Amalfitano pasaran

L'OM a signé Dimitri Payet. Il faut faire de la place et Amalfitano est prié d'aller voir ailleurs. C'est mal connaître l'ancien Lorientais. En même temps, qui le connaît vraiment ?

Modififié
10 18
Il y en a pour qui le football, c'est avant tout des histoires plus ou moins similaires. Dix schémas pré-établis tout au plus. Pour ces gens-là, la cause de Morgan Amalfitano est vite entendue : c'est le mec qui jouait dans un petit club sympa de Ligue 1, qui est parti dans une grosse équipe, qui après quelques bons mois a été sélectionné en équipe de France, qui derrière a dû faire changer toutes les portes de chez lui car son boulard ne passait plus, qui n'a pas confirmé, alternant petites blessures et séjour sur le banc, pour finir au fin fond de la Premier League, au Qatar ou en Ukraine. Il suffit de faire un petit tour dans les gazettes des transferts pour se dire que l'on est en plein dedans : aux dernières nouvelles, le joueur se serait mis d'accord avec l'Olympiakos. L'OM et le champion grec discutent plus que de l'éventuelle indemnité de transfert, entre 2 et 3 millions d'euros.

Pas de réseau

La réalité est évidemment tout autre. Le nouveau directeur sportif de l'Olympiakos est bien connu à Marseille, puisqu'il s'agit de Pierre Issa. Ancien défenseur époque Courbis et agent de joueur, notamment de jeunes du centre de formation. De quoi avoir des connexions assez limpides avec l'étage de la direction à la Commanderie. À se demander qui a en premier démarché l'autre. Ça commence à faire beaucoup pour Amalfitano, à qui l'on a déjà fait comprendre fin janvier que QPR et Fulham étaient des défis supers pour lui. Il laisse faire. Peut-être pas la meilleure des stratégies, mais en même temps, il n'a pas trop le choix : l'ancien Lorientais n'est pas vraiment du genre à copiner avec ceux qui sont influents dans le vestiaire pour qu'on plaide sa cause. Au contraire, quand l'OM finissait la saison en roue libre en 2012, il n'avait pas hésité à fustiger ceux qui se préservaient pour l'Euro. Il aurait également pu se rabibocher avec Pierre Ménès, qui s'était incrusté au repas des joueurs en fin de saison. Mais il ne mange pas de ce pain. Il a sa fierté. Il n'en fait pas non plus des caisses avec les supporters ou sur Twitter. Aujourd'hui, Amalfitano est fidèle à ses principes et à sa ligne de conduite. Mais il est esseulé.

Deuxième lui aussi

À Marseille, tout le monde ne parle plus désormais que de Payet. Et de son futur alter-ego, qui pourrait être Alessandrini, Capel, Mollo ou une autre friandise. L'équipe de l'an dernier a certes fini deuxième, mais la tendance générale chez les supporters, c'est de se dire qu'on s'est emmerdé au stade. Alors il faut du changement. Les deux sacrifiés ? Les milieux offensifs sur les ailes. André Ayew devrait ainsi être replacé au milieu aux côtés de Romao. Pourquoi, alors, ne pas faire de même avec Amalfitano ? C'est qu'il a un salaire presque aussi important que celui de Payet qui court encore jusqu'en 2015. Sauf qu'Amalfitano peut revendiquer une part non négligeable dans la seconde place de l'OM, un classement que Payet par exemple n'a jamais connu. Titulaire indéboulonnable lors la première partie de saison, il loupe ensuite trois mois de compétition pour revenir dans le sprint final, que les Phocéens ponctuent par des succès à domicile contre Bastia et Toulouse. Des victoires qui sont loin d'être des purges. Dans ces parties, le numéro 18 joue simple, rafraîchissant le jeu d'une équipe qui doit faire avec la volonté des autres éléments offensifs de porter la balle. Le type d'arguments qui ne tient pas chez ceux qui aiment aller vite et qui regardent les stats : en Ligue 1 cette saison, Amalfitano a mis moins de buts et moins de passes décisives que Rod Fanni, l'arrière droit de l'équipe. Il peut donc décider de s'accrocher. Mais il sera seul contre tous.

Par Romain Canuti, à Marseille
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

LeNegreDeLaPegre Niveau : Loisir
Normalement je gagne au loto ce soir, et Amalfitano sera ma premiére recrue.
Il a quand même un bon caractère de cochon. Et puis pas de pot, le dernier classique au Vélodrome, il s'est embrouillé avec la mauvaise personne pour penser revenir en EDF un jour.
1 but et 1 passe décisive en une saison alors qu'il est milieu offensif. On lui demande pas de jouer simple mais d'être décisif, de faire gagner. Et à part ses quelques bons mois après le départ de Lucho on a rien vu...
Qu'il aille en Grèce et pis c'est tout!

C'est une perte pour personne...
Pour le coup, l'expression "aller se faire voir chez les grecs" prend tout son sens !
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 1
Je suis venu juste pour le jeu de mot du titre de l'article, pas du tout tiré par les cheveux ! Sinon, plus l'effectif est fourni mieux c'est, d'autant qu'il peut jouer aussi dans l'entrejeu, et cette polyvalence peut-être un atout en cas de blessure. Après, c'est vrai que la question du salaire entre en jeu, mais bon, Amalfitano, si jamais il devient encombrant, on pourra toujours le vendre aux prochains mercato, parce qu'il peut difficilement perdre encore de sa valeur ! Pour le vendre à un bon prix, fallait le faire y a 6 mois/1 an ! Maintenant, les 2-3 millions, on pourra toujours les avoir, a moins d'une grave blessure.
Pour ceux qui n'auraient pas compris, comme moi-même, la référence :

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c … %D0%B4.JPG
qui derrière a dû faire changer toutes les portes de chez lui car son boulard ne passait plus, lol pas mal celle la. En gros le mec a fait autant de passe decisiveque Mandanda a valenciennes ??
Puis c'est typiquement le genre de mec qui se faisait victimiser a Lorient par Gameiro, qui en signant a l'om veut se prouver des choses,il commence a jouer les mechants, mettre des vieux coups et j'en passe. Allé bon vent l'artiste
Lorenzaccio Niveau : DHR
Si seulement il pouvait s'en aller, le QI moyen des joueurs de L1 monterait de 30 points d'un coup ...
Je pense que malgré sa bonne volonté (Morgan aime l'OM, et il est deter à chaque match), il n'apporte pas ce qu'il devrait apporter dans le jeu de l'OM. Sa qualité de centre est intéressante, mais cette saison, à Marseille, peu de joueurs étaient présents dans la surface pour transformer en buts ces offrandes. Notamment à cause d'un Gignac qui dézonne beaucoup. Et au vue de ces statistiques effrayantes, et de l'arrivée de Payet et de celle probable d'Alessandrini, je pense qu'Amalfitano devrait quitter l'OM cet été. Baup ne semble plus compter sur lui, et s'il veut du temps de jeu, il faudra surement qu'il aille en trouver ailleurs.
Note : 2
Ouais, enfin, le niveau de jeu qu'il a montré sa première saison c'était pas non plus du pipo. Quand il met la misère à l'Inter, qu'il est sélectionné en EdF, c'est bien qu'il y avait quelque chose (et très peu de concurrence, certes). Après, entre Kadir Amalfitano, mon choix est vite fait. Puis faut aussi se souvenir qu'un bon banc est ce qui permet de faire la différence sur une saison entière.

Voilà, ce type j'aurais tendance à le soutenir, de part ce qu'il a déjà montré, sa polyvalence (dépanner dans l'axe (MO ou MC)) et parce qu'il faut aussi faire le nombre.
FootAddicted Niveau : CFA2
Un autre mystère du foot. Il était pourtant l'un des rares bons centreurs de la ligue 1 lors de sa première saison. Il paye sa sale gueule et ses mauvaises interventions médiatiques.
J'ai l'impression surtout que Baup ne l'a jamais vraiment aimé. C'est d'ailleurs pour ça qu'il lui préférait Jordan, voire Sougou ou Kadir. C'est le choix du coach. Et ça sert à rien de le garder si c'est pour qu'il cire le banc assis sur ses 200000 euros mensuels. Kadir et Sougou le feront pour moins que ça ! Et pour ceux qui le voient dépanner en MC c'est mort, il n'a ni le physique ni la hargne pour jouer à ce poste.
attitude trop negative . il devrait plus se concentrer sur le jeu . il n a jamais semblé a l aise a l OM . peut etre que la marche est trop haute pour lui ?
Morgan vient à l' O.M lors de l'été 2011.

Il réalise de très belles performances entre novembre 2012 et en février 2012.

Ensuite il est sélectionné en EDF.

Et d'un coup il devient mauvais, prend la grosse tête et se montre stupide.

Tu voulais aller à Séville l'année dernière, allez casse-toi si tu veux , on te retiendra pas cette fois.
Le jeu de mots aurait aussi pu être : Amalfitano pain no gain !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 18