Les restes du monde - Europe

Par Régis Delanoë

Anderlecht tranquille, Grasshopper en danger

La balade d'Anderlecht en Belgique, le retour de l'Ajax aux Pays-Bas, le Celtic seul au monde en Écosse et la bagarre Grasshopper/FC Bâle en vue en Suisse. C'est le bilan mensuel des championnats mineurs européens.

Note
3 votes
3 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Milan Jovanovic félicité par ses partenaire d'Anderlecht
Milan Jovanovic félicité par ses partenaire d'Anderlecht
Belgique – Jupiler Pro League

Meilleure attaque, meilleure défense, le leader Anderlecht n'est absolument pas inquiété dans cette Jupiler League. Les Mauves comptent une avance confortable sur leurs plus proches poursuivants et distribuent régulièrement quelques baffes aux adversaires, histoire de bien montrer qui est le boss. La dernière : un 5-0 infligé à Mons samedi dernier, avec un triplé de Dieumerci Mbokani. Dans un style nettement moins flamboyant, Zulte-Waregem s'accroche à sa place de dauphin, de belles performances obtenues en déplacement venant compenser les points perdus à domicile. Troisième, Genk peut gratter la deuxième place dimanche, en cas de victoire à Waregem. Un temps sur le podium, Lokeren en descend suite à ses deux récentes défaites face à Genk et Malines. Le Standard suit au classement et va clairement mieux depuis l'arrivée fin octobre du nouvel entraîneur Mircea Rednic. En cadeau, le set 6-1 collé au rival Charleroi le week-end dernier. Plaisir d'offrir. Le FC Bruges aussi semble bénéficier de l'arrivée du nouvel entraîneur Juan Garrido en remplacement de Georges Leekens. Les Gazelles, comme on les surnomme, peuvent compter sur une attaque en forme, emmenée par le meilleur buteur du championnat, le Colombien Carlos Bacca. En parlant d'attaquant prolifique, Mons profite actuellement du retour en forme de Jérémy Perbet. En bas de tableau, Charleroi s'accroche pour rester hors de la zone rouge. À surveiller d'ici fin décembre, les chocs opposant le Standard au FC Bruges et Genk à Anderlecht.


Pays-Bas – Eredivisie

Confronté à un calendrier bien hardos ces dernières semaines, le PSV est parvenu au bout du compte à s'en tirer en position de leader, la victoire face à Twente venant compenser les deux défaites précédentes subies face au Vitesse Arnhem et l'Ajax. D'ici la trêve, il reste aux hommes de Dick Advocaat à gérer deux faciles déplacements à Nimègue et Breda. Costaud à Eindhoven fin novembre, le Vitesse Arnhem a flanché deux semaines plus tard à Venlo, face à la modeste formation de VVV. C'est dommage, mais la première partie de saison reste très encourageante, avec une attaque séduisante composée de Wilfried Bony et Jonathan Reis. Meilleure défense d'Eredivisie, Twente a craqué le week-end dernier face au PSV (0-3) et semble dans le dur en cette fin d'année 2012. Tout le contraire de l'Ajax, qui reste sur cinq victoires consécutives. Cette série lui permet de revenir à trois points seulement du leader PSV. Bonne forme aussi pour Feyenoord, qui bénéficie d'un calendrier favorable d'ici la trêve : deux matchs à domicile face à La Haye et Groningue. Ces confrontations peuvent permettre au club de Rotterdam de confirmer sa place dans le top 5 provisoire du championnat, voire de viser mieux. En bas de tableau, c'est la tristesse pour deux outsiders : l'AZ Alkmaar et Heerenveen, 15 points chacun, soit seulement deux de plus que le premier relégable.

Écosse – Scottish Premier League

Sans se fouler, le Celtic occupe la tête du classement, avec un match en moins que ses plus proches adversaires et trois longueurs d'avance. Depuis la relégation administrative des Rangers, les Bhoys de Glasgow n'ont aucun rival crédible. Un temps leader, Hibernian n'a pas fait longtemps illusion et a même été dépassé par Inverness et Motherwell. Le Celtic peut donc se permettre d'assurer le service minimum au niveau national, pour se concentrer pleinement sur sa tâche européenne. L'épique qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions fait du bien à tout le football écossais, moribond depuis plusieurs saisons. Du côté des Rangers, le rythme de la Third Division semble avoir été bien assimilé. L'opération remontée en Second Division en fin de saison devrait être réussie sans trop de frayeurs.

Suisse – Super League

Pour la première fois depuis dix ans, le Grasshopper a été sacré champion d'automne, alors que le championnat vient d'être suspendu et ne reprendra que début février. Ce titre honorifique vient récompenser la fougue du plus jeune effectif de Super League, qui a su déjouer les pronostics et faire oublier les récents déboires – sportifs et extra-sportifs – du club le plus titré du pays. Les Sauterelles de Zürich ont intérêt à savourer, car pour ce qui est du véritable titre, ça s'annonce compliqué de retenir les ambitions du grand favori FC Bâle. Le tenant du titre semble définitivement remis d'un calamiteux début de saison et grimpe à la deuxième place provisoire, devant une équipe de Saint-Gall au ralenti, qui vient de concéder quatre matchs sans victoire. C'est pas brillant non plus côté Sion, la formation de Gennaro Gattuso peinant à aligner des résultats réguliers. Un gouffre sépare ces quatre équipes de tête du reste du classement. En sixième position provisoire, on retrouve le Lausanne Sport de Laurent Roussey, qui a gratté de précieux points lors des dernières journées en vue de l'opération maintien. Ce sera dur en revanche pour le Servette de Genève, handicapé par une attaque en berne. Pour la deuxième partie de saison, il va falloir définitivement se réveiller et compter dans le même temps sur la chute du FC Zürich, qui enchaîne les défaites.

À suivre : Turquie, Grèce, Russie, Ukraine…

Suivre Régis Delanoë sur Twitter Par Régis Delanoë


 





Votre compte sur SOFOOT.com

1 réaction ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Nicola MH le 13/12/2012 à 23:04
      

    En plus Sion vient de perdre Serey Die, qui a signé à Bâle... Le titre devrait une fois de plus leur revenir.


1 réaction :
Poster un commentaire