En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // OM/PSG
  4. // Les notes

André-Pierre Ibrahimovic, ce héros

Comme Messi et Ronaldo en Espagne, Zlatan Ibrahimović et André-Pierre Gignac se sont donné la réplique au stade Vélodrome. Quatre fulgurances, et puis c’est tout.

Modififié
Olympique de Marseille


Mandanda (6) : Ce soir, Steve aura vécu un rêve que beaucoup d’enfants des années 90 ont fait un jour. Ce soir, Steve est entré deux fois dans son but après des missiles d’Ibrahimović, comme dans Olive et Tom. Sinon, il a été sérieux, dans les airs comme dans ses sorties.

Abdallah (5,5) : L’OM a recruté un joueur de handball. Un mec pas capable de jouer plus d’une heure, quoi. Sinon, ses grandes jambes courent vite et centrent plutôt pas mal. Et puis merde, le type était à Sedan il y a quelques mois de ça. Un rêve réveillé. Kiffeur, va.

Fanni (7): Zlatan ne connaissait pas Nkoulou, mais s’il avait un peu maté Fort Boyard, il se serait renseigné sur Rod. Sans complexe, le latéral droit de métier a fait son taf et n’a jamais rechigné devant un petit duel avec le Suédois. Si, si, le Fanni.

Nkoulou (7): Alors voilà, il y a ce duel perdu sur coup de pied arrêté, où Zlatan jouait le rôle d’un Torres amélioré et où le Camerounais jouait Koscielny. Après ça, Nicolas s’est remis dans son match. Et ça, c’est dommage pour Gameiro, qui s’est fait humilier à quelques reprises. Toujours cette allure très classe à la relance.

Morel (5,5): Pas trop de conneries, mais un énorme souci de placement que les Parisiens n’ont pas exploité. Trop souvent collé à Nkoulou, le parachutiste réunionnais laissait le champ libre à Jallet et Ménez. Tout est bien qui finit bien, heureusement.

Cheyrou (6+1): On a longtemps cru que la deuxième mi-temps ne procurerait pas la moindre émotion. En fait, on a dû attendre la fin du match et l’interview de l’ami Benoît pour sourire un peu. « Ils se sont fait André-Pierriser » , a balancé le numéro 7 phocéen au micro de Paga. Bonne vanne, Benoît.

Kaboré (5,5) : Sacré Charly. Auteurs d’un bon début de match, les plus petites oreilles enfantées par ce monde se sont vite enflammées. Malheureusement, de Ouagadougou à Bobo-Dioulasso, les frappes de 40 mètres sont le monopole d’un certain Alain Traoré. Sinon, Charly aura des bleus, demain, vu ce que Zlatan lui a mis à l’épaule.

Amalfitano (3,5) : Le cinéma a ses classiques. Dans chaque grand film, il faut des artistes et un débile. En Joe, Marseille a Barton, en Averell, Baup a Amalfitano. Partisan de l’agressivité dans le mauvais sens du terme, l’ancien Lorientais aurait pu laisser ses partenaires à dix à plusieurs reprises. Heureusement, Chapron fait moins le cake quand il n’arbitre pas Troyes-Reims. Rémy aurait mérité d’entrer plus tôt.

Valbuena (6,5) : On peut reprocher beaucoup de choses à Mathieu Valbuena – ses roulades en première mi-temps, notamment – l’international français fait un début de saison remarquable. Esseulé au milieu du terrain, il a conservé le ballon et pris beaucoup de coups. Si Rémy était entré plus tôt en seconde période, il aurait même pu filer une passe dé dans le dos de la défense. Bien ouéj, le nain.

A. Ayew (6) : André Ayew est parfois insupportable, mais il a le mérite de TOUJOURS mouiller le maillot les soirs de grands matchs. Infatigable, il a beaucoup apporté défensivement, où son replacement a souvent aidé Morel. En même temps, avec un type pareil dans le dos, il faut mieux faire son taf.

Gignac (8,5) : Ce soir, Falcao, Messi, Ibrahimović et Ronaldo ont marqué. Dédé aussi. En confiance, le Marseillais a, d’un but délicieux, lancé la rencontre, avant d’égaliser d’un but de la tête, seulement le troisième de sa carrière. Voir ce type revenir après ce qu’il a vécu et avec beaucoup d’auto-dérision, ça fait plaisir. Un Big Mac, pour Gignac, de la part de tout Marseille. Même un menu Golden, tiens.

J. Ayew (non noté) : À quelques jours de la remise du prix Nobel de la paix, on serait coiffeur, on tenterait un truc avec la coupe de Jordan Ayew. On ne sait jamais, un prix, c’est vite gagné.

Abdullah (4,5) : Grâce à Abdallah, ceux qui ne connaissent pas l’OM ont l’impression que le jeune Rafidine joue tous les matchs et à tous les postes. Mais non, il fait toujours le boulot au milieu de terrain après que son quasi-homonyme se blesse. Sinon, il faudra nous expliquer cette tache sur le front, Krillin.

Rémy (non noté) : Soit Loïc a fait une grosse bêtise avec la femme de Baup, soit Élie n’avait pas remarqué qu’Alex traînait un sacré stock de Feijoada derrière lui.

Baup (6) : Ni trop, ni pas assez. Élie s’est pointé à l’aise dans son jogging pour un classique qu’il a géré comme un match normal. À part l’entrée tardive de Rémy, rien à redire.


Paris Saint-Germain


Sirigu (6) : L’Italien ne peut rien sur les deux buts et a été plutôt bon. En revanche, se ruer vers Gennaro Bracigliano pour parler rital au sujet de l’embrouille en fin de première période, c’est triste.

Jallet (4,5) : Un coup c’est Van der Wiel, un coup c’est lui. Ce soir, Christophe n’a pas été bon. Des contrôles manqués, des absences défensives et des centres à la Kaboré. Et puis merde, il le prend avec le sourire, mais ce sont de vraies baffes que Gignac lui met à la fin du match.

Alex (3) : Si Thiago Silva a déclaré préférer jouer avec Alex, c’est parce que, comme cette fille un peu jolie et un peu bien lookée, il préfère traîner avec une grosse.

Thiago Silva (7) : Pendant que le Milan perdait le derby de la Madonnina, Zlatan plantait deux buts et Thiago Silva régalait de propreté. Il n’y a pas de secret.

Maxwell (6) : Loin d’être le pire Parisien. Et puis Zlatan aime bien lui donner le ballon, ça compte, au ZSG.

Matuidi (5) : Trop gentil, le Blaise. Sans faire l’apologie d’un football violent, l’ancien Stéphanois aurait dû buter Amalfitano à la pause. En revanche, il a eu l’intelligence de ne pas le faire sur la pelouse, en seconde période.

Chantôme (?) : Au début, on croyait juste que ses sourcils avaient disparu. Puis on s’est rendu compte que Clément Fantôme jouait ce soir.

Verratti (5,5) : Mauvais début de deuxième mi-temps, mais des bonnes passes dans le dos de la défense marseillaise en première. Le petit gros n’a pas brillé, pour la deuxième fois consécutive. Mais ça, c’est normal, il a 19 ans.

Pastore (1,5) : Normalement, quand Javier Pastore perd 552 ballons, il claque une passe décisive derrière. Ce soir, Javier n’était pas le berger, mais la chèvre. Sorti à la mi-temps, il est actuellement en train de se buter au Lexomil. Et même ça, ça risque de ne pas marcher.

Ménez (4,5) : Un tête contre tête avec Gignac sponsorisé par l’Académie Française, mais pas assez de un contre un avec Morel. Franchement, pour un type qui aime accélérer et prendre les espaces, c’était now or never.

Ibrahimović (8,5) : Deux buts de génie, puis une disparition. Zlatan a ce don pour marquer une partie de son empreinte, puis en disparaître. La vraie folie, c’est qu’on a eu l’impression qu’à un moment donné, il en avait ras le cul de jouer avec des bras cassés (cf la passe de Van der Wiel, notamment). Et puis bon, vous pouvez faire autant de muscu que vous voulez, ce type a plus de force en tirant du talon que vous au revolver.

Armand (5) : Une entrée sponsorisée par Nostalgie, quelque part entre « un petit coin qui me rappelle » d’Eddy Mitchell et « un homme heureux » de William Sheller. Merci.

Gameiro (6) : Toujours les bons appels. Il a manqué la seule occasion de la seconde période. Dommage.

Van der Wiel (non noté) : Il n’a pas brillé, mais en même temps, ce n’est pas de sa faute. Hein, Carlo ?

Ancelotti (3) : Un point à Marseille, ok, ce n’est pas dégueu. Mais avec une équipe pareille, finir la partie avec ses quatre latéraux sur la pelouse, ça pue la défaite.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
La Juve s'est fait peur