Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // FIFA
  3. // Justice

Andrew Jennings : « Blatter sait qu'il est un criminel »

Grand journaliste d'investigation, Andrew Jennings est l'auteur d'un livre intitulé Carton rouge ! : Les dessous troublants de la FIFA. Une enquête longue de plusieurs années dans laquelle l'Écossais dénonce la corruption qui gangrène la Fédération internationale de football. Mais également Sepp Blatter, son président sur qui il a beaucoup de choses à dire.

Modififié
Vous avez travaillé près de la moitié de votre vie sur la FIFA et Sepp Blatter. Mais les suspicions de corruption que traversent la FIFA sont-elles à mettre sur le dos de Sepp Blatter ?
Il est le problème, en effet. Pour ma part, je pense que c'est un criminel. Il sait d'ailleurs qu'il est un criminel. Mais les criminels ont besoin de se justifier auprès d'eux-mêmes. Il a besoin de couvrir tout ce qu'il a commis par le passé. Il ne voyage plus beaucoup depuis un an maintenant, parce qu'il se ferait huer où qu'il aille. Il va dans les pays en voie de développement comme en Afrique, en Asie, en Inde et il se convainc lui-même qu'il est important. Parce qu'il sait qu'il ne l'est plus.

Tout le monde n'est pas d'accord avec vous. Nombreux sont ceux qui louent le combat de Blatter et de la FIFA contre le racisme.
Nommez moi quelqu'un qui ne se bat pas contre le racisme ? Il a nommé son ami Jeffrey Webb pour ce job de lutte contre le racisme. Ils n'ont rien fait de spécial.

Et même quand Sepp Blatter reconnaît la Fédération de football palestinienne, en 1999, ça ne trouve pas grâce à vos yeux…
La Palestine ? Il vit dans ce même monde fantaisiste, avec le même fantasme que ce fasciste de Juan Antonio Samaranch (ancien président du comité international olympique, ndlr) qui voulait vraiment le prix Nobel de la paix. Il le veut aussi, donc il est allé en Israël et en Palestine pour ne rien faire. C'est comme ça qu'il a fait dans beaucoup de situations. Il est allé à Oslo il n'y a pas longtemps pour la remise du prix Nobel de la paix... Mais c'est une déception, qu'est-ce qu'il a fait avancer ? C'est un mensonge. Il n'a rien réussi, rien fait avancer.

Vous êtes en contact avec lui ?
Non, je n'ai pas de relations avec lui. Il m'a exclu en 2003 d'une conférence de presse, je n'ai jamais vu aucun intéret à avoir une relation avec un criminel. Il est l'homme qui manipule la FIFA, je suis un journaliste d'investigation. Il n'y a pas un homme en privé et un homme en public ; il ment en public et truque en privé.

En clair, vous dites que c'est un stystème mafieux...

Il me rappelle John Gotty dans la mafia new-yorkaise : si un membre de la mafia new yorkaise se faisait attraper pour corruption, John Gotty n'a jamais dit : « Je suis fier que ces criminels se fassent arrêter et envoyer en prison. » C'est la façon la plus simple pour comprendre Blatter. Il n'a jamais rien dit à propos de João Havelange, son prédécesseur à la présidence de la FIFA, qui prenait des pots de vin, ni de Jack Warner qui prenait lui aussi des pots de vin… C'est « sa » famille du football.

Mais comment expliquer qu'il ne soit jamais tombé ?
Il n'est jamais tombé parce qu'il n'y a pas eu de contrôle externe. Il n'y a que moi dans le Sunday Times qui ai eu des documents. Les journalistes de football n'ont jamais eu d'histoires, de documents, ils sont feignants et ne sont pas les bonnes personnes. Ils ne devraient pas faire d'investigations… Blatter a mis en place une base. La majorité des membres pense qu'il est un formidable président. Quand le Sunday Times a montré toutes les preuves de corruption dans le football africain, il a dit que nous étions racistes. C'est dégoûtant.


Propos recueillis par Victor Le Grand et Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 40 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 8 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien