1. // Les restes du monde

Anderlecht se promène

Au programme cette semaine, la déprime qui continue en Ecosse, l’AZ qui surprend les gros aux Pays-Bas, Anderlecht facile en Belgique, Bâle en forme ascendante en Suisse et le point sur les play-offs de MLS.

Modififié
3 2
Ecosse – Premier League

C’est actuellement la sinistrose pour les deux de Glasgow. Les raisons divergent, néanmoins. Si les Rangers s’affichent en large leader sur le plan sportif (11 victoires, 2 nuls, 0 défaite, 27 buts pour, 5 contre, tout est dit), il y a en revanche beaucoup d’agitation et d’inquiétude en coulisse. Eliminés prématurément d’une Ligue des champions qui aurait fait du bien aux finances, les Gers ont des dettes et viennent d’entrer en procès contre le HMRC (les impôts), dans le banc des accusés bien évidemment. S’ils perdent, plane la menace de diverses sanctions : financières mais aussi sportives, avec des points en moins en championnat et une interdiction de compétitions européennes pour trois ans. A côté, la récente nouvelle de la grave blessure au genou de son meilleur buteur Steven Naismith, bien que problématique, semble presque dérisoire. Chez le rival Celtic, c’est la grosse galère sur le pré. Incapables de remporter le titre depuis 3 ans, les Bhoys sont déjà largués à 12 points des Rangers. Pis, ils ne sont qu’au troisième rang, devancés par Motherwell, où ils se déplacent dimanche. Une nouvelle défaite pourrait être celle de trop pour l’entraîneur Neil Lennon.

Pays-Bas – Eredivisie

Grâce à une belle série de 8 victoires et un nul lors des 9 dernières journées, l’AZ Alkmaar s’envole en tête du classement, avec désormais six points d’avance sur ses plus proches poursuivants. La défense est la clé de la réussite des « nordiques » , où figurent parmi les joueurs les plus utilisés de l’effectif deux Suédois, un Finlandais, un Danois, un Estonien et un Islandais. Deuxième, le PSV peut compter sur une attaque de feu (même si Dries Mertens, après un début de saison tonitruant, marque le pas) mais se montre trop fébrile défensivement. Twente, 3e, affiche un parcours sensiblement similaire au PSV, avec comme meilleur artificier l’Autrichien Marc Jancko. Un autre attaquant flambe, c’est l’international ivoirien Wilfried Bony avec le Vitesse Arnhem, étonnant 4e. Très prometteur, le jeune buteur est arrivé aux Pays-Bas l’hiver dernier en provenance du Sparta Prague. L’Ajax, 5e, doit en revanche composer sans son attaquant islandais Kolbeinn Sigthórsson, blessé depuis début octobre. Enfin Feyenoord, 6e, est en grosse baisse de régime actuellement, avec 3 défaites lors des 5 derniers matchs. La dernière est violente : 0-6 face à Groningue.

Belgique – Jupiler Pro League

Six points d’avance déjà pour le favori Anderlecht, qui en est à 7 victoires de rang en championnat, série en cours. Meilleure attaque et meilleure défense du pays, elle réussit également un bon début de saison hors des frontières belges, avec une qualification pour le prochain tour déjà acquise en C3 et 4 victoires au compteur en autant de rencontres dans un groupe homogène : Lokomotiv Moscou, AEK Athènes et Sturm Graz. Seule ombre au tableau pour les Mauves, l’élimination en coupe contre une équipe semi-pro, Rupel Boom. Comble du malheur, la recrue vénézuélienne Ronald Vargas s’est sérieusement blessée au cours de ce match et devrait être absente quelques mois. Les joueurs à se distinguer sont notamment l’international serbe Milan Jovanovic, de retour en Belgique après un échec à Liverpool, et le jeune milieu offensif brésilien Fernando Canesin.

A six points d’Anderlecht, on retrouve La Gantoise et le Cercle Bruges, invaincu depuis la mi-août. Le Club Bruges vient par contre d’encaisser 4 défaites de suite (deux en Jupi, une en Coupe, une en C3) ; la dernière a été celle de trop pour l’entraîneur Adrie Koster, limogé. Il lui est reproché un manque de discipline défensive. La défaite fatale a été concédée samedi à domicile face à Genk, qui l’a emporté 5-4 après avoir été mené 4-2 jusqu’à vingt minutes de la fin… Parmi les prétendants à la succession de Koster, on parle notamment de Jean-Pierre Papin et Steve McClaren. Cinquième, Courtrai surprend par sa bonne forme, avec les Français Baptiste Martin et Steven Joseph-Monrose. Le champion en titre, Genk, suit avec peine. Les deux clubs wallons Standard et Mons se retrouvent aux 7e et 8e place, à la porte des play-offs. Les Rouches semblent néanmoins en progrès, malgré le 0-5 infligé par Anderlecht mi-octobre. Quant au plaisant promu, il continue de tirer son épingle du jeu, grâce notamment à son buteur français Jérémy Perbet. Deux chocs sont au programme ce dimanche : le Cercle Bruges reçoit Anderlecht, tandis que le Club Bruges se déplace à Liège pour affronter le Standard.

Suisse – Axpo Super League

Le FC Bâle, auteur d’un début de saison un brin poussif, récupère SA place : la première. Une série en cours de sept victoires et un résultat nul a été nécessaire pour destituer Lucerne, en baisse de régime depuis un mois. Parmi les joueurs en vue au St. Jakob-Park, on retrouve ce bon vieux renard d’Alex Frei, actuel meilleur buteur du championnat, et l’excellent jeune international Xherdan Shaqiri. Sion et les Young Boys de Berne suivent en 3e et 4e position. En revanche, Thoune continue sa descente, après un été en surrégime. Le Servette redresse la tête, avec deux victoires lors des deux dernières journées. Courbe inverse pour Neuchâtel, qui reste sur deux contre-performances venues contrarier un bon début d’automne. Les deux de Zürich, le FC et Grasshopper, figurent toujours en queue de peloton, tandis que Lausanne Sport reste bon dernier.

Etats-Unis – Major League Soccer

Juste un mot pour signaler qu’on connaît désormais les quatre finalistes de Conférence. A l’Est, il s’agit du Sporting Kansas City, meilleure équipe de la saison régulière et tombeur des champions en titre Colorado Rapids (2-0, 2-0, avec un but du Français Aurélien Collin), ainsi que du Dynamo Houston, double vainqueur de Philadelphie Union de Seb Le Toux (2-1, 1-0). A l’Ouest, le Real Salt Lake crée la petite surprise en dominant Seattle Sounders (3-0, 0-2), tandis que le LA Galaxy de Beckham dispose logiquement des New York Red Bulls de Thierry Henry (1-0, 2-1). C’est donc déjà la fin de saison pour l’ancien Gunner, qui assistera en tant que (télé)spectateur aux finales de Conférence, qui vont se dérouler dès dimanche. Grande finale programmée le 20 novembre en Californie.

Le compte-rendu de LA/NY


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sinon, Matías Suárez vous connaissez ?
Matias nous refait un très bon début de saison, pourvu que ça dure. L'année passée idem mais le soufflé est peu à peu tombé. Mais si lui et l'équipe gardent ce rythme, qu'il n'y a pas de transfert à la mi-saison, un petit quart de finale d'Europa League est possible. En tout cas en Belgique, pas de concurrence pour le RSCA cette saison. Et Boussoufa est déjà oublié, grâce à Suarez principalement. Et concernant la vraie valeur de ce dernier, à voir dans un plus grand club... C'est bien gentil les défenses du Lierse ou de Westerlo chaque week-end.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
OL/Real : Les notes
3 2