1. //
  2. // Le joueur de la 6e journée

André-Pierre Gignac, l'insubmersible

Contre vents, marées, supporters et blessures, André-Pierre Gignac a souvent ramé, mais n'a jamais coulé. Plus fort et plus fit que jamais, l'insubmersible Phocéen réalise son meilleur début d'année avec l'Olympique de Marseille, une saison après lui avoir évité la noyade. Une énième revanche dans la vie de footballeur du natif de Martigues.

Modififié
93 35
Quand un extraterrestre, équipé d'une go-pro sur la tête, lui demande de se prendre pour un autre, André-Pierre Gignac n'y arrive pas. Il n'est ni Zlatan Ibrahimović ni Jean-Pierre Papin. Il n'aura jamais le talent du premier ou le Ballon d'or du second. Il ne mettra pas d'ailes de pigeon splendides, ni même de papinades. Ce samedi après-midi, Benoît Costil a simplement goûté son André-Pierre-feuille-ciseau et une demi-volée. Le répertoire classique d'un joueur qui ne surjoue pas et qui, surtout, est content de jouer. De bien jouer. Auteur de six buts en six matchs depuis le début de la saison, André-Pierre Gignac, 87 caramels en Ligue 1, file droit vers la barre symbolique des 100 buts dans l'élite. Une marque qu'il ne serait pas près de franchir sans un caractère dingue. Certains appellent ça du mental, d'autres pourraient rapprocher cela du masochisme. Aux côtés de Seth Gueko pour le numéro 64 de So Foot, l'attaquant international, lui, appelle ça de l'héritage culturel. Quand on lui demande comment s'exprime son côté gitan sur le terrain, il n'hésite pas une seule seconde : «  Moi, c'est la combativité. Quand tu vois Abardonado, c'est la famille proche, mon cousin. Et lui, c'est pas un grand footballeur technicien et tout, mais sur un terrain, c'est un combattant. Il lâche rien, c'est un chien. Il est sur tous les ballons jusqu'à en mourir sur le terrain. Le côté gitan du footballeur, c'est ça. Je ne calcule jamais mes efforts.  » Entre tête de la Ligue 1, courses de marathonien et patates de forain, force est de constater qu'André-Pierre Gignac revient de loin. Quelque part entre acharnement et prophétie, telle est l'histoire du gosse de Martigues dans la cité phocéenne.

De paria...


La vengeance est un plat qui se mange froid, mais qui est certainement plus goûteux que ce que l'on déguste du côté de Blackburn ou dans quelques pubs anglais du Sud-Ouest de Londres. C'est certainement ce que se dit André-Pierre Gignac. Le Lancashire ou la capitale anglaise, c'est là qu'aurait dû atterrir l'attaquant en 2011 et en 2013. La vérité, c'est qu'à ces périodes précises, cela n'aurait dérangé personne, tant au sein du board marseillais que dans les tribunes du Vélodrome. Le 31 août 2011, une saison après son arrivée dans le club de son cœur, l'ancien Toulousain est invité à se rendre à Londres où on parle de lui à Fulham et d'Amauri pour le remplacer. Suite à une complication dans le dossier de ce dernier, Gignac, qui revient d'un séjour à Mérano et des soucis aux adducteurs, repose finalement ses valises à Marseille. En 2013, l'insubmersible touche le fond pendant le mandat de Didier Deschamps, sous les ordres duquel il occupe la dernière place dans la hiérarchie des attaquants. À cette époque, son salaire conséquent (300 000€ mensuels) et le coût de son transfert (20 millions d'euros, bonus compris), sont sur toutes les lèvres. Celles-là même qui associent son nom à un célèbre sandwich. Celles qui conspuent l'attaquant lors de la défaite de l'OM face à Montpellier l'année du titre du voisin héraultais. Lors de ces périodes, André-Pierre Gignac aurait été vendu au plus offrant. Un sort dont il se serait certainement accommodé, avec le temps, mais surtout avec un regret : celui de ne pas avoir réussi à l'OM, son club. À une heure où on entend « club de cœur » à toutes les sauces, l'histoire de Gignac à Marseille, c'est celle d'un type qui aime son club plus que tout, quitte à trop en faire, de temps en temps. « Je suis qui pour me mettre les supporters à dos ? Moi qui suis aussi un supporter depuis si longtemps ? Ce serait la dernière chose à faire, surtout quand on a signé pour cinq ans (rires) » déclarait-il notamment dans les colonnes de France Football un an après son arrivée.

... à héros


Le 22 septembre 2014, APG est toujours là. Et tout le monde en est content. Depuis le début, il est là pour fermer des bouches et tant pis si, selon ses propres aveux, il s'était vu un peu trop beau avant de mettre les pieds à la Commanderie. « En dehors de Drogba, citez-moi un attaquant qui a fait un malheur d'entrée ici au cours des dernières saisons ? Moi, je n'en vois pas… Je me dis donc qu'il me faudra un peu plus de temps que prévu pour m'imposer. Mais j'y arriverai, j'en suis toujours convaincu. C'est obligé. Je resterai jusqu'à ma cinquième année de contrat s'il le faut, mais je réussirai ici. À moins qu'on ne me dégage avant… » avait-il prophétisé. Dans sa dernière année de contrat, APG n'a aucune visibilité sur le futur. C'est peut-être pour ça qu'il se concentre sur le présent. Plus affuté que jamais, l'attaquant incarne la réussite de l'Olympique de Marseille de Marcelo Bielsa après en avoir pris plein la gueule, parfois à juste titre. Car André-Pierre Gignac, ce ne sont pas que des ciseaux et des lucarnes. C'est quelques centaines de pigeons morts, des kilos en trop qui ont existé, des dézonages insupportables sur le côté gauche et un côté prévisible à la Robben, la capacité à éliminer en moins. Du coup, beaucoup lui prédisaient le banc au moment où Michy Batshuayi flambait lors de la présaison. Hermétique à cette pression médiatique, Marcelo Bielsa a toujours aligné Gignac. Pour le joueur et ses qualités, mais aussi pour l'homme. « C'est un joueur qui donne envie aux autres, au niveau du moral et de l'envie. Il aide à faire passer ce message d'engagement au sein de l'équipe. Il le fait très naturellement » affirmait le Loco cet après-midi en conférence de presse. Un homme nature, entre affection et frictions, qui a plus souvent connu les sifflets que les applaudissements. C'est peut-être pour ça qu'il est ami avec Jérémy Morel.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le talent de Zlatan ok..., mais niveau papinade il est quand même le Gignac non?!
Même si il a un côté "force mentale" extra, le vrai secret 2014 de Gignac c'est qu'il a un physique de haut niveau! Et tout de suite il retrouve son meilleur niveau, car il a un côté "spontanée" qui déstabilise n'importe quelle défense mais quand il n'a pas de jambe, il est lent et pataud, il n'a pas de lucidité et surtout il perd son côté combattif!

Bref même quand on le critiquait ce n'était pas le joueur "en général" mais son manque de sérieux dans la préparation (qui était due en partie à des blessures) et peut être son salaire qui plombait un peu le club.

Mais là il est revenu au très haut niveau, déviation, déplacement intelligent, jeu instinctif et efficace! Le meilleur olympien de ce début de saison!

Bref Gignac mériterait plus de respect de notre part, pour moi il est plus "emblématique" que drogba.
nono le robot Niveau : District
Il fait plaisir à voir sur le terrain l'ami Dédé.

En revanche, le contraste avec sa période où il traînait sa bouée naissante donne un peu raison à tous ses détracteurs de l'époque... Il est enfin affûté comme un vrai footballeur pro, et comme par magie il cartonne... Certes c'est un autre entraîneur, une autre philosophie de jeu, mais j'ai mal à croire que ça n'ai aucun impact.

Tant mieux pour lui, pour l'OM et peut-être même l'EDF, mais ça donne un petit sentiment de gâchis pour les autres années
C'est marrant, depuis qu'il n'a plus sa buoée, il est insubmersible...


La poussée d'Archimède m'étonnera toujours.
Bierre PourDieux Niveau : DHR
Et pendant ce temps-là... Pas de coupe du monde 2022 au Qatar!
Ok ce qu'il fait depuis le debut de saison est vraiment exemplaire, deja l'an dernier aussi mais la il a passé un cap niveau professionnalisme avec sa (vraie) perte de poids (Au bout de 4 ans tu me diras il etait temps)

Mais je sais pas. je ne lui ai pas pardonné le fait qu'il a tout fait pour saquer la dernière année de Deschamps. Je suis peut etre trop rancunier mais bon elle m'a fait mal cette saison.

Il y a encore peu de temps je priais pour qu'il fasse un sale match, le temps est passé, j'ai commencer a supporter sa presence sur le terrain et la j'en viens meme a l'acclamer. Bien joué Dédé.
Je lui souhaite le meilleur. Mais pour parler de "revanche", on va peut-être attendre la fin de la saison pour un attaquant qui à 28 ans n'a dépassé que 2-3 fois la barre des 10 buts en une saison.
Will & Jeffrey Niveau : DHR
Message posté par nono le robot
Il fait plaisir à voir sur le terrain l'ami Dédé.

En revanche, le contraste avec sa période où il traînait sa bouée naissante donne un peu raison à tous ses détracteurs de l'époque... Il est enfin affûté comme un vrai footballeur pro, et comme par magie il cartonne... Certes c'est un autre entraîneur, une autre philosophie de jeu, mais j'ai mal à croire que ça n'ai aucun impact.

Tant mieux pour lui, pour l'OM et peut-être même l'EDF, mais ça donne un petit sentiment de gâchis pour les autres années


Dédé est un vrai bon joueur de ligue 1, pas de doute la dessus. Par contre le voir en Edf c'est non. Au même titre que les Gomis, Gameiro et compagnie, ce sont tous des bon joueurs, mais ils n'ont pas le niveau international. J'ai même envie de rajouter Rémy.

Les seuls à pouvoir y accéder aujourd'hui sont Benzema et Giroud, Lacazette est encore trop tendre dans les matchs importants (cf son match dégueulasse hier), mais tu sens qu'il a le potentiel pour exploser.

Après la relève n'est pas top ou encore trop jeune. Les futurs attaquants chez les bleus seront peut-être : Maupay (je rêve de le voir exploser), Martial, Sanogo (j'ai peur qu'il se soit griller en partant trop tôt à l'étranger). Je ne connais pas tous les futurs cracks mais je n'en vois pas beaucoup d'autres. des avis ?
Message posté par Saintjay
Le talent de Zlatan ok..., mais niveau papinade il est quand même le Gignac non?!


T'es gentil mec mais on va pas s'amuser à comparer Gignac avec JPP. Merci.
Snaketartare Niveau : Loisir
Je fait partis de ses supporters qui n'ont fait que le conspués ces dernières années mais personnellement je ne m'en veut pas , moi je supporte l'OM et non un joueur en particulier . Du coup quand l'un n'est pas bon , trop gros , trop lent , trop rien quoi et bien je le dit ... C'est un peu comme Morel , l'année dernière au stade , je ne sais plus contre qui , il fait un match de merde et conclut sa dernière action par un contrôle manquer direct en touche , juste à ce moment la se débile de Baup le fait sortir ! Morel c'est prit la pire bronca qu'il m'est était donner de voir au stade pour l'un de nos joueurs (peut être l'effet new vèl ) . Pourtant ce même Morel est applaudit au Vèl en ce moment... Et c'est mérité !
Tout ça pour dire que les réactions du public sont normal , quand le joueur est plus que mauvais il est sifflé ( je parle pas des supporter du Psg qui siffle son équipe championne de France parce qu'elle fait un match nul à l'avant dernier match de la saison )
Par contre quand le joueur est bon il est soutenu à fond et le sera d'autant plus quand il aura un coup de moins bien !
la berlinoise est douce en avril
Le meilleur attaquant de L1 depuis le déclin (triste et brutal) de zlatan.
francis_kuntz Niveau : Loisir
Je suis d'accord avec vous : il est plus fat que jamais. Par contre, son côté gitan lui fait quémander un salaire mirobolant. Il fut un temps où ces gens-là partaient pour Dachau (et perdaient leurs kilos superflus).

Francis Kuntz, en direct du Mc Do de la Canebière
steven.mugiwara Niveau : DHR
Message posté par loupvert13
C'est marrant, depuis qu'il n'a plus sa buoée, il est insubmersible...


La poussée d'Archimède m'étonnera toujours.


Loupvert13: les grands esprits se rencontrent, j'ai apprécié ton commentaire sur le thème de l'hydrostatique.

Effectivement, ça coule de source !
C'est vrai que Girou a déjà tout prouvé en tant que joueur de grand standing...
Message posté par Will & Jeffrey


Dédé est un vrai bon joueur de ligue 1, pas de doute la dessus. Par contre le voir en Edf c'est non. Au même titre que les Gomis, Gameiro et compagnie, ce sont tous des bon joueurs, mais ils n'ont pas le niveau international. J'ai même envie de rajouter Rémy.

Les seuls à pouvoir y accéder aujourd'hui sont Benzema et Giroud, Lacazette est encore trop tendre dans les matchs importants (cf son match dégueulasse hier), mais tu sens qu'il a le potentiel pour exploser.

Après la relève n'est pas top ou encore trop jeune. Les futurs attaquants chez les bleus seront peut-être : Maupay (je rêve de le voir exploser), Martial, Sanogo (j'ai peur qu'il se soit griller en partant trop tôt à l'étranger). Je ne connais pas tous les futurs cracks mais je n'en vois pas beaucoup d'autres. des avis ?


Mon avis c'est que Gignac est un crack et que c'est toujours aussi drôle de voir les vestes se retourner dès qu'il enchaine les buts. Comme d'hab les vestes se retourneront quand il passera 5/6 matches sans marquer.

Sinon Maupay, Martial et Sanogo, que dire... putain on est tombé bas si c'est ça l'avenir de l'EDF.
Will & Jeffrey Niveau : DHR
Message posté par Le G


Mon avis c'est que Gignac est un crack et que c'est toujours aussi drôle de voir les vestes se retourner dès qu'il enchaine les buts. Comme d'hab les vestes se retourneront quand il passera 5/6 matches sans marquer.

Sinon Maupay, Martial et Sanogo, que dire... putain on est tombé bas si c'est ça l'avenir de l'EDF.


C'est pas une question de retournement de veste, la preuve je dis qu'il a pas le niveau international malgré ses 6 ou 7 buts en ligue 1.

Pour en revenir aux jeunes que j'ai cité, c'est une liste non exhaustive, peut-être qu'il y en a d'autres. Mais je trouve justement que Maupay et Martial (tous les deux moins de 18 ans ou tout juste 18 ans) ont un potentiel de ouf, et que s'ils confirment seront de grands joueurs. Et je ne base pas sur mes parties fm pour te dire ça hein...
Il a des couilles grosses comme ca, notre DD!
Ne me demandez pas pourquoi j'ai écrit ''DD' au lieu de "Dédé".
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Un mec au rendement global insuffisant eu égard au talent de finition aperçu à Toulouse. Maintenant des mecs qui ont fait carrière sur une seule bonne saison, y'en a quelques uns et la suite fut bien pire que celle d'APG

On aime ou on aime pas, on pourra pas enlever à ce gars l'amour du maillot, la défonce à 100% sur le terrain avec la réussite plus ou moins en adéquation avec le si difficile contexte marseillais

Maintenant si on regarde l'investissement consenti sur lui, bon c'est clairement insuffisant oui... Mais bon, si les dirigeants ont craqué, c'est pas sa faute, c'est un investissement de top club européen ca, sacré pari de lâcher c'te somme sur un mec qui n'a sorti qu'une saison ( 18 millions assorti d'un salaire de 3,6 millions par an environ )

Pas de grosse période de blessure dans sa carrière, donc l'hygiène de vie doit pas être si pire que ça, contrairement à ce qu'on pourrait croire

Dans un club plus serein avec de bonnes bases, j'pense qu'il aurait tourné dans les 13-15 buts par saison, voir plus si année de forme toulousaine. Il aurait fait un carton à Lille ou Saint-Etienne

C'est pas un mauvais cheval en somme, quand l'OM va bien, il y est souvent pour quelque chose mais quand l'OM va mal, il n'aura ni le mental, ni le cerveau pour tirer l'équipe vers le haut. Il va dépenser de l'énergie oui, dans le vent et puis finir par s'éteindre dans la rencontre
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
93 35