Ancelotti la victime

0 0
Il aura suffi de trois défaites dans les quatre derniers matches pour que Carlo Ancelotti se positionne en victime.


Le coach de Chelsea s'est insurgé, notamment après le licenciement de son adjoint Ray Wilkins et les rumeurs qui le donnaient sur le départ. «  A Manchester United, Ferguson a le pouvoir sur tout, il a la responsabilité absolue du club. Ici à Chelsea, je ne commande rien, je suis seulement un directeur technique. Point barre » a-t-il déclaré à La Repubblica. Pour conforter ces propos, le Daily Telegraph a publié une pyramide du pouvoir à Chelsea. Abramovich en haut, les dirigeants ensuite, Ancelotti en bas.



Preuve encore : son nouvel adjoint, Michael Emenalo, a été choisi par les dirigeants de Chelsea. Ancelotti n'a pas été consulté. Or, lors du dernier match de Premier League (défaite 1-0 à Birmingham), les deux hommes n'ont échangé ni un mot, ni un regard. Une situation qui rappelle sensiblement celle de Mourinho et d'Avram Grant lors de la dernière saison du portugais à Londres. L'histoire se répèterait-elle ?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Van Gaal a le sommeil lourd
0 0