1. // Autres championnats – Europe – Les restes du monde

Anderlecht reprend la main, le CSKA sous la menace

Les play-offs qui n'ont pas encore rendu leur verdict en Belgique, la course au podium derrière l'Ajax aux Pays-Bas, la lutte capitale/province en Russie, les sacres attendus de Galatasaray en Turquie et du Shakhtar en Ukraine… Le résumé des dernières semaines chez nos voisins européens.

Modififié
2 1

Belgique – Jupiler Pro League

Il reste 3 journées de play-offs à disputer et c'est toujours pas mal indécis en Belgique. Résumons l'histoire : à l'issue de la saison régulière, les six premiers se sont qualifiés pour les play-offs I, démarrés avec la moitié des points obtenus jusqu'alors. Des six « warriors » , un seul est pour l'instant mis hors-course : Lokeren, qui n'a gagné qu'une seule fois depuis le début des play-offs. Les cinq autres équipes se tiennent en seulement 4 points. Avantage à Anderlecht, sérieusement bousculé ces derniers temps mais qui vient de reprendre la tête du classement grâce à sa victoire 2-0 sur le Standard (5e) ce week-end, faisant suite à deux vilaines défaites à l'extérieur. Zulte-Waregem, l'ancien leader surprise, est en train de craquer, avec deux revers récents, dont un méchant 0-4 concédé face à Genk (4e). Grâce à une belle série de trois victoires de rang, la formation du FC Bruges en profite même pour s'immiscer en deuxième position provisoire. L'enjeu est le suivant : titre et qualif pour la C1 bien sûr pour le premier à l'issue de la dernière journée, qualif en C1 pour le dauphin, C3 pour le 3e et un ultime tour de barrage entre le quatrième et le premier des play-offs II (réunissant les équipes du ventre mou) pour déterminer qui chopera le 4e ticket européen. En Coupe, la finale a lieu ce jeudi entre Genk et le Cercle Bruges, qui lutte actuellement pour éviter la relégation.


Pays-Bas – Eredivisie

Grâce à sa large victoire 5-0 face à la lanterne rouge Willem II, l'Ajax a officialisé ce week-end la conquête de son 32e titre national, le troisième consécutif. Le PSV Eindhoven va devoir se contenter de la deuxième place, malgré plus de 100 buts marqués dans sa saison. Il reste une dernière journée de championnat à disputer ce week-end pour compléter le podium. Avantage Feyenoord, qui compte 2 points d'avance sur le Vitesse. Les deux équipes ont un ultime effort facile à aborder dimanche à domicile : le NAC Breda pour l'équipe de Rotterdam, VVV Venlo pour celle d'Arnhem. Ce n'est pas encore tout à fait l'heure du bilan mais une chose est sûre : cette saison 2012-2013 d'Eredivisie a encore permis aux attaques de s'exprimer, avec pas moins de 4 attaquants à plus de 20 buts : Wilfried Bony en est à 31 unités pour le Vitesse, Graziano Pellè à 26, Alfred Finnbogason à 24 pour Heerenveen et Jozy Altidore à 23 pour l'AZ Alkmaar. Une équipe de l'AZ Alkmaar qui a l'occasion de sauver sa saison ce jeudi en affrontant le PSV Eindhoven en finale de la Coupe des Pays-Bas.


Turquie – Süper Lig

En s'imposant 4-2 dimanche face à Sivasspor devant son public, Galatasaray a officialisé la quête de son 19e titre, le deuxième de suite. Il ne souffre d'aucune contestation, tant les Sang et Or ont dominé les débats cette saison en Turquie : place de leader occupée depuis la 3e journée, meilleure attaque, meilleure défense, meilleur buteur en la personne de Burak Yılmaz (22 caramels) et meilleur recrutement en réussissant le coup de force d'enrôler à la fois Sneijder et Drogba cet hiver. En attendant Robben cet été ? Concernant les places d'honneur, il reste 2 journées à tenir pour Fenerbahçe, actuel 2e mais qui a concédé une sale défaite ce week-end face à Istanbul BB. Beşiktaş, placé 3 points derrière, peut essayer d'en profiter, tandis que Bursaspor a effectué une belle remontée ces dernières semaines pour se hisser en 4e position. En bas de tableau, l'équipe d'Orduspor, qui avait très bien débuté la saison, est en pleine dégringolade depuis plusieurs mois et a viré son entraîneur, le mythique Argentin Hector Cuper, ce qui n'a pas suffi à empêcher l'inévitable relégation. Attention, gros choc ce dimanche au programme : Fenerbahçe, à la défense de sa deuxième place, face au néo-champion Galatasaray. L'ambiance promet d'être complètement folle.


Russie – Premier-Liga

Il va falloir vous y faire : il bute, le championnat russe. Vraiment. C'est pas toujours du très grand football mais il y a de la bagarre et des gros enjeux régionaux entre les clubs historiques de la capitale et les nouveaux riches de province. Pour la première fois depuis 2006, le CSKA Moscou est sur le point de reconquérir le titre national. Mais nom d'une pipe, que c'est dur ! Car le Zénith Saint-Pétersbourg, double champion en titre, n'a pas renoncé à choper la place de leader dans le money time. Concrètement, il reste 3 journées à disputer et le CSKA compte 3 points d'avance sur le Zénith, qui a une meilleure différence de buts. L'écart était plus important il y a encore peu, mais le CSKA s'est ramassé lors d'un déplacement piège à Kazan, à l'occasion duquel Yann M'Vila a enfin disputé ses premières minutes de jeu en Russie. L'ancien Rennais a enchaîné le week-end dernier avec un match plein à Makhatchkala. L'Anji qui s'est imposé en toute fin de match grâce au deuxième but décisif de Samuel Eto'o et qui conforte sa troisième place. Suivent au classement le Dynamo, le Spartak, le Rubin Kazan et Kuban Krasnodar. Truc marrant sinon : en 2e division, le club de SKA-Energiya Khabarovsk est toujours en course pour monter en élite pour la première fois de son histoire. Or, la ville de Khabarovsk est située tout près de la frontière chinoise, à plus de 8000 kilomètres de Moscou ! Sympa les déplacements là-bas…


Ukraine – Premier-Liga

Déjà assuré du titre de champion pour la quatrième année consécutive, le Shakhtar Donetsk termine la saison en roue libre, avec trois matchs nuls lors des trois dernières journées. Pour une équipe qui avait quasi tout gagné depuis le début de saison, c'est moche mais compréhensible. Derrière par contre, ça ferraille encore sec : le Metalist Kharkiv vient de dominer le Dynamo Kiev 2-0 et s'empare du même coup de la deuxième place provisoire, avec l'enjeu d'une qualification pour la prochaine C1 au bout. Trois points séparent les deux équipes à trois journées de la fin, tandis que Dniepr Dniepropetrovsk va devoir se contenter de la quatrième place.

Mais aussi…


- En Suisse, la hiérarchie semble désormais bien établie : premier le FC Bâle, devant Grasshopper, Saint-Gall et le FC Sion. Lausanne et le Servette ferment la marche.

- Deux sacres attendus ont été officialisés ces derniers jours : celui du FC Copenhague au Danemark et du Steaua Bucarest en Roumanie. Il va encore falloir attendre un peu pour le Slovan Bratislava en Slovaquie, Györ ETO en Hongrie, l'Austria de Vienne en Autriche et l'APOEL à Chypre.

- En République tchèque, le Viktoria Plzeň est en train de lâcher le Sparta Prague pour la conquête d'un deuxième titre après celui de 2011. Du coup, il reste seulement trois championnats mineurs où il y a vraiment du suspense : en Pologne, avec 2 points d'écart séparant le Legia du Lech Poznań, en Bulgarie avec la bagarre entre Ludogorets et le Levski et en Serbie ou l'Étoile rouge grappille des points sur le leader Partizan.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"le CSKA s’est ramassé lors d’un déplacement piège à Kazan, à l’occasion duquel Yann M’Vila a enfin disputé ses premières minutes de jeu en Russie."

En pleine bourre, notre Yanou national !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 1