1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe A
  3. // Brésil/Croatie (3-1)

Analyse tactique du Brésil de Scolari

Ce match d'ouverture était l'occasion d'analyser l'état actuel de la sélection brésilienne, passée miraculeusement en une année du statut de génération manquée à celui de favori absolu. D'une part, les Brésiliens ont su faire face à l'immense attente de leur peuple, parvenant même à la transformer en force intérieure et même influente… D'autre part, le jeu. Face à un 4-2-3-1 croate intelligent en contre et habile au milieu, la Seleção s'est montrée toujours conquérante sans jamais rassurer à la construction. D'où une question : ce Brésil de Scolari peut-il aller au bout avec Thiago Silva et Dani Alves en meneurs de jeu ?

Modififié
Tactiquement, cette sélection brésilienne ne joue pas un football de 2014. Après la Coupe du monde 2010 des milieux créateurs positionnés en phase de finition, comme Sneijder, Forlán ou Özil, l'Euro 2012 avait consacré les milieux bâtisseurs, des architectes Pirlo et Modrić aux tours de contrôle Busquets/Alonso et Schweinsteiger. L'apparition des milieux et des défenses à trois ces deux dernières saisons, ainsi que cette place aménagée partout en Europe aux « meneurs reculés » , confirmaient la tendance. Et pourtant, ce Brésil joue quasiment sans milieu de terrain : Luiz Gustavo dialogue plus avec ses défenseurs qu'avec ses attaquants, Paulinho n'a pas d'influence sur la circulation du ballon, et Oscar ne mène pas le jeu.

Autre tendance : Fred. Même l'Italie, pays du Bomber, n'a pas sélectionné de vrai attaquant central. Et c'est un choix que Cesare Prandelli assume avec assurance : « Cela fait partie de la transformation du football, c'est un principe dont je suis convaincu. Nous ne voulons pas donner de repères à l'adversaire, nous voulons faire diversion, sinon j'aurais appelé Gilardino et Toni. (…) Le fait de pouvoir changer devient une ressource, c'est pour cela que nous travaillons sur deux-trois systèmes : le 4-3-1-2, le 4-5-1 et le 3-5-2. » (à lire dans le Cahier international du So Foot n°117). Ce Brésil, lui, joue avec un pur numéro 9, sans milieu, et toujours avec le même système. Scolari serait devenu visionnaire ?

La défense mène le jeu

Le Brésil s'installe, mais dans son camp. Thiago Silva et David Luiz jouent si écartés qu'on croirait presque voir une défense à trois. La Seleção alterne alors les phases de possession sans prise de risques et les longs ballons sur les côtés, vers Hulk et Neymar. En clair, on tente de mettre Neymar en position pour déborder, peu importe le chemin emprunté. Néanmoins, dès qu'une phase de transition se présente, comme une récupération sur une touche, les Jaunes foncent vers le but et se montrent dangereux. De même, avant chaque coup de pied arrêté, les locaux prennent deux minutes pour tirer : une façon d'entrer dans le match et de faire peur. La Croatie ne se découvre pas, presse les latéraux et Luiz Gustavo, mais revient dans son camp dès que le ballon fuit, tel un orchestre de tiroirs. De son côté, Neymar est pris à deux, voire à trois à chaque prise de balle. Mais le Brésil n'organise pas sa domination, il attend. À tel point que la Croatie se met à l'aise, et profite de la passivité des locaux sur les côtés. Quelques frissons d'Olić, un centre dangereux, une tête, puis un deuxième centre : explosion de stupeur à São Paulo. 0-1. La Croatie passe devant sans que son trio Modrić-Rakitić-Kovačić ait eu à construire autre chose que quelques relances propres pour ses ailiers.

C'est la crainte majeure qui accompagne cette sélection brésilienne : son centre de gravité est bien trop bas pour dominer son adversaire avec constance. Avec Thiago Silva en meneur, les manœuvres sont trop lointaines, trop lentes. Une statistique rend parfaitement compte de l'approche tactique de cette équipe : les cinq joueurs ayant touché le plus de ballons hier sont les cinq « défenseurs » : d'abord les deux latéraux, puis les centraux et enfin leur serviteur Luiz Gustavo. Comme si l'on avait tellement insisté sur la puissance du secteur défensif brésilien qu'il avait fini par prendre les commandes de l'animation offensive. Il est intéressant de se rendre compte qu'Alves touche autant de ballons qu'avec le Barça (une petite centaine, 105 hier). Mais alors que Xavi, Cesc, Iniesta et Messi en touchent habituellement encore plus que lui, en sélection Alves est le leader du classement. Dans l'entrejeu, Paulinho termine son match à seulement 22 passes (en 62 minutes)…

L'état d'esprit et le talent, sans l'élaboration

Et pourtant, le Brésil est toujours dangereux. Effet maison ou pas, le Brésil obtient des corners, des fautes, gagne ses duels. Une sorte de Chelsea, avec Thiago Silva. Même dans ses temps faibles, la Seleção reste dangereuse. Parce que dix joueurs sur onze sont des buteurs, et parce que ces joueurs n'ont pas besoin d'aide pour faire sauter les lignes. La verticalité de Paulinho est un spectacle, Neymar et Oscar savent aussi bien éliminer leur adversaire que servir leur coéquipier. Et donc, sans créer de décalage collectivement, les Brésiliens continuent à pousser, insistent sur les centres et libèrent peu à peu l'axe. En fait, on se rend vite compte que le Brésil ne contrôle pas le jeu parce qu'il n'en a pas besoin. Tout un paradoxe : le Brésil est aussi prévisible que possible à la construction, quasiment sans appui dans le cœur du jeu, et pourtant la machine offensive crée des situations dangereuses. Oui, le Brésil manque d'un organisateur à une hauteur de terrain respectable – Thiago Silva et David Luiz ne peuvent espérer mener le jeu contre les gros poissons de la Coupe du monde – et Luiz Gustavo n'a pas les extérieurs du légendaire Dunga, mais il compense tant bien que mal.

Grâce à la maîtrise technique de sa défense, la Seleção ne se fait jamais asphyxier très longtemps. Un premier test réussi : le Brésil aura donc remonté un score face à une équipe technique. L'état d'esprit et le talent, sans l'élaboration. Il faut noter que la Croatie se sera montrée craintive dans sa surface, alors que ses milieux et latéraux avaient de quoi la protéger. Dégagements, panique, erreurs au marquage. L'effet Brésil, évidemment. Dommage, parce que les Croates semblaient avoir les armes pour contrôler le jeu. Au contraire, une fois son but marqué, la Croatie facilite la tâche des Brésiliens en reculant. Et paradoxalement, c'est sur un trop grand pressing qu'elle se fait piéger. Sur une nouvelle prise à deux sur Neymar, le Brésilien trouve une brèche et marque un but de « fuoriclasse » alors qu'aucun des centraux croates ne décroche pour le contrer.

Une équipe destinée à souffrir ?

En deuxième mi-temps, le Brésil a faibli à chaque fois que la Croatie a tenté de mettre le pied sur le ballon. Sans le peuple, sans les mêmes convictions, mais avec de très bons pieds. Ainsi, quand Scolari fait entrer Hernanes pour Paulinho à l'heure de jeu, on s'attend à une prise de contrôle du jeu par le milieu de l'Inter. Mais de façon étonnante, sa participation à la possession brésilienne n'est pas plus importante que celle de Paulinho, ce qui confirme que ce système construit peu par choix. Alors, est-ce tenable ? Ce manque d'élaboration fait souffrir une défense loin d'être imperméable. En finale de la Coupe des confédérations, ces mêmes onze joueurs avaient triomphé de l'Espagne 3-0, mais avaient aussi subi 15 tirs et 8 corners, se faisant sauver par David Luiz peu avant la mi-temps. Hier, le Brésil a subi 11 tirs et 3 corners, face à une équipe pourtant bien moins dominatrice. Les espaces laissés dans les couloirs inquiètent plus que tout : avec Marcelo et Dani Alves, Scolari peut-il aligner Hulk en ailier sans se faire punir ?

Mais Scolari a des ressources. La question est de savoir ce qu'il veut de cette équipe. Hernanes pourrait faire le lien entre le contrôle de Thiago Silva et la folie de Neymar. Mais si Scolari veut tenter de s'installer dans le camp adverse avec plus de facilité afin d'améliorer son équilibre défensif, alors l'option Willian pour Hulk semble évidente. Avec la rigueur, le volume et les bons pieds de la pile électrique de Mourinho, l'animation offensive brésilienne gagnerait du mouvement, au risque d'empiéter sur le côté droit d'Oscar. Ce dernier, véritable lieutenant de Neymar à la création, aura été sanglant en deuxième mi-temps, aussi sérieux défensivement que dangereux devant. Mais toujours sur le côté, et rarement dans l'axe, là où le Brésil en aurait le plus besoin. Enfin, il faut souligner que le rythme lent de la rencontre n'a pas facilité la tâche des Brésiliens. Lorsque les transitions se sont accélérées, on a vu pu voir les effets de l'impact physique de David Luiz et Paulinho. Obligé de faire le jeu, le Brésil a quand même gagné. Sans cette lourde tâche, il pourrait être encore plus dangereux.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


LaCagetteAuFondDuGrenier Niveau : Loisir
Fred et Neymar qui s'entraînent à saluer un japonais en vu de la fin du match...
BrandaoCocorico Niveau : Loisir
J'ai du mal à savoir qui suce qui sur la photo.
Bordel laissez la banane à Alvès c'est un expert !
Richie Incognito Niveau : CFA2
Je comprends pas vraiment les critiques envers Oscar. C'est le mec le plus frêle de cette équipe et c'est le seul qui ne se roule pas par terre toutes les dix secondes et qui résistent le plus au choc avec Srna. Ok il n'a guère mener le jeu en première période, mais en seconde, tout passait par lui et surtout sur le cote droit ou Hulk a été vraiment mais vraiment mauvais. 3 tirs en tribune, des une-deux a contre-temps, des passes dans le vide, une lenteur peu habituelle, un engagement physique la ou il n'en faut pas. C'est facile de critiquer un mec de 22 ans qui joue son premier match de coupe du monde a la maison mais il s'est réveiller pour finir par mettre un but superbe en fin de match. On a vu qu'il avait peur en première période mais c'est bel et bien lui la clef du succès du Bresil dans cette coupe du monde, seulement il faut que Fred, Hulk, Marcelo et Alves se mettent au niveau parce qu'ils ont été vraiment nuls hier.
Merci Markus. Très bon article, comme d'hab'.
Je guettais sur fautetactique.com l'article qui reviendrait sur ce match.
Je vais donc passer un meilleur weekend avec tes clés d'analyse.

Si jamais tu passes sur ces commentaires (ce qui m'étonnerait vu le niveau, mais bon) j'ai une petite question pour toi, déjà postée sur le forum.

J'ai trouvé Paulinho, trop haut placé en phase de possession de balle, et j'ai été étonné de sa note sur SF (7 il me semble). Tu l'as apparemment trouvé très bon aussi, et très vertical. Peut-être que c'est Gustavo qui jouait trop près de ses défenseurs...

En phase offensive, peu de temps après la récupération, les 2 DC faisaient tourner la balle, les 2 arrières étaient très écartés, et Luiz Gustavo redescendait chercher la balle, mais avait du mal (en tout cas avant qu'Oscar et Neymar reviennent plus bas chercher le ballon) à aller de l'avant par faute de solution évidente.

Dans le système brésilien (un 4-2-3-1 hier soir il me semble) quel était le rôle de Gustavo et de Paulinho (Hulk, Oscar et Fred formant les 3 de devants, je vois un peu plus, avec Neymar en électron libre) ?
Gropénix-Le-Gaulois Niveau : District
A quand l'analyse mentale de CJP?
Ce mec, il a une espèce de bipolarité récurrente mêlée au syndrome de la Tourette.
Le lâché de pigeons était il des tourterelles ou des colombes?
''PAS MOI, JE DIRAIS QUE NON, ELLE N'EST PAS SORTIE!!"
Julio César joue-t-il à Toronto, à Vancouver?
''NEYMAR NEYYYYMAR NEYYYYMAAAAAAAAAAAAA... ah bah non.''

CJP, pour le bien commun de tous tes auditeurs, pour la pollution sonore, parce qu'on n'a pas envie de s'étouffer en buvant notre binch, boucle là à tout jamais.

ET SINON VOUS SAVEZ CE QU'ON DIT D'UNE EQUIPE DONT LE POINT FAIBLE EST L'ATTAQUE ET LE GARDIEEEN????
PenoIndirect Niveau : Loisir
Le point fort de cette équipe ,c'est l'arbitre .C'est la valeur sûre du Brésil 2014
Beaucoup de nervosité, de fébrilité, de précipitation et d'imprécision chez ce Brésil.

On dirait que le seul plan de jeu est de donner la balle à Neymar ou à Oscar pour qu'ils inventent quelque chose. Les autres ne servent qu'à défendre.

Ça reste le favori parce qu'il ne peut que faire mieux. Et qu'il y a du beau monde sur la feuille de match. Et qu'il joue à domicile.

Mais bon, pas super impressionnant. Faut voir les autres grosses équipes pour mieux se faire une idée des forces en place.
Euh neymar jouait dans l'axe et oscar sur le côté. Sinon, pas mal.
Quel est ta question exactement @babs ? C'est flou là
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26