Ancelotti, ciao pantin

L'entraîneur italien a été débarqué de Chelsea sitôt le coup de sifflet final de la dernière journée. Carlo Ancelotti ne l'a pas volée mais pouvait-il s'en sortir ? Chronique d'une mort annoncée.

Modififié
0 29
A qui le tour ? C'est l'une des questions qui vont animer les prochaines semaines alors que Carlo Ancelotti a été débarqué sans ménagement de Chelsea. Oui, qui pour succéder à l'Italien et devenir le sixième manager des Blues en cinq ans après Mourinho, Grant, Scolari, Hiddink et donc Ancelotti ? Les rumeurs vont déjà bon train. Ici Rijkaard, là Van Basten, en passant par Benitez, Deschamps ou le prodige du FC Porto Villas-Boas. Une chose est sûre : il devra trouver un savant équilibre entre une certaine indépendance d'esprit et une subtile souplesse pour composer avec les désidératas du boss Roman Abramovitch, profilé comme un fou furieux. Longtemps, on a cru que ce type n'en avait rien à cirer du ballon et qu'il s'était payé Chelsea comme d'autres s'offrent une bouteille de vin prestigieuse, un signe extérieur de richesse pour faire le beau sans avoir nullement l'intention de la savourer un jour. On s'était gourés. « Les meilleurs moments de ma vie actuellement, je les passe à Stamford Bridge » , confiait récemment l'oligarque russe que la crise et son divorce n'ont, il est vrai, pas épargné (même un milliardaire a ses fêlures, sniff...). Mais passionné ne signifie pas forcément bien avisé. Ancelotti, d'une certaine manière, en a fait les frais.

La débandade depuis l'épisode Ray Wilkins

Car on peut bien le dire : l'ancien technicien du Milan AC s'est en partie fourvoyé en voulant satisfaire les caprices de son patron. « Carlo Ancelotti est certainement un très grand coach mais c'est ce que j'appellerais un entraîneur politique. Quelqu'un qui ne veut pas aller au bras de fer et donc compose avec les fortes personnalités du club où il exerce : ça peut être son président, les cadres de son vestiaire... Mais il n'est pas comme José Mourinho qui est davantage guidé par ses propres convictions » . L'analyse est signée Christian Gourcuff. Et même si on peut imaginer que l'avis tranché du mentor lorientais est en partie influencé par les mésaventures subies par son rejeton chez les Rossoneri, les derniers mois d'Ancelotti à Londres semblent accréditer cette thèse.

Tout a commencé le 11 novembre dernier quand Abramovitch a limogé soudainement Ray Wilkins, pour des raisons restées obscures depuis. Wilkins, l'adjoint d'Ancelotti mais surtout l'homme des arcanes du club, lien idéal entre le staff et le squad, dans la foulée du remarquable Steve Clarke, homme de confiance de Mourinho notamment, parti en 2008. Face à l'absence de réaction de leur manager, plusieurs joueurs cadres auraient alors commencé à prendre leurs distances. Et puis vint la saga Fernando Torres, acheté une blinde à Liverpool (58 M€). Un achat impulsif du patron sans demander l'avis de personne et qu'Ancelotti devait implicitement rentabiliser immédiatement en l'alignant le plus souvent possible, malgré l'absence de forme totale du Nino et d'automatismes avec ses partenaires, davantage rompus à la présence athlétique d'un Didier Drogba. Un dilemme qui aura atteint son paroxysme en quart de finale de Ligue des Champions face à Manchester United (0-1 ; 1-2).

Le révélateur européen

A cette occasion, Ancelotti s'est totalement discrédité en alignant vaille que vaille le champion du monde espagnol quitte à ce que ce soit au détriment de son bélier ivoirien comme lors du match retour que les Blues devaient pourtant impérativement gagner. Il y a deux types d'erreurs : les plus subtiles que tout le monde constate après les faits, les grossières que tout le monde pointe avant les faits et puis les pachydermiques que l'on ne sait plus où ranger tellement elles sont énormes d'absurdité. Oui, en laissant Drogba sur le banc, Ancelotti a tourné le dos au bon sens le plus élémentaire. Lui l'Italien biberonné au sacchisme, architecte ensuite du fameux 4-3-2-1 (le fameux “arbre de Noël” avec Kaka et Seedorf derrière Inzaghi) vainqueur de la C1 en 2007 après avoir enlevé celle de 2003 dans un bon vieux 4-4-2 des familles, bref un maître tacticien qui avait toujours mis à genoux sir Alex Ferguson en personne. Avant que ses faiblesses humaines n'aient raison de ses responsabilités et tout rapprochement avec les déboires actuels d'un politicien en goguette à New-York seraient fortuits.

Pourtant, à bien y regarder, le bilan d'Ancelotti n'a rien d'infamant, entre le doublé Cup-Championnat l'an dernier et une solide deuxième place cette saison. Mais voilà, ses deux naufrages européens lui auront été fatals comme ils avaient été létaux pour Mourinho (deux éliminations en demie de C1) ou Grant (échec en finale). Abramovitch est russe, pas anglais, la Premier League ne lui suffit pas. Avis donc au successeur de l'entraîneur transalpin à Londres : une victoire en Ligue des Champions est vivement recommandée tout en appliquant les directives “sportives” du boss. Vous avez dit mission impossible ? Oui, à ce compte-là, la galerie funèbres des techniciens sacrifiés pour cette cause risque de s'allonger bien au-delà de Carlo Ancelotti...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chelsea, un club vraiment pas comme les autres. Ils ont la chance d'avoir un président très riche parce-qu'à ce rythme là plus aucun entraineur ne se laissera tenter.
Un peu du mal à comprendre cette décision. Ancelotti est probablement un des meilleurs entraîneurs de stars actuel (ce qui est différent d'un très bon entraîneur de joueurs lambda, cf Benitez) et il n'y en a pas beaucoup de disponibles sur le marché. C'est peut-être synonyme d'entraîneur politique, mais vu son palmarès, ça a l'air de marcher.

Et puis, il ne faut pas oublier que la débandade de chelsea a aussi coïncidé avec les blessures d'Alex et Terry en défense centrale (quelle idée d'attendre le mercato d'hiver pour compenser le départ de Carvalho - d'ailleurs, le Chelsea post-arrivée de David Luiz était très très fort (dommage : ce dernier n 'était pas qualifié pour la LDC)), auxquelles se sont ajoutés les blessures-maladies de Lampard, Essien, Drogba et autres ; les 11 de départ de Chelsea à la fin de l'automne n'étaient guère réjouissants.

Bon, après, c'est vrai que Chelsea s'est fait deux fois proprement éliminer de la LDC. Ca... Le problème, c'est que s'il n'avait pas jouer Torrès, cela aurait sans doute été une raison suffisante pour Abrahamovitch pour le virer. Comme quoi, Berlusconi est plus raisonnable que l'oligarque.
Carlo, viens à Lyon !!
Abramovitch est comme un gamin avec un jouet, il fait comme bon lui semble. Je crois pas qu'il y ai une vraie logique là-dedans, c'est ça le drame (enfin le drame, on s'entend hein, parce qu'en vrai on s'en fout pas mal). Moi à sa place, déjà je mettrai la pelouse en bleu, pour m'amuser, ensuite, je mettrai des perruques à Drogba, suivant mon humeur ou le temps qu'il fait, enfin, je poserai Ray Domenech sur le banc, pour faire plaisir aux joueurs.

Mais le pauvre est née avec une cuiller en argent dans le fion, alors avec l'imagination il a du mal.
Haha Nicoco tu m'as fait marrer :p

Sinon tu peux te retirer avec les honneurs Carlo. T'as rien à prouver à l'autre sac à vodka qui comprend le foot aussi bien que Chantal Jouanno.

T'inquiète pas, t'auras ta revanche quand tu gagneras ta 3eme LDC en tant que coach, à ce moment la tu pourras tendre le majeur en direction de Londres avec un large sourire. Le truc ultime serait de tordre Chelsea en finale... Qu'est ce que je kifferai un scenario pareil !
C'est vrai que son licenciement est grotesque. Mais bon personne ne l'a forcé à aller à Chelsea, il savait où il mettait les pieds en allant là bas.
On comprends mieux pourquoi le père Arsène reste à Arsenal.
nicoco,abramovitch n'est pas né avec une cuillère en argent dans le fion,le pauvre est né pauvre et il s'en est sorti...alors avant de sortir des foutaises renseigne toi un peu merci...tu dis qu'à sa place tu aurais fait ci ou ça,mais redescend sur terre tu n'es pas abramovitch,alors évite de te prendre pour ce que tu es pas,ou reve dans ta tete on s'en contentera...
Attendez, critiquer Abramovitch aujourd'hui parce qu'il vire Ancelotti c'est facile. Mais Abramovitch, c'est pas le directeur du club, ni le gestionnaire c'est le propriétaire et c'est lui qui allonge les liasses. C'est lui qui a fait venir Ancelotti et c'est lui qui a fait en sorte que ce club végétatif sorte la tête de l'eau en Angleterre et en Europe et gagne des titres, notamment le championnat l'an dernier. L'an dernier, pas il y a 10 ans.

Je n'aime pas spécialement Chelsea mais je ne vois pas en quoi je serais moralement qualifié pour critiquer les choix du propriétaire du club, d'autant plus, il me semble, qu'il n'a jamais manqué de respect sportif ou humain à Ancelotti...
Franchement je me demande...

Qu'est ce que Carlo a apporté à Chelsea ? Le doublé ? Faut bien admettre que le Mou a raison : le 11 de départ et le schéma sont restés quasi-inchangé depuis qu'il a fichu le camp.

En 2010, les mecs étaient au pic de leur forme (Drogba, Lampard énorme la saison dernière). Toutes les tentatives de passage à l'arbre de nöel on fait long feu, par manque d'implication des joueurs ou parce que l'effectif n'était pas taillé pour (manque un vrai 10 parce que Anelka ca dépanne pour 1 match mais sur une saison...)C'est le 4-3-3 et les joueurs déjà en place avant Carlo qui ont ramenés les titres.

Sur la 2e saison, ben dès le départ je le sentais pas : fallais gérer une fin de cycle et ca c'est vraiment pas son truc (cf l'AC Milan).
Vous parlez de Torres mais il a surtout imposé encore et encore Ramires en titulaire, alors que Mikel est tout sauf une buse, ce choix mettais donc Essien en 6, pas le poste ou il a le plus d'influence sur le jeu. Pour sa première saison complète depuis longtemps, c'est du gachis.

L'échange de domicile J.Cole-Benayoun appellons ca un coup dans l'eau, l'un qui se transforme en fantome, l'autre qui se claque très vite, mais même si Yossi aurait pu amener une touche technique dans l'effectif j'ai du mal à imaginer qu'il aurait été le trequartista rendant valable le schéma de Carlo.

D'ailleurs l'intersaison en générale a été mal géré, des gars du calibre de Carvalho ou Ballack se font la malle et sont remplacés par : personne (ouais, Ramires me reste vraiment en travers, j'espère qu'il fera mieux les années a venir).

Ensuite, sa comm' était assez dingue, le fait qu'il compte pas vraiment apprendre l'anglais, que sa seul réponse quand le club était à 15 points de ManU c'était "Vous inquietez pas on vas y arriver", qu'il soit aussi m'en foutiste au moment de parler de son avenir.

Son exploit ce serai donc d'avoir laissé les lieux dans l'état ou il les avaient trouvé en arrivant ?

Mais il a quand même des circonstances atténuantes : United très solide sur la saison, un Giggs surnaturel sur les 3 dernière confrontations et une pléthore de blessure. Mais même la, on vante (à raison) les jeunes de Chelsea, qui ont d'ailleurs sortis de bons matchs en début de saison (le 3-4 dantesque contre les Magpies), mais il a préféré aligner des 11 bien glauques avec Malouda ou Zhirkov en relayeur, voir Paulo Feirera en charnière centrale plutot que donner sa chance aux Bruma ou McEachran.

Malgré tout, c'est un gars avec un palmarès formidable, donc bon vent à lui. De toute facon, il semble que son départ ai été acté depuis longtemps et qu'il est déja près a poser ses valises dans un club de série A...

Et je suis d'ailleurs assez d'accord avec Bunk, si le père Roman fais parfois fumer le chéquier pour un plaisir perso (Sheva, Torres) il se comporte pas comme un Aulas, un Nicollin ou un Berlusconi, je crois pas qu'il est excercé des pressions pour que Torres soit aligné.
Rien à foutre de Chelsea
Salut Djedou, il est mignon ton petit nom, c'est ton choix si tu surkiffes les milliardaires, c'est vrai on peut le devenir honnêtement...
non je surkiffe aucun milliardaire nico vraiment,je veux juste contredire l'image que tu penses avoir d'abramovitch...aux dernières nouvelles il est proprio du club il fait ce qu'il lui plait et a part de 2 ou 3 folies(torres,schevchenko ou zhirkov) je vois pas ou ça politique est incohérente...il a depensé plus d'argent dans l'infrastructure du club que dans les joueurs(ce qui est cohérent vu l'état avant des installations)il a depensé au départ sur des joueurs dont la plupart sont la encore aujourdhui, et si je ne m'abuses,moratti a l'inter(lui se connait au foot) ou perez a madrid(lui n'y connait que dal!!!) sont beaucoup plus dépensiers qu'abramovitch...certes au niveau européen chelsea c'est pas encore le top européen,mais de la à dire quil font n'imp cest un peu juste...si vraiment c'était le jouet d'abramovitch tu penses pas qu'il aurait essayé de voler la vedette aux "galactiques" de perez et d'acheter des ballons d'or a tour de bras??qu'il ait commis des erreurs oui,mais qu'il ait aucune logique ça je réfute...desolé
Djedou => oé et ceux que MCity, ils ont payé pas mal.. et ils finissent en Ldc, sans trou préliminaire =)

Sinon, je pense que Ancelotti est bien content du licenciment : il s'est fait des couilles en or, il part par la grande porte (il sait tb que les médias sont pour lui, il a fait un doublé la 1ère saison, que Abra lui a imposé Torres etc etc etc..)

Le mec va avoir de très bonnes vacances, rempli son compte en banc, et va pouvoir aller entrainer qui il veut!
Et franchement, y'en a un qui a cité Lyon (Alekson je crois), mais pk pas : le mec il est milliardaire aussi, donc autant aller entrainer une équipe qui en a besoin, surtout que Aulas, il n'impose rien (à part le respect des valeurs blablabla...)
Ancelotti est un très grand entraîneur, il saura rebondir très vite, je ne me fais aucun souci pour lui.
On est quand même tous amnésique, parce qu'en début de saison Chelsea explosait tout sur son passage, et certain se demandait si ils n'allaient pas tout gagner...

A mon avis:

1. Virer un coach qui en deux saisons à réussi à gagner un championnat et finir deuxième l'année suivante... c'est une aberration... car une obligation de résultats en LDC c'est ridicule, pour la simple raison que c'est une coupe et que l'on peut passer à coté de deux minutes dans un match et se faire sortir ou la perdre (99... je sais de quoi je parle ;) ).

2. C'est Abramovitch et ces lubies le coupable: la non prolongation (je crois pas que se soit un limogeage)de Ray Wilkins est hallucinante le mec fait son boulot l'équipe tourne à merveille, ok à la base il était venu parce que Scolari parlait pas anglais... (c'est ce que j'ai lu à confirmer...) mais bon pourquoi en pleine saison quand tout va bien virer un membre du staff aussi important (et tout ça pour placer une personne plus proche du président...)?

Le recrutement de Torres est peut être une bonne chose pour le futur mais le faire jouer systématiquement... alors que le mec est pas en forme, ne s'y retrouve pas... c'est bizarre. Et je serai surpris que ce soit le seul fait d'Ancelotti (par contre je pense que Torres va se refaire, Berbatov et Gomez n'ont pas été très bon leur première saison à Man Utd et au Bayern).

3. Rome ne s'est pas faite en un jour et à obliger les coachs à avoir des résultats immédiats on prend le risque de devoir reconstruire à chaque changement et donc de repartir de plus bas.

4. C'est très bien comme ça les milliards russes (on doit avoir passer la barre du milliard non?) ne permettent pas d'acheter la plus belle des compétitions de clubs pour l'instant... la coupe au grande oreille n'est pas un Yacht, qu'on peut se payer si on le souhaite et qu'on a les moyens.
La vraie connerie d'Abramovitch c'est d'avoir virer Mourinho.

Avec le portugais en "coach-capitaine", la Champions aurait fini par tomber tôt ou tard.

Je ne me souviens plus des circonstances exactes du divorce, d'ailleurs.

Un coach voyou pour un président mafieux, c'était le cocktail gagnant.
Entraineur de stars ?

Quand Wilkins est parti les joueurs ont totalement perdu confiance, tactiquement ils étaient perdus sur le terrain, ils n'avaient plus du tout la même niac ... Ancelotti a été incapable de gérer cette situation et pourtant c'est son boulot.

Il a réussi sa première saison mais en même temps c'était le même schéma et le même onze que les années précédentes, avec des joueurs au top de leur forme ... On peut quand même vachement relativiser son impact.

On gardera le souvenir d'un mec trop passif, trop peu impliqué (au bout de 8 mois il répond à une interview en anglais avec un vocabulaire de niveau CM2 ...) et qui n'avait manifestement pas les épaules pour gérer les individualités très fortes dans le vestiaire de Chelsea.

Qui plus est ses déclarations d'il y a quelques jours comme quoi il ne se batterait pas pour garder sa place, sous-entendu "j'en ai rien à cirer du club" c'est la goutte d'eau ...

Bon vent à lui, Abramovic a fait le choix qui s'imposait.
Ancelotti est une arnaque, un poivrot et un loser. Ces deux titres l'an dernier? Il a juste copie Mourinho et profite des fideles disciples du Mou. En CL sous Carlo, ce fut TOUJOURS un desastre, une equipe sans ame et sans gnac! Ce mec, tout le monde s'en fout. Avec sa gueule de poivrot, son anglais de merde et une tronche a la Avram Grant, personne ne le regrettera. Bon debarras.

PS: ses titres italiens c'est Berlusconi qui lui a payes. Tout s'achete avec Berlusconi. C'est l'Italie eternelle...
Bon djedou, je te l'accorde, c'est vraiment pas le pire des proprios sur certains points (au moins il va voir les matchs), mais bon on connais tous un peu le gugusse, alors j'ai bien le droit de rigoler un peu.

Sinon, j'ai été un peu virulent avant avec toi, j'te souhaite une bonne semaine, fait beau, bière, barbeq tous ça ...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 29