Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // CAN 2015
  3. // Groupe C
  4. // J3
  5. // Afrique du Sud/Ghana (1-2)

André Ayew délivre le Ghana

Longtemps mené sur un but stratosphérique de Masango, le Ghana s'est extirpé du piège sud-africain grâce à une fin de match renversante. Et peut surtout remercier André Ayew, décisif sur les deux buts de la qualification.

Modififié

Ghana - Afrique du Sud
(2-1)

J. Boye (74'), A. Ayew (83') pour Ghana , M. Masango (18') pour Afrique du Sud.


Le long ballon est balancé. Face au Ghana, l'Afrique du Sud joue avec ses armes. Vaillante, mais sans grand succès depuis le début de la compétition, la formation des Bafana Bafana a besoin d'un scénario miracle pour rallier les quarts de finale de cette CAN 2015. 16e minute, Masango se mue en prophète. Les fesses posées sur la pelouse, le milieu sud-africain se relève alors que le ballon revient à portée. Un zeste de kung-fu dans la reprise d'appui, une dose de génie dans les pieds. Limpide, la frappe lobée trompe Braimah qui ne s'attendait certainement pas à cette trajectoire tombée du ciel. Malmenée depuis le coup d'envoi, l'Afrique du Sud prend les devants, et espère, car dans le même temps, l'Algérie se charge de dominer le Sénégal. Mais le talent ghanéen fera fi du miracle et obtiendra le sien. Une remontée dans le dernier quart d'heure, et une qualification obtenue aux forceps, comme si le destin avait changé de camp en moins de 90 minutes. Un destin qui balance avant de pencher.

Un éclair dans la nuit


Miraculé suite au but de Gyan dans les derniers instants face à l'Algérie, le Ghana décide de s'assurer une place en quarts de finale dès les premiers instants. Entre pressing et combinaisons, les Black Stars, frères Ayew en tête, dominent une formation sud-africaine aux moyens techniques trop limités. Le benjamin, Jordan, passe même à un poil de crête de l'ouverture du score, après un bon déboulé d'Atsu. Après une frappe croisée et repoussée par Khuzwayo, le Lorientais récupère le ballon, dribble le portier et pense avoir libéré les siens. Un retour salvateur sur la ligne l'empêche néanmoins de se réjouir, à l'instar de Mensah qui, de la tête, avait frôlé le poteau quelques secondes auparavant. Deux occasions pragmatiques, qui cèdent leur place à la frappe fantasmagorique de Masango. Menés, les hommes de Grant ne désarment pas et chauffent une nouvelle fois les gants du solide Khuzwayo, bien décidé à ne pas se la prendre dans le Baba par le bien nommé. Une demande légitime.

Le temps ne passe pas trop vite


Dès lors, la course contre la montre débute. Après avoir essuyé la tête piquée de Ndudula, les Ghanéens monopolisent un ballon qui se plaît à ne pas taquiner les filets adverses. Pour punir la suffisance des Black Stars sans doute, par la maladresse dans le dernier geste assurément. La forêt jaune faisant office de barrage devant la surface sud-africaine, Khuzwayo impérial dans les airs, le Ghana tempête, s'agace et tente de changer ses cartouches. Finalement, la lumière viendra d'un remplaçant, mais pas forcément celui qu'on attendait. John Boye, suppléant d'un Mensah blessé à la demi-heure, se fend d'une réalisation de renard, suite à une frappe ratée d'André Ayew. Un contrôle, une frappe en pivot, et le Ghana ne se retrouve plus qu'à un but de la qualification. Et une qualification étriquée se retrouve souvent dans les pieds d'un guerrier. Celui-ci se nomme André Ayew, et place le bout de sa tête de tortue pour plier l'affaire et rallier les quarts. Un bout de crâne salvateur pour le Ghana, qui remercie plus que jamais des fins de match qui lui auront souri au long de ce premier tour.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 5
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17