Ancelotti critique les Français

Modififié
6 77
Et pan, le chauvinisme français en prend un coup.

Interrogé par le Financial Times, l'actuel entraîneur du Real Madrid est revenu sur son passage d'un an et demi dans notre chère Ligue 1. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il en garde un souvenir assez différent des autres championnats par lesquels il est passé :

« C'était très différent de Chelsea ou du Real. À Paris, il fallait partir de vraiment très très bas... »

L'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a également souligné le manque de ténacité des joueurs à l'entraînement : « Ils n'avaient pas une mentalité de gagnants. L'entraînement était à 11h00 du matin. Ils arrivaient à 10h30 puis repartaient à 12h30 ou 13h00. »

Heureusement, le coach italien avait un élève modèle au sein de son effectif : « Zlatan Ibrahimović avait beaucoup d'importance par son professionnalisme. Il est vraiment un exemple pour les autres, toujours très concentré. »

Carlo aime les pros, pas les rigolos.

AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Merci d'enfoncer les portes ouvertes Carlo.
Avec une photo de Menez ça passe crème ce message.
"très très bas" ? bah ouais gros... quand tu arrivais au milan, à la juve, à chelsea ou au real, c'est sûr que t'avais plus grand chose à faire hein... kaka, pirlo, zidane ou cristiano en effet, on avait pas ça à paris

en attendant, t'es pas parti de trop bas, vu que t'étais premier à la trêve avec une équipe renforcée de maxwell, alex et motta ( sans parler de nene, pastore, menez etc ) pour finir deuxième à la fin... joli...

au lieu de répondre constamment de manière négative sur le PSG, tu demanderas 100M de plus à pépé florentin pour suarez, tu pourras peut être rattraper le barca d'ici 4-5 ans mais m'est d'avis que tu ne seras plus là pour le voir... peut être enfin dans ton club de coeur de la roma... ah non, j'oubliais, ils ont pas assez de flouze pour ton standing

Sinon, pour les joueurs français bah merci de ne faire que répéter ce qu'on sait tous en france... ça nous fait une bonne pub pour notre championnat
Tout les joueurs et coachs étrangers disent la même chose quand ils arrivent (ou repartent) en L1, mais on continue à faire comme si tout était normal et qu'il fallait rien changer.
Sympa les horaires d'entrainement ! Je vais en parler à mon patron voir ce qu'il en pense
A noter, entre autre, qu'entre 2011 et 2013 (période où il était au PSG) notre ami Carlo n'a pas pris l'initiative d'avancer l'horraire de l'entraînement.
Vous avez oublié une bonne partie de l'interview où il explique les problèmes communautaires, où les sud-américains veulent jouer ensemble, les Italiens également, et par conséquent c'est pas tant la ligue 1 que la cohésion du groupe qui lui faisait dire qu'il partait bas, je vois pas a quel moment c'est la ligue 1 qu'il critique.
allez, sans rancune carlo, mais stp, n'oublie pas que le PSG t'aura permis de glaner ton 3ème titre de champion... 3 titres de champion alors que tu as coaché la juve, le milan, le grand parme, chelsea et maintenant le real ( à voir en fin d'année ) c'est pas gégé non plus...

si si rappelle toi, quand tu courais sur la pelouse du parc en faisant style que tu étais heureux, le trophée en main alors qu'au fond tu te disais :

"qu'ils sont cons ces français, s'ils savaient comment j'suis en train de leur mettre profond d'ailleurs je leur prépare une petite sodomie avec sable et coquillages pour la remise des trophées sur C+, merci pépé florentin"
Note : 15
Message posté par Al Bundy
"très très bas" ? bah ouais gros... quand tu arrivais au milan, à la juve, à chelsea ou au real, c'est sûr que t'avais plus grand chose à faire hein... kaka, pirlo, zidane ou cristiano en effet, on avait pas ça à paris


Cette manie d'être constamment dans l'outrance agressive te rapporte surement beaucoup de points auprès des supporter du PSG mais elle nuit à ta crédibilité.
En l'espèce, je ne crois pas qu'il parle uniquement de la qualité de l'effectif, mais surtout de l'environnement de travail.

Aussi, arriver dans un club avec un effectif de qualité n'est pas un gage de réussite, au contraire les objectifs sont d'autant plus relevés et il les a souvent atteint.

De plus, Kàka n'était pas au Milan quand il est arrivé, Milan qui était dans une très mauvaise période à l'époque d'ailleurs.

Bref, rien de nouveau peut être, mais au moins on sait ce que pense un des plus grand entraîneur européen du football français tu sais, ce football d'avenir, dynamique, au niveau d'exigence élevé, audacieux, riche en talents et qui n'a absolument rien à envier aux autres...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 77