Tant qu il appel pas aux meurtre d une race !! Par contre veronique Genest qui crie être islamophobe la ça choque personne !! Plutôt étrange .Je sais plus qui a dit "dans un pays si tu veux vraiment savoir qui dirige regarde ceux que tu ne peux critiquer "
Et si on parlait ...... Foot ( par hasard ) ?
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
@Recoba75 tu dis vraiment n'importe quoi.
Oui on a le droit de penser ce que l'on veut. Et en l’occurrence Faurisson est le défenseur d'un régime racialiste antisémite qui a contribué au "meurtre d'une race". Alors quand tu dis "quel est le mal" je ne sais pas si c'est de la provocation ou le signe d'un dépérissement intellectuel profond.
Quant à Genest cette pourriture sioniste et islamophobe elle s'est faite bacher par pas mal de monde elle aussi. Elle le méritait.
Pour moi, ce débat sur la quenelle, c'est vraiment la preuve que ce pays part en sucette. Y'a 50 000 problèmes plus grave mais non, on préfère se focaliser sur la signification de ce geste alors que ça fait bien 4 ans qu'il existe et que ça n'avait jamais gêné personne jusqu'à présent.

D'ailleurs, je trouve que l'article montre bien l'hypocrisie de ce débat. Quand des mecs adulés la font, on n'en parle pas mais quand c'est Anelka ça prend tout de suite de l'ampleur, et inversement quand Anelka faisait son signe de la colombe, personne n'en parlait non plus.

Le personnage d'Anelka me laisse totalement indifférent mais je vomis Valls qui ne cesse de squatter les médias pour faire le beau et répéter à chaque passage à l'antenne, quelle que soit l'affaire, que c'est "intolérable" et "inadmissible" (ex : quenelle, meurtres à marseille, braquage bijouterie...).
Non, ce n'est pas l'identité de son auteur qui compte, mais le moment choisi. C'est là toute la différence avec les Sakho, Riner, Parker. Jusqu'ici on peut leur accorder le bénéfice du doute mais, si l'un d'eux le refait demain, il subira exactement le même traitement qu'Anelka.
Max_Payne Niveau : CFA
Note : 10
Anelka qui fait un geste "contre-système". Système qu'il hait tellement au point d'être allé un an chercher des gros sous en Chine.
Anelka, un communiste en fait?
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 8
Je sais pas moi anelka de part son métier a eu plusieurs vies, a voyagé dans le monde entier, rencontré des gens sans doute formidables, des centaines de fans, côtoyé des légendes et le mec a 30 berges passées nous sort ses quenelles...pfff sans deconner !

Le anelka, une fois sa carrière finie, j'ai l'impression qu'il va méchamment partir en sucette lui !

Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Merci @SEGA d'incarner mon propos. Les partisans de Dieudonné sont des militants ayant le discours de l'extrême-droite. CQFD.
Des mecs sur ce site m'ont quand meme sorti que l'espagne a produit plus de grand joueur que la France. Hi hi hi!!!

Un autre me sort que Zanbrotta est un plus grand joueur que Lilian Thuram. Putain d'ignorant.
Message posté par SEGA



Physiquement, ferme-la !

La quenelle est un formidable bras d'honneur à tout ce système politico-médiatico-tyrannique dans lequel on vit depuis plusieurs années, qui nous abrutit, nous asservit, nous traite comme des marionnettes. Mariage et adoption par les homos, justice qui n'existe plus (complètement noyautée), scandales financiers, crises économiques, disparition de toutes valeurs morales, républicaines, chrétiennes et autres...

Et il est normal d'en attribuer la faute à ceux qui nous dirigent réellement (ce n'est ni la droite ni la gauche).

On vit sous occupation comme en 1940. Les sionistes ont remplacé les nazis. Leur pouvoir sur toutes les institutions est effrayant. Tout le monde est au pas (politiques, merdias, finance...).

Le comportement d'Anelka peut être contestable sur bien des aspects, là il a justement agi. Il n'est pas dupe du mensonge et de la manipulation qu'instaurent ceux qui nus commandent, avec l'aide de toute la presse aux ordres.

A l'auteur, cet article ne dit rien. Tu éludes la problématique de fond, le coeur du problème. Article insipide et sans intérêt. Vide. Au moins as-tu le mérite de ne pas prendre parti comme le fait toute la presse au pas.


Moi, c'est quand je lis ce genre de commentaire que je suis bien content que SoFoot ne soit qu'un site où on parle de foot. Au moins les conneries qu'on y dit sont bien moins graves.
@Karl

Bon tu fais pas chier, tu prends une bonne resolution et tu reviens sur le forum maintenant hein.
S'il vaut que j'aille te chercher dans ton trou a rat du Luberon, je prends le premier TGV :)

Merci mille fois pour ces paroles pleines de bon sens.

Un Ari qui te veux du bien.
Je veux bien qu'on soit pas en phases avec les idées de Dieudonné mais de la à parler de "salut nazi inversé" faudrait peut être pas trop déconner... Surtout que c'est pas lui qui a inventé ce geste...
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 2
Chacun fait ce qui veut mais je trouve qu'il y a un côté pathétique et dérisoire alors que le gus avec tout son blé et sa notoriété pourrait nous sortir des trucs anti système si il veut, mais plus positives et constructives...

Là il agit comme s'il était un p'tit mec de la rue sans envergure. Le type est millionnaire et à accès au médias en un claquement de doigt, ça va 5 mns quoi..
ray_mulligan Niveau : CFA2
Message posté par SEGA



Physiquement, ferme-la !



Quand on dit à quelqu'un de la fermer, outre le fait que c'est pas très très poli, la moindre des choses est de lui donner des contre-arguments, non ? Le principe d'un débat c'est un peu ça il me semble : l'un argumente, l'autre contre-argumente.

Je n'ai pas d'opinion sur cette quenelle, hormis qu'encore une fois on fait une montagne d'un flan, qu'on donne bien trop d'importance à Dieudonné, qu'à parler de l'extrème-droite on lui donne une jolie fenêtre sur cours...

Bref, je constate simplement que Karl Socrates argumente sa prose quand la tienne n'est qu'un résumé de l'actualité chrétienno-conservatiste-de-droite de ces derniers mois.
Mais pourquoi faire si compliqué ? Pourquoi essayer d'aller chercher des explications, de justifier des choses, d'argumenter ? Il n'y a rien à dire sur Anelka à part UNE chose :

C'est un idiot. Je suis poli parce qu'être agressif ne servirait pas à vous faire comprendre le truc. Et quand je dis idiot, je fais allusion à ses capacités intellectuelles : il n'est pas probablement pas capable d'anticiper les répercutions de ses gestes et je doute fortement qu'il ait la moindre opinion politique au delà du "fuck le système" et des théories du complot de Dieudonné (le dernier bastion de ceux qui ne veulent pas réfléchir).

Il n'y a pas à essayer de le comprendre. Ce que vous faites tous là, c'est exactement ce que font les critiques d'art quand ils voient un tableau : vous lui trouvez des sens auxquels l'auteur lui-même n'avait jamais songé.

Or, Anelka (le personnage public) question peinture... Ce serait plutôt un tableau vide, sans couleur, juste un machin vide de sens.
Très bel article! Un résumé parfait de cette France malade
Anelka est un joueur provocateur et subversif mais il n'est en rien un rebelle anti-système.

Si le système ne lui plaisait pas, il aurait arrêté sa carrière prématurément comme l'espagnol Javi Poves : http://www.footmercato.net/liga/quand-u … llue_71237

Au lieu de ça, Nico s'engraisse sur le mammouth et pousse même le vice en jouant en Chine, pays où l'écart de niveau de vie entre les plus riches et les plus pauvres est énorme et indécent.
Ben je pense que Dieudo' mérite ce qui lui arrive. Après tout il était sympa quand il se foutait de la gueule des noirs, des arabes et surtout des chinois (maudites faces de pamplemousse, toujours à sourire vicieusement)
Maintenant je comprend pas pourquoi il a fait son stupide "sketch" sur le colon israélien. Il est des sujets dont on ne se moque pas; tout est partit de là et c'est mérité.

Je reste quand même admiratif de nos "élites"; la quenelle, qui existe depuis des années s'est vue au cours des dernière semaines taxée publiquement de "geste controversé" puis "geste "subversif" pour enfin finir avec Chantal Jouanot et autres défenseurs de la république par un "La quenelle est un geste nazi, clairement antisémite et connu comme tel. Ce n'est pas la peine de tergiverser sur l'interprétation."
Well, that escalated quickly...
M'enfin ça m'étonne pas quand on sait que même certains de nos députés chantent l'hymne d'Israel ( http://www.youtube.com/watch?v=M3YmgDI5LRg ) lors de leurs réunions, c'est vraiment ça qui me débecte, tu te demandes où va leur allégeance.
Pauvre France.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Une Liga Sagres champagne
149 145