1. // Jupiler League
  2. // 21ème journée

Anderlecht seul sur son île

Ce week-end se déroulait la 21ème journée de Jupiler Pro League. Le favori, Anderlecht, fait le vide autour de lui, et file vers le titre. Pendant ce temps, les outsiders tirent sérieusement la langue.

Modififié
1 2
Les gagnants

Anderlecht a fait le job. Sans briller les Mauves se sont imposés à Courtrai sur un penalty de Gillet, son 12ème but en championnat. Pas mal pour un milieu central... A Courtrai, ça jase, il s’agit tout de même du 9ème penalty accordé aux Mauves en 21 matchs. « Le pénalty est évident. Bien sûr, si j'étais entraîneur de Courtrai je serais sans doute aussi frustré, mais à mes yeux, il n'y a pas de discussion » a lancé le coach d’Anderlecht, Ariel Jacobs après le match. Du coup Anderlecht relègue Gand à 6 points et le Club Brugge à 9 points. Ok les points seront divisés par deux durant les plays-offs, qui se disputeront entre les six premiers classés au terme des trente rencontres de la saison régulière. Mais franchement, en ce moment, aucune équipe ne semble en mesure d’inquiéter des Mauves archi-dominants…

Jeremy Perbet. Le buteur français inscrit son 17ème but de la saison lors du partage de son club, Mons, face à Oud Heverlee Louvain. Il est plus que jamais taureau d’or de Jupiler League. De quoi convaincre le Standard de le transférer ?

Le KRC Genk et Christian Benteke. Mené 1 à 0 à la mi-temps, deux minutes ont suffi à Genk pour faire basculer le match, par Barda et Benteke. Mention spéciale au dernier cité, monté en cours de jeu. Evincé du Standard cet été, accusé de car jacking en novembre, Christian Benteke offre la victoire aux champions en titre. Un vrai hold-up ? En tout cas, Genk réintègre le bon wagon et les six premières places, qualificatives pour les plays-offs.

Lokeren. Grâce à cette victoire 2 à 0 face au Lierse, les Waaslandiens se calent confortablement dans le ventre mou, à la 11ème place du classement. Lokeren peut dire merci aux deux buts de Benjamin De Ceulaer, un joueur classieux, capable de planter des cageots venus d’ailleurs… Ou d’être invisible pendant cinq matchs d’affilée. De son côté, le Lierse, qualifié pour les demi-finales de Coupe de Belgique, en éliminant le Standard, aurait tort de se croire déjà sauvé…

Les perdants

Christophe Daum et le Club Brugge. Après la branlée subie à Anderlecht le week-end dernier, les Blauw en zwart se font taper « derrière les casernes » par Malines 0-1, sur un but chanceux du petit Cordaro. Déjà 9 points de retard pour Brugge et surtout, un fond de jeu toujours aussi inconséquent. Arrivé en cours de saison, Herr Daum semble déjà sur la sellette, la direction brugeoise a d’ailleurs tenu un petit conseil d’urgence juste après la défaite. Sous les ordres du précédent coach, Adrie Koster (nouvel entraineur des espoirs néerlandais), les résultats n’étaient guère meilleurs mais au moins les Brugeois proposaient un football chatoyant, offensif, tout en combinaison. Visiblement Daum ne sort pas du même moule que son compatriote, Joachim Löw. Ni résultat ni spectacle, sans parler des pullovers en cachemire de Löw, nettement plus classes que la jacquette élimée de Christophe Daum.

Le Standard. Les Liégeois s’emparent de la 4ème place malgré un nul et vierge dégueulasse concédé sur le terrain de l’avant dernier, Westerlo. Pas vraiment une surprise tant les Rouches se révèlent catastrophiques cette saison en déplacement, avec une seule victoire au compteur. Kanu absent pour raison familiale, Tchite et Van Damme blessés, ces absences font très mal à une équipe du Standard très jeune et sans véritable leader, d'autant plus sans Van Damme. Le jeune Batschuayi, épaulé par Cyriac (21 ans), a bien bougé la défense adverse mais à 18 ans, l’attaquant reste encore un peu frais pour remplacer un Mémé Tchité blessé et annoncé sur le départ. Pour ne rien arranger, Sebastien Pocognoli, un des rares joueurs expérimentés du groupe à seulement 24 ans, souffrirait d’une blessure à l’épaule. Ce serait une sacré tuile. Une de plus…

La Gantoise concède le 0 à 0 à domicile face à la terrifiante équipe de Zulte Waregem… Un match nul… vraiment nul. Les Buffalos conservent leur 2ème place, à 6 points d’Anderlecht, mais l’équipe semble en panne d’inspiration, en manque de jus. Un match à oublier, tant le déchet technique a été présent, à l’inverse du spectacle.

Saint-Trond qui s’enfonce encore davantage à la dernière place du classement, avec cette défaite face à Genk. Les Canaris sont mal embarqués dans cette course au maintien, au coude à coude avec Westerlo et dans une moindre mesure avec Zulte Waregem et le Lierse. L’effet Roland Duchatelet, ancien président de Saint-Trond parti cet été exercer ses talents de gestionnaire-businessman au Standard de Liège ? A noter côté Trudonaire, le but de l’arrière droit Ngawa et la titularisation du remuant attaquant, Dolly Menga, tous deux prêtés par… le Standard.

Les non-concernés

Le Germinal Beerschot cartonne le Cercle Brugge, pourtant solide cette année, par 4 à 0, avec deux buts de l’ancien Anderlechtois, ressuscité cette année, Hernan Losada. Oui, mais avec 6 points de retard sur la 6ème place et des finances qui frôlent la banqueroute, que peuvent encore espérer les rats cette saison ?

Mons et Oud Herverlee Louvain, les deux promus, se quittent dos à dos, 2 à 2, un match entre équipes plus vraiment menacées par la relégation mais trop larguées pour décrocher un ticket pour les plays-off.

Les chiffres

36. C’est le nombre de rencontres que le Standard de Liège a déjà disputé cette saison. Plus que Manchester United ou Barcelone…

2. Comme le nombre de points récoltés par les 2, 3, 4 et 5ème classés sur cette journée de championnat.

15. Comme le nombre de buts inscrits ce week-end en Belgique, dans une journée de championnat un peu morose. Un total très inférieur à la moyenne belge. Un total à la Ligue 1.

Résultats

Racing Genk-Saint Trond : 2-1

Courtrai-Anderlecht : 0-1

La Gantoise-Zulte Waregem:0-0

Club Brugge- KV Malines: 0-1

Germinal Beerschot- Cercle Brugge: 4-0

Lokeren-Lierse: 2-0

Mons- Oud Heverlee: 2-2

Westerlo- Standard Liège 0-0


Par Adrien de Marneffe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Les Mauves ont intérêt à être champions. Si non, avec l'équipe qu'ils ont, ce serait honteux !
"Le jeune Batschuayi, épaulé par Cyriac (21 ans), a bien bougé la défense adverse mais à 18 ans"

J'ai pas du voir le même match parce que dans mon match Cyriac était blessé et donc pas sur le terrain!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Marseille, fort de France
1 2