1. //
  2. // Départ d'Ambrosini
  3. // Billet d'humeur de Vikash Dhorasoo

Ambro, ciao bello !

L'information passe un peu inaperçue, pourtant, après Inzaghi, Gattuso et Seedorf, c'est un nouveau monument qui va laisser un grand vide dans les vestiaires et sur la pelouse de San Siro : Massimo Ambrosini au Milan AC, c'est fini. Lui qui portait le maillot rossoneri depuis 1995…

Modififié
117 40
Massimo Ambrosini s'en va car Massimo Ambrosini n'est pas Filippo Inzaghi, n'est pas Paolo Maldini. Parce qu'Ambrosini ne fait pas partie des « Immortali » du grand Milan AC. Lui, à la différence des deux autres, ne choisira pas où et quand il arrêtera de jouer pour le Milan. Milan voulait peut-être le prolonger, qui sait. Mais pourquoi garder un joueur qui va de moins en moins jouer ? Lui voulait peut-être rester, qui sait. Mais comment accepter de passer tout son temps sur le banc ? En tout cas, la saison prochaine, « Ambro » portera les couleurs d'un autre club. Et ça, ce sera étrange. Pourtant, Ambrosini reviendra sans doute un jour au Milan, car le Milan a de la mémoire. Celle qui fait tant défaut au foot.

Oui : le football n'a pas de mémoire. Raúl avant lui, Gattuso, Seedorf plus récemment, Juninho, voire Lampard peut-être bientôt, s'en sont allés. Parce que le football ne vaut rien face au réalisme de la victoire. Rien face à la réalité économique. Le réalisme des uns n'est pas forcément le réalisme des autres : certains croient aux rêves et aux histoires, d'autres aux victoires, aux titres et aux pépettes. Mais à la fin, les histoires sont toujours plus fortes que le « réalisme » *.

Alors, je sais, moi aussi, j'ai cédé face au réalisme en quittant Le Havre pour aller dans un meilleur club et gagner plus d'argent. J'aurais aimé rester au Havre toute ma vie, j'aurais aimé y revenir, mais la réalité était trop forte. Je voulais essayer de jouer avec les meilleurs et contre les meilleurs. Et j'y suis parvenu. J'aurais aimé qu'Ambrosini reste à vie au Milan AC, que Raúl finisse au Real, que Juninho ne quitte jamais Lyon. Ça, c'était le sens de l'Histoire, pas le sens du réalisme, le succès du système, de l'économie et de la victoire à tout prix. Oui Ambro, Gattuso et Seedorf devraient - pourraient – encore être des joueurs du Milan parce que l'histoire, l'attachement, la fidélité c'est plus beau que gagner ou perdre et c'est même plus fort que les titres. Certes, mais les joueurs passent, le club reste et les trophées s'entassent.

Heureusement pour Galliani, Aulas, Perez et leurs copains, les supporters eux non plus n'ont pas de mémoire, ou alors la mémoire courte, et ils oublieront Ambrosini comme ils ont oublié les autres. Un nouveau joueur est déjà là pour raconter une nouvelle histoire. La saison peut recommencer. Ambro va néanmoins laisser un grand vide dans le vestiaire désert des « Seigneurs » du Milan. Ambro a marqué l'histoire de ce club et il manquera dans les couloirs de Milanello. Quand Ambro est là, ça ne se voit pas spécialement. Mais quand il n'est pas là, ça se voit forcément. Et il vous manque. Sur le terrain, même refrain. Le grand et fort Massimo Ambrosini avance sur l'adversaire comme un rouleau compresseur, et c'est toute l'équipe qui avance avec lui. À l'aller face au Barça, cette saison, il a sonné la charge et porté avec lui la fierté du Milan avant d'être balayé au match retour. À Eindhoven, en 2005, le Milan est éliminé de la Ligue des champions... jusqu'à son coup de tête. Ambro, c'est le gladiateur, celui qui se blesse et qui revient, qu'on écarte et qui revient encore. Ambro, c'est la classe. Une classe qui va désormais manquer au grand Milan…

Youtube

* C'est ce réalisme que défend l'association Tatane. Tatane sait que personne n'est indispensable. Le foot se joue à onze et se joue toujours à onze même après l'arrêt de Pélé, Platini, Maradona, Zidane... Même Lionel Messi arrêtera un jour aussi, mais le Barça ne jouera pas à dix pour autant. Tatane ne renonce pas face au système. Le foot pro, le foot business peut s'arrêter demain, mais le foot des quartiers, des banlieues, des villages continuera toujours. Et Tatane ne s'arrêtera pas de croire aux belles histoires.

Par Vikash Dhorasoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
Mon ma mes je me moi
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Azi c'est moi où c'est la révolution dans le foot cet été ? Squoi tous ces départs/retraites? snif.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Kikou Vik ! Tu veu bi1 metre 1 mot dans mon agenda aussi stp ! hihi xoxo Mouak !

et bonne vac mon Besta !
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 10
Beau billet, même si certains vont s'interdire d'aimer l'article juste parce qu'ils auront vu le nom de celui qui l'a signé.
KillerCroc Niveau : CFA
Le dernier des Mohicans. Qui va se retrouver entraîneur/joueur du FC Sion vous allez voir.
Comparer le Milan AC au Havre: checked. T'as encore beaucoup de gages sur ta liste?
Chriswillow Niveau : Loisir
A l'image d'un Carragher à Liverpool, ce n'est pas forcément pour ses qualités premières de footballeurs qu'on les aime, mais pour leur cœur, leur hargne, leur envie de se surpasser. Haranguer leur équipe dans les moments difficiles et montrer l'exemple a toujours été le letmotiv de ces joueurs de grande classe.

Bon vent à lui, dernier symbole de ce Milan des 10 dernières années...
L7argouss Niveau : DHR
Ambrosini, ça a été pour moi l'ennemi qu'on adore détester! Lorsque Milan remporte la C1 en 2007, contre Liverpool.Ambrosini, sans doute frustré par les interisti vainqueurs haut la main du Scudetto, et qui avaient passé 2 ans à se foutre des Rossoneri pour la finale d'Istanbul, a passé toute la nuit à Milan à arborer fièrement un T-shirt avec "Lo Scudetto mettilo nel culo!" (pas besoin de traduire)... Un message d'amitié auquel Materazzi a répondu 3 ans après (le soir du Triplete à Madrid) avec une drapeau "Ma Io nel cul non ho più Spazio!"

Ce sont ces petites frasques qui ont marqué ma passion pour le calcio, avec Ambrosini, Gattuso, Totti, Materazzi et tous les autres!

Ciao Arsenio Lupin!
Soulcialist Niveau : Loisir
"Heureusement pour Galliani, Aulas, Perez et leurs copains, les supporters eux non plus n’ont pas de mémoire, ou alors la mémoire courte, et ils oublieront Ambrosini comme ils ont oublié les autres."

T'es sérieux Vikash ?
Tu te rends compte de l'ineptie que tu viens de caguer?
Tu viens de me déclencher une hemmoragie oculaire avec ta phrase de Bobo-hipster-journaleux.
Les joueurs se cassent, les dirigeants passent, les supporters restent.


Signé, Un supporter, Qui se rappelle que tu as surtout été un gros paria (sans jeux de mots, hein) à Lyon lors de ton premier passage.
Franchement bel article dans l'ensemble, j'aimais bien le style, mais pourquoi dans chacun de tes articles Vikash, tu te sens obliger de nous pondre un paragraphe sur ta propre vie ? Là on en arrive à un point où tu fais un parallèle entre le HAC et le Milan AC ...

Enfin bon c'est dommage. Car je le redis à part ce détail l'article était bien sympa à lire.
Note : -1
Message posté par Jack Facial
Beau billet, même si certains vont s'interdire d'aimer l'article juste parce qu'ils auront vu le nom de celui qui l'a signé.


Le mec au dessus de toi par exemple. Moi aussi j'ai aimé l'article.
Note : -2
Message posté par ToxikCheese
Kikou Vik ! Tu veu bi1 metre 1 mot dans mon agenda aussi stp ! hihi xoxo Mouak !

et bonne vac mon Besta !


Branleur.
Message posté par Jack Facial
Beau billet, même si certains vont s'interdire d'aimer l'article juste parce qu'ils auront vu le nom de celui qui l'a signé.


C'est drôle parce que jusqu'au premier paragraphe, l'article passait tout seul. Et puis ensuite, on retrouve le bon Dhorasoo: Incapable d'écrire un article sans parler de lui. Bonne daube quoi... Et sinon J. F. en fait c'est toi Vikash?
ToxikCheese Niveau : Loisir




Enchanté Branleur, moi c'est Toxik.
Bon Capitano et merci pour tout!
Une page se tourne définitivement à Milan...
il n´a pas à se soucier de son avenir
entraîneur de la base du Milan AC et le tour est joué
Article qui commençait pas mal, mais c'est juste insupportable cette propension que tu as, Vikash, à finir par parler de toi. Surtout dans un article hommage. Lorsque Laurent de Wilde écrit sur Thelonius Monk, il ne passe pas la moitié du bouquin à relater ses expériences personnelles, tout brilliant pianiste qu'il soit. Lorsque Juan Pablo Sorin écrit un hommage sur son blog so foot, il s'efface derrière son sujet, et cela qui fait l'élegance et la qualité du truc. Alors la prochaine fois, stp range tes "moi quand je suis parti du Havre...", tes "la dernière fois, avec la team winamax", et tes "Tatane, mon association..." et écris-nous un bel article.

Par ailleurs, je ne pense pas que pousser les vieux vers la sortie soit forcément un manque de classe. C'est parfois indispensable pour construire quelque chose de nouveau, et même beaucoup plus sain, je trouve. Pour Raul et Guti, c'était vraiment vital, du fait de leur influence dans le vestiaire, dans les choix, dans le rapport aux médias, etc. Pour repartir sur de nouvelles bases, il était important de confier les responsabilités à des joueurs plus jeunes, et de tenir ces deux dinosaures à l'écart. Je trouve également que Totti a une influence néfaste sur la Roma, il a fait son temps, et désormais il cannibalise le potentiel offensif des autres joueurs et prend beaucoup trop de place dans le club. Même problème en pire pour Terry à Chelsea, puisqu'il est maintenant sur le banc. Bref, ce n'est pas parce que le joueur a rendu d'immenses service au club qu'il faut leur offrir un contrat à vie.
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Message posté par Jack Facial
Beau billet, même si certains vont s'interdire d'aimer l'article juste parce qu'ils auront vu le nom de celui qui l'a signé.


J'aurais pas dit mieux !
C'est un article sur Ambro ça ?
On peut remplacer le nom d'Ambrosini par Bonera,l'article serait toujours cohérent tant ça parle peu voir pas du tout du bonhomme !

Surtout venu de la part d'un ancien joueur du club, je m'attendais à plus d'information et d'anecdote sur le capitano .
milanello44 Niveau : CFA
En 1 an, le mille ans a clairement rajeuni.
Forza Ambro!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
117 40