Ancelotti évoque le problème Ménez

Modififié
8 39
Déjà qu’il n’est pas le joueur à taper souvent un sourire, l’arrivée de Lucas Moura au PSG n’a pas arrangé les choses. Jérémy Ménez a dû cirer la banquette lors du huitième de finale de Ligue des champions, face à Valence mardi soir (1-2) et il n’a que guère apprécié la chose.

Problème : il l’a fait savoir à Carlo Ancelotti et Leonardo, au cours d’un échange pour le moins houleux. Depuis, la situation semble s’être apaisée. Mais le coach parisien, qui comprend son désappointement, a tenu à envoyer un premier coup de semonce. « S’il n’est pas content, il pourra demander au club de s’en aller. La concurrence est normale. Si tu as la capacité à gérer la concurrence, tu peux être dans une grande équipe. Il a les qualités techniques pour jouer dans une grande équipe, il est très important, il a gagné des matchs à lui tout seul. Mais il doit parfois aller sur le banc. Je comprends sa frustration. Un joueur peut être énervé, mais il doit avoir la bonne attitude. Sakho est un très bon exemple » , a lâché le Mister en conférence de presse.

Quant à l’ancien Romain, c’est Jean-Pierre Bernès, l’agent du joueur, qui s’est exprimé publiquement et a demandé aux dirigeants parisiens de jouer la transparence. « Il faut juste que cette concurrence soit honnête, qu’on n’aligne pas un joueur juste parce qu’il a coûté 40 millions d’euros ou un peu plus, a-t-il affirmé à L’Équipe. Jérémy a besoin d’explications claires. Je comprends qu’il soit énervé, comme je comprends que le directeur sportif et l’entraîneur n’apprécient pas toujours ses réactions. »

Le PSG made in Qatari est décidément un lieu où réjouissance et désillusion se côtoient un peu trop souvent cette saison.
RD
Modifié

Note : 12
La décla de Bernès est magique !

Même si il avait couté 2centimes, Lucas Moura méritait beaucoup plus d'être titulaire rien que par l'état d'esprit qu'il a montré. Et aussi parce qu'il est meilleur.

Si même les agents se mettent à critiquer le pognon le monde court à sa perte.
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
Note : 6
Bernès et sa tirade bien populiste. A vomir.
D'ailleurs, je ne comprends pas que cet escroc puisse encore évoluer dans ce milieu.
Pourri il est, pourri il restera.
Note : -1
j'aime beaucoup son forfait pour blessure.
le specialiste mondiale etant lassana diarra qui etait toujours blessé a madrid alors qu'il refusait de jouer arrière et qu'il se blesse aussi la veille d'une convocation des bleus en amical. j'aimerais un jour que les journalistes(en général) soient plus critique envers la com' des clubs

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
Article suivant
Valdés bientôt Gunner ?
8 39