1. //
  2. //
  3. // Le point Domino's

Amiens prend la tête, le HAC se réveille

Une troisième journée en une semaine qui laisse des traces. Mais au petit jeu de l'efficacité et de la réussite, Amiens, Le Havre, Troyes et Niort sont les grands gagnants du soir.

Modififié
122 1

Auxerre 0-1 Le Havre

But : Duhamel (82e)

Vous connaissez l'histoire de l'entraîneur qui ne fait jouer que vingt minutes à son meilleur attaquant, mais qui s'en fout parce qu'au final son équipe gagne ? Ben, c'est un peu le coup qu'a fait Bob Bradley ce soir. L'Américain a laissé Mathieu Duhamel sur le banc au coup d'envoi. Et on peut le lui reprocher tant la première période était indigeste. Pas de but mais beaucoup de doutes dans le premier acte. Deux équipes en manque de confiance qui se cherchent. Pas de prise de risque et de la peur. Il y a bien une tentative de lob de trente mètres des Auxerrois après dix minutes de jeu puis un retourné acrobatique de Chebake pour les Havrais facilement capté par Boucher, mais rien de plus. Jusqu'à ce que Zorro entre en jeu. Duhamel, le meilleur buteur havrais cette saison, entre au début du money time. Quinze minutes lui suffisent pour ouvrir le score. Après un cafouillage, l'attaquant se jette pour inscrire l'unique but de la rencontre. Une réalisation qui fait du bien aux Normands. Ils retrouvent la victoire après six matchs de rang sans succès. Le HAC remonte dans la première moitié du classement.

Bourg-Péronnas 0-0 Laval



Un match équilibré et sans paillettes à Bourg-Péronnas. Les Burgiens ne trouvent pas la faille face à Laval. Les Tangos portent le danger sur le but de Fabri à deux reprises, mais sans réellement y croire. Pas grand-chose de plus à signaler dans ce match de milieu de terrain. Les locaux restent sur cinq matchs sans défaite.

Clermont 0-0 Strasbourg



Pas de but mais du spectacle à Gabriel-Montpied. Les Alsaciens font l'essentiel du jeu, mais jouent de malchance. Bahoken doit quitter ses partenaires prématurément après un claquage. Lienard pense ouvrir le score, mais son but est refusé pour un hors-jeu peu évident. Rebelote quinze minutes plus tard quand Seka trouve le chemin des filets de la tête. Le but est encore refusé. Il y a trop de déchets dans le dernier geste des Racingmen pour faire la différence. Et quand on pense que cela passe, il reste la barre ou un grand Mehdi Jeannin pour contrarier les plans des hommes de Thierry Laurey. Mais les Clermontois ont leur mot à dire. Ils finissent mieux, et sollicitent Oukidja à plusieurs reprises. Des situations chaudes sur les deux buts, et deux déçus au bout des 90 minutes.

Gazélec Ajaccio 0-2 Nîmes

Buts : Alioui (6e), Kouakou (42e)

Si vous vouliez voir du spectacle ce soir, il fallait regarder du côté de la Corse. Nîmes confirme que loin des Costières, les voyants sont au vert. Il faut dire que l'ouverture du score précoce a facilité la tâche des Crocodiles. Alioui, d'une frappe lointaine, trompe Elana dès la 6e. Ce dernier est très sollicité, mais garde son équipe dans la course jusqu'aux dernières minutes avant la mi-temps. À la 43e, c'est Kouakou qui trouve le chemin des filets en remportant son duel avec l'ancien Brestois. La deuxième mi-temps est moins spectaculaire. Entamé par l'effort pour faire la différence, les Gardois gèrent une avance qui sera définitive. Incisif des deux côtés du terrain, Nîmes est solide. Seule ombre au tableau : l'expulsion sévère de Diabaté en fin de match pour un tacle plus maladroit que dangereux.

Orléans 1-2 Amiens

Buts : Lefort CSC (90e) pour Orléans // Kamara (21e), Gope-Fenepej (70e) pour Amiens

Dans ce match entre promus, ce n'est pas celui que l'on attendait le plus qui commence le mieux. Orléans débute pied au plancher. Dans le sillage d'Ayari, les locaux ont la possession et secouent franchement les Amiénois. Mais dans ce début de saison où tout leur réussit, les hommes de Christophe Pelissier marquent sur leur premier tir. Sur un contre, Kamara est démarqué pour reprendre un ballon repoussé par Sissoko. Frustrés, les joueurs de l'USO perdent le fil. Nouvelle sanction après l'heure de jeu. Kamara a encore de la chance sur un centre de Monconduit. Dans un duel avec Sami, l'attaquant touche la balle et marque. Et quand les Picards n'ont pas de chance, c'est les Jaune et Rouge qui sont poissards. Chemin trouve celui des vestiaires après un tacle en retard. Un but en toute fin de match n'y changera rien. Amiens prend la tête du championnat. Qui l'aurait cru ?

Red Star 0-1 Niort

But : Choplin (62e)

Quand la pire attaque du championnat accueille une équipe qui cherche encore sa première victoire, on ne sait pas trop à quoi s'attendre. Ou on ne veut pas savoir. Le terrain nous donne raison. La première mi-temps est peu glorieuse. Peu de mouvement, peu d'attaque, pas de rythme. L'enchaînement des matchs laisse des traces. Les joueurs n'ont pas assez de jus pour faire le jeu. Le salut passe par un coup de pied arrêté. À l'heure de jeu, Choplin profite d'un coup franc de Grange pour marquer de la tête. Cette réalisation réveille les Audoniens qui trouvent le poteau sur coup franc, deux minutes plus tard. Rien de plus à signaler. Niort gagne enfin. Le Red Star plonge encore.

Troyes 3-1 Tours

Buts : Azamoum (17e), Niané (32e, 67e sp) pour Troyes // Bouanga (37e sp) pour Tours

Il faudra compter sur Troyes cette saison. L'ESTAC a surclassé Tours sans grande difficulté. Au quart d'heure de jeu, un bijou de coup franc d'Azamoum trouve la lucarne. Le match est lancé. Les Troyens dominent largement. Niané fait le break dès la 32e. Darbion dépose un centre du gauche sur la tête de l'attaquant qui n'a plus qu'à placer son coup de boule. Wilfried Bien fait durer le suspense quand, avant la mi-temps, il accorde un penalty généreux aux Tourangeaux. Bouanga transforme l'offrande. Mais les hommes de Mercadal ne montrent rien de plus. Pire. La plus mauvaise défense de Ligue 2 concède un penalty après un accrochage entre Bouanga et Darbion. Niané pour le doublé prend Kacou à contre-pied. Ben Saada et Nivet auraient pu aussi y aller de leur but avec plus de réussite. Troyes revient dans la première moitié du classement. Et ne rigole plus.

Sochaux 1-0 AC Ajaccio

But : Andriatsima (15e)

Sochaux continue sur sa lancée. Toujours invaincus, les Lionceaux font le jeu. Contre un autre ancien habitué de l'élite, le duo Berenguer-Andriatsima fait des merveilles. Au quart d'heure de jeu, le second reprend un centre tendu du premier pour l'ouverture du score. Une nouvelle combinaison dix minutes plus tard sollicite encore Mandanda. Privés à la dernière minute de Cavalli, les Corses souffrent. Mais les Doubistes, comme si un cinquième nul consécutif était l'objectif, galèrent à se mettre à l'abri. Heureusement pour eux, les Acéistes manquent de lucidité et de réussite dans le dernier geste. Sochaux se rapproche du trio de tête.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Nicolas Kohlhuber
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    tuezlestousdieuferaletri Niveau : Loisir
    Si vous aviez suivi cet horrible début de saison du Hac vous sauriez que Duhamel est loin d'être leur meilleur attaquant cette année.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    122 1