Ancelotti : « La Serie A n'attire pas les champions »

Modififié
6 23
Après avoir arpenté pelouses et bancs transalpins près de trente années durant, Carlo Ancelotti s'est, depuis, mis à l'international. Après Chelsea et le PSG, le Mister officie désormais au Real Madrid, qu'il a emmené sur le toit de l'Europe en mai dernier.

Au cours d'une longue interview accordée à La Repubblica, le technicien italien a accepté de livrer ses sentiments sur la santé du football dans son pays. Et son constat n'est pas franchement optimiste pour la Botte : « D'un point de vue technique, nous ne sommes pas mauvais. Mais tous les autres pays progressent, sauf nous. Voir San Siro se vider fait mal au cœur. La Serie A n'attire pas les champions. Les stades et les infrastructures en sont le problème principal. L'organisation d'un grand évènement peut aider. C'est arrivé à l'Allemagne, en 2006 et cela va arriver à la France en 2016. Mais il faut être propriétaire de son stade, comme la Juve. Quand je compare les recettes, Manchester United gagne 180 millions d'euros pour son stade, le Milan 20... »

Et ce n'est pas forcément le niveau technique du derby milanais de dimanche soir qui infléchira l'impression de Carlo. AS
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Difficile de lui donner tort, hormis l'Inter de mourinho, l'Italie en LDC n'est plus au niveau depuis la dernière victoire du Milan y'a 8 ans.
Ils ont besoin de se remettre en question, ils l'ont fait pour la formation (quand on voit le nombre de jeunes à haut potentiel qu'ils ont...), le pb c'est que ces jeunes n'ont jamais leur chance dans les gros clubs italiens.
Et la violence dans les stades n'a pas été réglée non plus donc c'est pas ça qui va attirer des investisseurs prêts à financer des travaux de renovation/reconstruction des stades italiens.
Je trouve qu'on surestime généralement ces histoires d'installation. En tout cas ça masque beaucoup de choses.

A une époque l'Italie attirait les très grands et formait aussi des cracks. Aujourd'hui les touts bons ne viennent plus, on sait pourquoi, mais il y a pénurie de joueurs de classe mondiale d'origine italienne. De bons joueurs, oui, des cracks très peu.

Pas sûr que même en ayant leur stade, Milan(s) et la Juve voir la Roma et Naples puissent rivaliser économiquement avec le Bayern, Paris, les clubs anglais et les deux géants espagnols. Formation, cellules de recrutement au taquet et en finir avec cette image de "championnat truqué". Bien sûr le Calcio n'est pas le seul mais c'est trop fréquent.
Elle fait mieux que ça, elle les fait fuir.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 23