En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Amende pour le lanceur de parapluie

Modififié
Le supporter qui a lancé un parapluie sur un juge de touche ne s'en sort pas trop mal.

La comité permanent de la commission étatique contre la violence dans le sport espagnol, réunie aujourd'hui au ministère de l'intérieur a analysé plusieurs cas en Liga, dont celui qui a entraîné l'interruption de la rencontre entre Grenade et Majorque. L'énergumène de lanceur de parapluie n'ira pas en taule pour avoir blessé un arbitre assistant, mais il ne reverra pas les tribunes des stades espagnols pendant deux ans et devra payer une amende de 5000 euros.

La fédération espagnole de football a par ailleurs décidé que la rencontre reprendrait là où elle s'était arrêtée - à l'heure de jeu - et a infligé une sanction de 6 000 euros au club de Grenade. A Valence, au stade Mestalla, un autre "aficionado" a écopé d'une amende de 4000 euros et d'un an d'interdiction de stade en Espagne pour avoir pointé un laser sur les joueurs de Real Madrid, surtout sur Cristiano Ronaldo.

Comme ça, il n'aura plus à faire de doigt d'honneur aux supporters...


WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Une ex-formatrice défonce la Goal Line Technology (via Brut Sport) il y a 2 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 29
il y a 4 heures Dupraz quitte le TFC 114 il y a 5 heures Robinho en route vers Sivasspor 39 il y a 8 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
Cech défend Villas-Boas