Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Ancelotti garde le sourire

Chelsea n'y arrive plus. N'ayant remporté qu'une seule de leurs neuf dernières rencontres en Premier League, les Blues ont touché le fond mercredi, en se faisant rosser sur la pelouse de la lanterne rouge, Wolverhampton (1-0).

Plus que jamais, les jours de Carlo Ancelotti semblent menacés, mais celui-ci garde confiance et ne perd pas son sens de l'humour. Alors qu'une banderole réclamant ouvertement sa démission – ainsi que celle de Roman Abramovich – avait été postée à proximité du terrain d'entraînement des Londoniens, le technicien italien a répondu avec malice : « Il n'y en avait qu'une ? Si tel est le cas, alors il n'y a pas de problème, a-t-il plaisanté selon ESPN. Ici, vous voyez dehors une seule personne qui n'est pas contente. En Italie, c'est différent. Vous pouvez vous retrouver avec 1000 personnes mécontentes en face de vous. C'est difficile de se battre contre 1000. Contre une seule, vous pouvez gérer. Pour l'entraîneur, le plus important actuellement est d'avoir le soutien du club, des joueurs et manifestement des supporters – moins un. C'est le meilleur moyen pour redresser la barre rapidement » .

Attention toutefois à ne pas trop faire le malin, le ravin n'étant vraiment plus bien loin...


AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom
À lire ensuite
Mutu viré