André Villas-Boas, le Spécial rien du Two

Depuis son départ du Zénith St-Pétersbourg, André Villas-Boas était régulièrement annoncé dans les écuries européennes ambitieuses en mal de coach. Mais le jeune Portugais (trente-neuf ans), un temps perçu comme le nouveau Mourinho, a décidé de poursuivre sa carrière à Shanghai SIPG. Un choix de carrière qui met définitivement fin au fantasme du Special Two.

Modififié
2k 29
La vanne est de Thomas Thouroude, un peu avant minuit un dimanche soir de printemps 2012. Le célèbre animateur télé est alors aux commandes de feu L'équipe du dimanche, et balancer des punchlines fait partie de sa signature. Quitte à rire d'un homme à terre. La victime n'a même pas trente-cinq ans, et six mois plus tôt, tout le monde voyait en elle un génie tactique. « Special Two ? Special rien du tout ouais... » André Villas-Boas rappelait alors son aîné José Mourinho, l'auto-proclamé Special One. Même nationalité, même tête de jeune premier, une collaboration commune à Porto – où le cadet était l'adjoint de l'actuel manager de Manchester United – et même trajectoire glorieuse avec les Dragons avant de signer à Chelsea sur un caprice de Roman Abramovitch. À l'été 2011, quand le milliardaire russe claque vingt millions d'euros pour racheter son contrat au club portugais, Villas-Boas a même des allures de Mourinho 2.0. Une plus grande précocité, un style de jeu plus offensif, une personnalité moins provocante et plus charmeuse. Et une maîtrise totale de la langue de Shakespeare.

Rebond raté à Tottenham


Sauf que cinq ans plus tard, c'est en Chine que le petit génie du « football management » va relancer sa carrière quand son ancien mentor pioche, certes, mais pioche à Manchester United. À trop être comparé à son illustre aîné, Villas-Boas s'est rapidement brûlé les ailes. À son arrivée à Stamford Bridge, il est persuadé de réussir là où le Mou a échoué, et annonce d'emblée qu'il sent que la Ligue des champions va atterrir à Londres. Prémonitoire, sauf que le technicien n'a pas prévu que ce serait sans lui, remercié entre les deux matchs de huitièmes de finale contre Naples. Et que ce serait son remplaçant sans grade, Roberto Di Matteo, qui assouvirait le plus grand fantasme du proprio de Chelsea. La suite pour Villas-Boas ? Une tentative de relance à Tottenham qui commence plutôt bien : une cinquième place en 2012-2013, le recrutement d'Hugo Lloris, aujourd'hui considéré comme le meilleur gardien de l'histoire du club, ainsi que l'explosion de Gareth Bale en milieu offensif. Puis une nouvelle éviction avant Noël 2014 pour une raclée de trop, subie à la maison contre Liverpool (0-5).

Plus de dix millions d'euros annuels en Chine


Trois mois plus tard, le Portugais n'hésite pas à s'exiler pour mieux se relancer. Direction la Russie et le Zénith St-Pétersbourg. Où il parvient à consolider son statut sur la scène nationale avec le titre en 2015, mais ne fait pas de miracle sur la scène continentale. C'est pour se rapprocher de sa famille qu'il refuse de prolonger en Russie. Pour finalement changer de continent avec son départ pour le Shanghai SIPG. La progression de carrière dans tout ça ? Dans la Super League Chinoise, le coach portugais n'a pas grand-chose à gagner, excepté la dizaine de millions d'euros annuels prévue dans son contrat. Sportivement, difficile d'imaginer qu'une victoire en Ligue des champions asiatique puisse le ramener sur les short lists des grands clubs du Vieux Continent. D'autres noms prestigieux ont comme lui décidé d'aller engranger des yuans pour assurer leurs arrières. Mais qu'ils s'appellent Scolari, Pellegrini, Manzano ou Magath, tous ont déjà leur carrière d'entraîneur derrière eux.

Quelle perspective en Chine ?


À trente-neuf ans, André Villas-Boas était pourtant annoncé comme un candidat crédible à Marseille – avant la nomination de Rudi Garcia – ou encore à l'Inter Milan. Les avocats du Lusitanien pourront toujours avancer la volonté d'être un pionnier, de découvrir une nouvelle culture... Ce choix de carrière exotique confirme surtout un manque de vision à long terme de l'intéressé. Qui, depuis 2011, donne l'impression de vouloir aller plus vite que son talent aurait dû lui permettre : une seule année à Porto, alors que Mourinho avait attendu de gagner la C1 pour rejoindre Chelsea, deux saisons en Angleterre, deux autres en Russie, et maintenant le championnat chinois où on l'imagine mal s'éterniser. À moins qu'il n'ait prévu de devenir à terme sélectionneur et d'emmener la terne équipe nationale chinoise en Coupe du monde. Il faudra déjà qu'il arrive à renverser le Guangzhou Evergrande Taobao, champion depuis six ans... En est-il vraiment capable ?

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le mec a jamais rien fait en Europe comme coach mise a part au Zenith ou meme Laurent Blanc serait champion...

Il a bien raison d'aller encaisser ses sioux en chine...
Boxe-to-Bosse Niveau : District
Le triplé avec Porto, c'était donc dans mes rêves ?

Qu'on se soit enflammé trop vite sur lui, assurément. Mais il n'a pas "rien fait en Europe".
Ce commentaire a été modifié.
J'aurai effectivement du preciser apres son depart de Porto
Ce commentaire a été modifié.
C/René Williams Niveau : DHR
"Abrès zon débart de porteaux, lolo blanc a kagné quelques jambionnats avec Baris guand même." - C/Reinhart W.
Boxe-to-Bosse Niveau : District
Soit dit en passant, j'pense pas que Villas Boas n'aurait pas été champion avec le PSG de Blanc non plus...
4 réponses à ce commentaire.
C/René Williams Niveau : DHR
J'aimerai bien faire un petit saut de 10ans en avant pour voir si leurs dépenses ont porté leurs fruits, voir ou en est le championnat chinois à cette date.
Scatos, Portos & Adilramis Niveau : DHR
c'est une bonne question parce qu'ils rachètent tout, mais pourquoi ? tout couler, pour être au niveau, mais lequel, le leur ou le nôtre ?
1 réponse à ce commentaire.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
bon,les gens se sont enballés sur un "nouveau mourinho" vainqueur avec porto et son depart pour chelsea.depuis il s'est raté partout mais je ne peux pas enterrer un coach de 39 ans.si par exemple en 2018 il reprends une equipe africaine ou asiatique et fait une bonne CDM.il retrouvera du credit.

Wenger en 1998 revenait de nagoya pour prendre arsenal(tout en comparant ce qui est comparable)
Boxe-to-Bosse Niveau : District
Et qui nous dit que le football chinois ne va pas progresser ? Quid de Vieira en MSL ?
Le niveau est suffisamment faible pour penser que oui, par la force des choses et en promouvant le foot à tour de bras (merci Xi daddy) ca devrait quand meme allez "mieux".

Mais y a de la marge. Y a meme une putain de marge. Y a qu a voir la vitesse avec laquelle les grands noms du champ' finissent par se faire la malle ou tout tenter pour se barrer après un an ou deux. Y finiront bien par y arriver , remarque on dit ca pour d autres pays asiatiques qui restent finalement assez périphériques dans le foot comme sport, alors que niveau économique c est devenu l enjeux numéro 1
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Si progression il y a, elle risque d'être longue, très longue.
Il partent de loin, plus loin que la MLS et le fait de ramener d'anciennes gloires ou des échecs relatifs dans leur championnat, ne risque pas de les faire progresser tout de suite. De plus, le championnat chinois n'a pas encore l'attractivité que commence à avoir la MLS par exemple.

Heureusement que Villa-Boas est jeune !
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Ptn bien vu pour Arsene.
4 réponses à ce commentaire.
Pardon mais au Portugal il n'y a aucune information en ce sens.

Qu'est ce qu'il faut en déduire?
que t'es le seul à écouter ''radio portos''.
1 réponse à ce commentaire.
Ah si c'est bon, c'est juste passé à la radio!
Scatos, Portos & Adilramis Niveau : DHR
t'es juste kudur' d'oreille en fait ?
1 réponse à ce commentaire.
Dans 2 ans apres avoir marché sur la Chine tel Genghis Khan mais en roux, il revient à la tete d'Arsenal qui aura fait une United actuel apres le depart de tonton Arsene et raflera la C1 dès sa premiere saison, ce qui causera le suicide par autostrangulation à la doudoune de tonton avec pour lettre d'adieu un tres eloquent "oui"! Sinon les numeros du prochain loto sont le 2, le 14, le 6, le 90, le 78 et numero chance le 35, plan sur, misez toutes vos economies!
Je passe juste pour dire que j'ai failli marbré mon calecif à cause du titre.
ha ha ha, cette expression!!
1 réponse à ce commentaire.
3 réponses à ce commentaire.
bamogo_jean Niveau : Loisir
Pour avoir vu quelques matchs des Spurs et du Zenith version Villas Boas mais aussi des matchs de Man U cette saison, je dirai que le Special two a été le précurseur du Special one dans cette manière d'avoir un jeu offensif stéréotypé, avec peu de mouvement et semble t il peut d'entrain de la part des joueurs pour se soumettre à ses systèmes tactiques...Par conséquent, on peut supposer que le Mou alias special one sera bientôt en Chine.
Pragmatique Niveau : CFA2
"Thomas Thouroude"

Thomas Two roude.
Antiseeeeeeeeemiiiiiiteeeeee!!!!!!
Sur la miniature de l'article on n'a perçoit clairement que villas boas fait une quenelle. Quand même
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
"Depuis 2011, (il) donne l'impression de vouloir aller plus vite que son talent aurait dû lui permettre"
C'est exactement mon point de vue.
Parce que ça se voit qu'il a quelque-chose le Villas-Boas. Tactiquement il est pas dégueu, il révèle Gareth Bale en le changeant de position sur le terrain, il voit en Hugo Lloris le gardien qui peut faire passer un cap (oui, ok, surtout en cette période de sortie de FM je ne dois pas oublier qu'il devait avoir une belle team de scouts qui bossaient pour lui)
Il a aussi été victime de l'impatience, parfois ingrate, des dirigeants et des publiques.
Ca aurait pu être intéressant de le voir venir à Marseille.

Bref, avis aux jeunes coachs : ne brûlez pas les étapes !!
Passons sous silence le fait qu'il ait eu le meilleur ratio points/matchs de Tottenham de l'Histoire (depuis ça a peut-être changé) et que le président vend Bale pour racheter tout un tas de mecs qu'il n'a pas demandé...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 29