1. //
  2. //
  3. // GROUPE C
  4. // PARIS/ANDERLECHT (1-1)

Anderlecht a eu peur de Zlatan

Modififié
0 14
Encore aujourd'hui, les Vikings impressionnent. Pour preuve, l'avant-match de la 4e journée de Ligue des champions qui se jouait hier entre le PSG et Anderlecht (1-1) au Parc des Princes.

Lors du traditionnel pile ou face du début de match, les capitaines des deux équipes se sont présentés, à savoir Zlatan Ibrahimović et Olivier Deschacht. L'arbitre lance la pièce de monnaie et c'est le capitaine bruxellois qui remporte le toss. Mais ce n'était pour lui qu'une cérémonie symbolique, puisqu'il propose tout de même au géant suédois de choisir le coté du terrain sur lequel il voulait débuter le match.

Pourquoi ? Parce qu'il a eu peur du géant suédois. Intimidé, Deschacht explique au média Het Nieuwsblad pourquoi il a agi de la sorte : « Je n'ai pas osé changer de camp. J'ai dit à Zlatan de faire son choix après le toss. Imaginez qu'Ibrahimović se soit mis en colère après que je lui ai demandé de changer de camp et qu'il nous ait marqué quatre buts. »

Terrifiant, mais tout de même attaché aux décisions de la pièce, Ibrahimović a refusé l'offrande. Puis pour montrer qu'il n'était pas si terrible que ça, il n'a mis qu'un but. IB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Shevchenko Niveau : CFA2
Deschacht capitaine, c'est comme nommer Jean-Marc Ayrault Premier Ministre...
Message posté par Shevchenko
Deschacht capitaine, c'est comme nommer Jean-Marc Ayrault Premier Ministre...


Ce type à quand même une carrière exceptionnelle vu ses moyens. Et moi, j'ai de l'affection pour les joueurs qui n'ont connu qu'un seul club.
Par contre, le pile ou face, il l'a échangé contre le maillot du Z.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 14